Les plans de relance de l’UE – Chapitre 1 : La cacophonie européenne

Télécharger en PDF
Lecture : 4 min
Print Friendly, PDF & Email

Enregistrée le 18 juin 2020

Dans une série de vidéos, François Asselineau parlera des plans de relance de l’UE suite à la pandémie de Coronavirus. En l’état, c’est la France qui sera la plus grande perdante et ce sera aux prochaines générations de payer.

Les 5 plans de relance de l’UE

Premier plan de relance de l’UE : rachat de dettes souveraines par la BCE pour 750 milliards d’euros

Le premier plan de relance, annoncé le 18 mars 2020 par Christine Lagarde, consiste pour la BCE en des rachats d’actifs obligataires pour 750 milliards d’euros. C’est la pratique du quantitative easing (assouplissement quantitatif) qui est à l’oeuvre ici. A propos de ce premier plan de relance la presse française a parlé de bazooka.

Deuxième plan de relance économique : aide de 540 milliards d’euros

Le second plan de relance annoncé par les institutions européennes le 10 avril 2020 et entériné par les chefs d’états et de gouvernement le 23 avril 2020, est un plan d’aide à 3 étages de 540 milliards d’euros. Ursula Von Der Leyen l’a qualifié de plan Marshall européen.

Ce plan d’aide a récemment fait l’objet d’une vidéo complète intitulée “500 milliards d’euros de l’UE, vraiment ?” qui détaille chacun des trois étages et précise d’où proviennent ces fonds.

Troisième plan européen de relance : fonds de 750 milliards d’euros

La commission européenne, reprenant l’initiative franco-allemande Macron-Merkel, a annoncé un troisième plan de relance de 750 milliards d’euros le 27 mai 2020. La seconde vidéo de cette série reviendra en détail sur le contenu de ce plan sous le titre “la scandaleuse initiative Macron-Merkel“.
Ce plan qualifié de moment Hamiltonien n’est en rien la révolution qu’on cherche à nous présenter, en particulier ce n’est pas une mutualisation des dettes publiques pour les pays membres de la zone euro.
A propos de moment Hamiltonien, François Asselineau nous renvoie à son intervention du 8 juin 2020 dans laquelle il évoquait “le modèle américain” qui n’en est pas un.

Quatrième plan de relance de l’Union Européenne : rallonge du premier bazooka

Le 4 juin 2020, une poursuite des rachats de dette publique par la BCE pour 600 milliards d’euros dans chacun des pays européens. Le PEPP fait l’objet d’une vidéo spécifique intitulée “le dangereux PEPP de la BCE“.

Cinquième plan de relance consécutif au coronavirus : le TLTRO III de 1300 milliards d’euros

Le 18 juin 2020 le TLTRO III a été annoncé par la BCE pour 1300 milliards d’euros. Le TLTRO III sera explicité dans une prochaine vidéo sous le titre le “le TLTRO III ou la folie des grandeurs“.

Conclusion sur les plans 5 de relance suite à la pandémie COVID 19

Tous ces plans obéissent à la politique économique et monétaire de la Commission européenne et de la BCE. Ils sont sensés relancer l’économie à la suite de la pandémie due au coronavirus vont coûter à la France beaucoup plus qu’il ne vont lui apporter.

Aidez-nous ! Partagez :