EELV poursuit son travail de sape contre la République française

Télécharger en PDF
Lecture : 6 min
Print Friendly, PDF & Email

eelv-contre-la-republique

Marie-Christine Blandin, membre de EELV et présidente de la commission de la culture et de l’éducation du Sénat, vient de relancer, vendredi 24 mai, la campagne habituelle de désinformation contre la Marseillaise. L’élue pseudo « écologiste » se croit maligne en dénonçant le passage du refrain sur le « sang impur » et en y voyant, bien entendu, « un appel à la xénophobie » et « un appel à la violence sanguinaire ». Elle a même le culot d’amalgamer ce couplet aux « récents événements » de l’attentat terroriste à Londres.

Je rappelle que cette présentation de la Marseillaise est un classique de la désinformation pratiquée par les forces qui veulent saper constamment la République française, en réécrivant l’Histoire et en en salissant tous les symboles pour la rendre méprisable aux yeux des jeunes générations.

Comme je le rappelle dans ma conférence « Mais où est passée la République française ? », le « sang impur » dont parle notre hymne national ne désigne nullement le sang d’ennemis étrangers mais, tout au contraire, le sang du peuple français qui est prêt à mourir en martyr pour défendre sa liberté nouvellement conquise.

Je renvoie :
– à mon analyse écrite : http://www.francoisasselineau.fr/2011/10/la-fausse-interpretation-de-la.html
– à cet extrait vidéo de ma conférence :

EELV EST UN PARTI OUVERTEMENT SÉDITIEUX

Je saisis l’occasion de cette nouvelle attaque d’un responsable de EELV contre les fondements de la République pour rappeler que ce parti s’est fait une spécialité de promouvoir toutes les idées séditieuses visant à détruire la République française.

Jusqu’à il y a quelques jours, le site national officiel de EELV présentait par exemple une carte de France  :

Carte_France_region

a)- où avaient disparu les deux départements alsaciens, réunis dans une « collectivité territoriale unique » baptisée « Alsace ». Ce projet, qui a été rejeté de façon cinglante par les électeurs de la Région Alsace le 7 avril 2013, correspond aux objectifs de démembrement de la France voulu par l’oligarchie euro-atlantiste. Je renvoie à ma conférence : Ce qui se cache derrière le référendum du 7 avril en Alsace

b) où avaient disparu les deux départements savoyards, réunis dans une entité baptisée « Savoie », conformément aux objectifs séparatistes des indépendantistes savoisiens.

c)- où avaient disparu les deux départements corses, au profit de la seule entité baptisée « Corse ».

d)- où avait disparu le département des Pyrénées Orientales (66), remplacé par une entité baptisée « Catalogne », conformément aux objectifs séparatistes des indépendantistes catalans espagnols. (cf. ma conférence dont je viens de donner le lien).

e)- où le département des Pyrénées Atlantiques (64) était scindé en deux, avec deux nouvelles entités baptisées « Béarn » et « Pays Basque », conformément aux objectifs séparatistes des indépendantistes basques espagnols.

f)- où le découpage actuel des 4 régions Bretagne, Pays de la Loire, Centre et Poitou-Charentes était remplacé par un nouveau découpage en 3 régions, non nommées, dans le but évident de rattacher le département de Loire-Atlantique à la Bretagne. Ce qui correspond aux objectifs séparatistes des indépendantistes bretons.

Comme je l’ai fait remarquer dans ma conférence, cette carte viole effrontément la première ligne de l’Article Ier de la Constitution de la République française, qui dispose que « la France est une République indivisible ».

La publication d’une telle carte sur le site Internet officiel d’un parti politique qui compte 2 ministres au gouvernement (Cécile Duflot et Pascal Canfin) aurait dû, si les mots et le droit constitutionnel ont encore un sens, valoir le renvoi de ces deux ministres et le lancement de poursuites judiciaires contre leur parti politique pour atteinte contre la sûreté de l’État.

Il n’en a évidemment rien été.

Mais il semble que cette carte a été récemment supprimée du site officiel de EELV, peut-être justement suite à ma conférence déjà visionnée par plus de 9700 internautes malgré sa mauvaise qualité sonore.

Cette carte reste néanmoins en ligne sur le site régional de EELV pour la région Bretagne :
http://bretagne.eelv.fr/decentralisation-liberer-lenergie-des-territoires/

EELV EST UN PARTI ULTRA-EUROPÉISTE

Au passage, je rappelle que EELV est un parti ultra-européiste. EELV est :

– le seul parti politique français d’envergure à inclure le mot « Europe » dans sa dénomination.

– l’un des 2 seuls partis écologistes au sein de l’EU, avec le parti écologiste slovène, à avoir intégré le mot « Europe » dans sa dénomination. Dans tous les autres partis écologistes au sein de l’UE, la présentation du parti est purement nationale.

– le seul parti écologiste en Europe à avoir inclus des étoiles d’or, symboles de l’Union européenne, dans son logo.

CONCLUSION

Je suggère à mes lecteurs de diffuser au maximum toutes les informations qui précèdent sur le plus grand nombre possible de forums et de pages Facebook.

En particulier, il est utile de poster les liens vers mon explication sur la Marseillaise, notamment sur le site Public Sénat qui relaye l’intervention de Mme Blandin, mais aussi sur les sites ou pages Facebook de membres du gouvernement
( http://www.francoisasselineau.fr/2011/10/la-fausse-interpretation-de-la.html
et extrait vidéo de ma conférence : http://www.youtube.com/watch?v=s11cx6Vp4kA )

François Asselineau

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :