L’UE et l’euro sont directement à l’origine de la fermeture de l’usine BRIDGESTONE de Béthune. Encore 5000 emplois sacrifiés à l’idéologie européiste !

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

Le fabricant de pneus japonais Bridgestone a annoncé, dans la matinée du mercredi 16 septembre 2020, le projet de fermeture de son usine de Béthune, dans le Pas-de-Calais, à horizon de l’année 2021.

Située dans le Pas-de-Calais, cette usine Bridgestone avait ouvert en 1961. C’était une époque où la France était indépendante et souveraine, où ni l’UE ni l’euro n’existaient, et où les dirigeants français, Charles de Gaulle en tête, défendaient avant toute chose l’intérêt du peuple français.

L’euro (trop cher) et l’UE (qui laisse entrer les pneus à bas coûts chinois et sud-coréen) ont tué cette usine de fabrication de pneumatiques.

Sa production est évidemment délocalisée HORS ZONE EURO : en #Pologne et #Hongrie.

Ce projet de fermeture de l’usine Bridgestone va provoquer encore une perte tragique de savoir-faire industriel et va encore plonger des centaines, et même des milliers, de familles dans l’angoisse.<

Plus de 850 salariés vont probablement être licenciés et même 5 000 (selon les syndicats) si l’on y ajoute les sous-traitants, qui vont être impactés de plein fouet par ce nouveau désastre industriel sacrifié sur l’autel de la Divinité Europe.

Pendant que des milliers de Français voient tomber sur eux la menace du chômage et de la pauvreté, Macron nous explique qu’il faut plus d’Europe.

Et cet éborgneur de Gilets jaunes consacre son temps à expliquer au président biélorusse qu’il faut respecter les manifestants et à demander des comptes à Moscou sur un empoisonnement sans preuve qui n’a fait aucun mort.

Si l’on y réfléchit un instant, le scandale est énorme.

Et tous les partis, du RN à LFI en passant par DLF, LR, LREM, EELV, PS, LO et NPA, qui ânonnent depuis des années qu’ils “ne-veulent-pas-sortir-de-l’UE-mais-qu’ils-veulent-changer-d’Europe”, sont les complices de ce scandale historique de destruction du pays.

Là comme ailleurs, seule l’UPR, qui propose la sortie de l’UE et de l’euro, détient la vraie réponse à l’effondrement de la France.

————————-

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :