Angela Merkel contre les eurobonds « tant qu’elle vivra »

Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

LA CHANCELIÈRE MERKEL CONFIRME SOUS LES ACCLAMATIONS DES DÉPUTÉS ALLEMANDS :

« IL N’Y AURA PAS D’EUROBONDS  TANT QUE JE VIVRAI ! »

A 48 heures du Conseil européen de Bruxelles, la chancelière allemande… Angela Merkel a vivement réaffirmé mardi son opposition aux euro-obligations (eurobonds) destinés à mutualiser les dettes souveraines européennes. Il n’y en aura pas « aussi longtemps que je vivrai », a-t-elle lancé, selon un député allemand qui rapportait ses propos.

Mme Merkel s’exprimait devant les députés du Parti libéral-démocrate (FDP), partenaires de la coalition au pouvoir en Allemagne avec l’Union Chrétienne démocrate (CDU) de la chancelière. Un autre responsable du FDP a confirmé la teneur de ces propos, salués par des applaudissements.

COMMENTAIRES : HEUREUSEMENT QUE LES ALLEMANDS SONT INFLEXIBLES SUR CETTE QUESTION !

Contrairement à ce que nous assènent les médias euro-atlantistes, Mme Merkel a parfaitement raison de s’opposer à cette dérive fatale.

Je renvoie ici à l’explication que j’en donnais le 4 juin dernier :

Du reste, le Premier ministre français a lui-même enterré ce projet dément dans un entretien au magazine Die Zeit voici quelques jours (cf. mon message sur cette « 1ère couleuvre »).

N’oublions pas non plus que les Néerlandais, les Luxembourgeois et les Finlandais sont également totalement contre. Car, à l’UPR, nous devons nous intéresser à tous les peuples d’Europe et à leurs points de vue, même aux petits. En cela aussi, nous devons nous différencier des européistes français, ces Tartuffes qui donnent des leçons « d’Europe » mais… qui méprisent la quasi-totalité des petits peuples d’Europe.

François Asselineau

Aidez-nous ! Partagez :