Selon le ministre des Finances néerlandais, les « mauvais élèves » de la zone euro doivent sortir de l’euro

Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

Le ministre néerlandais des Finances vient de déclarer que « les pays de la zone euro qui n’arrivent pas ou ne souhaitent pas à l’avenir respecter les exigences du Pacte de stabilité doivent abandonner d’eux-mêmes la monnaie unique ».
http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_en_sortir_en_cas_de_non_respect_du_Pacte_de_stabilite_Pays_Bas080920111209.asp

Notons au passage que le ministre néerlandais n’a pas précisé en vertu de quel article des traités européens lesdits pays pourraient sortir de la zone euro.

Et pour cause : AUCUN traité ne prévoit la possibilité, pour un État-membre, de sortir de l’euro. La seule possibilité juridique est de dénoncer l’ensemble du traité, donc de sortir de l’UE, en application de l’article 50 du Traité sur l’Union européenne, comme le propose l’UPR depuis sa création.

Notons donc que le ministre néerlandais préconise que des États-membres violent le droit international, en ne respectant ni leur signature ni le texte des traités qu’ils ont ratifiés dans les formes les plus solennelles.

Sous la double contrainte du Dogme européiste et des impasses concrètes auxquelles il conduit, le continent européen, qui a pourtant inventé puis codifié le droit international depuis le XVIIe siècle, est en train de devenir la zone du monde qui le viole de la façon la plus systématique.

En droit international, comme dans de nombreux autres domaines (éducation, culture, démocratie, honnêteté du discours public, respect de la vérité et des opinions divergentes, rôle régulateur de l’État, justice sociale, impartialité de la justice, etc.), la construction européenne fait revenir peu à peu l’Europe au stade de la barbarie.

FA

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :