== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 20 au 26 août 2018

Télécharger en PDF
Lecture : 26 min

Luigi Di Maio, vice-président du conseil des ministres italien et chef de file du Mouvement 5 étoiles. © Tony Gentile Source : Reuters

 

« Pas un centime de plus » : Di Maio remet en cause les versements de l’Italie à l’UE

L’ultimatum italien est arrivé à expiration. Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles et vice-président du Conseil des ministres, avait donné jusqu’au 24 août à l’UE pour trouver une solution à la répartition entre d’autres États membres d’environ 150 migrants actuellement bloqués au port de Catane en Sicile (ils ont pu finalement débarquer du navire Diciotti). Le 24 août au soir, Luigi Di Maio a donc tiré les conséquences du silence de Bruxelles en annonçant « ne plus être disposé à verser les 20 milliards d’euros annuels auxquels prétend [l’UE] ».

Source : RT France (24 août)

 

L’UE poursuit sa lente agonie. Quand bien même elle a rejeté cet ultimatum, le simple fait qu’il ait été exprimé par l’Italie, à la fois un « gros pays » et un pays fondateur de la CECA, traduit le malaise profond qui s’est établi entre les États membres et Bruxelles, sur le sujet des migrants comme sur d’autres. Affaire à suivre concernant les suites du rejet de l’ultimatum : l’Italie va-t-elle s’exposer à une guerre ouverte avec l’UE ? ou rentrer dans le rang comme Tsipras il y a quelques années en Grèce ?

La revue de presse a un an ! Nous avons toujours autant à cœur de vous fournir le meilleur de l’information de la semaine, pour vous mais aussi afin de réinformer votre entourage, dans le contexte de guerre de l’information qui malheureusement sévit de nos jours. Le succès de la revue de presse est aussi le vôtre : merci pour les nombreux retours et conseils que vous nous adressez, toujours lus, souvent suivis !

L’équipe de la revue de presse

France

Bruxelles réclame davantage de privatisations pour les barrages

La liste de 150 barrages hydroélectriques que Paris est prêt à ouvrir à la concurrence d’ici à 2022 ne convient pas à la Commission européenne. Bruxelles en réclame davantage et dans un délai plus court.

Source : la Dépêche (22 août)

 

La loi du profit pour les barrages est une hérésie. C’est la seule énergie électrique qui soit stockable et qui permette une régulation de l’énergie produite. Cette mise en concurrence est un coup terrible porté à EDF, et par là-même, à une politique énergétique indépendante de la France.

Barrage de l’étang de Laparran en Ariège. / Photo DDM Illustration Denis Slagmulder

 

À Amiens, la longue mobilisation du personnel d’un hôpital psychiatrique

Une partie du personnel de l’hôpital psychiatrique Philippe-Pinel d’Amiens se mobilise depuis plus de deux mois pour protester contre la baisse du personnel et la fermeture de quatre services qui entraînent selon eux une « destruction » des soins.

Source : le Point (21 août)

 

Aux ordres de l’Union européenne en vertu des articles 168 et 169 du TFUE qui font passer la loi de l’argent avant la santé humaine, Macron est en train de détruire l’hôpital !

 

Affaire Benalla : bras de fer judiciaire autour de la disparition du coffre-fort

L’avocat du syndicat de police VIGI a demandé à la justice d’élargir l’enquête à la disparition du coffre-fort, mais le parquet fait obstruction, arguant que, étant donné les déclarations de Benalla selon lesquelles ce coffre contenait ses armes, et que celles-ci sont détenues légalement, il n’y a pas lieu d’enquêter plus avant. « Il est étonnant que le parquet motive son refus en se fondant sur les déclarations de M. Benalla alors que les enquêteurs ont justement souligné le manque de coopération de ce dernier. Le parquet fait-il preuve d’une naïveté inhabituelle ? Sa position alimente en tout cas la thèse d’un Benalla protégé par le pouvoir. »

Source : le Parisien (22 août)

 

Il est malheureux que la justice ne dispose pas de moyens suffisants pour enquêter sur les dérives du pouvoir. Encore un mauvais exemple d’une justice à plusieurs vitesses et de l’impossibilité des moyens pour « aller chercher » Macron.

 

Les embarrassants travaux immobiliers de Françoise Nyssen

Les bureaux parisiens de la maison d’édition arlésienne Actes Sud, cofondée par l’actuelle ministre de la Culture, ont subi quelques travaux non déclarés leur ayant permis de s’agrandir de 150 mètres carrés en toute illégalité. Une entorse au Code de l’urbanisme qui se double d’une infraction à celui du patrimoine.

Source : l’Obs (21 août)

 

Une nouvelle affaire qui entache de nouveau cette République qui se voulait exemplaire. Comme beaucoup d’entre elles, cette promesse de campagne du candidat Macron se révèle être une vaste fumisterie.

 

Le grand malaise du Figaro : le quotidien affirme que tous les partis politiques seraient « désargentés et en proie à un exode de leurs militants » mais… fait silence sur l’UPR !

Selon le Figaro, tous les partis traversent un moment de faiblesse et abordent la rentrée dans la morosité : baisse du rythme des adhésions, difficultés de financements, etc. Il suggère ainsi l’affaiblissement d’un des piliers traditionnels de la démocratie.

Source : UPR (20 août)

 

Pourtant, l’UPR accélère le rythme de ses adhésions, a une audience record sur Internet et a des finances saines et prospères. C’est le grand vecteur de rénovation de la vie démocratique française. D’où, sans doute, les efforts du Figaro pour ne pas en parler.

 

France – Productivité et profits maximaux

Les entreprises françaises viennent de battre leur record… de distribution de dividendes

Une étude rapporte que les dividendes versés par les entreprises aux actionnaires au deuxième trimestre 2018 ont augmenté, à travers le monde, de 12,9 % en un an pour atteindre 497,4 milliards de dollars distribués. L’Europe se distingue avec une augmentation de 18,7 %, et particulièrement la France avec une augmentation de 23,5 %.

Source : Marianne (21 août)

 

Ce n’est pas l’austérité pour tout le monde ! Pendant que la Commission européenne exige des Français qu’ils se serrent la ceinture, les bénéfices des entreprises sont de plus en plus reversés aux actionnaires, sans bénéficier à l’économie réelle.

 

Comment Uber est parvenu à ne payer que 1,4 million d’euros d’impôts en France en 2017

L’entreprise américaine facture aux Pays-Bas son activité sur le territoire français, et grâce à un montage complexe mais légal d’optimisation fiscale, elle parvient à économiser des millions d’euros d’impôts.

Source : le Figaro (20 août)

 

Toutes les « économies » des multinationales grâce à l’optimisation fiscale se font au détriment des contribuables français. L’Union européenne est le terrain de chasse privilégié de ces entreprises en raison des dérèglementations et de l’article 63 du TFUE, qui interdit le contrôle des flux de capitaux.

 

Le projet de ferme aux 17 000 porcs a été validé

Cet exemple d’« élevage » intensif empêche d’autres agriculteurs de s’en sortir et ne va pas dans le sens de l’agriculture « durable » et des circuits courts. Ce modèle agricole, « détenu à 90 % par des agro-industriels », est aussi vertement critiqué.

Source : France 3 (21 août)

 

L’hyperproductivisme est au cœur des traités de l’UE (art. 39 TFUE). Tant que nous ferons partie de cette structure, les politiques agricoles n’auront de cesse de détruire l’agriculture familiale.

© F3A

 

Royaume-Uni – Brexit

Brexit : la City donne le change

Le « bain de sang » prédit dans la City à la suite du vote sur le Brexit ne s’est pas produit, comme l’atteste l’expansion du marché des changes londonien. Au cours des deux dernières années, Londres a accru sa domination sur le marché international des changes (+ 23 %) au détriment de New York, Singapour, Hong Kong et Tokyo. Tout indique au contraire qu’après le Brexit le négoce de l’euro restera dans la City, malgré les efforts de la Commission européenne et des places rivales de Paris et de Francfort pour rapatrier cette activité très lucrative. Les traders du Forex londonien invoquent le coût substantiel pour les clients d’une délocalisation des salles de marché et la perte de la liaison sous-marine par câble avec New York. Le savoir-faire historique et la masse critique de professionnels aux méthodes rodées expliquent également la prééminence de la City. En outre, Londres s’est déjà placée en pole position pour l’après-Brexit sur le négoce des devises des pays émergents. La capitale britannique joue par exemple déjà un rôle clé dans l’internationalisation du yuan chinois grâce à sa plateforme off shore créée en 2012.

Source : le Point (22 août)

 

L’opération « Project Fear » des européistes pendant la campagne du Brexit se révèle tous les jours un peu plus fausse. Ce sont les mêmes experts qui nous expliquent à longueur d’antenne que l’euro et l’UE sont des bienfaits économiques alors qu’ils nous entraînent en réalité dans une lente agonie. Les promesses de prospérité de Maastricht (1992) et de la monnaie commune se sont révélées entièrement fausses. La nécessité du Frexit va bientôt s’imposer comme une évidence.

La City de Londres.

 

Brexit : la Bretagne privée du fret irlandais

Jusqu’à présent, la majeure partie du transport de marchandises pour l’Irlande passait par les ports et les routes du Royaume-Uni avant de rallier le continent. Avec le Brexit reviennent les barrières douanières dans les ports anglais et donc la nécessité pour les Irlandais de revoir leurs itinéraires de fret maritime. La Commission européenne a l’intention d’acheminer le fret irlandais vers les ports du Benelux. Une enveloppe de plus de 30 milliards de fonds européens est prévue pour faire évoluer les infrastructures en ce sens. Cette décision, qui est une complète aberration géographique, aurait été prise pour éviter les risques de grève de dockers en France. Elle prive les ports français de fonds européens de transport.

Source : le Télégramme (21 août)

 

On voit là l’extrême attention que l’UE porte à la fois aux considérations écologiques ainsi qu’aux revendications sociales ! Les fameux fonds « européens » , financés à hauteur de 20 % par la France, sont sous le contrôle d’une commissaire slovène chargée de mesures concernant l’Irlande et la France.

 

Avec le Brexit, le Royaume-Uni risque une pénurie de sperme

Une sortie de l’Union européenne sans accord risque de mettre en difficulté les couples britanniques qui font appel au don de sperme pour procréer, car ils ne pourront plus faire appel aux banques de spermes européennes, a souligné le gouvernement.

Source : BFM TV (24 août)

 

Les européistes seraient-ils à court d’arguments pour inciter les Britanniques à regretter leur vote en faveur du Brexit?

 

Union européenne

Après l’effondrement du Viaduc de Gênes, l’UE refuse à l’Italie le droit de réhabiliter ses infrastructures

Le plan de 40 milliards d’euros présenté à Bruxelles par l’Italie ne « plaît pas » au commissaire européen Pierre Moscovici, qui évoque le risque de surendettement.

Source : le Monde (20 août)

 

La responsabilité de l’Europe et de l’austérité imposée aux États membres dans la dégradation des infrastructures apparaît au grand jour. Les yeux rivés sur les chiffres de la dette, sans aucune vision stratégique, la Commission ne peut que mener les États dans le mur et les citoyens à la catastrophe.

 

Grèce : la prétendue fin de la tutelle européenne

La Grèce sort de huit ans de tutelle européenne, avec pour bilan une diminution de 25 % du PIB, une dette qui se monte à 178 % du PIB, une population appauvrie et précarisée. Elle reste bien entendu soumise aux limites d’endettement et de déficit des traités européens.

Source : France info (20 août)

 

Les médias reprennent la version officielle de la Commission européenne selon laquelle la Grèce serait « sortie d’affaire », comme pour masquer la véritable catastrophe économique et sociale de sa mise sous tutelle financière. La Grèce, dont le gouvernement d’« ultra gauche » refuse toujours de sortir de l’UE et de l’euro, est malheureusement loin de voir le bout du tunnel.

 

Dieselgate : les juges français dénoncent un manque de collaboration du côté allemand

Les investigations de la justice française se heurtent à l’absence de coopération de Volkswagen, qui risque une amende à hauteur de 10 % de son chiffre d’affaires, mais également de la justice allemande, qui semble protéger la société automobile.

Source : le Figaro (20 août)

 

La « solidarité européenne » s’arrête là où commencent les intérêts vitaux de chaque nation (l’automobile représente 13 % du PIB allemand).

 

La poste belge envisage l’arrêt de la distribution du courrier le lendemain

Le patron de la poste belge envisage une distribution de courrier à J +2 ou J +3 pour faire des économies.

Source : Capital (21 août)

 

Tout comme en France, l’article 106 imposant la mise en concurrence des services publics, fait des dégâts, conjointement aux GOPÉ, qui imposent l’austérité en France comme en Belgique.

AFP/ LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG / BELGA

 

L’agonie de l’Union européenne et de l’euro

Voir aussi la une de la revue de presse.

 

Grèce : Yanis Varoufakis dit aux Grecs de se préparer à abandonner l’euro et à revenir à la drachme

« Pendant la plus grande partie de la dernière décennie, la Grèce a vécu la plus grande catastrophe économique en temps de paix depuis la Grande Dépression […]. Il est donc absolument nécessaire que le pays soit prêt à retourner à sa monnaie nationale. » Depuis son limogeage, M. Varoufakis a vivement critiqué l’austérité européenne et a révélé qu’il avait mis en place un groupe de travail secret pour créer un système de paiement parallèle en cas de faillite des négociations avec les créanciers du pays. Ce plan secret, baptisé « Plan X » et approuvé par M. Tsipras malgré les promesses publiques de conserver la Grèce dans l’euro, aurait facilité le retour du pays à la drachme.

Source : UPR (22 août)

 

À la différence des partis grecs, l’UPR annonce officiellement la sortie de l’euro et en prépare explicitement les modalités. Aucune ambiguïté ni aucun plan secret ne sont ici de mise.

 

Proche-Orient

Yémen : c’est une bombe américaine qui a tué les dizaines d’enfants du bus bombardé par la coalition saoudienne

CNN révèle l’origine américaine de la bombe qui a causé ce drame. C’était également une bombe américaine qui avait été utilisée dans un raid aérien qui avait fait 140 morts en octobre 2016, lors d’une cérémonie funéraire, dans la capitale Sanaa.

Source : le Parisien (18 août)

 

Les alliances stratégiques et les ventes d’armes engagent une part de responsabilité dans l’usage qui en est fait. Cela devrait nous faire réfléchir, alors que la France comme les États-Unis arme la coalition saoudienne.

Éclat de la bombe utilisée.

 

Lavrov : l’ONU aurait secrètement interdit à ses unités de restaurer l’économie syrienne

Selon le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, l’ONU aurait donné instruction à ses services de ne pas participer à la reconstruction économique de la Syrie et à se limiter à l’aide humanitaire, dans l’attente d’une transition politique.

Source : Sputnik (20 août)

 

Si cette information est vérifiée, cela signifie que l’ONU fait preuve de partialité en adoptant la position des pays occidentaux, conditionnant toute reconstruction de la Syrie à une transition politique.

 

Monde – Guerre commerciale

Subissant de nouvelles taxes douanières des États-Unis, la Chine riposte

Donald Trump a frappé jeudi d’une nouvelle salve de taxes douanières 16 milliards de dollars de produits chinois importés aux États-Unis. Pékin a contre-attaqué sur le même montant de produits américains.

Source : le Temps (23 août)

 

Chaque semaine amène son lot de sanctions et de ripostes entre les États-Unis et la Chine. Avec cette stratégie, Trump tire malgré tout son épingle du jeu avec un chômage américain en baisse.

 

Nouvelles sanctions des États-Unis envers la Russie

Washington accuse Moscou d’être responsable de l’empoisonnement à l’agent innervant Novitchok de l’ex-espion Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. Les États-Unis ont aussi visé des entités russes accusées d’être impliquées dans des activités de piratage informatique ou d’avoir eu des liens commerciaux avec la Corée du Nord. Dans ce contexte, la perspective d’une normalisation des relations bilatérales se ternit un peu plus  encore. Vladimir Poutine a jugé ces sanctions « contre-productives ». Il a semblé ménager  le président des États-Unis, attribuant la dégradation des relations bilatérales à « l’establishment ».

Source : RFI (22 août)

 

Les tensions entre les États-Unis et la Russie vont aussi avoir une influence sur la France étant donné que notre diplomatie nous est dictée par notre appartenance à l’OTAN. L’UE en tant qu’instrument des États-Unis va probablement suivre le commandement d’outre-Atlantique pour durcir également ses propres sanctions.

 

Total a officiellement quitté l’Iran

Total a donc fait le deuil du développement du gisement de South Pars, une immense poche gazière du golfe Persique. En quittant la table de jeu, le pétrolier français a cédé ses intérêts à un groupe chinois. Face au chantage de l’administration Trump, l’UE n’a montré aucune capacité de réaction, aucune solidarité, aucune volonté politique, aucun bagage juridique crédible. Ce n’est pas le pseudo-arsenal concocté lors de la crise de Cuba et exhumé par Jean-Claude Juncker à Bruxelles qui démontrera le contraire.

Source : le Télégramme (20 août)

 

Les mythes de « l’Europe qui protège » ou de « faire l’Europe pour faire le poids » s’effondrent. Cette affaire montre qu’il ne sert à rien de confier nos intérêts à une structure incapable de les défendre.

AFP

 

États-Unis

Cinq ans de prison pour la lanceuse d’alerte Reality Winner

La jeune femme de 26 ans, employée d’un sous-traitant de la NSA, était jugée pour avoir transmis à la presse un rapport classifié sur des tentatives de piratage visant l’infrastructure de vote, et attribuées à la Russie.

Source : Libération (24 août)

 

Les lanceurs d’alerte contribuent à une société démocratique saine, en donnant des informations au public sur des sujets graves. Condamner les lanceurs d’alerte, c’est permettre à la dictature de s’installer. En France, la loi votée sur le secret des affaires va tristement dans ce sens. L’UPR veut au contraire protéger les lanceurs d’alerte.

Selfie de la lanceuse d’alerte Reality Leigh Winner. Photo AFP

 

États-Unis : 22 États demandent de rétablir la neutralité d’Internet

Ils veulent rétablir ce qui avait été édicté en 2015 par l’administration Obama pour garantir un traitement égal des flux de données par les opérateurs. Avec l’abrogation du principe de la neutralité du Net, les opérateurs peuvent depuis début juin bloquer ou réduire le trafic en fonction de chaque contenu, amenant leurs clients à payer pour disposer d’un accès prioritaire.

Source : la Tribune (21 août)

 

La neutralité du Net, que défendait François Asselineau lors de l’élection présidentielle française, est indispensable pour la liberté des citoyens de s’informer ‒ prérequis indispensable à une vie démocratique.

 

Aux États-Unis, la crise des opiacés continue de sévir

D’après les dernières données publiées jeudi par le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), 71 500 personnes ont succombé à une consommation excessive de drogue l’an dernier aux États-Unis. Cela représente une nette hausse par rapport aux
67 000 décès de l’année précédente.

Source : les Échos (17 août)

 

La société française est la première victime d’une politique sociale particulièrement brutale. Et nos dirigeants politiques de continuer à considérer que la France ne vaut rien, et que l’avenir réside dans l’alignement sur ce modèle américain.

 

Divers

Entretien d’actualité n° 68 : Pont de Gênes ‒ Déficit – Bercy – Air France – Portugal – Médias – EU Disinfolab – Retraites – Fake news

Une vidéo dédiée est consacrée à l’effondrement tragique du pont de Gênes. Voici les autres sujets traités par l’EA :

00:07 Le déficit record de la France
10:32 Bercy bientôt réformé ?
16:57 Changement de la direction d’Air France
30:36 La situation économique du Portugal
38:42 La manipulation de l’information
52:46 Rapport de l’Assurance maladie sur la retraite à 62 ans
56:01 Les salaires augmentent en conséquence du Brexit
01:10:20 Fake news de Philippe Laurent sur Europe1

Source : Spécial pont de Gênes : UPR (18 août)

 

Google piste secrètement les internautes et suscite la colère

Même si l’historique des positions est désactivé, Google enregistre tout de même la localisation de ses utilisateurs. La multinationale se défend, mais ses réponses ne sont pas jugées convaincantes.

Source : le Temps (19 août)

 

La confidentialité des données personnelles est indispensable pour préserver les libertés publiques. Une fois la France sortie de l’UE, le stockage des données des Français en France et le renforcement des pouvoirs de la CNIL serviront à s’opposer à une société orwellienne du contrôle totalitaire.

 

Facebook et Twitter suppriment des centaines de comptes liés à l’Iran et à la Russie

Facebook a fermé 652 comptes, et Twitter 284.

Source : Kulture Geek (22 août)

 

La censure de ces opérateurs d’outre-Atlantique est en marche. Après l’affaire EU-Disinfolab, on peut mettre en doute la crédibilité de la détection d’un compte « russophile ». Les faux comptes des États-Unis destinés eux aussi à s’ingérer dans des élections d’autres pays ne sont pas concernés. De même, les millions de faux comptes qui suivraient le compte Twitter d’Emmanuel Macron n’ont rien à craindre. Les deux plates-formes Internet montrent ainsi leur implication politique dans le soft power des États-Unis.

 

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet
Rédacteurs : Alexis Comte, Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, David Pauchet
Relecture : équipe de relecture

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :