L’UMP victime du syndrome du larbin et de la soumission mentale aux États-Unis : Ses dirigeants décident de changer de nom et de l’appeler « Les Républicains »

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

L’UMP victime du syndrome du larbin et de la soumission mentale aux États-Unis : Ses dirigeants décident de changer le nom de l’UMP et de l’appeler … « Les Républicains » comme le parti de la famille Bush !

Dans un dossier publié sur notre site le 2 septembre 2011, j’avais analysé la signification des logos de plusieurs partis politiques français. J’avais en particulier souligné à quel point les couleurs du logo de l’UMP n’avaient rien à voir avec celles du drapeau français, et tout à voir en revanche avec des couleurs typiquement américaines. [Source : https://www.upr.fr/dossiers-de-fond/signification-logos-des-autres-partis-politiques]

J’avais notamment écrit ceci :

« Le logo de l’UMP est bel et bien un logo dont les couleurs et la tonalité sont typiquement celles d’un organisme états-unien.

Les dirigeants de l’UMP et de l’agence de communication ont-ils fait ce choix de couleurs de façon pleinement consciente, ou plus ou moins inconsciente ? Au fond, peu importe car c’est aussi grave dans une hypothèse que dans l’autre. Quelle que soit l’explication, cette décision de remplacer nos couleurs nationales, qui constituent l’identité même de la France depuis 1789, par des coloris qui plaisent aux Américains témoigne de la fascination pathologique et malsaine que les dirigeants de l’UMP éprouvent pour les États-Unis d’Amérique.

Leur servitude mentale se retrouve exactement dans la politique conduite par l’UMP depuis sa création : une politique ultra-atlantiste, donc ultra-européiste et ultra-libérale.

Pire encore, cette modification de nos couleurs nationales n’est pas franche du collier. Elle se fait en catimini. Le logo de l’UMP traduit ainsi la volonté de ses dirigeants de transformer la France en une copie des États-Unis par petites touches, sans que les Français ne comprennent bien ce qui se passe. Il s’agit d’une colonisation rampante et subliminale. »

[Source : https://www.upr.fr/dossiers-de-fond/signification-logos-des-autres-partis-politiques]

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’information qui a été divulguée par l’UMP ce 9 avril 2015 ne vient pas contredire mon analyse. Bien au contraire !

Nathalie Kosciusko-Morizet, vice-présidente de l’UMP, vient en effet d’annoncer que l’UMP sera rebaptisée « Les Républicains » et que de nouveaux statuts seront adoptés le 5 mai.

[Source : http://www.20minutes.fr/politique/1582231-20150408-ump-parti-va-officiellement-etre-renommer-republicains]

CONCLUSION

Lorsqu’il était à l’Élysée, Nicolas Sarkozy était caricaturé comme étant le larbin du président républicain George W. Bush, et cela jusque dans la presse anglo-saxonne (cf. photo).

10453112_10153253272662612_7252555520818395639_n

Désormais, lui et ses congénères de l’UMP vont plus loin : non contents d’être les larbins des Républicains américains, ils éprouvent maintenant le besoin de singer jusqu’à leur nom….

La déchéance de ce qui fut jadis « le parti gaulliste » atteint ainsi son apothéose. Ses prétendus héritiers se vautrent de façon infâme dans la collaboration la plus servile avec l’Empire qui veut écraser la France.

Pour parachever cet effondrement politique et moral de la classe dirigeante française et son esprit de « collabo », il ne reste plus qu’une chose : que le PS change à son tour de nom pour s’appeler « Les Démocrates ».

François Asselineau

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :