Revue de presse du 10 au 16 décembre 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 32 min
Print Friendly, PDF & Email

(Toby Melville – Reuters)

Royaume-Uni : Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays

Élu massivement sur sa promesse de réaliser le Brexit le 31 janvier, le Premier ministre conservateur, Boris Johnson, a lancé vendredi un vibrant appel au rassemblement, dans un Royaume-Uni meurtri par ses divisions sur la sortie de l’Union européenne.

Source : Boursorama (14 décembre)

Que nous ont dit les médias ces dernières années ? Les Britanniques se mordraient les doigts de leur choix du Brexit ? Le Royaume-Uni aurait signé son arrêt de mort et subirait pénurie sur pénurie ? Eh bien, nous y sommes ! Les Britanniques ont largement confirmé leur choix du Brexit, et qui plus est les Bourses étaient euphoriques au lendemain de ce second vote historique. Long live the Queen !

France – Réforme des retraites

Édouard Philippe : « Le temps du système universel est venu, celui des régimes spéciaux s’achève. »

Universalité, équité et responsabilité. Tels sont les trois principes mis en avant par le Premier ministre pour présenter la réforme des retraites, dont le détail a été dévoilé ce mercredi, devant le Conseil économique, social et environnemental. La Tribune revient sur les principales mesures annoncées.

Source : la Tribune (11 décembre)

Avec un grand jeu théâtral autour du fameux âge pivot de 64 ans. En effet, il est prévu dans cette loi que la retraite sera diminuée si l’on part à la retraite avant 64 ans. Cet âge pivot est la position sur laquelle les syndicats s’arc-boutent, davantage que l’uniformisation des régimes, l’indexation des retraites selon un système par points, ou le nombre d’annuités retenues pour le calcul du montant de la retraite, plus défavorable. Au bout du compte, le gouvernement aura beau jeu de céder sur l’âge pivot de 64 ans, en laissant intact tout le reste de la réforme. Cela permettra de casser le front syndical avec un syndicat (par exemple la CFDT) qui se dira satisfait, ce qui brisera le mouvement social.

En pleine réforme des retraites, cet « oubli » de Jean-Paul Delevoye dans sa déclaration d’intérêts tombe mal

Il n’a pas mentionné sa fonction d’administrateur de l’Institut de formation de la profession de l’assurance dans sa déclaration d’intérêts. Jean-Paul Delevoye a annoncé ce lundi sa démission de « ses fonctions d’administrateur (bénévole) de l’IFPASS », qu’il n’avait pas mentionnées dans sa déclaration d’intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique lors de son entrée au gouvernement, en septembre dernier. 

Source : l’Express (9 décembre)

Il n’a en revanche pas daigné démissionner du gouvernement alors que ce conflit d’intérêts avéré est un énorme scandale. Comme pour d’autres, Macron lui accorde toujours toute sa confiance au sein de cette équipe qui méprise profondément le droit et l’intérêt commun. Il y a là en outre une nouvelle violation de la Constitution française, comme l’a analysé François Asselineau.

Jean-Paul Delevoye.

France – Protestations

Grève : des agents EDF provoquent des coupures d’électricité ciblées et des « dommages collatéraux »

La CGT a revendiqué mardi 10 décembre avoir provoqué des coupures d’électricité dans différentes villes, en signe de protestation contre le projet de réforme des retraites. Des préfectures ont notamment été ciblées pour faire pression sur le gouvernement.

Source : LCI (11 décembre)

La coupure d’électricité comme moyen de pression avait disparu depuis de nombreuses années. Son retour montre un durcissement de l’action des grévistes.

Les pompiers de Tours refusent d’assister aux discours des élus pendant la Sainte-Barbe

Les casernes des pompiers de Tours Centre et Tours Nord, en grève depuis cinq mois pour dénoncer leurs conditions de travail, ont terminé la matinée, après la cérémonie publique, dans la cour du collège Anatole-France. Mais après avoir pris la parole pour parler de leurs difficultés, les pompiers ont refusé d’assister aux discours des élus et sont partis au moment où le maire de Tours, Christophe Bouchet, s’avançait vers le micro.

Source : France bleu (8 décembre)

S’il y a bien un feu contre lequel les pompiers sont impuissants, c’est celui de l’austérité imposée par Bruxelles.

Des CRS de Rennes et Nantes posent le bouclier : « Un mouvement inédit »

C’est Christophe Granger, délégué zonal Unsa police de la région Ouest, qui l’a annoncé ce matin à Ouest-France. Selon lui, cinq compagnies de CRS sont d’ores et déjà indisponibles. Dont celle de Rennes et une autre en mission à Nantes. En France, 800 à 900 CRS se seraient mis en arrêt.

Source : Ouest-France (11 décembre)

Un beau geste de la base. Malheureusement, la hiérarchie de la police nationale s’est empressée de négocier avec le gouvernement une exception à la réforme « universelle » des retraites. Sans doute le pouvoir a-t-il besoin d’acheter les forces de l’ordre pour mieux opprimer le reste des Français.

Landes : la magie de Noël gagne les radars

Les membres de l’antenne des Landes de la Fédération française des motards en colère ont paré « quatre radars [aux] couleurs de Noël » entre Bordeaux et Pau. Le but : dénoncer « une nouvelle fois la politique de sécurité rentière poursuivie et accentuée par ce gouvernement, qui privilégie le racket des usagers de la route par des machines sans discernement ».

Source : Sud Ouest (9 décembre)

Joyeux Noël !

Deux des quatre « radars de Noël ». (Motards en colère)

Reportage de l’UPR : avec les manifestants du 10 décembre

Le 10 décembre, l’UPR était présente avec les manifestants, comme le 5 décembre, et ce partout en France. Voici quelques extraits de discussions avec des Français, syndiqués ou non.

Source : UPR (10 décembre)

France – Dérives

Brest. Le président de l’université « estomaqué » après l’intervention musclée des CRS

En dehors de situations d’urgence absolue, et cela depuis presque huit cents ans, les forces de l’ordre ne peuvent intervenir sur un site universitaire que sur réquisition du président, rappelle Matthieu Gallou, président de l’université de Bretagne occidentale, après l’intervention musclée de ce mardi matin, à Brest (Finistère).

Source : Ouest-France (11 décembre)

Macron-Philippe-Castaner : le trio qui brise tous les tabous et qui mène la France à la dictature.

Matthieu Gallou, président de l’université de Bretagne occidentale. (Archives Ouest-France)

Surveillance des réseaux sociaux par le fisc : le Sénat encadre mais ne supprime pas la mesure

Ce lundi, les sénateurs ont adopté l’un des articles sensibles du projet de loi de Finances 2020, qui autorise le fisc à scruter par des algorithmes les réseaux sociaux pour mieux lutter contre la fraude. Une partie de l’hémicycle souhaitait le supprimer. Il sera finalement plus encadré.

Source : Public Sénat (9 décembre)

Dommage, car c’est une mesure attentatoire aux libertés individuelles.

Affichage des drapeaux français et européen et paroles de l’hymne national pour « l’école de la confiance » de la République

C’est dans un contexte national à la suite de la loi no 2019-791 « Pour une école de la confiance », promulguée au Journal officiel le 28 juillet 2019 (loi Jean-Michel Blanquer), que s’est déroulée lundi matin à 9 heures une petite cérémonie d’affichage à l’école primaire Vivant-Denon à Chalon-sur-Saône.

Source : Info-Chalon (10 décembre)

Quel est le rapport entre le drapeau européen bleu aux étoiles d’or et la Marseillaise ? Aucun. Le seul drapeau qui peut légitimement figurer sur cette affiche citant les paroles de l’hymne national est le drapeau tricolore, conformément à l’article 2 de la Constitution de la République française.

L’Assemblée nationale vote la fin de l’emballage en plastique à usage unique pour… 2040

Avec ce dispositif – s’il est définitivement adopté par le Parlement – des objectifs successifs de réduction, de réutilisation ou de recyclage des emballages en plastique à usage unique seraient fixés tous les cinq ans.

Source : France info (10 décembre)

Soit dix-neuf ans plus tard que le Canada.

La région PACA vote l’ouverture à la concurrence pour les TER, une première en France

La suppression progressive du monopole de la SNCF sera obligatoire dans toutes les régions à partir de 2023, afin de se mettre en conformité avec le droit européen.

Source : le Monde (13 décembre)

Le démantèlement de la SNCF se poursuit, comme exigé par l’appartenance de la France à l’Union européenne.

France – Rassemblement national

Partisan de « l’union des droites », le militant LR Erik Tegnér exclu du parti

Sans surprise, la fédération parisienne des Républicains vient d’annoncer l’exclusion d’Erik Tegnér. Ce militant proche de Marion Maréchal prône une « union des droites » et avait coorganisé la Convention de la droite.

Source : RT France (12 décembre)

Sous l’effet des politiques néolibérales dictées par les traités européens, l’échiquier politique français a considérablement dérivé à droite. Depuis le passage en force de Macron et la constitution de son super-centre, Les Républicains font de la surenchère pour se distinguer de la majorité, au risque de se rapprocher beaucoup du Rassemblement national. 

Dans le Var, une candidate soutenue par LREM rallie un maire proche du RN

Audrey Rondini-Gilli, ex-candidate LREM aux municipales à Cogolin, vient de rallier le maire sortant, élu avec l’étiquette du FN en 2014. Elle explique avoir des points de convergence avec l’élu. Les cadres locaux du parti macroniste s’indignent.

Source : RT France (11 décembre)

Quoi d’étonnant ? LREM et le RN veulent tous deux que la France reste dans l’UE, donc leurs programmes politiques sont nécessairement proches puisque décidés par Bruxelles !

Rassemblement national, le vaisseau fantôme de Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national est au plus haut dans les sondages. Et pourtant, les militants et les cadres fuient le parti. Analyse du paradoxe.

Source : le Point (13 décembre)

Pendant ce temps, l’UPR, qui dit la vérité sur l’UE, avance vers les 39 000 adhérents. Et qui sait combien de nouvelles adhésions il y aura quand les gens vont comprendre qu’on leur a menti concernant le Brexit ?

Marine Le Pen, présidente du RN, assiste à un débat sur les politiques migratoires à l’Assemblée nationale, le 7 octobre.

Union européenne – Comme d’habitude

L’Union européenne va prolonger ses sanctions contre la Russie jusqu’à la mi-2020

Les responsables européens sont convenus de prolonger les sanctions économiques contre la Russie de six mois supplémentaires. Les restrictions européennes visent les secteurs de l’énergie, de la finance et de l’armement. 

Source : EU Observer (13 décembre) – en anglais

Ces sanctions ont été prises officiellement pour pénaliser le rattachement de la Crimée à la Russie. Or ce rattachement est intervenu dans le contexte de la ténébreuse révolution du Maïdan, où un coup d’État a porté au pouvoir un gouvernement pro-UE et anti-russe. C’est parce qu’elle est membre de l’UE que la France se doit d’être solidaire de ces sanctions qui pénalisent notre économie, et en particulier les exportations de nos agriculteurs.

Les responsables de l’Union européenne discutent du budget et du changement climatique

Les 27 responsables européens se sont réunis à Bruxelles les 12 et 13 décembre pour discuter du budget du bloc pour les sept années à venir et pour envisager comment tenir les objectifs fixés par la nouvelle Commission concernant le climat.

Source : Euractiv (13 décembre) – en anglais

Même s’il paie sa facture de sortie, le Royaume-Uni, en partant, contraindra les États européens à contribuer davantage au budget de l’UE. Comment fera la France, déjà saignée à blanc, pour passer à 10 milliards d’euros par an de versements communautaires ?

Le président du Conseil, Charles Michel, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, au Conseil européen.

Le gouvernement portugais a modifié la loi pour que la TVA de l’énergie puisse varier en fonction de la consommation

Le Premier ministre (Antonio Costa) a annoncé avoir envoyé une lettre à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, la sollicitant d’autoriser à modifier la loi sur la TVA de l’énergie pour permettre une progressivité de cette taxe en fonction des différents barèmes de consommation.

Source : Jornale Economico (12 décembre) – en portugais

Exemple édifiant du contrôle exercé par l’UE sur les gouvernements des États membres : le Portugal a besoin de l’accord de Bruxelles pour modifier sa TVA.

Union européenne – Divers

Sommé de s’expliquer sur l’État de droit, Budapest défie l’UE

Le porte-parole du gouvernement Orban s’est autorisé, en violation du règlement, une rafale de tweets acerbes tout au long de l’audition de la ministre de la Justice hongroise par ses pairs européens.

Source : le Monde (10 décembre)

Notons que la présidente de la Commission européenne est favorable à « la proposition de l’exécutif précédent de conditionner le versement de fonds européens au respect de l’État de droit ». Si la Hongrie s’obstine, il se pourrait qu’elle doive dire adieu à son statut enviable de pays bénéficiaire net au budget de l’Union européenne.

Étude : le Luxembourg et l’Allemagne souffrent de dépression

Dix pour cent de la population du Luxembourg et 9,2 % de celle de l’Allemagne montrent des signes de dépression chronique, selon une étude de l’Institut Robert Koch publiée mercredi. 

Source : EU Observer (12 décembre) – en anglais

Et c’est la même chose au Portugal, en Grèce, en Italie, etc. Si les symptômes persistent, consultez immédiatement votre médecin de l’UPR, et sortez dès que possible de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN. À défaut, passez quelques jours de vacances au Royaume-Uni.

Réaction de François Asselineau aux résultats des élections générales britanniques

À la suite du triomphe des partisans du Brexit dans les urnes au Royaume-Uni, François Asselineau demande l’organisation d’un référendum en France sur le Frexit.

Source : UPR (13 décembre)

États-Unis

Trump traite Macron d’« emmerdeur » devant des ambassadeurs de l’ONU

Donald Trump est rancunier et il le fait savoir. Vexé d’avoir été moqué par Emmanuel Macron et d’autres dirigeants, le président américain a traité son homologue français d’« emmerdeur », lors d’une réunion diplomatique. Et ça a fuité…

Source : RT France (13 décembre)

Chaude ambiance… tout cela ne reflète-t-il pas dans le sérail le malaise des hommes politiques habituels (Macron, Trudeau, Merkel…) face à un Trump sortant du cadre qu’ils connaissent ?

Malaise autour du président américain de la Banque mondiale

Le président de l’institution, David Malpass, est soupçonné de vouloir aligner la Banque mondiale sur les intérêts diplomatiques américains.

Source : le Monde (12 décembre)

La Banque mondiale au service des intérêts américains ? Cela serait pourtant tout à fait étonnant !

L’armée américaine prépare son plus gros exercice militaire en Europe depuis vingt-cinq ans

Dans le cadre de l’exercice de l’OTAN Defender-Europe 20, prévu en Europe aux mois de mai et juin 2020, l’armée américaine s’apprête à envoyer 20 000 de ses soldats sur le sol européen. Il s’agit de l’exercice militaire des Américains en Europe le plus important depuis vingt-cinq ans.

Source : Ouest-France (9 décembre)

La « menace russe » a bon dos : reverra-t-on bientôt des bases de l’OTAN sur le territoire français ? 

Commerce mondial : les États-Unis paralysent l’OMC

Le gendarme du commerce mondial risque de devenir une coquille vide, les États-Unis bloquant la nomination des arbitres de son organe d’appel, dont la mission est de régler les contentieux entre les pays membres de l’institution.

Source : Courrier international (11 décembre)

Trump considère que l’OMC, si elle a souvent servi les visées impériales des États-Unis, a parfois été défavorable à leurs intérêts nationaux. Il souhaite donc vider cet organisme de sa substance afin de retrouver des marges de manœuvre multilatérales. Cela n’en rend que plus ridicule le souhait de Le Maire d’y faire recours pour régler le différend entre la France et les GAFA.

Roberto Azevêdo, directeur général de l’OMC, lors d’une conférence de presse à Genève, le 10 décembre 2019. (Reuters – Denis Balibouse)

Monde – Divers

Confrontée à un frein de sa croissance, la Chine prépare un nouveau plan de relance

L’empire du Milieu vise 6 % de croissance en 2020, son plus faible taux depuis trente ans.

Source : le Monde (11 décembre)

L’Union européenne s’installe, quant à elle, dans une croissance atone qui semble être la seule perspective possible pour qui veut rester dans l’euro.

La Chine promet de riposter si l’Allemagne ferme la porte à Huawei, sous pression américaine

Le représentant de Pékin à Berlin a lancé cette mise en garde contre l’Allemagne, dans le cadre des efforts des États-Unis pour éviter l’adoption de la technologie 5G par l’Europe.

Source : RT (15 décembre 2019) – en anglais

« Une véritable exécution » : Moscou préoccupé par l’état de santé de Julian Assange

Alors que des médecins signalent que Julian Assange risque de mourir en prison si ses conditions de détention ne sont pas améliorées, les autorités britanniques continuent d’ignorer les mises en garde, estime la porte-parole de la diplomatie russe.

Source : Sputnik (12 décembre)

Dans un silence assourdissant, Julian Assange est assassiné lentement par la justice britannique, à la demande de l’administration américaine.

(Sputnik – Justin Griffiths-Williams)


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :