L’UPR dénonce la multiplication des cas où des bureaux de vote ont été dépourvus de bulletins UPR, ce qui a faussé le scrutin

Télécharger en PDF
Lecture : 7 min

Communiqué

L'UPR dénonce la multiplication des cas où des bureaux de vote ont été dépourvus de bulletins UPR, ce qui a faussé le scrutin

À la mi-journée du dimanche 25 mai 2014, l’UPR avait constaté de sérieux dysfonctionnements dans le déroulement des élections européennes.

Les problèmes ont commencé dès le samedi 24 au soir, lorsque nous avons été informés par un électeur de Saint-Pierre et Miquelon que son bulletin de vote en faveur de la liste UPR Outre-mer, qu’il avait téléchargé sur notre site internet faute d’en avoir trouvé sur place, a été indûment invalidé par le président du bureau de vote.

Au cours de la journée du 25 mai, nous avons relevé les problèmes suivants :

  • La ville de Cambrai (59), dans la circonscription Nord-Ouest, a été, jusqu’à notre intervention auprès de la préfecture du Nord vers 11h00 du matin, dépourvue de bulletins de vote de l’UPR dans la totalité de ses 22 bureaux de vote. Les services préfectoraux n’ont pas été capables d’identifier l’origine exacte du problème. L’UPR a subi un préjudice certain car des électeurs ont été privés arbitrairement du droit de voter UPR et nous en ont informés.
  • Toujours dans le département du Nord, dans la commune de Jeumont, aucun bulletin de vote de l’UPR n’a été dispensé au public dans le bureau de vote sis dans la salle Molière.
  • Il a été constaté de même une absence de bulletins de vote UPR dans la commune de Valleiry (74 520), dans le département de la Haute-Savoie, circonscription Sud-Est. Notre intervention a permis de comprendre que nos bulletins de vote de l’UPR n’étaient jamais parvenus dans cette ville. Ils n’y ont été distribués, suite à notre intervention, qu’à compter de 12h30, ce qui a fait perdre à l’UPR une demi-journée de votes potentiels. Ici encore, l’UPR a été privée d’un nombre certain, bien que non quantifiable, de votes.
  • Un électeur de Haute-Corse (2B), circonscription du Sud-Est, s’est plaint de n’avoir vu aucun bulletin de vote de l’UPR lorsqu’il s’est rendu dans son bureau de vote de Lumio. Lorsque nous sommes intervenus auprès de la préfecture de Haute-Corse, celle-ci s’est presque fâchée en nous confirmant que tous les bulletins de vote de l’UPR avaient été correctement acheminés et distribués en Haute-Corse et en particulier à Lumio, où le maire lui avait même proposé de lui envoyer une photo des bulletins de vote correctement installés. Il reste que notre électeur déçu nous confirme que son bureau de vote n’était pas pourvu des bulletins de vote de l’UPR à l’heure matinale à laquelle il était allé voter.
  • À Istres (13), dans la circonscription Sud-Est, il nous a pareillement été rapporté qu’aucun bulletin de vote de l’UPR ne figurait en libre disposition du public. Les personnes qui tiennent le bureau de vote en question ayant répondu à notre citoyen déçu : « vous ne trouvez pas qu’il y a déjà bien assez de listes » ?
  • Dans la commune d’Antibes (06), toujours dans la circonscription Sud-Est,  les bulletins de vote UPR ont manqué en cours d’après midi.
  • La ville de Massy (91), dans la circonscription Île de France, n’a reçu que 2 500 bulletins de vote de l’UPR pour un total de 27 000 électeurs. Il semble que ce soit les services de l’État qui aient été déficients puisqu’ils n’ont pas acheminé à Massy le nombre correct de bulletins de vote au regard du nombre d’électeurs inscrits, et cela en totale méconnaissance des consignes données par l’UPR.
  • Par ailleurs, toujours à Massy, l’UPR a connu une seconde source de préjudice puisque dès avant midi, il n’y avait plus aucun bulletins de vote UPR disponible dans certains des bureaux de vote. Au regard du nombre de votants, cette anomalie apparaît d’autant plus suspecte que notre délégué a constaté un comportement douteux de la part des personnes qui géraient certains des bureaux de vote qu’il a visité ce matin.
  • Toujours en Essonne (91), la commune de Marolles en Hurepoix ne disposait plus de bulletins de vote de l’UPR à compter de 16h30 dans au moins 4 ou 5 bureaux de vote. Un adhérent ayant voulu en imprimer pour en apporter et il lui a été répondu que c’était interdit du fait qu’il n’était ni délégué ni assesseur du bureau de vote.
  • À Paris, dans le 6ème arrondissement, il a pareillement été constaté une absence totale de bulletins de vote de l’UPR dans le bureau de vote situé au numéro 20 de la rue Notre-Dame des Champs.
  • Toujours dans le 6ème arrondissement, une grave anomalie dans les 2 premiers bureaux de vote situés au sein même de la mairie : les bulletins de vote de l’UPR n’apparaissaient pas dans le premier des deux bureaux, ils étaient presque tous situés sur le présentoir du second bureau de vote.
  • Toujours à Paris, dans le 16ème arrondissement : le bureau de vote n°024 (Lycée La Fontaine au 32, Boulevard Murat) était dépourvu de bulletins de l’UPR, ce qui a empêché au moins une personne de voter pour nous. Cette personne a par ailleurs constaté que le bureau de vote le plus proche était effectivement pourvu en bulletins de l’UPR et qu’une juste répartition des bulletins par bureaux de vote aurait évité cette carence dans l’un des bureaux. Le bureau de note n°26 était également déficient.
  • À Combs-la-Ville (77), région Île de France, même problème dans au moins deux bureaux de vote (numéros 2 et 3) : pas de bulletins de l’UPR, contrairement aux indications que nous avions pourtant données.
  • Aux Ullis (91), le bureau de vote n°5 n’aurait réceptionné que 6 bulletins de vote de l’UPR ce matin. Ce bureau de vote est ainsi dépourvu de matériel électoral de l’UPR depuis de nombreuses heures, ce qui occasionne à nouveau un préjudice électoral sérieux pour notre mouvement.
  • Dans la commune de Saint Boès, qui dépend du canton d’Orthez (64), région Aquitaine, circonscription Sud-Ouest, même situation : pas de bulletin de vote UPR.
  • Dans la circonscription Massif-Central – Centre, commune de Maringue (63350), les bulletins, de vote de l’UPR, reçus effectivement par le bureau de vote n°1, n’ont pas été mis à disposition du public et sont restés empaquetés et disposés sous la pile des bulletins d’un autre parti politique

 

Il est par ailleurs loin d’être exclu que l’UPR découvre de nouvelles anomalies dans les heures qui viennent.

Tous les citoyens français de métropole et d’Outre-Mer sont concernés par ces problèmes de logistique dont la responsabilité semblent incomber, selon les cas, aux services de l’État ou aux services municipaux.

Nous ne savons pas si leur origine est volontaire ou accidentelle, mais leur accumulation a causé un préjudice électoral à l’UPR et met en péril la notion même de démocratie, en empêchant le déroulement loyal des élections. 

Nous rappelons que l’UPR avait fourni suffisamment de bulletins de vote (46 700 000 exemplaires) pour alimenter sans problèmes toutes les communes de France.

On imagine les cris d’indignation des médias de grande diffusion si des anomalies aussi nombreuses dans le déroulement des élections se produisaient dans des pays qui ne se plient pas à la domination euro-atlantiste, comme la Russie ou le Venezuela.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :