Le 7ème continent de plastique

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

Une mission guyanaise part explorer le continent de plastique du Pacifique

Il faut dénicher une dépêche comme celle rapportée ci-dessous pour découvrir à quel point la planète est malade du modèle de consommation à outrance imposée par la « mondialisation inévitable ». Lisez-la !

Notons au passage que ce « modèle économique », qui ravale l’être humain au rang d’un simple œsophage, est celui qui est promu par la « construction européenne » et ses 500 millions d’otages.

Rappelons ici, par exemple, l’Article 32 du TFUE qui fixe les objectifs de la politique commerciale extérieure de l’Union :

————————————————————
UNION DOUANIÈRE
Article 32
Dans l’exercice des missions qui lui sont confiées au titre du présent chapitre, la Commission s’inspire:
a) de la nécessité de promouvoir les échanges commerciaux entre les États membres et les pays tiers,
b) de l’évolution des conditions de concurrence à l’intérieur de l’Union, dans la mesure où cette évolution aura pour effet d’accroître la force compétitive des entreprises,
d) de la nécessité d’éviter des troubles sérieux dans la vie économique des États membres et d’assurer un développement rationnel de la production et une EXPANSION DE LA CONSOMMATION dans l’Union.
————————————————————-

Attention : ce texte n’ayant aucune durée limite d’application, il signifie que l’objectif de l’Union européenne est d’accroître la consommation continuellement, jusqu’à la fin des Temps !

L’objectif fixé par les concepteurs de cette œuvre grandiose – qui a failli devenir une « Constitution européenne » ! – consiste donc à faire en sorte que les « Européens » consomment davantage en 2012 qu’en 2011, davantage en 2013 qu’en 2012, davantage en 2014 qu’en 2013, davantage en 2015 qu’en 2014, davantage en 2016 qu’en 2015, davantage en 2017 qu’en 2016, davantage en 2018 qu’en 2017, davantage en 2019 qu’en 2018, davantage en 2020 qu’en 2019,
etc., etc.

On notera au passage que l’on n’a jamais beaucoup entendu les dirigeants de « EELV » (Mme Joly, M. Cohn-Bendit et M. José Bové en tête) dénoncer – parmi bien d’autres choses – cet article 32 du TFUE.

Certes, la catastrophe économique en cours, principalement due au démantèlement général des réglementations aux échanges de capitaux, de marchandises et de services, à la bulle financière et à l’euro, est en train de ridiculiser cet objectif de « toujours plus de consommation » fixé par les Traités.

Il n’en demeure pas moins qu’une telle vision de l’Univers, véhiculée par l’oligarchie financière euro-atlantiste et imposée comme « modèle » aux États-Unis, à l’UE et au reste de la planète, est tout simplement démente et non viable à terme. Au bout du chemin se profile une Terre devenue une planète de détritus.

 

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :