24 juillet 1967 – 24 juillet 2017 = Il y a 50 ans, Charles de Gaulle lançait « VIVE LE QUÉBEC LIBRE ! » depuis le balcon de Montréal et provoquait un électrochoc planétaire.

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email
 
Ce discours historique montre ce qu’est un véritable chef d’État : quelqu’un qui a le courage de dire Non quand il le faut, de défendre la liberté des peuples et des nations, et de faire triompher les intérêts géopolitiques de la France, fût-ce en provoquant un scandale mondial.
 
De fait, ce discours provoqua un électrochoc planétaire et un scandale inouï dans les pays anglo-saxons. Le gouvernement d’Ottawa fit savoir que ces propos étaient inacceptables et Charles de Gaulle rentra immédiatement à Paris, sans aller voir le gouvernement fédéral canadien anglophone.
 
Par ces quelques mots, l’Homme du 18 juin et président de la République française réparait symboliquement l’abandon des Français du Canada par Louis XV et tous les régimes français ultérieurs. Il donnait également corps aux revendications indépendantistes québécoises et au sursaut du monde francophone en Amérique, ce qui eut notamment pour conséquence de transformer le Canada en un pays officiellement bilingue.
 
Cinquante ans après jour pour jour, les dirigeants euro-atlantistes français sont revenus à l’esprit d’abandon et à la politique de Louis XV dont le souci principal était de plaire aux cours d’Europe et notamment à Frédéric de Prusse plutôt que de défendre les intérêts de la France.

 

 

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :