Grand succès de la 1ère université de l’UPR à Annecy

Télécharger en PDF
Lecture : 6 min
Print Friendly, PDF & Email

Il est bien entendu d’usage, pour un mouvement politique, de s’auto-féliciter des actions qu’il mène. Cependant, ce n’est pas forcer le trait que d’affirmer que le premier bilan à chaud des 3 journées de la 1ère Université de l’UPR au bord du Lac d’Annecy est extrêmement positif. Cette université apparaît comme un grand succès, comme peuvent en témoigner tous ceux – y compris non adhérents à l’UPR – qui avaient fait le déplacement.

Nous avons enregistré au total quelque 400 participants sur les 3 jours (et plus d’une vingtaine d’adhésions).

C’est un nombre nettement supérieur à celui que nous avions anticipé, compte tenu de la jeunesse de notre mouvement d’une part, du lieu excentré que nous avions choisi d’autre part (Annecy est quand même loin des régions de l’Ouest et du Nord), et de la brièveté (moins d’un mois) avec laquelle nous avons organisé toute cette opération, enfin.

Tous les invités prévus sont venus, à la seule exception de Francis Lalupo, journaliste à Radio Africa n°1 qui a eu un empêchement de dernière minute. Ils ont permis d’assurer des débats réellement passionnants, précisément parce qu’ils n’étaient pas d’accord entre eux et qu’ils avaient, les uns et les autres, des points de vue parfois radicalement différents.

Tel fut le cas entre Myret Zaki, Jacques Nikonoff et moi-même sur la situation économique et l’avenir de l’euro.

Tel fut aussi le cas entre Alain Benajam, ancien membre du PCF et membre du réseau Voltaire, Robert Ménard, fondateur de Reporters sans Frontières, Etienne Chouard, ou l’éditeur suisse d’origine serbe Slobodan Despot, qui se sont fortement opposés sur les questions de démocratie, médias et liberté d’expression.

Tel fut enfin le cas lors de la table ronde sur la géopolitique, où nous avons notamment pu bénéficier des réflexions très enrichissantes de Bruno Drweski (collectif « Pas en notre nom »), d’Abdelkrim Branine, journaliste à Beur FM, ou de notre responsable Patrick Dhondt sur les questions africaines.

Comme j’ai eu l’occasion de le rappeler à plusieurs reprises, la présence de ces différentes personnalités ne signifie évidemment pas que l’UPR soutient ou approuve les analyses de Myret Zaki et du magazine Bilan, ou celles du Réseau Voltaire, ou celles de Reporters sans frontières, ou celles d’Etienne Chouard, ou celles du collectif « Pas en notre nom », etc.

Cette présence signifie seulement – mais c’est capital – que nous estimons que les Français sont suffisamment adultes pour avoir droit à une véritable démocratie. C’est-à-dire à de vrais débats qui sortent des platitudes habituelles entre interlocuteurs qui font semblant de s’opposer, alors qu’ils sont d’accord sur tout ce qui est essentiel.

L’ensemble des participants a parfaitement compris notre démarche, et Alain Benajam, qui a participé il y a quelques jours à la Fête de l’Humanité, nous a assurés que notre Université avait été d’un intérêt, sans commune mesure, avec cette dernière manifestation.

Quant à ma conférence inédite (« L’Europe, la mise en place d’une dictature »), elle a recueilli un accueil particulièrement favorable du public nombreux qui m’a fait l’honneur d’y assister.

Les captations d’image et de son sont actuellement en cours de remixage et seront mises en ligne au plus vite.

Cependant, pour les plus impatients, nous signalons que l’enregistrement « en direct » (avec une mauvaise qualité d’image mais une bonne qualité de son) de la plupart des débats est disponible sur Bambuser :

Débat Myret Zaki – François Asselineau
Sujet :
 » Les Américains cherchent-ils à détruire l’euro ou à le sauver ? »
À voir sur : http://bambuser.com/v/3001351 (première partie)

Table ronde Démocratie, médias, liberté d’expression

Avec François Asselineau, Alain Benajam, Étienne Chouard, Slobodan Despot, Robert Ménard et un représentant du collectif « Pas en notre nom »- modérée par Inès Benajaoud
À voir sur : http://bambuser.com/v/3001351

Table-ronde Géopolitique et francophonie

Avec François Asselineau, Alain Benajam, Abdelkrim Branine, Patrick Dhondt, Bruno Drweski, Éric Mary.
À voir sur : http://bambuser.com/v/3003132

Nous aurons l’occasion de revenir sur les retombées de cette 1ère Université dans les jours qui viennent.

Par le nombre de participants et l’enthousiasme général, qui se sont traduits concrètement par des adhésions, des dons et des achats de produits divers (notamment de notre programme sous une forme imprimée entièrement rénovée), par la bonne couverture médiatique (j’ai notamment été invité du Journal télévisé de TV8- Télé Mont-Blanc), cette 1ère Université marque d’ores et déjà un nouveau changement de dimension de notre mouvement en pleine expansion.

Que tous ceux – et ils sont nombreux – qui ont œuvré à cette réussite collective en soient ici, une nouvelle fois, très vivement et très sincèrement remerciés.

François ASSELINEAU

——————————————————————————————-
les coulisses de la préparation de cette université
——————————————————————————————-


Université UPR 2012 – Les coulisses J1


Université UPR d’automne 2012 – Les coulisses J2


Université UPR d’automne 2012 – Les coulisses J3


Université UPR d’automne 2012 – Les coulisses J4

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :