=== MAFIA EUROPÉISTE === Nommée par Macron, la nouvelle Commissaire européenne française Sylvie Goulard a été auditionnée par la police pour détournements de fonds le jour même de sa nomination à Bruxelles.

Télécharger en PDF
Lecture : 6 min
Print Friendly, PDF & Email

Tout le monde sait que Sylvie Goulard a des « casseroles » qui font presque autant de bruit qu’un orchestre symphonique.

1°) Affaire des emplois fictifs au parlement européen

En 2017, son nom est apparu dans l’enquête sur des emplois fictifs au sein du MoDem, le parquet de Paris ayant décidé de vérifier si le parti de François Bayrou n’avait pas fait comme celui de Mme Le Pen, à savoir procéder à des détournements de fonds publics européens pour engager des employés en les faisant passer pour des assistants parlementaires européens.

Devant ces accusations, Sylvie Goulard, qui avait à peine été nommée ministre des Armées par Macron en mai 2017, un mois avant, avait demandé à ne plus faire partie du gouvernement, bien entendu « pour être en mesure de démontrer librement sa bonne foi ».

Sources :
https://www.capital.fr/economie-politique/les-casseroles-de-sylvie-goulard-potentielle-commissaire-europeenne-1348492
et
https://www.bfmtv.com/politique/la-ministre-des-armees-sylvie-goulard-quitte-le-gouvernement-1190287.html

2°) Affaire de son emploi fictif dans un think-tank américain

Toujours en 2017, le Canard enchaîné et le JDD ont révélé que Sylvie Goulard avait touché plus de 300.000 dollars de la part de « l’Institut Berggruen », un « think tank » américain qui se décrit comme un groupe « non-partisan consacré à la conception de systèmes de gouvernance adaptés aux défis complexes du 21e siècle ».

Sylvie Goulard avait touché des revenus “supérieurs à 10.000 euros mensuels” en tant que conseillère spéciale auprès de cet « institut » entre octobre 2013 et janvier 2016, et cela semble-t-il sans que l’on ait vu concrètement le travail effectué.
Source : https://www.capital.fr/economie-politique/les-casseroles-de-sylvie-goulard-potentielle-commissaire-europeenne-1348492

3°) Affaire de ses liens avec le lobby bancaire allemand

Le 6 septembre 2019, le magazine Marianne a révélé qu’au cours de la réforme bancaire discutée au Parlement européen en 2016, Sylvie Goulard avait présenté des amendements « quasi-entièrement recopiés d’un argumentaire du lobby des banques allemandes ».
Source : https://www.marianne.net/politique/quand-notre-future-commissaire-europeenne-sylvie-goulard-recopiait-les-amendements-du

4°) Dame Goulard rend 45 000 € après 2 ans et 4 mois…

Preuve que Dame Goulard n’a pas la conscience tranquille, elle a jugé nécessaire, il y a 5 jours, de rembourser la bagatelle de… 45 000 euros au Parlement européen pour tenter d’éteindre cet incendie sur les emplois présumés fictifs.
Source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/09/06/emplois-fictifs-sylvie-goulard-a-rembourse-45-000-euros-au-parlement-europeen_5507457_823448.html

Notons au passage que cette politicarde qui prend des poses vertueuses a attendu 2 ans et 4 mois (entre mai 2017 et septembre 2019) pour rembourser cette somme – dont on peut alors penser qu’elle a été extorquée, et qu’elle ne l’a rendue que lorsque Macron a décidé de la nommer Commissaire européenne (payée environ 25 000 € par mois…)

Conclusion : La France encore salie aux yeux du monde

Toutes ces casseroles n’ont en effet nullement dissuadé Macron de nommer Sylvie Goulard au poste, très convoité, de Commissaire européen français à Bruxelles.

Le remboursement in extremis de sommes présumées volées n’a pas empêché non plus les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) de Nanterre de poursuivre leurs procédures et d’auditionner Sylvie Goulard pour cette affaire d’emplois fictifs le 10 septembre 2019, le jour même de sa nomination comme Commissaire européenne à Bruxelles.
Source : https://www.capital.fr/economie-politique/sylvie-goulard-entendue-par-la-police-le-jour-meme-de-sa-nomination-a-bruxelles-1349747

La nomination de Sylvie Goulard au poste de Commissaire européenne, malgré ses casseroles et son remboursement de sommes volées, peut paraître anecdotique aux yeux des Français, blasés et désespérés par tant d’affaires de détournements de fonds et de corruption qui éclaboussent tant de responsables politiques.

Mais il est des peuples en Europe, et aussi ailleurs dans le monde, où la morale publique est heureusement plus exigeante. Dans les pays du nord de l’Union européenne, en particulier en Allemagne et dans les pays scandinaves, une telle nomination serait une honte nationale.

Encore une fois, Macron salit la France aux yeux du reste du monde.

FA
11/09/2019


NOTA

Au lendemain de l’audition de Sylvie Goulard, c’est au tour de François Bayrou et Marielle de Sarnez d’être convoqués, ce 11 septembre 2019, pour être entendus par la police.
Source : http://www.leparisien.fr/politique/emplois-fictifs-du-modem-francois-bayrou-et-marielle-de-sarnez-convoques-par-la-police-11-09-2019-8149800.php

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :