35% des Français seraient favorables à la sortie de l’UE : La seule solution, c’est l’UPR

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Sondage : 35% des français seraient favorables à la sortie de l’UE (+7 points en 2 mois) et ces français se recrutent dans tous les camps politiques. le FN est divisé sur l’Europe et est incapable de rassembler tous les camps.

Un sondage publié aujourd’hui par Odoxa révèle que 35% des Français seraient désormais favorables à la sortie pure et simple de la France de l’UE.

1er enseignement : Cela reste minoritaire mais cela représente une progression stupéfiante de +7% en 2 mois.

2ème enseignement : La répartition des Français favorables à cette sortie est la suivante :

– 23% des sympathisants de gauche sont favorables au Frexit

– 25% des sympathisants de droite hors FN sont favorables au Frexit

– 77% des sympathisants FN sont favorables au Frexit.

Conclusion

Ce sondage nous confirme donc que le FN ne peut en aucun cas être la solution politique dont la France a besoin.

Car le FN :

1)- est incapable d’attirer à lui des sympathisants de droite, et encore plus de gauche,

2)- est divisé en lui-même sur l’UE puisqu’il y a 1/4 de ses électeurs sont hostiles à la sortie de la France de l’UE ! Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter d’ailleurs, non pas « Philippot le plagiaire », mais Mademoiselle nièce Maréchal Le Pen, qui veut rester dans l’euro, ou Monsieur Gendre Louis Aliot, qui veut bâtir une « autre Europe » et « un autre euro »…

Cette double impasse signifie que le FN ne peut en aucun cas être l’artisan de la sortie de la France de l’UE. C’est bien pour cette raison que le FN est vicieusement et exclusivement invité par les grands médias, qui ont tout intérêt à faire croire, de façon totalement contraire à la vérité, que Frexit = FN, afin de s’assurer que le Frexit n’aura jamais lieu.

Tout observateur intellectuellement lucide comprend que SEUL un mouvement politique :
– honnête,
– fiable,
– sincère,
– techniquement au point,
– dont TOUS les adhérents et TOUS les électeurs sont d’accord sur l’objectif de sortir de l’UE
– et apte à rassembler des sympathisants de tous les bords (de gauche, de droite, d’extrême gauche et d’extrême droite),

peut être effectivement en mesure de faire triompher le Frexit.

Ce mouvement politique existe, depuis 9 ans : c’est l’UPR.

Un boulevard politique est ainsi en train de s’ouvrir devant nous.
Il n’est pas très grave que les grands médias continuent de nous blacklister. La logique politique et la volonté massive des Français va finir par s’imposer.

J’invite en conséquence toutes celles et tous ceux qui hésitaient encore à franchir le pas et à adhérer maintenant à l’UPR, le parti qui ne les a jamais trompés depuis sa création il y a 9 ans.

L’UPR constate d’ailleurs déjà une forte croissance de ses nouvelles adhésions (14 nouveaux adhérents entre 06h00 et 18h00 ce 24 juin). C’est bien mais il faut faire mieux : il faut que le mouvement d’adhésions à l’UPR devienne torrentiel.

François Asselineau
24 juin 2016

Aidez-nous ! Partagez :