Bilan financier des élections régionales

Télécharger en PDF
Lecture : 8 min

Le grand succès de notre collecte a permis de financer intégralement la campagne. Mais il nous manque environ 40 000 € pour reconstituer notre trésorerie à un niveau satisfaisant.

1°) UN MONTANT GLOBAL DE RECETTES AYANT ATTEINT 623 430,30 € LE 22 DÉCEMBRE À 21H00

Entre le 27 juillet 2015 – date à laquelle nous avons lancé un appel à dons pour financer notre campagne pour les élections régionales – et ce 22 décembre 2015 à 21h00, l’UPR a reçu exactement 623 430,30 €. Ce qui correspond à 5 841 dons, nouvelles adhésions ou versements de cotisations annuelles.

La somme ainsi collectée est impressionnante. Elle est deux fois supérieure à celle obtenue lors des élections européennes de 2014.

Je tiens à remercier une nouvelle fois, au nom de tous les membres du Bureau National, tous nos adhérents et sympathisants qui ont ainsi permis de réunir une telle somme. Sans eux, l’UPR aurait tout bonnement été absente de ces élections régionales.

Je rappelle que la somme recueillie nous a permis :

• de faire imprimer 47 millions de bulletins de vote,
• de faire imprimer 47 millions de professions de foi,
• de faire imprimer 100 000 affiches,
• de faire imprimer 300 000 tracts,
• d’assurer les frais de livraison afférents,
• de régler les frais de déplacement des candidats,
• de régler les locations de salles,
• de régler les frais d’organisation des buffets,
• de régler les frais de fonctionnement du mouvement pendant cette période (les frais de location du siège, les salaires, les frais de fonctionnement courants, etc., ne se sont pas arrêtés….)

Notre participation à ces élections nous a permis :

• de faire partie des 6 à 8 formations politiques seules capables de présenter des listes dans les 12 régions de Métropole et à l’Ile de la Réunion (ce que n’ont pas pu faire, par exemple, Nouvelle Donne, Nous Citoyens, le NPA, etc.),

• d’obtenir une couverture médiatique, notamment dans les journaux de province et les médias locaux,

• de recueillir le suffrage de 189 350 électeurs, soit une multiplication par 2,5 du nombre total de nos électeurs par rapport aux élections européennes du 25 mai 2014 et environ 0,9% des votants au niveau national,

• d’enregistrer 1 897 nouvelles adhésions depuis le 27 juillet dernier. Dont plus de 1000 entre le début novembre et le 22 décembre.

Bien d’autres retombées sont encore à venir car notre participation nous a permis de nous faire connaître à des centaines de milliers de Français qui ignoraient notre existence.

Parmi tous ceux-ci, il est statistiquement certain que des centaines et même des milliers de Français vont adhérer à l’UPR au cours des mois et des années qui viennent.

Du reste, nous avons enregistré le nombre inattendu et spectaculaire de 301 adhésions à l’UPR depuis la fin du 1er tour des élections régionales. Nous n’avions pas constaté un tel phénomène après les élections européennes, le rythme des adhésions était revenu au rythme antérieur sitôt le scrutin passé.

2°) DES DÉPENSES TOTALES DE CAMPAGNE DE 581 675 €

Comme le savent les personnes qui nous suivent attentivement, le budget prévisionnel que nous nous étions fixé avait été établi à 700 000 €, dont environ 120 000 € pour avoir recours à une société de collage d’affiches sur tout le territoire national.

Au vu du rythme d’arrivée des dons et cotisations, nous avons abandonné l’idée d’avoir recours à une société de collage, et avons établi nos plans sur un objectif de 580 000 €.

Cela nous a donc conduits à n’avoir recours qu’au seul bénévolat pour coller nos affiches, ce qui s’est d’ailleurs révélé un choix judicieux puisque nos militants ont été, dans de nombreux endroits de France, les seuls à coller sur certains panneaux électoraux qui n’avaient pas été trouvés ou qui avaient été délaissés par les sociétés de collage.

3°) LA NÉCESSITÉ DE RECONSTITUER LE FONDS DE ROULEMENT

Bien que la somme récoltée (623 430,30 €) excède le montant des dépenses de campagne (580 000 € environ) et que notre trésorerie sur notre compte bancaire s’élève à 230 000 € à ce jour, notre fonds de roulement disponible est actuellement quasiment nul.

Pourquoi ?

a) Parce que la trésorerie de 230 000€ dont nous disposons sur le compte en banque de l’UPR est déjà très largement gagée, notamment pour finir de régler l’imprimeur qui nous a accordé des délais de paiement jusqu’en mars 2016

b) Parce que l’excédent récolté a servi à régler en partie les frais de fonctionnement du mouvement (loyer du siège parisien, salaires, honoraires d’expert-comptable et de commissariat aux comptes, remboursements de locations de salle et de déplacement antérieurs à la campagne, frais de fabrication des médailles UPR à la Monnaie de Paris…)

CONCLUSION

De façon formelle, la collecte pour le financement des élections régionales a atteint ce soir son objectif, qui est d’avoir couvert la totalité des frais de la campagne et une quote-part des frais de fonctionnement de l’UPR.

C’est en soi un très, très grand succès, qu’il n’était pas du tout évident de réussir. À part l’UPR (et à l’exception de Lutte Ouvrière dont les financements font l’objet de bien des interrogations), aucun autre parti politique n’est parvenu à participer à ces élections régionales sans un soutien massif de fonds publics.

Cependant, nous souhaitons que la mobilisation continue afin de pouvoir rapidement recueillir une somme complémentaire, de l’ordre de 40 000 €. Celle-ci permettra à l’UPR de reconstituer son fonds de roulement et de lancer des actions militantes et des opérations de publicité en faveur de l’UPR. Et cela dès le début de l’année 2016, bien entendu dans la perspective de l’élection présidentielle et des élections législatives de 2017.

Encore une fois, j’adresse à toutes celles et à tous ceux qui nous ont aidés financièrement mes plus vifs remerciements pour avoir permis à l’UPR de changer de dimension.

François ASSELINEAU

Je rappelle que les sommes versées à l’UPR – que ce soit des adhésions, des cotisations annuelles ou des dons – bénéficient de la réduction fiscale : les 2/3 du montant versés pourront être déduite du MONTANT de l’Impôt sur le revenu à acquitter en 2016.

RAPPEL
Pour pouvoir être valablement encaissés, les versements à l’UPR doivent OBLIGATOIREMENT indiquer :
• le nom,
• le prénom,
• et l’adresse postale de l’émetteur.

Les versements peuvent être faits de 3 façons :

=> • 1°) soit par carte bancaire via notre site Internet www.upr.fr.

Le paiement étant immédiat, sécurisé, et sans erreur possible de retranscription, c’est de loin le mode de paiement que nous recommandons. Compte tenu du fait que l’UPR ne fonctionne qu’avec des bénévoles, et sans aucun salarié, ce mode de paiement nous simplifie beaucoup la tâche.

• Pour faire un don en ligne, c’est ici : http://www.upr.fr/aider/faire-un-don

• Pour adhérer en ligne (ou mettre à jour votre cotisation), c’est ici : http://www.upr.fr/aider/adherer/adhesion-en-ligne

=> • 2°) soit par chèque, établis à l’ordre de AFUPR expédiés signés et datés sous enveloppe à l’adresse suivante :

AFUPR (Association de Financement de l’Union Populaire Républicaine)
15 rue Erard
75012 PARIS

=> • 3°) soit par mandat cash (espèces), à l’adresse de l’AFUPR ci-dessus indiquée (Attention ! Si vous payez par mandat espèces, la réduction d’impôt expliquée ci-après n’est pas applicable) ;

NOTA BENE

Les reçus fiscaux pour les versements effectués en 2015 seront adressés vers le mois d’avril 2016, peu de temps avant la remise des feuilles d’imposition.