Le naufrage de Laurent Fabius après 2 ans et 10 mois, il découvre soudain que « Al Nosra » ne fait pas « du bon boulot »

Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

naufrage-fabius-al-nostra
Par un communiqué de presse diffusé le 19 mars 2014, l’UPR avait solennellement demandé à Laurent Fabius de présenter sa démission de ministre des affaires étrangères, pour avoir multiplié, à une cadence sans équivalent dans notre histoire contemporaine, les fautes diplomatiques de débutant et les erreurs de jugement les plus graves.

Lorsque l’on relit notre communiqué avec 18 mois de recul, on s’aperçoit que toutes nos analyses étaient bonnes et tous nos reproches justifiés.

En ce 5 octobre 2015, Laurent Fabius vient de donner une nouvelle preuve de ce qu’il restera sans doute dans les annales comme l’un des pires chefs de la diplomatie française que notre pays ait connu depuis Hugues Capet.

Rappelons qu’il avait osé dire, le 12 décembre 2012 à Marrakech, qu’en Syrie, « le Front al-Nosra fait du bon boulot », alors qu’il s’agit d’un groupe d’assassins.

Le même a déclaré aujourd’hui, 5 octobre 2015, sur Europe 1 que « les frappes aériennes en Syrie doivent se concentrer sur le groupe Etat islamique (EI) et les groupes considérés comme terroristes, dont Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda. »

Laurent Fabius a lâché cette phrase comme ça. Sans vergogne.

Tel Ubu roi ayant cassé son jouet, il appelle à bombarder aujourd’hui les mêmes terroristes dont il chantait les louanges hier. Sans une excuse ni un remords pour ses déclarations antérieures, et pour les milliers de morts civils dont il porte en partie la responsabilité.

Aussi incompétent que fat, aussi menteur que criminel, M. Fabius est une honte pour la diplomatie française. Il est grand temps qu’il soit démis de ses fonctions, comme nous le réclamons depuis un an et demi.François Asselineau

Aidez-nous ! Partagez :