== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 09 au 15 juillet 2018

Télécharger en PDF
Lecture : 23 min

15 juillet 2018 : remise de la Coupe du monde de football à l’équipe de France !

 

La France championne du monde de football 2018 : vive les Bleus, et vive la France!

Impossible n’est pas français ! La France n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle rassemble tous les Français dans l’amour de leur propre pays… et elle n’a pas besoin de la construction européenne pour briller. Tout au contraire !

Source : UPR (15 juillet)

France

Macron annonce l’ouverture du droit de vote à toutes les personnes handicapées mentales mises sous tutelle

En France, plus de 385 000 majeurs sous tutelle seraient concernés par cette disposition.

Source : LCI (10 juillet)

 

Le Sénat alerte sur « l’enracinement du salafisme en France »

Le salafisme concernerait 40 000 à 60 000 personnes en France. Les sénateurs pointent de « réelles insuffisances » dans le traitement de la menace intérieure. La commission d’enquête formule 63 propositions.

Source : Valeurs actuelles (10 juillet)

Et si nous commencions déjà par arrêter de soutenir politiquement le régime qui propage ce courant intolérant de l’islam, nommément l’Arabie saoudite, dont le prince a été reçu récemment avec tous les honneurs par Emmanuel Macron ? De plus, comme l’a relevé le journaliste Jean-Loup Izambert dans son livre 56, de hauts responsables français auraient mené un jeu très trouble en appuyant ou en couvrant des groupes criminels internationaux.

 

Des rejets toxiques 190 000 fois supérieurs à la norme à l’usine Sanofi de Mourenx

Le groupe pharmaceutique Sanofi ne pourra pas rouvrir le site, situé dans les Pyrénées-Atlantiques, dont la production a été suspendue lundi, tant qu’il ne sera pas en conformité en matière de rejets toxiques, a annoncé mardi le gouvernement.

Source : le Figaro (8 juillet)

Le TFUE stipule dans son article 169 que la protection de la santé doit se réaliser dans le cadre du marché intérieur, en obéissance donc de la loi de la concurrence libre et non faussée (par les malades ?). Voilà une autre preuve que, pour ces grosses entreprises pharmaceutiques, le profit passe avant la santé des riverains.

L’usine Sanofi à Mourenx.

 

Le gouvernement va supprimer 25 petites taxes

Accusées par le gouvernement de complexifier le système fiscal français, ces taxes à faible rendement disparaîtront d’ici à 2020. Exemples : taxe ski de fond, taxe sur la farine, taxe pylône.

Source : l’Express (12 juillet)

Gérald Darmanin ne regarde-t-il pas par le petit bout de la lorgnette en ne voyant que les conséquences financières de ces taxes ? La taxe pylône est une bonne illustration : la supprimer, n’est-ce pas laisser libre cours aux exploitants sur la pose de l’acheminement électrique, sans se soucier aucunement des conséquences sur le paysage ? Finalement, le gouvernement ne fait qu’appliquer les GOPÉ, qui imposent explicitement à la France de « supprimer les impôts inefficaces ». Comme si la seule vertu d’un impôt était de rapporter de l’argent aux pouvoirs publics, comme si l’aspect dissuasif de certaines pratiques était sans intérêt…

 

 

Jean-Marie Le Pen révèle avoir tenté de faire évader l’un des auteurs de l’attentat contre de Gaulle

Interrogé sur la récente évasion par hélicoptère de Redoine Faïd, Jean-Marie Le Pen a confié avoir tenté, en 1963, de faire évader de la même manière Jean Bastien-Thiry, condamné à mort pour avoir participé à l’attentat contre le général de Gaulle.

Source : RT (15 juillet)

De Gaulle est quelqu’un qui défendait bec et ongles la souveraineté de la France. Le fondateur du FN, devenu RN, était du côté de ceux qui voulaient sa mort. Question : le fondateur du FN avait-il donc la souveraineté de la France comme objectif premier à l’esprit ?

France – Levée de boucliers contre le gouvernement

78 députés dénoncent la réforme constitutionnelle

« Pour la première fois depuis 1958, un président de la République propose de triturer les institutions afin de diminuer les libertés de nos concitoyens. Parce qu’elle a pour mission de faire entendre la voix des Français, l’Assemblée nationale est attaquée au bazooka », estiment les députés LR signataires.

Source : RT (8 juillet)

Ces députés LR ont raison en ce que Macron souhaite notamment accélérer la procédure parlementaire, en interdisant l’analyse des amendements en séance publique (ils seraient étudiés seulement en commission). L’UPR n’a de cesse que de dénoncer les révisions constitutionnelles par les gouvernements successifs (notamment par LR), qui ont dénaturé la Constitution de la Ve République – par exemple en supprimant le crime de haute trahison. Pour éviter cela, l’UPR propose notamment de mettre fin à la procédure malsaine du Congrès, et de n’autoriser les modifications constitutionnelles que par référendum.

L’Assemblée nationale.

 

Patronat et syndicats s’unissent face à Macron

De mémoire de syndicaliste et d’entrepreneur, c’est la première fois que les leaders syndicaux et patronaux des organisations représentatives arrivent à prendre langue tous ensemble. Les chefs des huit principales organisations patronales et syndicales se sont réunis mercredi matin autour de la table pour tenter de trouver des priorités communes et montrer un front uni au chef de l’État.

Source : l’Express (11 juillet)

Le président de la République a cela d’exceptionnel qu’il parvient à souder contre lui des acteurs aux vues extrêmement divergentes, en France comme à l’international !

 

Loi alimentation : le monde agricole consterné par l’attitude de l’exécutif

L’échec des sénateurs et des députés à s’accorder sur une version commune du projet de loi « agriculture et alimentation » mardi a provoqué la déception des syndicats agricoles qui demandent une fois de plus qu’on leur assure des revenus décents. Des responsables syndicaux dénoncent des promesses en l’air et l’irréalisme de compter sur la bonne volonté des industriels et distributeurs.

Source : Ouest-France (11 juillet)

Fixer des prix serait intenable face à la Commission européenne qui verrait là une entorse à la libre concurrence. À moins de sortir de l’UE, les agriculteurs français sont condamnés à toujours rogner sur leurs coûts, au risque de produire à perte, pour faire face à la concurrence de pays à très bas coût de main-d’œuvre. Les sanctions imposées à la France par l’UE contre la Russie n’ont rien amélioré, et le bon sens serait de rouvrir ces débouchés en abolissant ces sanctions contre-productives.

France – Austérité pour les services publics et l’armée

Armée : seul un hélicoptère sur trois en état de voler

Le Sénat a remis un rapport alarmant au ministère des Armées, dans lequel il préconise de moderniser rapidement la flotte d’aéronefs légers. On note aussi une augmentation des accidents cette année.

Source : Orange (13 juillet)

La France ne peut pas continuer à défendre son indépendance et ses intérêts dans le monde si elle ne dispose pas d’une armée en état de fonctionner. Le Frexit, c’est l’assurance d’avoir immédiatement 9 milliards d’euros supplémentaires par an pour, entre autres, réinvestir dans une armée décente.

Hélicoptère Puma en entraînement dans l’est de la France.

 

Darmanin veut tailler dans les effectifs du fisc

La Direction générale des finances publiques (DGFIP) est la deuxième plus grande administration civile de l’État avec 103 000 agents et un budget de huit milliards d’euros. Un chiffre plausible – mais caché par le ministre – serait de 20 000 suppressions de postes, selon un syndicat.

Source : le Dauphiné (9 juillet)

Réduire les dépenses, c’est Bruxelles qui le demande par l’intermédiaire des GOPÉ. En pratique, il n’est même pas certain que tailler dans les effectifs permettra de faire des économies. Par exemple, sans contrôle suffisant des entreprises, le risque est d’avoir des rentrées fiscales amoindries, par exemple avec le travail non déclaré, ou encore par l’évasion fiscale. En tout cas, une chose est sûre : le gouvernement s’apprête à démantibuler l’une des administrations françaises qui fonctionnait le mieux et qui est responsable de fournir à l’État le nerf de la guerre qui est l’argent. Il est d’une témérité extrême de faire cela, a fortiori au moment où l’adoption du prélèvement à la source risque de causer d’immenses difficultés pratiques à cette administration.

 

Régime sec pour les chambres de commerce et d’industrie (CCI)

En annonçant une baisse de 400  millions d’euros des crédits, le ministre de l’Économie a confirmé l’intention de trancher dans le vif. Débrayages et manifestations ont émaillé le territoire. Les CCI les plus fragiles risquent de disparaître purement et simplement.

Source : le Monde (11 juillet)

Encore une fois, les premières victimes vont être les territoires les plus ruraux, et la conséquence va être une perte de dynamisme économique au profit des grands centres urbains. Le schéma se confirme : il y a un objectif sous-jacent de vider les campagnes… pour mieux permettre leur accaparement par les grands groupes agro-industriels de tous pays ?

France – Recul industriel

La production industrielle recule depuis le début de l’année

La production manufacturière s’est repliée de 0,6 % en mai, et l’industrie devrait de nouveau détruire des emplois en 2018.

Source : les Échos (10 juillet)

L’industrie française souffre de deux maux majeurs. Premièrement, un euro trop fort qui pénalise lourdement les exportations. Pourtant, l’idée fausse promue sur la scène médiatique est que la France est pénalisée dans sa compétitivité, non pas à cause de sa monnaie, mais à cause des travailleurs français qui seraient trop fainéants et trop payés. Deuxièmement, l’article 63 du TFUE, qui interdit le contrôle des capitaux et donne libre cours aux délocalisations, et ce depuis le traité de Maastricht.

 

La France, dépassée par l’Inde, n’est plus la 6e puissance économique mondiale

Dopé par une forte croissance depuis plusieurs années, le géant asiatique a vu son PIB atteindre 2 597 milliards de dollars l’an dernier, celui de la France étant de 2 582 milliards. Le Royaume-Uni, avec 2 622 milliards de dollars, peut légitimement s’inquiéter pour sa 5e position.

Source : Ouest-France (10 juillet)

 

L’UE ouvre une enquête approfondie sur le projet d’union entre Alstom et Siemens

L’exécutif européen explique dans un communiqué craindre que cette « concentration ne réduise la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation ». Par conséquent, Bruxelles compte examiner si ce projet de rachat « priverait les opérateurs ferroviaires européens d’un choix de fournisseurs et de produits innovants et conduirait à une hausse des prix » qui pourrait par ricochet porter préjudice aux clients passagers. La Commission a désormais jusqu’au 21 novembre 2018 pour adopter une décision.

Source : Europe 1 (13 juillet)

Pour une fois, les règles de concurrence dans l’UE pourraient-elles bénéficier à la France, dont les élites ont abandonné Alstom et laissé le TGV devenir prochainement allemand ?

 

Fincantieri : une liaison très, très dangereuse pour Naval Group ?

Mafia, corruption, malversations… Un rapport du bras armé de l’État en matière d’intelligence économique, l’ADIT, détaille les pratiques opaques de Fincantieri.

Source : la Tribune (12 juillet)

Le ministre de l’Économie Macron avait vendu l’aéroport de Toulouse à un entrepreneur chinois mafieux. Macron président s’apprête à reproduire le même genre d’exploit avec Naval Group.

Royaume-Uni

Démission des deux ministres pro-Brexit les plus importants : quels enseignements tirer de cette crise politique ?

Les démissions de David Davis et de Boris Johnson – les deux ministres pro-Brexit les plus importants du gouvernement de Theresa May – ont révélé en plein jour le vice d’origine de ce gouvernement. Ils confirment l’importance décisive de disposer d’un mouvement politique cohérent et rassemblant au-dessus du clivage droite-gauche, comme l’est l’UPR, pour sortir de l’Union européenne.

Source : UPR (11 juillet)

 

Royaume-Uni : un eurosceptique nommé ministre du Brexit après la démission de Davis

Dominic Raab, 44 ans, était jusqu’ici secrétaire d’État chargé du Logement après avoir occupé le poste de secrétaire d’État à la Justice dans le gouvernement May.

Source : Orange (9 juillet)

Theresa May tente de garder le contrôle en nommant un pro-Brexit à ce poste crucial, quand bien même il n’a pas l’envergure des deux démissionnaires.

Le nouveau ministre du Brexit, Dominic Raab, quitte le 10 Downing Street à Londres après sa nomination le 9 juillet 2018

 

Nigel Farage prêt à revenir à la tête du UKIP si « la trahison du Brexit » a bien lieu

Le plan d’un soft Brexit validé par la Première ministre Theresa May, qui a mené à la démission de deux poids lourds du gouvernement, constitue une trahison du vote populaire, selon Nigel Farage, qui s’est dit prêt à reprendre le combat.

Source : RT (11 juillet)

Europe

Enseignements de la Coupe du monde de football : l’UE tue aussi le football des clubs

L’arrêt Bosman impose la libre circulation des footballeurs professionnels entre pays de l’UE, en enlevant toute possibilité d’instaurer un seuil minimum de joueurs nationaux. C’est donc le règne de l’argent dans le football français et européen, ce qui, en France, casse aussi le lien entre football amateur et football professionnel.

Source : UPR (14 juillet)

De l’indécence des salaires actuels du football européen.

 

Italie : Di Maio confirme que la majorité parlementaire rejettera le CETA

Le vice-Premier ministre italien, leader du Mouvement 5 étoiles, a annoncé cela vendredi, mettant ainsi en danger l’existence même du traité de libre-échange entre UE et Canada. Le CETA doit être ratifié par tous les États-membres, mais est pourtant déjà en vigueur à titre provisoire depuis le 21 septembre. Le principal syndicat patronal et une association de consommateurs pensent au contraire que le CETA est bon pour l’Italie.

Source : Boursorama (13 juillet)

Le CETA est une absurdité économique pour la France. Ce qui est scandaleux est aussi qu’il puisse être déjà appliqué alors même que les États ne l’ont pas ratifié : la démocratie est de plus en plus méprisée.

 

La Suisse reste la plus innovante au monde, selon l’OMPI

Les États-Unis reculent de deux rangs et la Chine fait pour la première fois partie des 20 premiers États.

Source : Bilan (11 juillet)

Des oiseaux de mauvais augure veulent nous faire croire que la France serait trop petite pour survivre en dehors de l’UE. Mais c’est pourtant la Suisse qui innove le plus, bien qu’elle demeure hors de l’UE et soit largement plus petite que la France.

Sommet de l’OTAN

Titubant au sommet de l’OTAN, Jean-Claude Juncker souffre… d’une sciatique ?

« Je ne suis pas saoul, j’ai une sciatique », a dit le président de la Commission européenne, qui s’est déplacé en titubant lors du sommet de l’OTAN.

Source : France info (12 juillet)

Saoul ou victime d’une sciatique ? Quelle que soit votre opinion, cela n’ôte rien au fait que l’UE est un parfait bateau ivre.

 

L’UE et l’OTAN s’engagent à renforcer leur alliance

Dans une déclaration commune, les deux organisations ont loué le « rôle unique et essentiel » de l’alliance transatlantique qui est une « pièce maîtresse de la défense collective pour tous les alliés ».

Source : euobserver (10 juillet) – en anglais

L’UE et l’OTAN sont en Europe les deux faces d’une même pièce : l’une civile, l’autre militaire. Dans le marbre des traités, l’article 42 du TUE inscrit la construction européenne dans le cadre d’une défense par l’OTAN.

 

Dépenses militaires : Trump affirme avoir fait plier les alliés

Donald Trump a affirmé jeudi avoir obtenu l’engagement des alliés des États-Unis à accélérer la cadence pour augmenter leurs dépenses militaires, se déclarant « très content » à l’issue d’un sommet de l’OTAN sous tension à Bruxelles. La France s’est engagée à faire monter sa participation à l’OTAN à 2 % du PIB d’ici à 2025.

Source : Orange (12 juillet)

2 %, c’est 46 milliards d’euros par an, pour aller se battre pour des intérêts souvent contraires à ceux de la France. Vite, sortons de l’OTAN en même temps que de l’UE !

 

Merkel à Trump : l’Allemagne prend ses décisions de façon « indépendante »

La chancelière a répondu aux critiques de Donald Trump, qui accuse Berlin « d’enrichir » la Russie et de ne pas contribuer suffisamment aux efforts militaires de l’OTAN.

Source : Romandie (11 juillet)

Monde

Sanctions possibles des États-Unis pour les sociétés investies dans Nord Stream 2

Les États-Unis ont à nouveau averti mercredi que les entreprises occidentales investies dans le projet de gazoduc Nord Stream 2, censé relier la Russie à l’Allemagne, risquaient d’écoper de sanctions, Washington ajoutant que Moscou se servait de ce projet pour semer la division en Europe. Sont notamment concernés le français Engie, les groupes énergétiques allemands Wintershall et Uniper et la compagnie anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell.

Source : les Échos (11 juillet)

Le projet Nord Stream 2 est le moyen pour la Russie de continuer à exporter son gaz dont l’Europe est très demanderesse, en évitant des pays sous contrôle américain.

 

En Éthiopie, la guerre du teff aura bien lieu

L’une des plus petites graines au monde fait parler d’elle jusqu’en Europe, se retrouvant au cœur d’une bataille opposant l’État éthiopien à des entrepreneurs néerlandais. Si l’on en croit l’Office européen des brevets (OEB), la farine de teff, céréale cultivée depuis plus de trois mille ans en Éthiopie et utilisée dans la préparation de l’injera, galette à la base de la cuisine nationale, aurait été « inventée » aux Pays-Bas par un certain Jans Roosjen il y a seulement onze ans.

Source : le Monde (13 juillet)

Cela peut être vu comme une forme particulièrement mesquine de néo-colonialisme.

Israël : maintien de Salah Hamouri en détention administrative

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, d’extrême droite, a ordonné à la justice le prolongement de la détention administrative provisoire de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri pour une durée de trois mois. Salah Hamouri est maintenu en prison par cette procédure contraire aux droits humains depuis le 23 août 2017.

Source: l’Humanité (14 juillet)

Quand la France va-t-elle demander à Israël de respecter le droit international et de remettre en liberté l’un de ses ressortissants ? Macron ne dit rien, et la diplomatie française (Le Drian en tête) brille par son inaction.

 

Divers

Les Pays-Bas vont construire leurs premières maisons imprimées en 3D

Un nouveau projet lancé par la mairie d’Eindhoven va permettre de créer un complexe immobilier composé de cinq maisons construites à l’aide d’imprimantes 3D, l’une des premières innovations du genre dans le monde. Des avantages concernant le coût et l’environnement sont mis en avant.

Source : Romandie (11 juillet)

 

35 % des poissons pêchés n’arrivent jamais dans nos assiettes

Ils peuvent être trop petits, n’être que des prises accessoires pour les pêcheurs ou pourrissent avant d’être consommés. La FAO note aussi que l’aquaculture représente maintenant 53 % du poisson consommé par l’homme.

Source : le Point (10 juillet)

 

En 2016, le business des passeurs de migrants s’élevait à 7 milliards de dollars

L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (l’UNODC) livre un rapport détaillé sur le trafic fructueux des passeurs.

Source : le Parisien (10 juillet)

C’est une cruauté et une forme de traite d’êtres humains qu’il faut combattre à tout prix : des tarifs exorbitants imposés aux migrants, pour des conditions de transport inhumaines.

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel : la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.


Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Alexis Comte, Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, David Pauchet

Relecture : équipes de relecture

Validation finale : François Asselineau

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :