L’UPR est-elle un parti gaulliste ?

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

L’UPR ne se revendique pas comme étant un parti « gaulliste ».
Les principales raisons à cela sont les suivantes :

  • L’UPR est un parti d’union et de libération nationale, pour recouvrer la souveraineté et la démocratie du peuple français, qui lui ont été volées par ses représentants et ses élites politiques. Il est le parti de tous les Français qui ont compris que la sortie de la France de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN était la condition préalable et indispensable à la mise en place d’un programme politique s’inscrivant dans la lignée de celui proposé par le Conseil national de la Résistance en 1944. Cette lignée est celle d’une France souveraine dans ses décisions, qui encourage l’amitié entre les peuples, et qui sait défendre ses intérêts nationaux.
  • L’UPR s’inspire de l’action de de Gaulle et du CNR, pour appliquer un programme précis, lucide et concret, en phase avec l’actualité nationale et internationale
  • François Asselineau cite Charles de Gaulle, car ce dernier est le président fondateur de la Vᵉ République et un exemple d’homme d’État intègre, et aussi, parce qu’il a été un fin stratège, autant politique que militaire. Le général avait également contribué à donner une image positive et populaire de la France dans le reste du monde.
  • Le sens du « gaullisme » est à présent largement galvaudé, voire devenu obsolète. L’UPR ne se livre pas à la récupération, et mesure le bénéfice des idées nouvelles.

Pour en voir plus sur la position du général de Gaulle vis-à-vis de la « construction européenne », consultez notre dossier de fond ci-dessous :

De Gaulle était-il vraiment pour l’Europe ?


Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :