La Spectaculaire abstention aux premières élections européennes en Croatie est un nouveau signe de nécrose de l’Européisme

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min

Communiqué

Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

upr_croatie

Objet :  Abstention de 79% aux premières élections européennes en Croatie. Pour François Asselineau, Président de l’UPR, c’est un nouveau signe de nécrose de la Tour de Babel bruxelloise.

Les dirigeants euro-atlantistes, qui ont mené la Croatie à marche forcée vers l’intégration européenne – là comme ailleurs à grand renfort de fausses promesses et de verrouillage médiatique -, viennent de subir un nouveau et spectaculaire camouflet de la part du peuple croate.

Le référendum d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne, qui s’était tenu le 22 janvier 2012, n’avait déjà mobilisé que 44% des inscrits et le « oui » n’avait représenté que 29% des inscrits. Ce dimanche 14 avril 2013, c’est un taux d’abstention record, supérieur à 79 %, qui vient de ridiculiser le sens même des premières élections des députés européens en Croatie.

  • L’Union Populaire Républicaine relève avec intérêt que c’est donc avec la défiance de 4 électeurs sur 5 que la Croatie va devenir officiellement , le 1er juillet 2013, le 28ème État membre de l’Union européenne.
  • L’UPR souligne aussi l’insulte au bon sens que représente ce nouvel élargissement. Alors que même les plus fanatiquement pro-européens de nos dirigeants s’accordent à reconnaître en privé qu’une Union européenne à 27 États est ingouvernable, et qu’il n’aurait jamais fallu procéder aussi vite à l’élargissement aux pays de l’est en 2005 et 2007, leur acquiescement à l’arrivée d’un 28ème État membre prouve qu’ils ne sont même plus en mesure de tirer les conséquences logiques de leur propre diagnostic.

Face au désastre économique, social et moral tous azimuts qu’elle a provoqué et qui ne cesse de s’aggraver, la prétendue « construction européenne » ne trouve donc comme seule réponse que d’accélérer encore sa fuite en avant, au mépris de la volonté profonde des peuples d’Europe.

Pour François Asselineau, Président de l’UPR, l’abstention record en Croatie est un nouveau signe de l’irrésistible processus de nécrose qui mine la Tour de Babel bruxelloise.

Bien que l'espace public en Croatie ait été envahi, de façon quasiment totalitaire, par les emblèmes du dogme européiste, 4 électeurs croates sur 5 ont administré un camouflet cinglant à leurs dirigeants en refusant d'aller voter aux premières élections au parlement européen organisées dans leur pays.Bien que l’espace public en Croatie ait été envahi, de façon quasiment totalitaire, par les emblèmes du dogme européiste, 4 électeurs croates sur 5 ont administré un camouflet cinglant à leurs dirigeants en refusant d’aller voter aux premières élections au parlement européen organisées dans leur pays.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :