== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 27 août au 2 septembre 2018

Télécharger en PDF
Lecture : 25 min
Print Friendly, PDF & Email

 

« Gaulois réfractaire au changement » : Emmanuel Macron humilie les Français au Danemark. – Ludovic MARIN / AFP

Macron ironise sur les « Gaulois réfractaires au changement » depuis le Danemark

Depuis la Scandinavie, Emmanuel Macron a comparé les Danois, « peuple luthérien » ouvert aux transformations, et les Français, « Gaulois réfractaires au changement ». Il a également déclaré que « le vrai Danois n’existe pas, il est déjà Européen. Même votre langue n’est pas seulement le danois, elle est part de la langue européenne ».

Source : Huffington Post (29 août)

Pour Macron, parmi les Français, il y avait des alcooliques, des illettrés, des gens « qui ne sont rien », des fainéants et des lépreux. Nous sommes maintenant des « Gaulois réfractaires au changement ».  Avec Macron, c’est en fait la bêtise, la cuistrerie et le mépris qui ruissellent. Du reste, le sieur Macron semble n’avoir toujours pas compris que si le Danemark a des meilleurs résultats économiques que la France, son refus d’adopter l’euro y est sans doute pour plus de chose que le luthéranisme.

 

France

Conférence des ambassadeurs : une démonstration de la duperie du macronisme

Tenue à Paris du 27 au 31 août 2018, la 26e édition de la conférence des ambassadeurs, qui rassemble chaque année les quelque 200 chefs de mission diplomatique, a tristement illustré la « gouvernance macroniste », exercice profondément déprimant, teinté de contradictions perpétuelles et d’arrogance princière. Analyse…

Source : UPR (2 septembre)

 

Festival du film africain du 7 au 9 septembre à Paris

L’association Festival international des films de la diaspora africaine présente des films issus de l’Afrique et de sa diaspora et cherche à renforcer le rôle des réalisateurs africains et d’origine africaine dans le cinéma mondial contemporain. Le festival présente un cinéma inédit qui met en avant un regard africain sur la société.

Source: Africa Vivre

L’UPR a de nombreuses fois manifesté son intérêt pour ce type d’événements artistiques qui offre au public français une vision alternative du monde, et montre en particulier la richesse et la diversité de la Francophonie.

L’UPR conseille vivement au gouvernement de surseoir à la réforme du prélèvement à la source, qui pourrait tourner au désastre

Cette réforme hâtive n’a pas d’autre réelle justification que la soumission aux exigences ubuesques des technocrates de la Commission européenne ignorant des spécificités françaises. Manifestement mal engagée, elle signe l’amateurisme et le dilettantisme qui règnent au sommet de l’État et qui entraînent une désorganisation croissante de l’administration. Pour éviter que la réforme du prélèvement à la source n’aille au désastre et ne provoque en particulier un effondrement des ressources fiscales de l’État, l’Union populaire républicaine conseille vivement au gouvernement d’y surseoir.

Source : UPR (31 août)

 

France – Casse et privatisation du service public

Fonction publique d’État : 4 500 postes supprimés en 2019, plus de 10 000 en 2020

« Pour la fonction publique d’État, nous tiendrons l’objectif du président de la République de supprimer 50 000 postes à l’horizon 2022 », assure le Premier ministre. Les secteurs qui vont majoritairement être touchés sont le ministère des Finances, l’audiovisuel public et le réseau extérieur de l’État.

Source : 20 Minutes (26 août)

La casse massive du service public se poursuit, sous injonction des GOPÉ qui demandent de telles mesures d’austérité à la France. Une fois les services publics suffisamment affaiblis et en dysfonctionnement flagrant, puisque non financés, le gouvernement européiste aura beau jeu de dire qu’il vaut mieux privatiser, conformément à l’article 106 du TFUE.

 

Orange va progressivement débrancher le téléphone fixe

Cette décision entérine la fin progressive du combiné traditionnel, lequel est encore utilisé par 20 millions de personnes en France, dont 9,4 millions sans box numérique associée. Pour autant, Orange ne coupera pas brutalement son réseau aux utilisateurs.

Source : les Échos (26 août)

La décision a-t-elle été pensée pour les territoires ruraux, où la couverture téléphonique et Internet n’est pas toujours assurée ? Avec l’effondrement de ce service public, voilà de quoi creuser encore davantage un fossé entre les territoires.

 

Des DRH dans les écoles pour recruter les professeurs ? La privatisation de l’école en marche

Jean-Michel Blanquer veut renforcer les DRH, pour accroître la mobilité et la contractualisation des professeurs. Si cela ne concerne que 10 % des enseignants, le ver libéral est dans le fruit. L’institution école va-t-elle devenir une start-up ?

Source : RT (31 août)

Application directe de l’article 106 du TFUE qui mène à la privatisation à tout-va des services publics : l’Éducation n’y coupe pas. L’Éducation nationale devrait être, comme le propose l’UPR, un secteur sanctuarisé, dont le but premier n’est pas de modeler les parfaits futurs travailleurs pour les besoins des entreprises, mais plutôt de développer les connaissances et d’éveiller les élèves pour qu’ils s’accomplissent en tant qu’hommes et femmes et en tant que citoyens.

 

Paris : les agents de la RATP bientôt armés comme les policiers

Les 1 000 membres du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR) vont pouvoir travailler avec des armes semi-automatiques de calibre 9 mm, les mêmes que celles employées par la police nationale. Le port de ces nouvelles armes est rendu possible grâce à un décret de la loi Savary, votée en 2016. Cette dernière permet aux agents de sûreté de la RATP et de la SNCF de posséder des armes plus puissantes, mais autorise également la patrouille en civil, les fouilles de bagages et les palpations sur les voyageurs.

Source : le Point (31 août)

Même si l’armement des agents de la RATP date de quelques années, on ne peut que s’émouvoir du fait que les forces de police et de gendarmerie ne sont plus les seules autorisées à porter des armes dans un but de maintien de l’ordre. La privatisation des services publics touche aussi les secteurs régaliens. À quand la privatisation de la justice et de l’armée ? Le CETA ouvre une porte sur la première par l’intermédiaire des tribunaux d’arbitrage privés, et le recours à des forces militaires mercenaires de type Blackwater est tout à fait possible en remplacement d’une armée dont on coupe les moyens.

 

France – Mesures anti-sociales

Budget 2019 : pendant que les aides sociales baissent, le coût du CICE explose

La rigueur est à l’ordre du jour, et ce afin de rester sous les fameux 3 % du PIB de déficit public imposés par l’Union européenne. Mais le CICE a échappé au couperet. La bascule du crédit d’impôt compétitivité emploi, transformé le 1er janvier prochain en allégements de charges, va coûter entre 20 et 25 milliards d’euros supplémentaires aux comptes publics.

Source : Marianne (28 août)

Le CICE, lancé par le gouvernement Ayrault dans son « pacte pour la croissance » de 2012, est un mécanisme de dévaluation fiscale, visant à réduire le coût du travail des entreprises domestiques relativement aux entreprises étrangères. Son efficacité n’a jamais été attestée (où sont les créations d’emplois promises?) et son prix est exorbitant. Ne serait-il pas plus simple, pour que nos entreprises retrouvent leur compétitivité, de sortir tout simplement de l’Union européenne ?

 

Économies : le gouvernement choisit le gel d’allocations et de retraites

Alors que l’inflation est au plus haut (+ 2,3 % en juillet sur un an), le Premier ministre annonce que les pensions de retraite, les APL et les allocations familiales n’augmenteront que de 0,3 %. C’est une manière de les réduire sans le dire, car le pouvoir d’achat des bénéficiaires va bel et bien diminuer.

Source : Libération (26 août)

Cette annonce contraire aux engagements de campagne de Macron, qui avait promis de ne pas toucher au pouvoir d’achat des retraités, révèle la duplicité du gouvernement, obligé de détruire les aides sociales pour obéir discrètement aux injonctions de Bruxelles.

Manifestation de retraités. @ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

 

Le Medef veut remercier l’Europe avant les élections européennes

Le Medef, satisfait de la libre circulation des biens et des services au sein de l’UE va lancer une campagne pro-UE en 2019.

Source : Euractiv (30 août)

Le coût d’application des normes de l’UE pour les entreprises est au moins de 30 milliards d’euros par an. L’application de ces normes est d’autant plus absurde que 97 % des entreprises françaises n’opèrent qu’en France. Le Medef, propagandiste, ne représente décidément pas toutes les entreprises. Rappelons également que la libre circulation des biens et des services favorise entre autres les délocalisations massives et la désindustrialisation de la France.

 

France – Patrimoine et environnement en danger

Des paysans français manifestent contre l’accaparement des terres par des investisseurs chinois

Des manifestants se sont mobilisés à la suite de l’achat de 1 700 hectares dans la Région Centre – Val de Loire par le consortium chinois Hongyang. Ils réclament une loi sur le partage du foncier. Le ministre de l’Agriculture a assuré qu’une commission parlementaire travaillait sur le sujet. Les grands fonds de pensions et multinationales comme Bolloré investissent également dans le foncier français, notamment dans le Bordelais.

Source : l’Express – l’Expansion (30 août)

Si le ministre de l’Agriculture botte en touche face à ce scandale qui prive les paysans du droit de propriété au profit de groupes financiers, c’est parce qu’il ne peut rien faire dans le cadre actuel de l’Union européenne. Toute mesure de protection est contraire aux traités, au nom de la libre circulation des capitaux (art. 63 du TFUE).

 

Stéphane Bern menace de quitter sa mission sur le patrimoine : « Je tire un signal d’alarme »

Stéphane Bern estime que la politique menée par le gouvernement va à l’encontre de la sauvegarde du patrimoine français. Il critique particulièrement la loi ELAN. « Pardon de le dire aussi crûment, mais Jacques Mézard fait voter une loi qui permettra maintenant de détruire des quartiers entiers et protégés sous prétexte qu’ils sont vétustes et dégradés, attaque Stéphane Bern. Avec cette loi nous n’aurions pas pu conserver le quartier du Marais à Paris, par exemple. »

Source : BFM TV (31 août)

L’austérité imposée par l’UE va fortement dégrader le patrimoine public français. C’est un peuple sans histoire que voudrait l’oligarchie, afin de lui faire accepter l’entité supranationale UE composée de consommateurs standardisés.

Stéphane Bern est en charge de la mission pour la sauvegarde du patrimoine. – AFP

 

La guerre de la coquille Saint-Jacques

La France interdit la pêche de la Saint-Jacques entre le 1er octobre et le 15 mai afin de préserver la reproduction des mollusques. Ce n’est pas le cas du Royaume-Uni, dont les pêcheurs viennent exploiter des gisements de Saint-Jacques près des côtes françaises. Tous les pays de l’UE ont en effet le droit de pêcher dans les eaux territoriales françaises sans respecter la législation française. Cette situation engendre des conflits entre les pêcheurs français qui souhaitent préserver le gisement et les pêcheurs anglais qui veulent l’exploiter.

Source : Europe 1 (30 août)

L’intérêt du Frexit est ici encore plus évident qu’ailleurs. La France sera à même de définir ses propres règles quant aux quotas de pêche dans ses eaux afin de préserver ses ressources halieutiques.

 

La France met fin à l’utilisation des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles

L’interdiction entre en vigueur samedi pour cinq substances, et elle a été étendue aux néonicotinoïdes de nouvelle génération. De son côté, l’UE a interdit trois produits. Cette loi ne règle pas tout car elle ne traite pas des « néonics » présents dans les produits non-phytosanitaires.

Source : les Échos (31 août)

Une bonne nouvelle qui montre que le niveau national est plus efficace que le niveau européen pour protéger les abeilles. Cela vaut aussi pour la santé des consommateurs et plaide en faveur du Frexit.

 

Les raisons de l’échec de Hulot

Seul et impuissant face aux traités européens, manipulé par un président hypocrite, Nicolas Hulot n’avait aucune chance. Sa démission n’est au fond qu’une normalisation. Son aventure ministérielle n’aura eu pour conséquence que de faire perdre une année de plus dans les urgentes batailles à mener face aux enjeux écologiques de notre temps.

Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Hulot avait confié au Journal du dimanche du 18 avril 2017 : « Quant à Macron, il n’a pas compris que c’est bien un modèle ultralibéral qui est à l’origine de la crise écolo. » Au moment où il démissionne du gouvernement, l’UPR lui répond : « Hulot a-t-il maintenant compris que notre appartenance à l’UE est l’obstacle numéro un qui empêche de mener une véritable politique écologique ? »

Source : UPR (28 août)

 

Union européenne

Theresa May reste inflexible sur le Brexit

La Première ministre britannique répète qu’elle ne fera pas de concessions contraires à « l’intérêt national » à Bruxelles ni aux partisans d’un Brexit dur. Elle refuse tout compromis et tout second référendum, qui serait une « grave trahison de la démocratie ».

Source : le Monde (2 septembre)

Bruxelles est prêt à prolonger les négociations, car la balle est dans le camp du Royaume-Uni, qui pourrait refuser de lui verser plusieurs dizaines de milliards d’euros.

 

Theresa May promet une relance de l’investissement en Afrique après le Brexit

Le voyage de Theresa May en Afrique est motivé par le Brexit. Comme le Royaume-Uni va quitter l’Union européenne l’année prochaine, il doit renforcer ses accords commerciaux dans le monde entier. Les nouveaux investissements britanniques en Afrique devraient se concentrer sur les défis économiques et sécuritaires à long terme plutôt que sur la réduction de la pauvreté à court terme. Les liens historiques entre le Royaume-Uni et plusieurs pays africains vont faciliter les relations bilatérales.

Source : BBC (28 août) – en anglais

Libéré des chaînes de l’UE, le Royaume-Uni va pouvoir développer sa propre diplomatie et nouer des accords commerciaux allant dans ses intérêts en tirant profit des relations historiques. Theresa May a notamment promis un plan d’investissement de 4,4 milliards d’euros pour soutenir les économies africaines, centré sur la création d’emplois pour les jeunes.

Theresa May lors de son voyage en Afrique du Sud. – PA

 

Italie : Di Maio prône une nationalisation des autoroutes

« Nous allons sortir de la logique du profit, nous allons réduire [le prix] des péages, nous allons faire beaucoup plus de maintenance et nous allons introduire des innovations technologiques pour améliorer la sécurité et la mobilité. »

Source : la Tribune (27 août)

Di Maio va rapidement se heurter aux interdictions de Bruxelles. L’UPR milite aussi pour la renationalisation des autoroutes, mais reste cohérente en prônant le Frexit comme préalable.

 

Monde – Menaces de guerre

La Russie va organiser des manœuvres militaires d’une ampleur inégalée depuis la guerre froide

L’exercice Vostok 2018 mobilisera pas moins de 300 000 soldats, 36 000 blindés et plus d’un millier d’aéronefs (avions, hélicoptères et drones). Les forces armées chinoises et mongoles y seront conviées.

Source : Opex 360 (28 août)

Comme en 1914, les alliances de blocs s’organisent. Notre appartenance à l’OTAN pourrait nous entraîner dans une guerre où nous aurions tout à perdre. Il est urgent pour la France de retrouver une diplomatie indépendante.

 

Les Casques blancs auraient livré des substances toxiques à Saraqib, en Syrie

C’est ce qu’affirme Alexeï Tsygankov, chef du centre russe pour la réconciliation des conflits en Syrie. Il s’agirait de « mettre en scène le recours à des armes chimiques et l’incrimination à venir des forces gouvernementales du recours à des substances toxiques contre la population civile ».

Source : Sputnik (28 août)

Cette source doit être prise avec des pincettes, étant donné le niveau élevé de désinformation de part et d’autre sur l’offensive en préparation à Idlib. Il conviendra de se montrer tout aussi critique si les médias nous annoncent du jour au lendemain une attaque chimique qui entraînerait des frappes de l’OTAN. On peut malheureusement parier que la France enverra alors ses missiles sur injonction américaine, sans attendre une enquête objective et impartiale.

 

Moscou dénonce « une provocation » après l’assassinat du chef séparatiste ukrainien Alexandre Zakhartchenko

Moscou accuse Kiev d’avoir assassiné le dirigeant de la « République populaire de Donetsk », qui était partie prenante du fragile processus de paix en Ukraine. De leur côté, les États-Unis ont annoncé qu’ils pourraient fournir plus d’armes à Kiev pour renforcer les forces ukrainiennes contre les séparatistes.

Source : l’Express (1er septembre)

Cet assassinat montre que certaines parties ne souhaitent pas la paix mais cherchent l’escalade dans le conflit, au risque de déclencher une guerre plus large.

Le principal chef des séparatistes prorusses, Alexandre Zakhartchenko, le 4 novembre 2014 à Donetsk. afp.com/Alexander KHUDOTEPLY

 

L’Iran contrôle totalement le détroit d’Ormuz et l’accès au Golfe

Ces dernières semaines, l’Iran menaçait de bloquer cette voie stratégique qu’est le détroit d’Ormuz : 30 % des exportations maritimes mondiales de pétrole y transitent. Ce lundi, l’Iran dit « contrôler totalement » la zone.

Source : l’Écho (28 août)

Le ton continue de monter entre l’Iran et les puissances du Golfe, alliées des États-Unis.

 

Le Brésil mobilise son armée à la frontière du Venezuela

Le président du Brésil, Michel Temer, a ordonné par décret l’utilisation des forces armées pour « garantir la sécurité » à sa frontière avec le Venezuela, d’où affluent depuis des mois des réfugiés. M. Temer a ajouté que la situation migratoire était « tragique » et « menaçait l’harmonie de quasiment tout le continent ». Selon lui, en effet, « ce n’est pas seulement le Brésil qui endure ses conséquences, mais le Pérou, l’Équateur, la Colombie et d’autres pays d’Amérique latine ». « Pour cette raison, nous devons trouver de toute urgence un chemin pour changer cette situation », a-t-il insisté, appelant « la communauté internationale à adopter des mesures diplomatiques » contre l’exode de Vénézuéliens fuyant la crise politique et économique avec diverses pénuries. « Le Brésil respecte la souveraineté des États, mais nous devons nous souvenir que seul est souverain un pays qui respecte son peuple et en prend soin », a-t-il lancé à l’administration du président Nicolas Maduro.

Source : Opex 360 (29 août)

On retrouve peut-être ici les prémisses d’une possible intervention militaire, toujours pour des raisons « humanitaires ». À quelques semaines de l’élection présidentielle, l’annonce n’est pas non plus dénuée d’arrière-pensées électoralistes.

 

Monde

Trump menace de quitter l’OMC à cause du « plus mauvais accord commercial jamais fait »

Le président américain ajoute de l’huile sur le feu dans le contexte de guerre commerciale, et se plaint que les États-Unis ont été très mal traités par l’OMC depuis un bon nombre d’années.

Source : The Times (1er septembre) – en anglais

Que l’on réprouve ou non les méthodes de Trump, il n’empêche que sa stratégie protectionniste, couplée à son discours musclé, porte ses fruits dans l’économie américaine, dont la croissance atteint 4,2 %. C’est à comparer à la croissance européenne apathique, fruit d’un dogme de libre-échange mondial et total poussé par la Commission européenne.

 

L’ONU exhorte Pékin à libérer les Ouïghours enfermés dans des camps

Le Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale s’est alarmé des « nombreux cas d’internement d’un grand nombre d’Ouïghours et d’autres minorités musulmanes, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme ». Le ministère chinois des Affaires étrangères a rejeté ces accusations.

Source: Ouest-France (30 août)

La lutte contre le terrorisme est souvent un prétexte masquant des intérêts d’États. La critique occidentale serait toutefois plus audible si elle n’avait abusé pendant des années de la prétendue « guerre contre le terrorisme ».

 

Une colonie israélienne légalisée par un tribunal pour la première fois

C’est une décision qui pourrait faire jurisprudence, au détriment des propriétaires palestiniens. Le tribunal a jugé que les colons étaient les propriétaires légitimes de ces terres après avoir établi que les autorités israéliennes ne savaient pas qu’elles appartenaient à des Palestiniens lorsqu’elles ont dressé le cadastre de la région au terme de la guerre de 1967.

Source: Challenges (29 août)

 

La Russie face à un blocus financier

La pression américaine sur Moscou a pour effet secondaire d’inciter les grandes banques internationales à tourner le dos aux clients russes. La décision de Crédit suisse de ne plus gérer au moins une partie de l’argent russe suggère que la Suisse pourrait cesser d’être un havre de sécurité pour les grandes fortunes proches du Kremlin.

Source : le Temps (26 août)

En serait-ce fini de la célèbre neutralité suisse ?

 

Yémen : une commission d’enquête de l’ONU évoque des crimes de guerre

Une mission d’experts mandatée par le Conseil des droits de l’homme a indiqué que toutes les parties au conflit ont potentiellement commis des crimes de guerre, notamment en utilisant la force de manière disproportionnée et indiscriminée, et en ayant recours à des enfants soldats.

Source : le Monde (28 août)

Les alliés occidentaux de la coalition menée par l’Arabie saoudite demeurent très discrets sur cette guerre atroce. Leur silence est à comparer aux grandes déclarations à l’encontre du régime syrien, avant même que celui-ci ait lancé une offensive sur Idlib.

 

L’Arabie saoudite voudrait faire du Qatar une île

Un canal pourrait être creusé afin que plus aucune frontière terrestre n’existe entre les deux pays. Cela permettrait le passage de navires marchands, mais c’est aussi un nouvel épisode diplomatique houleux entre les deux pays.

Source : le Parisien (1er septembre)

Doha, capitale du Qatar, en 2011. LP/Éric Bureau

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.


Coordination de la revue de presse : David Pauchet
Rédacteurs : Alexis Comte, Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, David Pauchet
Relecture : équipe de relecture
Validation finale : François Asselineau

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :