L’arrivée en fanfare de Jean-Luc Annone, candidat UPR à la mairie de Cannes, inquiète sérieusement le marigot politique local.

Télécharger en PDF
Lecture : 9 min
Print Friendly, PDF & Email

Une première ! Jadis militant local de l’UMP, ayant rallié l’UPR en avril 2017 lors de la campagne présidentielle, Jean-Luc Annone, 63 ans, conduit la liste UPR à la mairie de Cannes et entend bien créer la surprise lors de cette élection.

Ce Cannois de souche est bien connu localement, notamment comme Président de l’association humanitaire et environnementale ECO MER. C’est lui qui a créé et signé la Charte de Qualité Marine en baie de Cannes en avril 2018 en partenariat avec la mairie de Cannes.

Sa lutte contre la corruption généralisée et son combat pour le rétablissement d’une plus grande justice sociale entre la partie riche de la ville (Cannes – la Croisette) et la partie pauvre (Cannes – la Bocca) lui valent d’être très apprécié dans plusieurs associations œuvrant dans les quartiers déshérités.

Son énergie et son inventivité ne sont plus à vanter. Pour s’en convaincre, il suffit de lire le communiqué de presse que son équipe et lui-même ont diffusé lors de l’annonce de sa candidature et que nous reproduisons à la fin de cet article ci-après.

Toutes ces qualités lui ont valu d’obtenir un excellent entretien dans Nice matin le 12 décembre dernier :

Le Bureau national et moi-même sommes convaincus que l’expérience et les qualités multiples de Jean-Luc Annone devraient lui valoir un bon score le 15 mars 2020. Nous appelons tous les Cannois à se mobiliser d’ores et déjà pour nettoyer le marigot politique local et pour rétablir, avec le candidat de l’UPR, une action politique municipale digne, honnête, compétente et au service de tous.

François ASSELINEAU
30 décembre 2019

Communiqué de presse annonçant la candidature de Jean-Luc Annone, candidat UPR à la mairie de Cannes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
03-12-2019
Jean-Luc Annone se présente à Cannes sous les couleurs de l’Union Populaire Républicaine, parti du Frexit présidé par François Asselineau.


Une première à Cannes ! Jean-Luc Annone, 63 ans conduira la liste UPR pour l’élection qui se déroulera les 15 et 22 mars 2020. Président de l’association humanitaire et environnementale ECO MER, il a créé et signé notamment la Charte de Qualité Marine en baie de Cannes en avril 2018 en partenariat avec la Mairie de Cannes (1).

Au cœur de son projet :

Être le Maire de tous les Cannois.

Apporter plus d’équité et de justice sociale aux Cannois. En effet, plus de 14000 Cannois vivent en dessous du seuil de pauvreté, l’équivalent de 19% des Cannois selon un rapport de l’Insee en 2016 (2), soit un des plus hauts taux de pauvreté de France !

Donner le pouvoir aux Cannois : permettre aux citadins d’immédiatement choisir l’avenir de la cité via un référendum d’initiative locale sur 5 sujets d’actualité cannoise (R.I.L.).

Créer de l’emploi pour les 18,4% de chômeurs cannois (2), là aussi, un des plus hauts taux de chômage en France. Constat : Une majorité de personnes préfèrerait travailler plutôt que d’être entretenue dans l’assistanat et la pauvreté par le chômage ou le petit soutien de la mairie de Cannes. En effet, celle-ci ne contribue à leur bien-être qu’avec à peine plus de 1000€ par an et par personne vivant en dessous du seuil de pauvreté, soit 14,8M€ par la municipalité cannoise actuelle (3)!

Les solutions que je propose pour mettre en œuvre cette dynamique d’emplois et de sortie de pauvreté :

A) R.I.L.1- Proposer aux Cannois de créer des emplois locaux à Cannes autour du cinéma pour accompagner l’université du cinéma de la Bastide Rouge grâce à :

1/La création d’un studio de production cinématographique multi plateaux à Cannes (4).

2/ La création de formations en alternance en lien avec les professions du cinéma. Conséquences :
– Le maintien sur place des compétences universitaires des étudiants formés par l’université cinématographique de la Bastide Rouge de Cannes.
– La création d’emplois locaux et pérennes autour des métiers du cinéma : montage de plateaux, création de décors, habillage, maquillage, traductions…

B) R.I.L.2- Proposer aux Cannois de créer un port de très grande plaisance et de paquebots sur quais flottants comme à Monaco, pour accueillir les paquebots et les yachts de plus de 80m qui sont de plus en plus nombreux. 80m est quasiment aujourd’hui la taille maximale d’accueil des yachts dans les ports de Cannes (5).

D’un point de vue stratégique, un tel port serait idéalement placé à Cannes : profondeur et espace disponible en mer, proximité de l’autoroute, de l’aéroport, de Cannes, de ses palaces, des îles de Lérins… Ceci permettra de parfaitement gérer les déchets et polluants de ces grands yachts sur un quai bien équipé, et va générer des emplois pour les Cannois et Cannes bénéficiera d’un afflux de touristes à très haut pouvoir d’achat avec des retombées économiques importantes pour toute la ville.


• R.I.L.3- Agir pour le logement de tous : « doit-on imposer une surtaxe à la taxe immobilière des résidences secondaires ?» (6).

En effet, le taux de résidences secondaires à Cannes dépasse depuis peu les 50 %, selon le propre aveu du Maire actuel, avec comme résultat que les Cannois y travaillant sont poussés à vivre à l’extérieur de la ville de Cannes. Ceci a pour conséquence une forte hausse des prix de l’immobilier, et crée en outre, une concurrence déloyale aux hôteliers cannois car ces résidences sont bien souvent proposées en location saisonnière.


• R.I.L.4- Protection du littoral / intempéries (7) : La montée des eaux et les épisodes pluvieux et venteux se faisant de plus en plus nombreux, la liste UPR que je mène proposera la protection du littoral Cannois par des épis rocheux en mer sur tout son littoral.

• R.I.L.5- Environnement : Créer des récifs artificiels, plus propices que des statues (8) pour faire revenir la faune et la flore disparues en baie de Cannes.

Objectif 0 déchet, 100% de recyclage comme à San Francisco, (9) première ville au monde à avoir atteint ces objectifs tout en créant 4000 emplois pour traiter les déchets. L’équivalent pour Cannes est un potentiel de 400 emplois. Nous pallierons à l’incompréhensible gabegie où Cannes envoie ses déchets dans le nord de la France pour y être incinérés.


• Créer des garde-fous contre le risque de la corruption des élus à Cannes (10). Nous adopterons les 30 propositions de l’association Anticor pour des communes plus éthiques.


Sources :
(1) Charte de qualité marine en baie de Cannes
(2) Statistiques Cannes Insee
(3) Soutien cannois
(4) Production cinématographique
(5) Des ports en action
(6) Logement pour tous
(7) Protection du littoral / intempéries
(8) Récifs artificiels
(9) Objectif 0 déchet, 100% de recyclage comme à San Francisco :
(10) Plan anti-corruption

Contact : Jean-Luc Annone tel +33 684 76 84 53
mail : jean-luc.annone.municipales2020@upr.fr

Web : https://www.facebook.com/jlannone
& https://twitter.com/jlannone
& https://www.upr.fr/actualite/lupr-devoileune-premiere-liste-de-44-villes-ou-elle-se-presentera-aux-municipales/

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :