Le nombre de chômeurs de catégorie A vient de bondir de +40 500, un résultat catastrophique qui ridiculise la prétendue embellie annoncée en septembre

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Nouvelle douche glaciale sur les espoirs du gouvernement : le nombre de chômeurs de catégorie A (aucun emploi) vient de bondir de +40 500, un résultat catastrophique qui ridiculise la prétendue embellie annoncée en septembre .

chomage-france

Rappelons-nous : voici tout juste un mois – le 26 octobre 2015 – , tous les grands médias français avaient consacré une large place aux statistiques mensuelles du chômage qui venaient d’être rendues publiques. On avait en effet appris que le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) avait diminué de 0,7% en septembre, soit une baisse de 23.800 personnes,

Aussitôt Myriam El Khomri, ministre du Travail, s’était enorgueillie d’un tel résultat par un communiqué triomphant :
« La tendance est claire : il s’agit du quatrième mois consécutif de baisse, ce qui porte à 24.700 le recul du nombre de jeunes inscrits depuis fin mai. Cela prouve l’efficacité de nos dispositifs en faveur de l’emploi des jeunes. »
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20151026.REU8932/le-chomage-baisse-de-0-7-en-septembre.html

Le journal Les Échos écrivit alors que « les chiffres du chômage de septembre n’en constituent pas moins un résultat encourageant à brandir pour l’exécutif en plein lancement de la campagne des élections régionales de décembre. »
Source : http://www.lesechos.fr/economie-france/social/021431214025-forte-baisse-du-chomage-en-septembre-1169361.php

Eh bien c’est encore raté !

On a appris ce 26 novembre que le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A à Pole emploi a bondi de 40.500, pour atteindre les 3,85 millions d’inscrits en France métropolitaine. C’est le plus mauvais résultat enregistré depuis… avril 2013, soit depuis deux ans et demi !

En bref, l’inversion tant attendue de la courbe du chômage est, encore une fois, reportée aux calendes.

Quant au « génial » Emmanuel Macron tant vanté par les médias qui le mettent en scène pour la présidentielle de 2022, il apparaît une fois encore pour ce qu’il est : un ectoplasme sans aucune autre idée que de mettre en œuvre servilement les coupes sombres budgétaires et les « réformes indispensables » exigées par l’oligarchie euro-atlantiste et qui ne font qu’aggraver la situation.

François Hollande a beau tout essayer pour récupérer politiquement et électoralement les attentats parisiens du 13 novembre à son profit, ces tentatives déshonorantes sont vaines face à la terrible éloquence des faits.

François ASSELINEAU

Aidez-nous ! Partagez :