Une délégation de l’UPR en session de travail avec les responsables de la Douma de Sébastopol

Télécharger en PDF
Lecture : 6 min
Aidez-nous ! Partagez :

Une délégation de l'UPR en session de travail avec les responsables de la Douma de Sébastopol

Prévue pour durer une demi-heure, la session de travail entre les responsables de la Douma de Sébastopol et la délégation de l’UPR a duré 2h30.

Cette session de travail s’est tenue à Sébastopol le 6 mai après-midi, entre la délégation de l’UPR que je présidais et les représentants de la Douma (Assemblée législative) de la ville fédérale.

Je rappelle que Sébastopol est l’une des 3 seules villes fédérales de Russie, avec Moscou et Saint-Pétersbourg.

Nos interlocuteurs ont été :
– le vice-président de l’Assemblée législative : Alexandre Andreievitch Kulagin,
– la vice-présidente de l’Assemblée législative : Ekaterina Borisovna Altabaeva
– et une dizaine d’autres élus, responsables de différents secteurs d’activité.

Voici l’un des comptes rendus de cette réunion, publiés sur le site de la Douma de Sébastopol.

Les députés ont discuté avec la délégation française de l’UPR des perspectives de coopération en France et à Sébastopol :

Les membres de l’Assemblée législative de Sébastopol ont rencontré la délégation française – membres du parti d’opposition « Union Populaire Républicaine ». Les participants ont discuté de la possibilité de développement des relations bilatérales.

« Il est très important que votre visite intervienne à la veille de notre grande fête – le 70e anniversaire de la Grande Victoire Patriotique. Sébastopol est très étroitement liée à Paris. Dans la capitale française, il existe même un « Boulevard de Sébastopol », baptisé avec le nom de notre ville. Pour nous, il est très touchant que des Français se rappellent l’histoire » – a dit le vice-président de l’Assemblée législative Alexandre Kulagin.

Les membres du parti d’opposition UPR ont travaillé en concertation avec le ministère des Affaires étrangères de la Russie pour préparer cette visite.

Alexandre Kulagin a dit aux invités français que la réunification historique de la Crimée et de la ville fédérale de Sébastopol à la Russie résulte d’un mouvement populaire.

Le président François Asselineau a répondu que la position officielle de la France est de ne pas reconnaître cette réunification mais que ce n’est pas la position du parti « Union Populaire Républicaine ».

« Nous pensons que ce n’est pas au président Obama de nous indiquer où nous avons le droit d’aller et de ne pas aller. Nous souhaitons nous faire notre propre opinion de la situation qui règne en Crimée.

Je tiens également à souligner que beaucoup de Français sont choqués par le fait que les autorités françaises refusent de célébrer l’anniversaire de la victoire sur le nazisme et le grand défilé à Moscou » a dit François Asselineau.

Après une discussion sur la situation politique et géopolitique internationale – et sur les analyses de l’UPR -, la délégation a parlé des possibilités de coopération entre la France et la Ville fédérale de Sébastopol.

Les invités français ont pris l’initiative de proposer une coopération dans le domaine de la viticulture et de la vinification. Plusieurs adhérents de l’UPR sont en effet des viticulteurs situés dans des régions de forte tradition viticole (Champagne, Bourgogne, Bugey, Bordeaux) et pourraient accueillir des viticulteurs venus de Crimée pour étudier les coopérations possibles dans cette activité où le gouvernement russe a décidé d’investir 3 milliards de roubles. Réciproquement, ces viticulteurs français pourraient se rendre en Crimée pour y mener une mission d’étude sur les améliorations à apporter aux techniques viticoles locales et sur les perspectives d’investissement.

La délégation française a également trouvé intéressante l’idée, émise par Alessia Miloradovicth-Désy, de la mise en place d’une école internationale pour adolescents à Sébastopol.

La délégation française a aussi suggéré de réfléchir à la création de chambres d’artisanat en Crimée, analogues à celle qui existent en France. Le but de ce type de réseau étant notamment la formation professionnelle chez les jeunes, et les échanges d’expériences, dans le domaine de l’artisanat (cuisiniers, pâtissiers, métiers de bouche pourraient aussi venir en France pour y recevoir une formation).

Les députés de la Douma de Sébastopol ont écouté attentivement ces suggestions et acquiescé à ces perspectives de développement dans ces domaines.

Il a été convenu qu’une grande conférence de presse serait organisée le 8 mai avec les responsables de l’UPR et ceux de la Douma de Sébastopol.

Source : http://sevzaksobranie.ru/view/1044/allnews/3361/3528/

Photo du haut :
– Sur le côté gauche : traductrice, François Asselineau, Karim Sehrane
– Sur le côté droit : les responsables de la Douma de Sébastopol

À noter la présence de la télévision et de plusieurs journalistes.

délégation UPR en session de travail et responsables de la Douma de Sébastopol

délégation UPR en session de travail et responsables de la Douma de Sébastopol

délégation UPR en session de travail et responsables de la Douma de Sébastopol

délégation UPR en session de travail et responsables de la Douma de Sébastopol

dsc_0264