Le double-jeu du FN sur le «jour de colère» confirmé par Paul-Marie Coûteaux, porte-parole de Mme Le Pen et candidat FN à Paris

Télécharger en PDF
Lecture : 9 min
Print Friendly, PDF & Email

L’UPR a été le premier mouvement politique à démasquer l’opération « Jour de colère »

Comme l’avait analysé l’UPR dès le 9 janvier, le Front National a agi en sous-main depuis longtemps pour organiser la manifestation dite du « Jour de colère », qui s’est soldée, ce 26 janvier 2014, par un fiasco.

L’UPR a montré, saisies d’écran à l’appui, que plusieurs sections départementales du FN – notamment celles du Vaucluse pilotée par Marion Maréchal-Le Pen – avaient:

– mis en ligne les tracts de la manifestation en téléchargement sur leurs sites Internet,
– organisé des équipes de collage à travers toute la France,
– et préparé des opérations de distribution de tracts.

fn-jour-de-colere

Or, l’UPR ayant démasqué l’opération sous faux drapeau soutenu par le FN et ayant attiré l’attention de ses dizaines de milliers de lecteurs sur le caractère mystérieux des organisateurs de la manifestation, le parti de Mme Le Pen a soudain fait un virage à 180°.

Nicolas Bay, secrétaire général adjoint du FN aux fédérations, et « l’entourage de Marion Maréchal-Le Pen » ont eu le culot de faire savoir à l’Agence France-Presse que le FN n’appelait pas à manifester à cette opération qu’il pilotait !

Ceci a été repris par une dépêche AFP datée du 23 janvier 2014, qui indique textuellement :

« Le Front national n’appelle pas à manifester avec le collectif « Jour de Colère » dimanche 26 janvier. […] Il n’y a pas d’appel à manifester, ni national ni local. Même si on peut apprécier le mot d’ordre, on préfère au FN transformer la colère lors des échéances électorales  », a affirmé à l’AFP Nicolas Bay, secrétaire général adjoint aux fédérations.

La fédération du Vaucluse, dirigée par la députée Marion Maréchal-Le Pen, avait relayé sur son site internet l’appel à manifester et notamment des consignes pour du tractage.

Mais « le FN du Vaucluse n’appelle pas à manifester et ne sera pas représenté à la manifestation de dimanche », a déclaré à l’AFP l’entourage de la députée.

« D’une manifestation très unitaire, on se retrouve avec des mouvements un peu curieux, avec les amis de Dieudonné, etc. », a-t-on justifié.

jour-de-colere-hollande

Le FN est un parti capable de mentir effrontément et de lâcher ses militants sans aucun scrupule

Ainsi, très inquiet par la montée en puissance de l’UPR et par le fait que nous avons éventé leur stratagème consistant à avancer masqués, les dirigeants du FN ont-ils d’un seul coup décidé de tout démentir et de laisser tomber tous ceux qu’ils avaient mobilisés pour cette manifestation.

Ce procédé témoigne en profondeur de cette planche pourrie qu’est le Front National.

Ce parti est capable d’organiser des manifestations sous faux drapeau puis de lâcher tous les militants du FN qui avaient été priés de se mobiliser. Les dirigeants de ce parti mentent comme ils respirent.

La vidéo qui confirme la manipulation

Seulement voilà : le travail de « nettoyage » et de réécriture des événements dans la panique n’a pas été fait avec toute la précision nécessaire.

En particulier le site « La Vague Bleu Marine » –  tenu par les sympathisants de Mme Le Pen – a publié en ligne (toujours visible le 27 janvier 2014 à 0h30) une vidéo fort instructive de M. Paul-Marie Coûteaux, visible ici : http://www.partisansmarine.com/t18274-2eme-colloque-du-siel-l-universel-deni-des-identites

vague-bleu-fn
Cette vidéo tournée par M. Paul-Marie Coûteaux et diffusée il y a quelques jours, appelait à participer à la fois :

– à un colloque sur les « Identités » organisé le samedi 25 janvier à Paris par son groupuscule (le « SIEL »), qui est l’un des faux nez du Front National,

– et à la manifestation « Jour de colère » du lendemain 26 janvier.

Pour prendre toute la mesure de cette manipulation grossière, il faut noter que

Paul-Marie Coûteaux, interrogé sur cette vidéo et organisateur du colloque, est l’un des Porte-parole de Mme Le Pen et est le candidat officiel du FN pour les élections municipales de mars 2014 à Paris dans le VIe arrondissement.

– Mme Le Pen et Wallerand de Saint-Just, vice-président du Front National, ont participé à ce colloque qui appelait à manifester au « Jour de colère » (cf. vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=tKGWmLBpNkM#t=241)

paul-marie-couteauxEXTRAITS DE LA VIDEO

(Nous signalons à toutes fins utiles aux cybermilitants du FN qu’il est inutile qu’ils suppriment cette vidéo de leur site puisque nous l’avons, bien entendu enregistrée, et que nous avons fait les saisies d’écran nécessaires).

À 2’41’’

« Alors, nous aurons des invités de marque ; Marine Le Pen viendra en fin d’après-midi et y fera un discours. »

À 3’35’’

« Il y aura aussi Wallerand de Saint-Just, tête de liste RBM à Paris, membre du Front National, vice-président du FN aussi, qui nous parlera de l’identité de Paris […] La 2ème table ronde sera présidée par Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français dont la présence et la participation importante prouvent que nous voulons établir un lien, un signe, un signal, avec la journée du 26, le « Jour de Colère », auquel le SIEL appelle ses amis et ses sympathisants à participer. »

À 7’43’’

«  J’espère que nous serons nombreux tout au long de cette journée, comme nous serons nombreux, je l’espère, le lendemain pour le « Jour de colère »

[Source : http://www.youtube.com/watch?v=tKGWmLBpNkM#t=241 ]

CONCLUSION : LES ALLIANCES FN-UMP DANS LES COULISSES DU « JOUR DE COLÈRE » ?

Dans notre analyse du 9 janvier, nous avons déjà souligné que cette manifestation dite du « Jour de colère » pouvait très bien être une sorte de ballon d’essai pour un premier rapprochement entre le FN et une partie de l’UMP.

Car cette manifestation se caractérisait par une grande confusion des revendications, dont le seul point commun était d’éluder sciemment les questions décisives de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, et de se focaliser sur le seul François Hollande et sur le seul clivage droite-gauche.

Autant d’éléments parfaits pour l’UMP – car parfaitement inoffensifs pour le Système…

Or, force est de constater que le colloque organisé pour Mme Le Pen – sous le faux nez du « SIEL » – par Paul-Marie Coûteaux et Wallerand de Saint-Just, ne peut que renforcer nos suppositions quant à l’objet final de cette opération.

En effet :

  • a) Paul-Marie Coûteaux milite depuis de nombreux mois pour une alliance UMP-FN

Il suffit de lire : http://www.directmatin.fr/politique/2013-05-15/un-allie-de-marine-le-pen-appelle-des-alliances-fn-ump-463892

paul-marie-couteaux-fn

  • b) Wallerand de Saint-Just, qui a participé à ce colloque avec Mme Le Pen et Paul-Marie Couteaux,  s’est fait également remarquer, il y a quelques jours, (le 16 janvier 2014) pour avoir fait savoir à la presse qu’il est favorable à une alliance au 2ème tour avec la liste de l’UMP dirigée par Nathalie Kosciusko-Morizet

http://lelab.europe1.fr/t/s-associer-avec-l-ump-entre-les-deux-tours-pourquoi-pas-repond-wallerand-de-saint-just-le-candidat-fn-a-la-mairie-de-paris-12709

wallerand-de-saint-just-fnWallerand de Saint-Just est depuis des années l’avocat de Jean-Marie Le Pen, de Bruno Gollnisch, et du Front national. Il a participé en 1977, avec d’autres catholiques intégristes de Mgr Lefebvre de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, à l’occupation de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris. Il a été vice-président du FN de 2007 à 2010 et est actuellement secrétaire départemental du Front national à Paris, l’une des plus importantes fédérations du parti. Investi comme tête de liste FN pour les élections municipales de mars 2014, il milite comme Paul-Marie Couteaux et Marion Maréchal Le Pen pour des alliances avec l’UMP.

 

fn-upr

AVEC L’UPR, JAMAIS DE MENSONGES, DE TRAHISONS, NI DE POLITICAILLERIE.  

AVEC L’UPR, JAMAIS DE DOUBLE-JEU POUR COCUFIER LES FRANÇAIS. 

AVEC L’UPR, JAMAIS D’ALLIANCES AVEC L’UMP OU LE PS OU UN MOUVEMENT EUROPÉISTE. 

AVEC L’UPR, VOUS AVEZ LA GARANTIE QUE LA FRANCE SORTIRA DE L’UE ET DE L’EURO. 

TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE l’UPR A ÉTÉ CRÉÉE POUR CELA ET S’Y EST ENGAGÉE SOLENNELLEMENT DANS SA CHARTE FONDATRICE ET DANS SES STATUTS FONDATEURS.

Aidez-nous ! Partagez :