Le gouvernement français compte plus de membres du Siècle et de la French American Foundation que d’énarques

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Selon une première et rapide investigation, le nouveau gouvernement français (en y incluant le Président Hollande et le Premier ministre Ayrault) compte :

7 membres du Siècle

– M. François HOLLANDE, Président de la République
– M. Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères
– M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur
– Mme Marisol TOURAINE : ministre des affaires sociales et de la santé
– M. Manuel VALLS : ministre de l’intérieur
– Mme Aurélie FILIPETTI : ministre de la culture et de la communication
– Mme Yamina BENGUIGUI : ministre des Français de l’étranger et de la francophonie
[sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Siècle#Personnalités_politiques
et http://fr.wikipedia.org/wiki/Marisol_Touraine]

5 membres de la FAF (+ 1 parmi les conseillers de l’Elysée)

– M. François HOLLANDE, Président de la République
– M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur
– Mme Marisol TOURAINE : ministre des affaires sociales et de la santé
– M. Arnaud MONTEBOURG : ministre du redressement productif
– Mme Najat VALLAUD-BELKACEM : ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement
Auxquels il convient d’ajouter :
– M. David KESSLER, qui sera nommé dans les heures qui viennent au poste de conseiller médias et culture du Président de la République.
[source : http://www.scribd.com/doc/57471741/Young-Leaders-FAF]

5 anciens élèves de l’ENA

– M. François HOLLANDE, Président de la République
– M. Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères
– M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur
– M. Michel SAPIN : ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social
– Mme Fleur PELLERIN : ministre des PME, de l’innovation et de l’économie numérique
[sources : leurs notices sur Wikipedia]

CONCLUSION

La formation du nouveau gouvernement a au moins pour mérite de clarifier les influences respectives des formations et des affinités. Ceux qui croient encore que la France serait « dirigée par les énarques » ont une vision singulièrement erronée de la situation.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :