=== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE === Sélection du 18 au 27 décembre 2017

Télécharger en PDF
Lecture : 18 min

 

Un document de travail sur le Grand Paris montre que la piste privilégiée est la suppression des 3 départements de la petite couronne. Les élus réagissent vivement et estiment que la suppression de ces départements (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine) « conduirait immanquablement à la dégradation du service public ». La suppression programmée des départements casse l’héritage de la Révolution française, qui avait voulu garantir l’égalité des Français devant les territoires. C’est une étape de plus dans le démantèlement de la France au profit de l’Europe des régions.

Source : France 3 (24 décembre)

France

Pétition pour censurer le son de cloche différent apporté par la chaîne RT en France

Piteuse ambiance pour la liberté de la presse en France : une pétition publiée dans le journal Le Monde demande de supprimer la licence de diffusion de RT France (Russia Today France) pour éviter de « brouiller les idées des Français ».  Les européistes et les tenants du système ultra-libéral, partisans de la mise en concurrence de tous les pans de la société française, révèlent leur vraie nature lorsqu’il s’agit d’introduire de la concurrence dans les idées et dans la diffusion de l’information !
Source : Le Monde (22 décembre)

Stéphanie de Muru, journaliste vedette de RT France, ayant précédemment quitté BFM-TV

 

29 villes de la Côte d’Azur mises à l’amende

Dans le Var et les Alpes-Maritimes, un bon nombre de mairies ne se sentent malheureusement pas concernées par le logement social.
Source : Nice Matin (19 décembre)

France – Privatisations

Privatisation d’Engie, de la Française des Jeux et des Aéroports de Paris

Dans un monde régi par l’article 106 du TFUE qui nous oblige à supprimer nos services publics pour préserver la sacro-sainte libre concurrence – sauf dans le domaine de la pluralité des sources d’information comme Russia Today…- , c’est tout le patrimoine industriel et économique de l’Etat qui est progressivement vendu.

Source : Huffington Post (18 décembre)

 

Magnanville : des agents de sécurité privés plutôt qu’une police municipale publique

L’article 106 du TFUE introduit la loi du marché dans tous les secteurs, et cela inclut aussi les services de police. Toujours avec les mêmes arguments fallacieux de rationalisation des coûts, certaines mairies en viennent à vouloir confier les tâches de sécurité publique à des entreprises privées. Le syndicat des policiers municipaux fait remarquer que le maire est le garant de la sécurité publique sur sa commune et que les agents de sécurité privés ont d’autres prérogatives et compétences, et ne peuvent en aucun cas assumer la sécurité publique.

Source : La Gazette en Yvelines (20 décembre)

 

France – Austérité à deux vitesses

Impôts : +4,5 milliards pour les ménages, -1 milliard pour les entreprises

Malgré les promesses d’augmenter le pouvoir d’achat des Français, celui ci va se trouver en baisse de 4,5 milliards d’impôts supplémentaires. Inversement, les entreprises seront les grandes gagnantes des réformes mises en place avec, notamment, la baisse des taxes et la suppression de la taxe sur les dividendes (profitant essentiellement aux grosses entreprises cotées en bourse). Ceci est conforme à ce qu’a demandé la Commission européenne dans les GOPE, avant même l’élection présidentielle.

Source : Economie Matin (20 décembre)

 

Automobile : contrôle technique, carburant, PV… ce qui va changer en 2018

Les frais sont notamment en hausse pour le contrôle technique, en application de la directive européenne 2014/45 voulant harmoniser les contrôles techniques.
Source : Ouest-France (16 décembre)

 

Entretien des routes : un rapport envisage une nouvelle vignette

Après l’augmentation des tarifs des péages des autoroutes privatisées, l’augmentation et la privatisation des radars couplée à la réduction de limites de vitesse, le renforcement du contrôle technique imposé par Bruxelles, la privatisation et la hausse des amendes de stationnement, voilà maintenant qu’il est envisagé de recourir à une vignette pour financer l’entretien des routes.

Source : Atlantico (18 décembre)

 

Emmanuel Macron veut s’offrir son « Air Force One »

Emmanuel Macron souhaite s’offrir un Airbus A319neo à usage gouvernemental d’une valeur estimée entre 130 et 150 millions d’euros pris sur le budget des armées. Pourtant, ce budget est déjà rogné à l’os, suivant les mots de l’ancien chef d’état-major des armées Pierre de Villiers. L’austérité n’est pas pour tout le monde : nos soldats apprécieront.

Source : La Tribune (21 décembre)

France – Plans sociaux et conditions de travail

L’entreprise américaine de chimie Dow ferme son site à Sophia-Antipolis

Installée depuis 42 ans sur la commune de Valbonne, dans la technopole de Sophia-Antipolis, Dow fermera ses portes en 2018. Les 130 salariés seront soit mutés sur d’autres sites, soit licenciés. Comme pour Galderma qui est à quelques centaines de mètres, la délocalisation va se faire vers la Suisse. Comme pour Galderma, ce drame aurait pu être évité si la France n’était pas dans l’UE, car l’Etat aurait alors pu s’opposer à la délocalisation (art. 63 du TFUE qui l’en empêche).

Source : France 3 (18 décembre)

Préavis de grève chez Carrefour du 22 au 24 décembre

Malgré un chiffre d’affaires en hausse et les dernières baisses de charges (ex: CICE), Carrefour prévoit de supprimer 5000 postes dans les années à venir. N’oublions pas qu’à leurs débuts, les centres commerciaux avaient été présentés aux Français comme devant générer de nombreux emplois. L’expérience a prouvé que c’était tout l’inverse.

Source : Boursorama (15 décembre)

 

Le gouvernement abandonne la taxe sur le travail détaché

La Commission européenne a mis le holà à cette mesure visant à taxer les entreprises ayant recours au travail détaché. Le gouvernement n’a donc eu d’autre choix que de s’aplatir.

Source : BFM TV (20 décembre)

 

Les conditions de travail des salariés français continuent de se dégrader

Quand l’emploi se raréfie, il arrive souvent de devoir choisir entre souffrance au travail et chômage. La destruction progressive du code du travail, contre laquelle s’érige l’UPR, renforce la dégradation des conditions de travail.

Source : 20 Minutes (20 décembre)

 

La CGT a perdu un tiers de ses adhérents en 2017

Comment expliquer une telle désaffection ? La CGT a-t-elle perdu de son efficacité et de sa verve passés face aux scandales sociaux ? Aujourd’hui, la CGT, comme d’autres syndicats majeurs, est membre de la Confédération européenne des Syndicats (CES), financée par la Commission européenne. Or c’est cette même Commission européenne qui impose à la France le modèle ultralibéral voulu par les traités européens, à commencer par la démolition du droit du travail…. Et comme par hasard, la CGT n’explique jamais à ses membres, ni le rôle de la Commission européenne, ni le contenu précis des articles des traités européens, ni l’impossibilité concrète de modifier ces traités…

 

Source : L’Obs (26 décembre)

Europe

“Nous n’arrêterons jamais l’immigration”, affirme un Commissaire européen
Que l’on soit pro- ou anti-immigration, peu importe ! La Commission européenne a tranché : l’immigration de masse est la nouvelle norme. Ne pas être d’accord, c’est être anti-européen avait précisé le commissaire à la migration. Avec les articles 67, 77 et 79 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE), la France n’est plus maîtresse de sa politique migratoire.

Source : Valeurs Actuelles (19 décembre)

 

Catalogne : Victoire relative des indépendantistes

La situation devient un vrai casse-tête en Catalogne : le parti unioniste Ciudadanos (différent du parti de Mariano Rajoy) arrive en tête, et décroche une majorité relative de sièges. Pourtant, la somme des sièges des 3 partis indépendantistes leur donne une majorité absolue.

Source : RFI (22 décembre)


Le Ministre des Affaires étrangères turc annonce que la Turquie reprendra les îles de la mer Égée par la diplomatie ou la guerre

Selon lui, la Turquie a trois options : essayer de trouver une solution diplomatique avec la Grèce, porter la question devant la Cour internationale, ou envoyer l’armée turque revendiquer lesdites îles. La dispute autour de ces îles a abouti à des crises proches de l’affrontement militaire, en 1987 et en 1996. La Turquie considère certains îlots comme une « zone grise » dont elle conteste la légitimité de la souveraineté grecque.

Source : Greek Reporter (20 décembre)

En Autriche non plus, l’extrême-droite n’envisage pas de sortir de l’UE

Le nouveau chef du gouvernement autrichien s’est rendu à Bruxelles pour rassurer sur la poursuite de la politique européiste de son pays, un jour après avoir validé une coalition avec l’extrême droite. Encore une fois, un parti dit “extrême” ou “radical”, à l’image des leurres « eurosceptiques » de droite comme de gauche (Front National, DLF et France Insoumise en France, Syriza en Grèce, Podemos en Espagne, 5-Stelle en Italie…), prouve qu’il ne veut pas de sortie de l’UE. Ainsi, le gouvernement autrichien continuera à appliquer docilement les GOPE, au grand dam des Autrichiens.

Source : Euractiv (20 décembre)

 

Union européenne – Tensions internes

 

Roumanie : en plein débat sur la réforme de la justice, l’ancien président Basescu déclare que la Roumanie n’est plus un État souverain depuis son entrée dans l’UE.

En réponse à une question du président du Sénat C.P. Tariceanu, voici la réponse de Basescu, ancien président, ancien commandant de navire, ancien membre du P.C. roumain :
« Nous ne sommes plus un État souverain depuis que nous sommes entrés dans l’UE ».

Source : Stiripesurse (20 décembre)

L’ancien président roumain, M. Basescu

 

État de droit : Bruxelles dégaine l’arme lourde contre la Pologne

L’UE reproche à la Pologne de ne pas respecter les règles de séparation des pouvoirs sur ses prochaines réformes judiciaires. Elle menace de retirer le droit de vote à la Pologne. Pour ce faire, il faudra toutefois l’unanimité des voix des États-membres, ce qui sera impossible à obtenir. En effet la Hongrie a déjà fait savoir qu’elle ne voterait pas dans ce sens. L’UE prouve ainsi par l’exemple son immobilisme politique, dû à l’impossibilité de faire converger 28 États ayant 28 visions des choses différentes..

Source : Les Échos (20 décembre)

 

Le président de la Bundesbank rejette les réformes Macron

Le président de la Bundesbank (Banque centrale allemande), Jens Weidmann, s’est opposé fermement aux idées de la Commission européenne et de Macron sur la réforme de l’union monétaire (Euro à 27, budget européen…) ainsi que sur la réforme du Mécanisme européen de solidarité (MES). Il les juge “inutiles et inopportunes” et rejette dans tous les cas un affaiblissement de la responsabilité individuelle de chaque pays.

Source : Deutsche Bundesbank FR (21 décembre)

Proche-Orient

Jérusalem: l’ONU condamne à une large majorité la décision de Donald Trump

Par 128 voix sur 193, l’Assemblée générale de l’ONU a condamné la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, en dépit des pressions américaines. L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a fait savoir qu’elle tiendrait une liste des États condamnant la décision des États-Unis et qu’elle n’oublierait pas ce vote.

Source : RFI (21 décembre)

 

Israël a construit 8000 logements dans les zones occupées en moins de 6 mois

Ce sont donc 30 000 israéliens qui vont pouvoir s’installer dans ces nouvelles constructions illégales au regard du droit international. Israël compte 4,6 % de sa population dans les zones occupées illégalement.

Source : EU Observer (18 décembre)

 

Depuis Alep, comment Bachar el-Assad a reconquis une grande partie de la Syrie

Depuis sa victoire à Alep il y a un an, le régime de Damas, fort du soutien de ses parrains russe et iranien, a inversé la donne militaire dans le conflit meurtrier qui ensanglante la Syrie depuis 2011. Idlib est la seule région encore tenue par la rébellion, mais dominée par les islamistes, notamment le Front Fatah al-Cham (ex-Al-Nosra), liés à Al-Qaïda.

Source : Le Figaro (22 décembre)

Chine

Deuxième vol réussi pour le C919, rival chinois d’Airbus et Boeing

Le C919, premier moyen-courrier conçu par la Chine, a réalisé dimanche son deuxième vol d’essai, a annoncé un média d’État, nouvelle étape pour cet avion qui entend briser le duopole Airbus-Boeing. Rappelons que les délocalisations d’Airbus en Chine s’accompagnent aussi de transferts de technologies…

Source : La Tribune (17 décembre)

États-Unis

Les surdoses en si grand nombre que l’espérance de vie baisse

Les surdoses de drogues (« overdoses ») occasionnent 174 morts par jour aux États-Unis. La surmortalité liée à la drogue, et notamment aux surdoses de médicaments opiacés, a contribué à réduire l’espérance de vie des Américains pour la deuxième année consécutive.

Source : L’Obs (22 décembre)

Le gouvernement  Trump vient d’autoriser la vente d’armes létales à l’Ukraine

Washington jette une fois de plus de l’huile sur le feu dans le conflit en cours entre Kiev et le Donbass. Notre appartenance à l’OTAN nous entraîne à la guerre.

Source : Le Monde (22 décembre)

 

Washington veut taxer à 300% les importations d’avions canadiens Bombardier

Les Américains n’hésitent pas à avoir recours au protectionnisme pour protéger leurs emplois. La France ne pourrait plus prendre ce genre de mesure du fait de l’article 63 du TFUE.

Source : Le Figaro (20 décembre)

Vie quotidienne

Obsolescence programmée ? Apple poursuivi en justice pour avoir délibérément ralenti ses iPhone

Une action en justice a été engagée contre Apple, qui a reconnu brider les performances des anciens modèles d’iPhone, pour «prolonger leur durée de vie». Pour les plaignants, il s’agit d’un moyen de les contraindre à acheter les derniers modèles.

Source : RT (22 décembre)

 

La fin du passé simple, c’est la perte d’une nuance de l’esprit

Le passé simple ne s’apprend plus qu’aux troisièmes personnes du singulier et du pluriel en début de collège. En même temps, la littérature jeunesse se lit de plus en plus au présent et au passé composé. Pour des raisons politiques, l’Éducation nationale participe activement à la dégradation de l’apprentissage du français. La perte du passé simple coupe les générations à venir de leur histoire littéraire. C’est aussi la perte d’une nuance de l’esprit, d’une précision fine, la perte de ce que l’on appelle l’heuristique : la capacité de mettre au point sa propre pensée.

Source : Le Point (19 décembre)

Publications UPR de la semaine

Vidéo inédite : François Asselineau sur la radio RVL à la mi-mars 2007

C’était il y a 11 ans, avant la création de l’UPR.

Source : UPR (25 décembre)

 

Élection du nouveau Bureau national de l’UPR

Pour tous les adhérents : votez dès maintenant et jusqu’au 30 décembre !

Source : UPR (25 décembre)

 

Discours de rentrée du président lors de l’Université de l’UPR 2017

Retour sur l’année 2017, très riche pour le mouvement avec les élections présidentielles et législatives. Présentation des chiffres de l’UPR sur l’année, puis discours concernant le futur du mouvement.
Source : UPR (21 décembre)

 

Ce que cachent les autonomismes régionaux : l’égoïsme des riches et la destruction de la France
Une remarquable analyse du blogueur Descartes, très proche des analyses de l’UPR, à lire et à faire lire en urgence.

Source : UPR (20 décembre)

 

La première publication d’Emmanuel Macron sur sa chaîne YouTube est bloquée pour violation des droits d’auteur !
Une demi-heure environ après avoir été mise en ligne, la 1re publication de la chaîne YouTube d’Emmanuel Macron a été bloquée pour violation des droits d’auteur de France 2. Par la même occasion, tous les votes et tous les commentaires – qui commençaient à prendre des allures de Bérésina – ont été désactivés…

Source : UPR (18 décembre)

La revue de presse est à partager massivement ! Vos retours sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr .          

Aidez-nous ! Partagez :