Revue de presse du 27 janvier au 2 février 2020

Télécharger en PDF
Lecture : 33 min
Print Friendly, PDF & Email

(Getty images)

Le « début de la fin du projet » européen ? Farage se paye l’UE dans son dernier discours au Parlement

Dénonçant un projet « antidémocratique » représentant le « mondialisme face au populisme », l’eurodéputé britannique a tenu un discours sans concession contre l’UE pour sa dernière dans l’hémicycle européen… avant que son micro ne soit coupé.

Source : RT France (30 janvier)

Ce dernier discours est un vrai bijou de lucidité et d’humour. Le parcours de Nigel Farage est un succès grâce à la clarté de son discours – il a toujours demandé la sortie de l’UE – et à sa détermination sans faille. Voilà une source d’inspiration pour les partisans du Frexit !

Brexit

Et si Londres avait raison et sortait économiquement vainqueur du Brexit ?

Boris Johnson s’y entend en formules pompeuses. Il promet donc un « nouvel âge d’or » pour une Grande-Bretagne mondialisée. Et on est tenté d’écouter ça d’une oreille amusée, comme devant un fier-à-bras qui roule des mécaniques. Mais si c’était vrai ?

Source : France inter (29 janvier)

Le scénario catastrophe, ou « Project Fear », est envoyé aux oubliettes. Les autres pays vont voir que le Royaume-Uni se porte comme un charme, même après le Brexit ! C’est sans doute pour cela que Nigel Farage voit le Brexit comme le début de la fin de l’UE.

« Rien ne change », selon Jacques Gounon, le patron d’Eurotunnel

À quelques heures du Brexit, le patron du tunnel sous la Manche se veut rassurant. Selon Jacques Gounon, le Brexit ne va rien changer dans l’immédiat. Et le futur accord commercial devrait permettre la « fluidité » des échanges.

Source : France info (30 janvier)

Nous aurait-on donc fait tout un fromage dans les médias français sur les risques multiples et énormes du Brexit… pour rien ? Effectivement, le 1er février, des trains ont continué à circuler sous la Manche, des ferrys ont traversé la Manche, et des avions internationaux ont même atterri à Heathrow.

Brexit : les douanes françaises se préparent au rétablissement des contrôles dans les ports

L’une des premières conséquences du Brexit, qui a eu lieu vendredi 31 janvier, c’est le départ du Royaume-Uni de l’espace de libre circulation des marchandises. Des contrôles douaniers doivent donc être rétablis.

Source : France info (30 janvier)

Tout le monde s’était préparé depuis des mois maintenant, et le soleil continue de se lever sur le Royaume-Uni.

Avec ou sans Brexit, le Royaume-Uni reste la « start-up nation » de l’Europe

Le feuilleton du Brexit n’a pas porté préjudice aux jeunes pousses britanniques, qui ont attiré un montant record de capitaux l’an dernier. Tout un symbole : Londres draine plus d’investissements que Berlin et Paris réunies.

Source : le Temps (29 janvier)

Non, Londres n’a pas sombré dans l’apocalypse, contrairement à ce que disaient les prophètes de malheur ! Peut-on en dire autant de l’UE ?

Avec 9,7 milliards de dollars, la seule ville de Londres a attiré les trois quarts des investissements pour start-up réalisés sur le sol britannique l’an dernier. (Adrian Dennis – AFP)

Le Brexit coupera-t-il le courant au Royaume-Uni ?

L’approvisionnement électrique du Royaume-Uni, largement dépendant de l’Union européenne, pourrait être perturbé par le Brexit. Les Britanniques pourraient également pâtir d’une hausse des prix de l’énergie.

Source : BFM TV (27 janvier)

En tout cas, cela n’a pas l’air d’avoir inquiété les investisseurs, qui continuent de choisir le Royaume-Uni. En France, au même moment, les grévistes du secteur de l’énergie coupent régulièrement le courant pour tenter de se faire entendre du régime dictatorial et européiste de Macron.

France – Politique

Jean-Luc Mélenchon : « La France n’est plus un État indépendant »

Invité sur le plateau du magazine Interdit d’interdire sur RT France, le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a répondu aux questions de Frédéric Taddeï, sur l’actualité politique française et internationale.

Source : RT France (28 janvier)

M. Mélenchon devrait aller au bout de sa logique et soutenir clairement le Frexit plutôt que de vendre aux Français une illusoire renégociation des traités.

En quatre ans, Les Républicains ont perdu les trois quarts de leurs adhérents

Chez Les Républicains, l’expression « fondre comme neige au soleil » prend tout son sens. Le parti de droite a annoncé avoir comptabilisé 58 000 adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2019, comme le rapporte mercredi l’Opinion.

Source : le Figaro (29 janvier)

En comparaison, le 10 mai 2019, l’UPR franchissait le cap des 37 000 adhérents, soit une augmentation de 1 000 adhérents en trente-deux jours ! Soit 31,25 adhérents supplémentaires par jour en moyenne ! Et aujourd’hui, le 2 février 2020, l’UPR est riche de 38 754 adhérents ! Un des rares partis qui progressent quand d’autres diminuent : à force de dire la vérité peut-être ?

Débat entre Julien Aubert (LR) et François Asselineau (UPR)

Julien Aubert, député de la cinquième circonscription du Vaucluse et ancien secrétaire général adjoint des Républicains, et François Asselineau, le président-fondateur de l’UPR, débattent pendant près de deux heures sur différents sujets dont l’état économique et social de la France, la procédure de destitution d’Emmanuel Macron, le Brexit, l’Union européenne et l’euro.

Source : UPR (30 janvier)

« Ce n’est plus le mouvement que j’ai connu » : Éric Drouet explique sur RMC pourquoi il range son gilet jaune

La figure du mouvement des Gilets jaunes Éric Drouet a expliqué ce week-end sur les réseaux sociaux qu’il ne comptait plus participer au mouvement des Gilets jaunes, victime d’épuisement selon lui.

Source : BFM TV (27 janvier)

Le gouvernement est inflexible, car il obéit aux GOPÉ. Les Gilets jaunes ont fait un travail énorme : celui de donner le coup d’envoi de la fin de la soumission à l’UE. Beaucoup n’ont peut-être plus leur gilet sur le dos, mais, en ce moment, ils sont bel et bien dans la rue jusqu’à ce que soit retirée la réforme des retraites.

Emmanuel Macron pose avec un tee-shirt LBD 2020 : il s’explique

Après avoir posé à Angoulême au côté du dessinateur Jul avec un tee-shirt montrant un chat l’œil en sang avec la légende LBD 2020, le président de la République, Emmanuel Macron, a défendu « la liberté d’expression » malgré son désaccord avec le dessinateur concernant le terme de « violences policières ».

Source : LCI (30 janvier)

L’indécence portée à son summum, très mal vécue par les forces de l’ordre... et les Gilets jaunes.

Macron posant fièrement avec un tee-shirt LBD 2020.

Partisans du Frexit et souverainistes ont célébré le Brexit

À l’invitation de François Asselineau, Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Frédéric Poisson, Jacques Cheminade et quelques autres ont égrené ensemble le compte à rebours du départ du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Source : le Figaro (2 février)

Un moment historique de rassemblement rempli d’émotions et d’espérance pour la France ! Y étaient présents pas moins de trois candidats à la dernière présidentielle, et des personnalités représentant des sensibilités allant de l’extrême gauche à l’extrême droite… comme du temps du CNR ! Vive la République ! Et vivent la France et le Royaume-Uni libres !

France – Municipales

La candidature d’Édouard Philippe au Havre suscite déjà des critiques

Le Premier ministre a annoncé hier sa candidature en tête de liste au Havre. Un pari risqué. S’il est élu, il a déjà assuré qu’il resterait à Matignon tant qu’il aurait la confiance du président. 

Source : la Dépêche (1er février)

S’il est élu, il faudra qu’il explique aux Français comment il fera concrètement pour cumuler le travail de Premier ministre avec celui de maire.

Municipales : Cédric Villani « n’est plus adhérent » de LREM

Stanislas Guerini a annoncé qu’il demanderait au bureau exécutif du parti présidentiel d’« acter le fait que Cédric Villani n’est plus adhérent ».

Source : le Point (27 janvier)

Décidément, LREM fait maintenant fuir tout le monde !

Cédric Villani. (Sputnik)

Biarritz : pourquoi Macron a tranché dans le vif et rappelé à l’ordre ses ministres

Le chef de l’État a obtenu de ses deux ministres rivaux dans les municipales de Biarritz, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, qu’ils retirent tous deux leur candidature.

Source : la Dépêche (31 janvier)

Sans commentaire.

France – Social

Réforme des retraites : Édouard Philippe croit au « compromis » sur le financement

Le Premier ministre a donné rendez-vous aux partenaires sociaux lors de la semaine du 10 février. La conférence de financement doit se terminer avant la fin du mois d’avril.

Source : le Monde (30 janvier)

Qui y croit encore ? Le gouvernement ne peut rien face à l’UE.

Retraites : la Banque de France veut sauver son régime par capitalisation

Les quatre organisations syndicales (SNABF Solidaires, CGT, FO, CFE-CGC) de la Banque de France ont de nouveau appelé à la grève contre la réforme des retraites vendredi 24 janvier. En jeu, la disparition de leur régime spécial. Créé il y a deux siècles par Napoléon, celui-ci a une caractéristique qui peut surprendre : il fonctionne entièrement par capitalisation (non par répartition) et se rapproche donc du modèle des fonds de pension.

Source : les Échos (27 janvier)

Les employés de la Banque de France, comme les avocats, ont géré en bons pères de famille leur caisse de retraite… qu’on veut leur voler à présent pour la mettre dans le pot commun ! Merci qui ? Merci l’UE et ses GOPÉ !

Manifestation de la CGT de la Banque de France contre la réforme des retraites à La Courneuve le 22 janvier. (Stéphane de Sakutin – AFP)

À Rennes et à Paris, la vague de démissions des médecins hospitaliers s’enclenche

Une cinquantaine de médecins et de chefs de service du CHU de Rennes ont démissionné de leurs fonctions administratives, suivant l’appel lancé plus tôt en janvier de 1 200 praticiens. Ils ont été suivis par 28 chefs de service de l’hôpital Robert-Debré à Paris. À tous les échelons, la situation reste explosive dans les hôpitaux de France…

Source : Challenges (29 janvier)

La France manque déjà de médecins ! Arrêtons cette folle politique de récession contre-productive ! Sortons de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, c’est la seule solution.

France – Économie

Le plan du gouvernement pour sauver le modèle économique du nucléaire

L’exécutif propose un nouveau mécanisme de régulation qui devrait entraîner une augmentation des factures et une réorganisation d’EDF.

Source : le Monde (28 janvier)

Le pire est-il donc à craindre pour EDF ?

La centrale nucléaire EDF du Bugey, à Saint-Vulbas (Ain), en décembre 2019. (Jean Isenmann – Only France – AFP)

APRR : le chiffre d’affaires a progressé de 7,9 % au quatrième trimestre, tiré par un bond du trafic

Le concessionnaire autoroutier APRR a publié mardi un chiffre d’affaires en hausse de 7,9 %, à 625,2 millions d’euros au quatrième trimestre, la forte hausse du trafic sur son réseau ayant alimenté l’augmentation de ses recettes de péage.

Source : les Échos (28 janvier)

Avec le Frexit, récupérons nos autoroutes !

Belfort : le plan de sauvegarde de l’emploi de General Electric est bouclé, près de 300 dossiers de départ déjà validés

294 dossiers de salariés candidats au départ ont été validés par la direction de l’entreprise et les syndicats. 66 salariés avaient déjà quitté l’entreprise au second semestre de 2019. Cette première phase se termine deux mois avant l’échéance annoncée du 31 mars 2020. Dans un premier temps, le plan social chez General Electric prévoyait la suppression de 360 postes d’ici au 31 mars. 125 autres postes seront supprimés dans un second temps, entre l’été et le mois d’octobre.

Source : France info (31 janvier)

Un plan de sauvegarde de l’emploi qui taille dans le vif. Si Alstom avait pu rester dans le giron national, si le sieur Macron n’était pas intervenu, alors probablement ce drame aurait pu être évité.

Alstom en passe de reprendre l’activité ferroviaire de Bombardier ?

Alstom pourrait racheter les activités ferroviaires de Bombardier, qui aurait discuté avec le géant tricolore et Hitachi. Une alliance qui aurait du sens et permettrait à la nouvelle entité de mieux affronter la concurrence du chinois CRRC…

Source : Capital (27 janvier)

Ici, la France et le Canada pourraient s’allier. Dans d’autres cas, la France s’allie à la Chine. L’économie n’a pas de frontières. L’UE comme protection contre la Chine est un vaste mensonge, car comment se protéger lorsque les traités européens imposent la libre circulation totale des marchandises (art. 32 TFUE) et des capitaux (art. 63 TFUE) ?

Union européenne

En prison et affaibli, Julian Assange prépare tant bien que mal son procès en extradition

Les États-Unis ont formulé 18 chefs d’accusation contre le fondateur du site WikiLeaks. Affaibli, ne disposant que de peu de temps avec ses avocats, il se prépare à combattre, à la fin de février, la tentative d’extradition américaine.

Source : le Monde (28 janvier)

Le peuple britannique a eu la lucidité et le courage de revendiquer sa liberté contre les empiètements de Bruxelles. Acceptera-t-il de la laisser piétiner dans le cas de Julian Assange, assassiné à petit feu dans l’indifférence, au nom de la « relation spéciale » entre le Royaume-Uni et les États-Unis ?

« Free Assange » : l’action coup de poing de Gilets jaunes devant la prison de Belmarsh

Des Gilets jaunes venus de tout l’Hexagone ont traversé la Manche pour soutenir le fondateur de WikiLeaks, enfermé à la prison de Belmarsh. RT France revient sur une opération à l’écho médiatique pour le moins discret.

Source : RT France (26 janvier)

Les Gilets jaunes ont de nombreuses revendications fondamentales d’ordre constitutionnel : liberté d’opinion, liberté de s’informer, RIC, etc. Leur soutien à celui qui a contribué à révéler les écoutes de masse montre toute la cohérence démocratique de leur révolte. 

(Twitter : @Fabien_Rives)

Émilie-Romagne, les leçons d’une défaite pour Matteo Salvini

Le chef de la Ligue, Matteo Salvini, a perdu son pari de remporter l’Émilie-Romagne à l’occasion des élections régionales du dimanche 26 janvier. La majorité gouvernementale garde la haute main sur ce bastion de la gauche. Son partenaire, le Mouvement 5 étoiles, s’effondre. En Calabre, sans surprise, la Ligue s’impose.

Source : la Croix (27 janvier)

Matteo Salvini a peut-être raté une élection, mais sa popularité grandit et il pourrait bien remporter le pouvoir un jour. Ses prises de position contre le « système » sont toutefois ambiguës, puisqu’il a déclaré qu’il ne veut faire sortir l’Italie ni de l’euro ni de l’UE, et que son pays accueille de nombreuses bases de l’OTAN.

La Pologne officialise l’achat de 32 avions de combat américains pour 4,6 milliards de dollars

C’est par la publication d’un tweet que le contrat polonais pour l’achat de 32 avions de combat américains F-35A pour un montant de 4,6 milliards de dollars a été confirmé. Ce lundi, Mariusz Blaszczak, ministre polonais de la Défense, a confirmé que les négociations menées depuis des mois avec les Américains arrivent officiellement à leur terme.

Source : BFM TV (27 janvier)

Dans le domaine de la défense, l’Union (européenne) fait-elle la force ? ou fait-elle la farce, dont les Français sont les dindons, eux qui contribuent largement au bénéfice de la Pologne par le jeu des contributions à l’UE ?

L’UE abandonne l’idée d’interdire la reconnaissance faciale dans l’espace public

La Commission pourrait de nouveau faire évoluer sa position d’ici à la présentation du projet, le 19 février, alors qu’elle mène actuellement des consultations.

Source : Sciences et avenir (30 janvier)

Pourquoi donc la Commission abandonne-t-elle cette idée ?

Monde

Bagdad : trois roquettes s’abattent sur l’ambassade américaine et font un blessé

L’agression, qui n’a pas été revendiquée, s’inscrit dans un contexte de tensions renforcées depuis l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, au début de janvier.

Source : le Parisien (27 janvier)

Outragées par l’ingérence insolente des États-Unis, les élites irakiennes de toutes confessions ont promis de débarrasser leur pays de l’occupation militaire américaine. Le sentiment populaire de rejet ne fait, lui aussi, que croître. Ces attaques en sont la conséquence logique.

 Des manifestants irakiens à Bagdad dimanche 26 janvier. (AFP – Ahmad al-Rubaye)

États-Unis : le déficit fédéral va s’aggraver sous l’effet de la politique de Trump

Les services du budget du Congrès tablent sur un bond de la dette fédérale de 81 % du PIB en 2020 à 98 % en 2030, son plus haut pourcentage depuis 1946.

Source : Allnews (28 janvier)

On ne dit jamais assez que les États-Unis sont un pays qui dépense beaucoup plus qu’il ne gagne, et qui finance ses déficits grâce à des pays tiers suffisamment dociles pour acheter de la dette américaine. Jusqu’à quand ?

Autrefois dépendante des importations, la Chine est devenue le deuxième plus grand producteur d’armes au monde

La Chine, qui dépendait encore des importations d’armes il y a dix ans, se place désormais au deuxième rang des pays producteurs d’armement, selon un rapport de l’Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm publié lundi. Le pays, dont les données restent difficilement accessibles, devance la Russie, troisième, mais reste derrière les États-Unis.

Source : la Tribune (27 janvier)

Les élites américaines considèrent la Chine comme le plus grand danger pour la sécurité des États-Unis. Les dirigeants de Pékin le savent et prennent leurs précautions afin d’assurer leur indépendance dans tous les domaines. Le choc de ces deux puissances pourrait provoquer des secousses géopolitiques dans les années à venir. 


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à revue-de-presse@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, Geoffrey Marhoffer, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture menée par Jean-Baptiste Villemur

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :