NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE DU 27 AOÛT AU 3 SEPTEMBRE 2017.

Télécharger en PDF
Lecture : 22 min
Aidez-nous ! Partagez :

La photo de la semaine

Nous utilisons comme « photo de la semaine » un cliché qui date en réalité d’il y a plusieurs mois mais qui trouve tout son sens aujourd’hui. On y voit Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, et Emmanuel Macron partageant une bonne bière durant la campagne présidentielle. Hasard des choses, Force Ouvrière ne manifestera justement pas le 12 septembre. La réalité est que les dirigeants des principaux syndicats français font face à un conflit d’intérêt. D’une part, il font partie de la Confédération Européenne des Syndicats, et reçoivent donc un financement de la Commission européenne. D’autre part, ils font mine (ou ils ne le font pas, en l’occurrence) de s’opposer à une loi Travail qui est imposée par les GOPE, c’est-à-dire par la même Commission européenne ! Pour en finir avec les syndicats jaunes, le programme UPR prévoit la reconstitution d’un syndicalisme indépendant.

Source :  Libération (1er Septembre)

 

France

Sigmar Gabriel, vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères allemand, invité au Conseil des ministres en France

Il est impressionné par la réforme du droit du travail en France (l’inverse aurait été étonnant). Mais au-delà de ça, que traduit la venue du vice-Chancelier d’Allemagne à un Conseil des ministres français ? Puisque l’inverse semble difficilement envisageable, il s’agit là d’un véritable acte de soumission, bien loin des fables du couple franco-allemand.

Macron passe laborieusement un « oral » devant un juge qui contrôle d’un air revêche si la leçon de Berlin a bien été apprise ! Jusqu’où l’asservissement de la France va-t-il descendre ?

Source : Boursier.com (30 août)

 ———————————————-

Des enfants alsaciens vont entrer en maternelle sans un mot de français

200 Alsaciens en maternelle n’entendront pas parler en français avant le CE1, mais plutôt en alsacien et en allemand : la destruction de l’unité nationale par la création de barrières linguistiques continue.

Source : Huffington Post (1er septembre)

 ———————————————-

Bruno le Maire annonce une vague de privatisations

Il s’agit prétendument de financer l’innovation. En réalité, cette nouvelle vague de privatisations va porter un nouveau coup de bulldozer contre de grandes entreprises nationales, telles que la Française des jeux, qui rapportaient beaucoup d’argent à l’État et qui le donneront désormais aux actionnaires privés. Le pillage continue.

Source : Challenges (2 septembre)

 ———————————————-

Des réformes fiscales au bénéfice des plus riches

La réforme de la fiscalité profitera davantage aux plus fortunés, avec comme “grands gagnants” les 10% les plus riches. Comme Sarkozy, Macron n’a aucun état d’âme à être le “président des riches”.

Source : Libération (27 août)

 ———————————————-

Des clients enchaînés aux banques

Un nouveau décret va obliger tout nouveau bénéficiaire d’un prêt immobilier à domicilier ses revenus dans la banque créditrice pendant 10 ans.

Source : Capital (1er septembre)

 ———————————————-

Incroyable mais vrai : le vice-amiral qui annonce qu’il « se fout » des « backdoors » installés par Microsoft pour espionner les utilisateurs vient d’être nommé… Directeur des systèmes d’Information du ministère des Armées !

Le désintérêt total – et assumé haut et fort – du Vice-amiral Coustillière envers les questions de sécurité des logiciels de Microsoft pourrait mettre en danger la sécurité et la souveraineté de la France.

Source : Numerama (31 août)

 ———————————————-

Les contrôles de vitesse bientôt confiés à des sociétés privées

Gérard Collomb veut recentrer policiers et gendarmes sur des missions de sécurité : faut-il en conclure que le contrôle de vitesse est une manne financière plutôt qu’un gain sécuritaire ?

Source : Sud Ouest (2 septembre)

 ———————————————-

Un député macroniste frappe un responsable PS tellement violemment que celui-ci doit subir une intervention chirurgicale en unité de soins intensifs à l’hôpital

Après Lætitia Avia, députée LREM, qui avait mordu un chauffeur de taxi, c’est M’jid El Guerrabla, député LREM, qui passe à tabac un responsable du PS au point d’attenter à sa vie. Preuve est ainsi faite qu’une partie des députés République en Marche sont à la fois bêtes et méchants.

Source : Sud Ouest (31 août)

France – réformes du travail

 

Les détails de la 2e mouture de la Loi Travail

La réforme du droit du travail s’inscrit dans la continuité des précédentes, puisqu’elle se borne à appliquer les GOPE de la Commission européenne. Elle va privilégier les grandes entreprises, réduire les pouvoirs des représentants des personnels,  diminuer les droits des salariés… François Asselineau avait pourtant prévenu les Français.

Source : Syndicat des avocats de France (1er Septembre)

 ———————————————-

Bruxelles applaudit la réforme du marché du travail en France

“Décriées par l’opposition et les syndicats, les ordonnances réformant le marché du travail en France font la joie de la Commission européenne”. Quoi de plus étonnant, puisque les ordonnances ne font qu’appliquer la politique que celle-ci a décidée pour la France ?

Source : Euractiv (31 août)

 

France – Macron : désastre tous azimuts

L’Allemagne lâche la France sur le projet de taxation des géants du numérique.

Le projet de taxation des géants du net à l’échelle européenne risque de finir comme la taxe européenne sur les transactions financières : aux oubliettes.

Source : Les Echos (1er septembre)

 ———————————————-

Le Venezuela demande officiellement à Macron de se mêler de ses affaires

Après les bourdes et les incidents provoqués en Europe de l’Est (voir l’analyse précise que François Asselineau a faite de ce voyage ici) , l’humiliation du cancre en diplomatie Macron continue, et l’image de la France en Amérique latine en prend un coup.

Source : Sud Radio (30 août)

Voir aussi l’affaire des hotspots libyens – cf. publications UPR de la semaine

 ———————————————-

APL : Macron envisage maintenant d’aller au-delà des 5 € de baisse mensuelle qu’il avait, paraît-il, critiquée il y a un mois !

Voici encore un mois, les médias nous assuraient que Macron aurait secrètement désapprouvé la baisse des 5 €, et qu’il aurait même dit qu’il s’agissait d’une “connerie sans nom” [sic] de son gouvernement. Pourtant, il propose maintenant d’aller plus loin : comme sur d’autres sujets, le dandy inconstant de l’Élysée n’a fait que changer de cravate.

Source : Europe 1 (30 août)

 ———————————————-

Collusion entre le politique et le médiatique, contrairement aux promesses de campagne

La nomination de Bruno Roger-Petit au poste de porte parole de l’Élysée montre le climat délétère qui règne dans les médias français et la forte proximité d’Emmanuel Macron avec la sphère médiatique, en opposition totale avec ses déclarations de campagne.

Source : LaLibre.be (29 août)

 ———————————————-

Macron “découvre” que le Qatar et l’Arabie Saoudite ont financé le terrorisme ! Mais, cette fois, les grands médias ne hurlent pas au « complotisme »…

Et il a raison ! Mais il était pourtant muet sur le sujet pendant la campagne présidentielle, et a changé d’avis. Gilles Bouleau, journaliste de TF1, va-t-il sous peu taxer le locataire de l’Élysée de « complotisme », comme il l’avait fait à l’encontre de François Asselineau pendant la campagne présidentielle pour le discréditer aux yeux des Français ? On sait bien que non. Les événements font ainsi ressortir a posteriori la partialité des médias.

Source : l’Express (31 août)

 ———————————————-

Impopularité record de Macron

Le bilan est lourd pour Macron qui a accumulé polémiques et maladresses : discours vide et coûteux au Congrès, coupe dans les dotations aux communes, autoritarisme avec le chef d’état-major, budget délirant de maquillage, baisse des APL, diplomatie désastreuse, incidents diplomatiques avec le Venezuela, la Pologne, la Hongrie, etc. Macron n’est plus seulement le plus jeune, il  bat aussi les records de descente dans l’impopularité de tous les présidents de la Ve République : on n’est pas loin de la chute libre.

Source : France Info (29 août)

Union européenne

 

Macron « veut » des listes transnationales aux élections européennes

Présentée comme plus “démocratique”, cette mesure aurait pour effet d’étouffer des mouvements de libération nationale tels que l’UPR aux profits des partis européistes.

Mais rassurons-nous : Macron, dont l’incompétence est aussi phénoménale que la prétention, ignore que, pour avoir des listes transnationales, il faudrait changer le traité sur l’Union européenne. Et en particulier l’article 14-2 du traité de Lisbonne, qui dispose que  « la représentation des citoyens [au parlement européen] est assurée de façon dégressivement proportionnelle, avec un seuil minimum de six députés par État membre. Aucun État membre ne se voit attribuer plus de quatre-vingt-seize sièges. »

Imagine-t-on sérieusement la Pologne ou la Hongrie renoncer à avoir leurs députés nationaux au parlement européen, tout cela pour faire plaisir à Macron qui a traîné leurs dirigeants dans la boue il y a quelques jours ? Macron est une farce à lui tout seul.

Source : Valeurs actuelles (29 août)

 ———————————————-

2 millions d’euros de propagande pro-UE en Serbie et au Kosovo

Après le budget de 3 millions pour contrer l’euroscepticisme dans les pays membres, l’Union européenne débloque 2 millions d’euros de fonds publics à des fins de propagande en Serbie et au Kosovo.

Source : Russia Today (30 août)

 ———————————————-

La Commission européenne veut s’attaquer aux fausses infos

La Commission est actuellement en train d’étudier les mesures afin d’obliger à la censure sur les réseaux sociaux. La construction d’une “vérité officielle” par tout organe officiel a de quoi inquiéter. A fortiori lorsque cet organe n’est élu par personne !

Source : Euractiv (30 août)

 ———————————————-

L’UE s’apprête à renouveler l’autorisation d’utilisation du glyphosate, herbicide potentiellement dangereux

Les agences européennes en charge des produits chimiques (ECHA) et de la sécurité des aliments (EFSA) estiment qu’il n’y a pas de raison de classer cette substance comme cancérogène, contre l’avis du Centre international de recherche sur le cancer.

La France a fait savoir qu’elle voterait contre, mais quel poids aura-t-elle dans une UE à 28 ?

En 2016, faute d’accord, la licence d’utilisation du glyphosate avait été exceptionnellement prolongée. En effet, faute de majorité qualifiée au Conseil européen sur un sujet, c’est la Commission européenne qui tranche, et presque toujours dans le sens des lobbies des grandes entreprises, qui offrent ensuite des sinécures en or aux ex-Commissaires européens qui ont servi leurs intérêts.

Source : Europe 1 (30 août)

 ———————————————-

Deux journalistes espagnols expulsés d’Ukraine

Ils couvraient les affrontements dans l’est du pays. Le gouvernement de Kiev, installé par Washington et dont les liens avec l’extrême-droite pro-nazie sont connus, entendrait-il imposer le silence absolu sur l’atrocité des combats ?

Bien entendu, les grands médias français se sont moins émus de cette affaire que de ce qui se passe au Venezuela, alors que nous sommes pourtant bien plus concernés : rappelons que nous finançons l’armée ukrainienne par l’intermédiaire du budget de l’UE.

Source : Le Figaro (29 août)

 

Moyen-Orient

 

800 terroristes de Daesh anéantis dans l’Euphrate en Syrie

Il s’agirait du «détachement de Daesh le mieux armé et le plus opérationnel dans la vallée de l’Euphrate», anéanti par l’action conjointe des forces gouvernementales syriennes et de l’aviation russe.

Source : Russia Today (28 août)

 ———————————————-

Netanyahu: “Nous resterons en Cisjordanie pour l’éternité”

Ainsi, le chef du gouvernement israélien s’engage à ce que son pays soit dans l’illégalité au regard du droit international… pour l’éternité ! Rappelons en effet que le Conseil de sécurité de l’ONU n’a jamais reconnu la légalité de l’occupation de la Cisjordanie par Israël, et ce depuis sa résolution 242 adoptée le 22 novembre 1967.

Venant d’autres pays, une telle déclaration aurait provoqué l’effroi de la « communauté internationale » (comprendre : Washington et ses vassaux), et notamment des États-Unis.

Source : Sputnik News (29 août)

 ———————————————-

L’ONU affirme que l’Iran respecte bien ses engagements sur le nucléaire

Le président Trump, qui sous-entendait fortement le contraire, va-t-il se raviser?

Source : Le Figaro (31 août)

 

Asie

 

Aung San Suu Kyi silencieuse face à la persécution des Rohingyas en Birmanie

La minorité musulmane des Rohingyas souffre d’un regain de violences et d’exactions de la part de l’armée birmane, et des milliers d’entre eux sont obligés de fuir au Bangla Desh voisin. Certains observateurs n’hésitent pas à parler de « génocide ».

Fille du père de l’indépendance birmane, Prix Nobel de la paix 1991, Conseillère spéciale et porte-parole de la présidence de la République, naguère coqueluche de tous les pays occidentaux sur injonction de Washington,  Aung San Suu Kyi justifie les exactions et les centaines de morts commis par l’armée birmane parmi la minorité musulmane.

Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix 1991 et porte-parole de la présidence, refuse pourtant de condamner cette politique de terreur. Elle reprend même à son compte les discours de l’armée.

Les pays occidentaux – qui avaient fait de Mme Suu Kyi une sorte de martyr de la démocratie, du temps où elle était assignée à résidence par une junte militaire qui refusait d’ouvrir son pays aux grandes compagnies occidentales –  sont soudain devenus muets comme des carpes.

Source : Marianne (29 août)

 ———————————————-

Pour les médias français, les catastrophes météorologiques n’ont pas toutes la même importance.

Comme à leur habitude, les grands médias français ont donné dans l’émotion à géométrie variable.

Ils se sont focalisés sur l’ouragan Harvey aux États-Unis qui aurait fait une quarantaine de morts. 

Mais ils ont passé sous silence les autres inondations meurtrières ailleurs dans le monde. En particulier, nos médias n’ont pas dit un mot sur les terribles inondations en Inde, au Népal et au Bangladesh qui ont fait plus de 1 000 morts. 

Source : Brut (31 août)

 

Fin de l’argent liquide

Inde : expérimentation non concluante de la lutte contre l’argent liquide

Un rapport montre que les mesures adoptées en faveur de la démonétisation se sont révélées inefficaces et coûteuses.

Source : RFI (31 août)

 ———————————————-

L’Italie mène bataille contre l’argent liquide.

Les artisans et les commerçants ont désormais l’obligation de proposer le paiement électronique.

Source : Les Echos (30 août)

 ———————————————-

La tirelire qui apprend aux enfants à se passer d’argent liquide

Dans le plus grand intérêt du monde financier, l’on apprend maintenant aux enfants dès le plus jeune âge à ne plus utiliser cette forme de paiement prétendument archaïque qu’est l’argent liquide.

Source : BFM Business (30 août)

 

Alimentation

 

Les marges de la grande distribution sur le marché du BIO

Une étude montre les larges marges réalisées sur le BIO par la grande distribution et leurs effets contre productif sur le développement de ce secteur.

Source : Que Choisir (29 août)

 ———————————————-

Des produits “made in France” qui viennent d’Inde ou de Serbie

Des aliments qui viennent d’origines diverses et pas toujours traçables : la faute à une législation inexistante pour définir ce qu’est le “made in France”.

Source : France TV Info (26 août)

 

Rappel : les publications UPR de la semaine

 

  • Les hotspots libyens : le “grand n’importe quoi” s’aggrave au sommet de l’Etat Source ici

 

  • Entretien d’actualité n°47 avec François Asselineau Source ici
    • Que font UPR, gouvernement et opposition ?
    • Macron à l’Est
    • L’idée de Sarkozy

 

  • Le site de l’UPR conforte sa place de 1er site politique français en fréquentation Source ici

 

  • Présence massive, joyeuse et remarquée de l’UPR à la Braderie de Lille le samedi 2 septembre 2017 Source ici

 

Vous voulez ajouter des informations à notre sélection hebdomadaire ?
Envoyer nous les liens
sur selection_infos@upr.fr