François Asselineau demande à Jacques Myard de tirer les conséquences de ses positions politiques en démissionnant de l’UMP et en rejoignant l’UPR

Lecture : 1 min

Communiqué

Print Friendly, PDF & Email

M. Jacques Myard vient de publier un de ces communiqués incendiaires dont il a le secret, pour s’indigner que la France « continue d’accepter d’être le 17 ème Land de l’Allemagne » et pour exiger que la France « casse la baraque, impose – dans un premier temps – une autre politique monétaire à la BCE en l’obligeant à monétiser la dette pour financer les investissements des États, puis reprenne sa souveraineté monétaire ».

Nous rappelons que M. Myard est député RPR, puis UMP, de la cinquième circonscription des Yvelines depuis le 2 avril 1993. Cela fait donc vingt ans, quasiment jour pour jour, que M. Myard sert de caution « souverainiste » à un mouvement politique qui représente la quintessence même de l’escroquerie morale et politique puisqu’il prétend être « gaulliste » alors qu’il en est la négation même.

Nous rappelons aussi que, depuis vingt ans qu’il accepte l’investiture de cette escroquerie à l’Assemblée nationale, M. Myard n’a pas fait varier d’un iota les paroles et les actes des dirigeants de ce parti, qui nous ont précisément menés, avec la complicité du Parti Socialiste, du MoDem, et des Verts, dans la catastrophe où nous sombrons.

Nous appelons donc M. Jacques Myard à tirer enfin les conséquences politiques de cette situation, en démissionnant de l’UMP et en rejoignant l’UPR, où il trouvera enfin des milliers de Français en accord avec lui sur l’essentiel.

Entre la gamelle servie par un parti ultra-européiste, qui « abuse de la faiblesse » des électeurs, et l’honneur de la France, il faut maintenant que M. Myard fasse son choix.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :