Les « extrémistes » : roues de secours des européistes

Après la soumission complète aux européistes de la part de « l’extrême-gauche » de Tsipras en Grèce, et après celles de « l’extrême droite » de Salvini en Italie et de Kurz en Autriche, les Français ont-ils vraiment envie d’expérimenter également la soumission de Marine Le Pen à l’oligarchie euro-atlantiste ?

Tout candidat qui se déclare pour le maintien dans l’UE, dans l’euro, dans l’OTAN et dans Schengen, sera contraint, quelles que soient ses promesses électorales et son étiquette politique, de poursuivre la politique désastreuse de son prédécesseur, imposée par Bruxelles, Francfort et Washington.

Aidez-nous ! Partagez :