== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 14 au 20 janvier 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 32 min
Print Friendly, PDF & Email

Cahiers de doléances : les Français veulent plus de justice sociale et fiscale

C’est la première synthèse des témoignages collectés dans les cahiers de doléances ouverts dans les mairies depuis le 8 décembre à l’appel de l’Association des maires ruraux de France (AMRF) : la justice sociale, la justice fiscale et l’organisation des territoires arrivent en tête des doléances.

Source : la Dépêche (14 janvier)

La justice sociale, la justice fiscale et l’organisation des territoires se heurtent de front aux GOPÉ (« grandes orientations des politiques économiques ») définies par l’article 121 du TFUE. Ces trois revendications sont possibles uniquement dans le cadre d’une sortie de l’UE. Il est de bon augure que cette connaissance commence à se répandre parmi les Gilets jaunes.

France – Gilets jaunes

Une lettre aux Français qui ferme le débat avant de l’ouvrir

Le retour de l’ISF est écarté par Emmanuel Macron, pour qui la discussion doit aboutir à déterminer quels impôts l’on doit baisser, quels services publics il faut fermer.

Source : l’Humanité (14 janvier)

C’est un grand débat national dont le périmètre des questions autorisées est défini par Emmanuel Macron. Et aussi par l’Union européenne puisque la suppression de l’ISF était exigée par la Commission de Bruxelles depuis belle lurette. Bref, cela a tout l’air d’une mascarade, comme cela est souligné ici par un maire. Mais cette mascarade permet néanmoins au chef de l’État de lancer sa campagne pour les élections européennes sur les deniers publics !

Macron persiste et signe : « Moi, où j’habite, on en trouve du travail »

« Mais c’est pas vrai partout ! » concède le chef de l’État.

Source : l’Obs (15 janvier)

Le mouvement des Gilets jaunes a-t-il permis d’insuffler une once d’humilité et de doute dans les propos présidentiels ? Macron semble encore bien loin de comprendre ce que vivent ses concitoyens… à moins qu’il n’en ait cure.

François Asselineau examine les réactions internationales à la crise des Gilets jaunes

Emmanuel Macron, qui n’a cessé depuis son élection de faire la morale à des chefs d’État étrangers, se prend maintenant le retour du bâton. Le président de l’UPR revient sur les diverses réactions internationales.

Source : UPR (15 janvier)

« Il faut peut-être arrêter les bêtises » : Jean-Yves Le Drian met en garde Macron

Le 9 janvier dernier, lors du Conseil des ministres, alors qu’était abordée la question de la réforme de la fonction publique et de l’État, Jean-Yves Le Drian a tapé du poing sur la table, exhortant l’exécutif à ne pas créer une nouvelle crise avec les fonctionnaires.

Source : Europe 1 (16 janvier)

Le Drian est-il le seul au gouvernement à prendre vraiment la mesure de ce qu’il se passe en France ? S’il veut se positionner contre l’austérité imposée à la fonction publique, il faudrait en toute cohérence qu’il se positionne en faveur du Frexit. En effet, les GOPÉ imposent des restrictions sur les « dépenses publiques primaires ».

Facebook change ses règles… et la taille des groupes de Gilets jaunes diminue

Le réseau social a introduit une nouvelle manière de compter les membres actifs dans les groupes Facebook, un outil utilisé notamment par les manifestants. À la suite de cela, le compteur officiel des Gilets jaunes a perdu 1 million de personnes.

Source : le Monde (18 janvier)

France – Violence et désarroi des forces de l’ordre

Gilets jaunes à Bordeaux : un homme placé en coma artificiel, le préfet saisit l’IGPN

Olivier Beziade, 47 ans, père de trois enfants, a été blessé samedi 12 janvier lors de la manifestation à Bordeaux à l’angle de l’Apple Store, rue Sainte-Catherine. Sa femme témoigne. Le préfet a saisi ce lundi la police des polices.

Source : Sud-Ouest (14 janvier)

Les violences policières sont insoutenables. Le ministère de l’Intérieur et l’Élysée ont du sang sur les mains, car ils continuent à donner des consignes répressives fortes face à des manifestants pacifiques dans leur immense majorité.

Le gouvernement exclut l’idée d’abandonner l’usage des LBD dans les manifestations

Interrogé devant le Sénat sur la possibilité d’interdire l’usage des lanceurs de balles de défense pour le maintien de l’ordre, Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministère de l’Intérieur, a balayé l’idée, arguant du fait que des policiers auraient pu être « lynchés » sans ces armes.

Source : RT France (17 janvier)

Au lieu de cela, et bien pire, des LBD 40, plus puissants, ont été commandés par le gouvernement.

Policiers armés de LBD 40 en marge d’une manifestation de Gilets jaunes à Paris le 15 décembre 2018. (Christophe Archambault – AFP)


« Les forces de l’ordre, ils s’en foutent, c’est des pions » : les suicides continuent dans la police

Effet Gilets jaunes oblige, les forces de sécurité sont très sollicitées par le gouvernement, alors qu’elles semblaient déjà exsangues en 2018. Les suicides continuent à endeuiller la police, après une année 2018 noire avec 88 suicides. L’association Uniformes en danger lance l’alerte.

Source : RT France (14 janvier)

Les forces de l’ordre ne font qu’obéir aux ordres de Macron et de Castaner, et sont prises entre des consignes qui doivent révulser nombre de policiers, et la nécessité de conserver leur emploi pour nourrir leur famille. Le tout avec des moyens budgétaires fortement réduits.

France – Incompétence, arrangements et corruption des élites

Droits de succession : le carton rouge de la Cour des comptes à l’État

À la suite d’une erreur de l’administration, l’État a comptabilisé 1,5 milliard de recettes de droits de succession sur l’année 2018 au lieu de l’année 2017. La Cour des comptes pointe une « conduite du changement défaillante », un « manque d’anticipation », un « calendrier peu pertinent » dans un référé publié ce mercredi.

Source : les Échos (16 janvier)

La faille résulterait d’une réorganisation des services. Inquiétant lorsqu’on sait que le gouvernement souhaite réduire massivement les effectifs du fisc.

Claude Guéant définitivement condamné à un an de prison ferme

La Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi en cassation de l’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant dans une affaire de détournement de fonds publics.

Source : Vosges matin (16 janvier)

Nous n’avons pas l’habitude de voir confirmée la prison ferme pour des responsables politiques qui ont mis la main dans le pot de confiture. Guéant est-il condamné pour l’exemple, et pour montrer que l’État compte laisser passer moins de choses afin de remonter dans l’estime du peuple ? Reste à savoir si ce haut fonctionnaire effectuera vraiment sa peine de prison ferme. De nombreux antécédents donnent à penser le contraire.

Affaire Alstom-GE : un député saisit le parquet de Paris et soupçonne Macron

Dans une lettre transmise jeudi au procureur de la République de Paris, Olivier Marleix met en cause Emmanuel Macron, s’interrogeant sur le rôle de l’ex-secrétaire général adjoint de l’Élysée et ministre de l’Économie dans cette vente au groupe américain General Electric en 2014.

Source : le Figaro (17 janvier)

Voici le lien pour revoir le documentaire La Guerre fantôme, qui explique le désastre Alstom et le rôle de Macron. Ce dernier est protégé par l’immunité présidentielle, mais cela peut changer si les députés décident de lancer la procédure de destitution. Au fait, pourquoi le député Marleix ne signe-t-il pas le lancement de la procédure de destitution ?

Alexandre Benalla a conservé son téléphone crypté secret-défense après son éviction

L’ancien chargé de mission à l’Élysée a gardé son téléphone Teorem ultrasécurisé jusqu’au 11 janvier. Cet équipement ne lui a jamais été réclamé par la présidence, selon le Canard enchaîné.

Source : LCI (16 janvier)

Passeports diplomatiques, téléphone sécurisé… Décidément, Benalla a quitté l’Élysée avec armes et bagages (littéralement). La quasi-immunité dont il semble jouir, certainement du fait de sa proximité avec le président, est particulièrement choquante, alors que les Gilets jaunes sont jugés en comparution immédiate.

Transparence : seuls 61 députés sur 577 seraient en règle sur leur déclaration d’intérêts

La plateforme d’information sur les parlementaires français Projet Arcadie a dévoilé ce rapport inquiétant sur la transparence des députés. Quatre-vingt-dix pour cent des députés n’ont pas informé les Français par l’intermédiaire d’une déclaration d’intérêts, ce qui pose question sur de potentiels nombreux conflits d’intérêts.

Source : 20 Minutes (16 janvier)

Jacques Toubon « ne comprend pas » que son niveau de rémunération puisse choquer

Le Défenseur des droits est revenu sur le montant total de ses différents revenus, qui serait de 30 000 euros.

Source : France info (17 janvier)

Jacques Toubon explique que tout est légal… Mais quel niveau de déconnexion de la réalité faut-il atteindre pour ne pas comprendre que de tels niveaux de revenus puissent choquer ? Il devrait faire un tour dans la rue pour parler aux Gilets jaunes précarisés.

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, le 30 janvier 2018 à l’Élysée. (Ludovic Marin – AFP)

Gouvernement Philippe : le recasage des membres de cabinet commence

Ces derniers jours, trois membres de cabinet, notamment à Matignon, ont été discrètement bombardés à de beaux postes. Signe d’une fin de règne annoncée d’Édouard Philippe ?

Source : l’Obs (14 janvier)

Après les proches conseillers de Macron qui ont quitté l’Élysée, ces conseillers du Premier ministre ont-ils senti le vent tourner ? Les rats quittent-ils le navire en pleine tempête des Gilets jaunes ?

Privatisations, délocalisations et échecs industriels

Transport : premières privatisations de lignes SNCF

La phase opérationnelle de la mise en concurrence des lignes Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux a été lancée jeudi par le ministère des Transports. Résultat de la réforme ferroviaire, la libéralisation se fait au détriment des usagers et des cheminots.

Source : l’Humanité (11 janvier)

L’ouverture du marché du transport ferroviaire de passagers était pour 2019, comme demandé par la Commission européenne. Sans surprise, libéralisation ne rime pas avec service public. L’UPR prévoit la renationalisation des grandes infrastructures nationales, dont les chemins de fer.

PSA passe par la Pologne pour doper la production de son moteur phare

Le groupe automobile a inauguré le 17 janvier – à Tichy en Pologne – une nouvelle chaîne de montage pour son moteur essence 3 cylindres EB Turbo PureTech. Montant de l’investissement : 250 millions d’euros.

Source : l’Est républicain (17 janvier)

L’Europe, c’est le progrès… surtout pour les grandes entreprises qui peuvent jouer avec les coûts de main-d’œuvre sans restriction (art. 63 TFUE).

Inauguration à Tichy (Pologne) de la ligne de montage du moteur essence 3 cylindres EB Turbo PureTech.


Fincantieri, ce partenaire de Naval Group qui joue un inquiétant double jeu

En dépit de son alliance avec Naval Group, Fincantieri ne semble pas jouer le jeu à l’exportation avec son partenaire français. Fincantieri reste très agressif dans les pays où Naval Group est pourtant en première position pour remporter des commandes, notamment en raison de références passées fortes. Au point même de saboter les chances de son partenaire français dans certains de ces pays.

Source : la Tribune (19 janvier)

Au jeu de la concurrence internationale, les Français semblent encore une fois bien naïfs, du moins le gouvernement, qui a poussé à cette alliance avec l’italien Fincantieri dans un domaine industriel de pointe.

Technip, Alstom, Alcatel : les crashs des « Airbus de… », façon Macron

Après un mariage annoncé « entre égaux », soutenu par Emmanuel Macron, l’américain FMC finalise son absorption du français Technip. Deux fois plus petite, la firme texane a imposé les siens à tous les postes de direction. Retour sur ces opérations soutenues par l’actuel président de la République, qui se sont soldées par de cuisants échecs pour l’industrie française.

Source : Sputnik (18 janvier)

La « stratégie » industrielle de Macron est un échec total qui s’apparente à une cession progressive de tous nos fleurons industriels. Naïveté coupable ou haute trahison ? Au bout du compte, Macron restera dans notre histoire comme le destructeur n°1 de l’industrie française. Pour le plus grand profit de qui ?

Europe

La haute trahison du traité d’Aix-la-Chapelle

François Asselineau décortique article par article le traité d’Aix-la-Chapelle, que Macron va signer avec Merkel le 22 janvier 2019. Il n’est pas besoin de la moindre exagération pour être scandalisé : à l’insu des Français, Macron décide tout seul de céder des intérêts français fondamentaux, alors que l’Allemagne ne donne strictement rien de concret en échange. Prenez connaissance de ce traité et jugez-en par vous-même !

Source : UPR (18 janvier)

Droit à l’oubli : l’avocat général de la Cour de justice de l’UE va dans le sens de Google

L’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne a clairement désavoué la CNIL sur la question du « droit à l’oubli », permettant ainsi à Google de remporter une première bataille. La CJUE doit désormais trancher et suivre l’avis, ou non, de son avocat général.

Source : Clubic (13 janvier)

Le droit à l’oubli fait partie des propositions du programme présidentiel de l’UPR, qui, grâce au Frexit, se passera bien de l’avis de la CJUE !

L’incroyable gâchis des 700 millions d’euros d’aides européennes alloués à la France pour le développement rural

Bruxelles a alloué 700 millions d’euros à la France pour le développement de projets ruraux, à dépenser entre 2014 et 2020. À un an de l’échéance, seulement 3 % de l’enveloppe ont été dépensés. Le reste pourrait bientôt être perdu. La responsabilité incombe aux Régions et à l’État. Jusqu’en 2014, c’était l’État qui gérait le fonds Leader, et tout fonctionnait très bien. Mais, cette année-là, il a confié la gestion des dossiers aux Régions.

Source : Europe 1 (14 janvier)

Quand la complexité des « aides européennes » (rappelons qu’elles sont en réalité sur-financées par les contribuables français, qui versent bien plus à l’Europe qu’ils ne reçoivent) s’ajoute à l’incompétence des régions, le gâchis est total. Bruxelles promeut pourtant le renforcement des compétences de ces dernières ! Mais quand donc les Français vont-ils enfin ouvrir les yeux sur la destruction tous azimuts de la France ?

Rejet du projet d’accord sur le Brexit : l’analyse de François Asselineau

François Asselineau revient sur le vote de la chambre basse du Parlement britannique, la Chambre des communes, en défaveur du projet d’accord sur le Brexit qui avait été préparé par Theresa May. Il en tire les enseignements pour la France et le Frexit.

Source : UPR (19 janvier)

Le cabinet de Theresa May s’inquiète de « complots » anti-Brexit de parlementaires

La presse rapporte que des députés comptaient déposer des amendements afin d’empêcher les plans de Theresa May sur une sortie de l’Union européenne. « Le peuple britannique a voté pour quitter l’Union européenne, et il est primordial que les élus politiques respectent ce verdict », a dit une porte-parole de Downing Street. « Toute tentative visant à retirer le pouvoir du gouvernement à remplir les conditions légales d’une sortie ordonnée en ce moment historique est extrêmement inquiétante. »

Source : le Monde (20 janvier)

Ne pouvant revenir sur le référendum du Brexit, sur lequel le peuple britannique s’est exprimé sans appel, certains parlementaires essaieraient de court-circuiter l’expression démocratique en mettant des bâtons dans les roues de l’exécutif. Les européistes montrent ainsi leur vrai visage : celui des coups bas et de la haine de la démocratie.

Zone euro : forte baisse de la production industrielle en novembre

La production industrielle dans la zone euro a diminué de 1,7 % en novembre, sa plus forte baisse depuis près de trois ans, montrent les statistiques publiées lundi par Eurostat. Sur un an, la chute atteint 3,3 %, alors que le consensus la chiffrait à 2,3 %.

Source : la Tribune (14 janvier)

La zone euro continue d’enregistrer des « performances » record de faible croissance et de désindustrialisation, essentiellement dues à une monnaie trop forte qui pèse sur la compétitivité de nombreux pays, dont la France.

Monde

La Russie en passe de dégager un excédent commercial record

Le solde positif a bondi de 65 % sur onze mois. Le record de 198 milliards de dollars, qui date de 2011, devrait être battu.

Source : les Échos (15 janvier)

C’est l’exact inverse de la zone euro. Ce chiffre est certes dû en grande partie aux hydrocarbures, mais il montre aussi l’échec des sanctions européennes et américaines contre la Russie, qui ont permis à Moscou de redynamiser son agriculture et son industrie.

Gazoduc Nord Stream 2 : les États-Unis s’en prennent directement aux entreprises européennes

Washington maintient la pression contre le projet de gazoduc germano-russe, Nord Stream 2, en menaçant de sanctions les entreprises allemandes impliquées.

Source : la Tribune (13 janvier)

Les États-Unis utilisent leurs scandaleuses lois extraterritoriales pour soumettre l’Allemagne et l’Europe à leurs priorités géopolitiques : la lutte obsessionnelle contre la Russie et la vente de gaz naturel liquéfié au marché européen.

Maroc : les écoles enseigneront les matières scientifiques en français

Dans le but d’éliminer l’écart de niveau qui existe entre les élèves des écoles privées et publiques dans l’apprentissage des matières scientifiques, le ministère marocain de l’Éducation a décidé de généraliser l’enseignement de ces matières en français.

Source : Sputnik (18 janvier)

Le recours au français ou à l’arabe dans l’enseignement est un débat récurrent au Maroc. Le choix du ministère de l’Éducation montre toute la modernité du français, langue internationale en pleine croissance. Dans la recherche scientifique, il reste très utilisé mais est en perte de vitesse face à l’anglais ultra-dominant. Qu’attend la France pour défendre la place de sa langue dans le monde, aux côtés des pays francophones ? En attendant, c’est un média russe plutôt qu’un média français qui relaie cette information !

#10 years challenge : sur les réseaux sociaux, un petit jeu qui n’est pas sans conséquences

Le vous d’il y a dix ans opposé au vous d’aujourd’hui. C’est le concept du #10 years challenge, qui s’est emparé de Facebook, Instagram et Twitter depuis quelques jours. L’idée est de placer côte à côte votre photo de profil de 2009 et celle de 2019. Ce sursaut nostalgique pourrait receler un risque pour votre vie privée, en fournissant aux géants de l’Internet une opportunité pour développer la reconnaissance faciale, ainsi que des informations importantes sur l’évolution de votre vie.

Source : RTBF (16 janvier)

Les jeux et les tendances sur les réseaux sociaux cachent souvent des objectifs marketing de collecte d’informations qui peuvent également servir les dérives totalitaires des États. C’est pourquoi de plus en plus d’internautes se tournent vers des solutions alternatives qui garantissent le respect de la vie privée, comme le moteur de recherche français Qwant.

Mark Zuckerberg et son #10 years challenge (Alyssa Foote – Getty Images)


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel, la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, André Marchal, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :