Résumé

« L’Europe c’est la paix », « L’Europe c’est la réconciliation franco-allemande », « L’Europe est une invention française », « L’Europe c’est la démocratie », « L’Europe c’est la prospérité », « L’Europe est une ouverture sur le monde », ou encore « L’Europe permet de faire contrepoids aux États-Unis »….

les-origines-cachees-de-la-construction-europenne-asselineauQue ce soit à l’école, à la télévision, à la radio et dans tous les journaux, ces slogans nous sont tellement constamment répétés depuis notre naissance qu’ils ont fini par nous paraître évidents, irréfutables, nobles, justes, inoffensifs et réconfortants.

Pourtant, ils reposent sur une présentation truquée de l’histoire qui n’a qu’un très lointain rapport avec la réalité.

La prétendue « construction européenne » a des origines bien plus anciennes que le traité de Rome de 1957, et elle poursuit des objectifs qui restent cachés au grand public.

Le vrai projet des « États-Unis d’Europe » de Victor Hugo en 1849, ou bien le projet hitlérien de « Nouvelle Europe » et sa reprise par les États-Unis après 1945, sont notamment des sujets tabous.

Il est pourtant essentiel de les connaître si l’on veut bien comprendre ce qui se passe actuellement. Par exemple le projet de Traité transatlantique, la mainmise des grands groupes industriels et financiers sur la vie politique, économique et sociale du continent européen, les événements en Ukraine, l’hostilité de plus en plus manifeste de l’UE contre la Russie et le monde musulman, la soumission à Washington et à Berlin….

Comme le dit un proverbe chinois, « les choses les plus pénibles à apprendre sont aussi celles qu’on a le plus intérêt à savoir ». C’est exactement le but de cette conférence, présentée de façon attractive avec un support vidéo.

Elle vous donnera des informations, toujours parfaitement vérifiables, qui vous stupéfieront désagréablement, mais qui vous permettront de comprendre enfin pourquoi l’Union européenne ne correspond pas du tout au conte de fées que l’on vous a enseigné.

Cette conférence de François Asselineau, président fondateur de l’Union Populaire Républicaine, a été enregistrée le 24 avril 2014 à la maison des mines à Paris.