== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 21 au 27 mai 2018

Télécharger en PDF
Lecture : 25 min

Capture d’écran de Black Mirror

 

En Chine, le système de notation à la Black Mirror (1) a empêché des millions de trajets en avion et en train

Le système de notation des citoyens est censé pénaliser les personnes qui ont un « mauvais comportement » en leur donnant une mauvaise note qui les empêche d’accéder à certains services publics et privés. L’objectif assumé est que les « personnes discréditées sombrent dans la faillite ». De mauvaises notes peuvent empêcher des Chinois d’aller dans certains hôtels, de postuler à certaines offres d’emploi, d’inscrire leurs enfants dans les meilleures écoles. À l’inverse, les personnes bien notées pourraient avoir accès à un meilleur rang sur les applications de rencontre ou à des réductions sur des factures d’énergie.

Source : Numerama (21 mai)

Ce système terrifiant, à la 1984 d’Orwell, où chacun surveille chacun, et où personne ne doit sortir du « droit chemin », ne doit jamais arriver en France. Pourtant on en prend la voie (ex : application Reporty à Nice).

(1) « Back Mirror » : série télévisée britannique dystopique.

 

France

La survie de l’Alliance française menacée à très court terme

Les présidents des Alliances françaises en Afrique australe viennent d’interpeller le ministre des Affaires étrangères sur la survie de leur fondation. Ils s’interrogent notamment sur la fusion annoncée avec l’Institut français et les suppressions continues de postes qui affaiblissent le réseau d’Alliance française.
Source : le Monde (25 mai)

Rappelons que la Fondation Alliance française est une fondation française de droit privé reconnue d’utilité publique dont la mission est la promotion de la langue et de la culture française à l’étranger. Cette tribune parue dans Le Monde illustre le double jeu de Macron, qui promet de renforcer le réseau d’Alliance française tout en programmant son affaiblissement.

 

Une PME française spécialiste des systèmes infrarouges va passer sous pavillon américain

Créée en 1982, la PME française HGH Systèmes Infrarouges est une « pépite » technologique dans la mesure où elle développe et commercialise des systèmes optroniques permettant de surveiller des sites sensibles (bases militaires, installations nucléaires, etc.) et de détecter à distance des intrusions.

Source : Opex 360 (21 mai)

Cela relève de la sphère militaire sensible, et pourtant le gouvernement observe passivement la France se laisser dépouiller. Comme d’habitude hélas !

 

Parcoursup : un algorithme absurde qui renforce les inégalités sociales
L’algorithme Parcoursup a rendu ses premières sentences : la moitié des 810 000 potentiels bacheliers n’a pas reçu de proposition d’affectations, un mois avant le début des épreuves du baccalauréat. Ce fiasco était pourtant attendu, tant la logique opaque et élitiste du nouvel algorithme était critiquée.

Source : Bastamag (24 mai)

Pourquoi donc avoir abandonné l’ancien système APB qui permettait d’attribuer rapidement des affectations à presque tous ?

 

France – Publication des nouvelles GOPÉ, et exemples immédiats

La feuille de route économique et sociale d’« Emmanuel Macron » est mise à jour : les « grandes orientations des politiques économiques » (GOPÉ) 2018-2019

La feuille de route économique et sociale est dans la continuité des années précédentes. Il s’agit d’une politique économique inefficace dans son ensemble, qui bénéficiera à quelques-uns (les fameux 1 %) au détriment du plus grand nombre et de la France dans son ensemble.

Source : UPR (24 mai)

 

Chômage : une baisse des aides envisagée par le gouvernement

Sous couvert de lutte contre la dépense publique, Bruno Le Maire a annoncé que le gouvernement songeait à réduire la politique sociale sur l’emploi.

Source : la Tribune (20 mai)

C’est ce que demandent les GOPÉ 2018-2019 en novlangue : « Garantir la compatibilité des évolutions du salaire minimal avec la création d’emplois et la compétitivité. » L’UPR ne cesse de démontrer depuis onze ans qu’emploi et compétitivité ne peuvent se retrouver qu’en sortant de l’UE et de l’euro.

 

Paris : opération escargot des policiers pour défendre leur retraite
L’exécutif envisage un futur « système unique » de retraites censé remplacer la quarantaine de régimes existants.

Source : RTL (22 mai)

Stricte application du programme des GOPÉ décrypté cette semaine par Charles-Henri Gallois. Ce n’est donc pas Macron qui a pris cette décision purement idéologique de regrouper tous les systèmes de retraite ; ce sont les technocrates, non élus, très majoritairement non français et inconnus de la Commission européenne.

Opération escargot organisée par les syndicats policiers à Paris.

 

PME : le seuil d’obligation de certification des comptes sera bien relevé

Dans le but de s’aligner sur la réglementation européenne, les seuils d’audit des PME va passer de 3,1 millions à 8 millions d’euros. Cette mesure devrait entraîner la perte de 10 000 emplois de commissaires aux comptes.

Source : les Échos (22 mai)

Avec cette mesure, le gouvernement ne fait qu’obéir au point 6 des GOPÉ.

 

France – Finances publiques

La Cour des comptes pointe un déficit de l’État « très faiblement réduit » en 2017

Les magistrats financiers montrent dans un rapport paru le 23 mai que le déficit du seul État a peu diminué l’an dernier. La pression fiscale a permis de compenser des hausses de dépenses « sans précédent depuis 2007 ».

Source : Vie publique (23 mai)

Parmi les hausses de dépenses à venir dont les Français ne verront pas la couleur, il y a les  8,5 milliards d’euros de contributions françaises supplémentaires résultant du Brexit et de la hausse simultanée du budget de l’UE. Sans oublier l’épée de Damoclès : plusieurs centaines de milliards d’euros immédiatement exigibles pesant sur la France si l’Italie devait sortir de l’euro prochainement…

Bruxelles va proposer de sortir la France de la procédure pour déficit excessif
Ces règles en matière de dette et de déficit publics, auxquelles la France est soumise comme l’ensemble des pays de l’UE, visent à garantir la stabilité de la zone euro. Une fois que Paris aura officiellement quitté cette procédure, son budget devra répondre à des règles fondées sur le déficit structurel (hors croissance) plus strictes que la seule contrainte des 3 %.
Source : Europe 1 (23 mai)

Du fait des règles très contraignantes imposées à la France, l’exécutif est réduit au rôle de simple gestionnaire comptable de la province France. La dette est un instrument d’asservissement des peuples, comme nous le montre tristement l’exemple de la Grèce ayant cédé sa souveraineté à la Troïka. Le Frexit apportera des marges budgétaires conséquentes en même temps qu’il libérera la France du carcan des règles budgétaires européennes.

 

France – L’avis du peuple méprisé

Loi anti-fake news : l’exécutif estime que « la capacité de discernement des citoyens ne suffit plus »

Venue défendre devant l’Assemblée nationale le projet de loi du gouvernement contre les fausses informations, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a été interpellée par plusieurs députés, qui s’interrogent sur le bien-fondé d’une telle mesure. En vue des élections européennes de 2019, sur fond de crise et de contestation contre les élites dans des pays comme l’Italie, l’exécutif voudrait-il contrôler l’offre d’information dont disposent les électeurs ? Reste à savoir comment le tri sera fait, et par qui.

Source : RT (22 mai)

Le Décodex du journal le Monde, qui se voulait juge ultime de ce qui est vrai ou non en ce bas monde, est un parfait exemple des dérives possibles d’un organisme prétendant juger de ce qui relève de la fake news et de ce qui n’en relève pas. Rappelons que Macron lui-même est un spécialiste des fake news !

 

Le ministère de l’Intérieur donne raison au militant UPR qui a pavoisé sa maison du drapeau de la France libre malgré l’opposition du maire

Un adhérent de l’UPR, habitant de Sainte-Terre, en Gironde, a accroché à sa fenêtre un drapeau français à la croix de Lorraine, symbole de la France libre créée par Charles de Gaulle le 18 juin 1940, et symbole de la Résistance. L’UPR a repris cette initiative à son compte en lançant une grande campagne pour pavoiser la France de drapeaux de la France libre –  à l’heure où le peuple ne décide plus pour son avenir, les centres de décision étant à Bruxelles, Francfort et Washington.

Source : UPR (22 mai)

Le drapeau de la France libre est en vente sur la boutique UPR.

 

Stéphane Travert refuse l’interdiction légale du glyphosate

L’amendement interdisant le glyphosate en France à partir de 2021 a été refusé en commission parlementaire. Le ministre de l’Agriculture estime qu’il n’est pas nécessaire de passer par la loi pour ne plus utiliser de glyphosate, ce que réfute ouvertement Nicolas Hulot.

Source : Ouest-France (25 mai)

Il paraît pourtant assez logique que le glyphosate, tant controversé et décrié, devrait être interdit sur la base du principe de précaution.

 

France – Macronades

« Cher Vladimir » : quand Macron tutoie Poutine

Lors de plusieurs entrevues entre Poutine et Macron au Forum économique de Saint-Pétersbourg, ce dernier a appelé son homologue russe par son prénom et l’a tutoyé, ayant eu recours à l’adjectif « cher ». Par ce geste, que souhaitait montrer le président français ? Les utilisateurs des réseaux sociaux l’interprètent à leur manière.

Source : Sputnik (25 mai)

À l’inverse, Poutine a vouvoyé Macron. À classer au rang des gaffes diplomatiques d’un Macron se sentant supérieur au président de la Russie ? Du reste, comment cet affichage ostentatoire d’une prétendue complicité est-il compatible avec les sanctions contre la Russie et les expulsions de diplomates russes que le même Macron a décidé de mettre en œuvre au  premier claquement de doigt de Washington et de Londres ?

 

Emmanuel Macron soutient la candidature rwandaise à la tête de la Francophonie

Emmanuel Macron affiche sa volonté de rapprochement avec le Rwanda. Un soutien qui risque néanmoins d’être sujet à controverse, puisque depuis son adhésion au Commonwealth en 2009, l’anglais a été imposé comme langue officielle dans le pays.

Source : RFI (23 mai)

Sous l’impulsion du dictateur Paul Kagamé, le Rwanda, ancienne colonie belge, qui appartenait à la sphère culturelle francophone, s’est totalement tourné vers le monde anglo-saxon, bannissant le français au profit de l’anglais. Drôle de choix donc pour défendre la Francophonie : dans la même lignée que ce qui a valu à Macron son prix citron.

Louise Mushikiwabo, soutenue par Macron pour la présidence de la Francophonie.

 

Macron affirme avoir vaincu « l’impuissance française »

À propos des manifestations, le chef de l’État a dit entre autres : « Ça ne nous arrête pas », « on est arrivés au bout du processus », « aucun désordre ne m’arrêtera et le calme reviendra ».

Source : Huffington Post (25 mai)

Macron affiche clairement son dédain pour le peuple qui manifeste pour défendre ses droits. La ligne est claire : rien ne lui fera changer de ligne, laquelle lui est d’ailleurs imposée par Bruxelles via les GOPÉ. Enfin, à Saint-Pétersbourg, il commente une nouvelle fois la politique intérieure de son pays depuis l’étranger, ce qui est une faute.

 

Europe

154 professeurs d’économie demandent le rejet du plan Macron et l’introduction d’une « procédure ordonnée de sortie de l’euro » dans les traités européens.

Cet appel est à prendre avec d’autant plus de sérieux qu’il est publié dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), le quotidien allemand de référence du patronat allemand et de la fine fleur des élites d’outre-Rhin en matière politique, économique et industrielle. Le FAZ  est aussi parfois considéré comme étant une sorte de porte-parole officieux de ce que pensent les membres du gouvernement.

Source : UPR (22 mai)

 

L’UE pourra conclure ses accords commerciaux sans les parlements nationaux

Le but recherché par les ministres du Commerce de l’UE est d’éviter qu’un parlement national puisse bloquer un accord, après le précédent du Parlement wallon sur le CETA. Les accords commerciaux seront divisés en deux : d’un côté les dispositions purement commerciales, qui ne nécessiteront que l’approbation du Parlement européen ; de l’autre, les accords d’investissement, qui devront être ratifiés par tous les parlements.

Source : le Figaro (22 mai)

La dictature européiste avance encore un pion. Les parlements, représentations de la souveraineté populaire, ayant encore moins leur mot à dire, il est certain que les accords commerciaux de l’UE à venir ne seront pas dans l’intérêt des peuples européens.

Paul Magnette, qui s’était érigé contre le CETA, avant de finalement céder à la pression européiste.

 

Italie : Giuseppe Conte renonce à former un gouvernement, le pays s’enfonce dans la crise politique

Giuseppe Conte avait été nommé par la Ligue et le Mouvement 5 étoiles pour présider le Conseil italien. Il souhaitait la nomination au poste de ministre de l’Économie de Paolo Savona, fortement hostile aux institutions européennes et à l’euro. Or le président de la République italienne, Sergio Mattarella, a opposé son veto à cette nomination. Tandis que Matteo Salvini, patron de la Ligue, demande de nouvelles élections, Luigi Di Maio, à la tête du Mouvement 5 étoiles, demande la destitution du président pour déni de démocratie et haute trahison.

Source : Ouest-France (27 mai)

Que de retournements de situation en l’espace d’une semaine en Italie. Le pays se dirige vers une crise politique profonde qui pourrait déboucher sur la sortie de l’euro. En effet, des sondages montrent qu’en cas de nouvelles élections, la Ligue et le M5S pourraient obtenir des scores encore supérieurs à ceux qu’ils ont eus. Bref, alors que les Allemands demandaient la semaine dernière un article dans les traités européens permettant de sortir de l’euro, nous assistons à l’agonie de cette monnaie contre-nature et tellement destructrice d’emplois.

 

Italie : les futurs dirigeants demandent à la France de se mêler de ses affaires

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, qui a déclaré que « les engagements qui ont été pris par l’Italie valent quel que soit le gouvernement », s’est fait renvoyer dans ses buts par le patron de la Ligue Matteo Salvini.

Source : France inter (21 mai)

Malgré la gaffe diplomatique, Bruno Le Maire a pour une fois raison, et pour cause : chargé d’appliquer en France les réformes bruxelloises, il est bien placé pour savoir que les engagements européens priment la voix du peuple. Or il n’est question ni pour la Ligue du Nord, ni pour le Mouvement 5 étoiles, d’une sortie de l’Italie de l’UE.

 

Union européenne – L’Europe, c’est la guerre

L’UE pourra financer les robots tueurs

Après plusieurs manœuvres parlementaires, l’UE pourra financer la recherche pour le développement de robots tueurs.

Source : UE Observer (23 mai)

L’UE ne semble pas animée du même esprit que les employés de Google qui protestaient contre ce type de programme

 

Arrivée massive de militaires américains

Le port d’Anvers est durant quelques jours le théâtre de l’arrivée du matériel d’une brigade blindée américaine, déployée en Europe pour « réaffirmer le solide engagement américain dans la sécurité collective des pays membres de l’Otan ».

Source : le Soir (21 mai)

Les États-Unis entraînent l’OTAN vers une guerre de moins en moins froide avec la Russie. Et les Français ignorent tout de ces très inquiétants préparatifs de guerre !

 

Suède : un livret édité à 4,8 millions de copies prépare la population à la guerre

Où se trouvent les abris ? Quels aliments stocker ? À quelles sources d’information se fier ? La Suède a décidé de faire parvenir par la poste à tous les foyers du pays un livret qui détaille les mesures à prendre en cas de conflit ou de catastrophe naturelle.

Source : le Parisien (21 mai)

La Suède ne fait pas partie de l’OTAN, mais est en partenariat avec cette dernière depuis 1994.

Edition 1961 du livre suédois préparant à la guerre.

 

Russie

La Russie prête à choisir l’euro pour son commerce extérieur en cas de soutien européen

La Russie se dit prête à remplacer le dollar par l’euro pour les règlements de ses échanges commerciaux extérieurs. Mais elle attend de l’Union européenne une position ferme sur les dernières sanctions américaines qui la visent.

Source : RT (25 mai)

L’Europe se retrouve prise au piège de son alignement stratégique sur Washington, même quand celui-ci va contre ses intérêts.

 

Total va rejoindre le projet russe Arctic LNG-2

Total va signer un accord pour participer au projet gazier russe Arctic LNG-2. Le groupe français a une participation d’environ 20 % dans Novatek, le groupe privé russe opérateur du projet d’extraction de gaz naturel liquéfié en Sibérie.

Source : les Échos (23 mai)

 

La première centrale nucléaire flottante au monde

Dans l’océan Arctique, il s’agit d’un projet russe de « centrales nucléaires flottantes [qui] vont permettre d’alimenter en électricité et en chaleur les régions les plus reculées, soutenant ainsi la croissance et le développement durable ». Rosatom pourrait fournir des centrales flottantes aux pays asiatiques. Plusieurs groupes de protection de l’environnement ont exprimé leur inquiétude concernant ce type de centrale.

Source : Romandie (19 mai)

Asie

La Chine et les États-Unis renoncent à une guerre commerciale

Le vice-Premier ministre chinois a fait cette déclaration. Il est prévu des renforcements de coopérations entre les deux pays, qui sont conscients que briser la glace ne pourra se faire en un jour.

Source : le Figaro (20 mai)

La probable guerre incessante que Trump livre au « deep state » américain se traduit au niveau international par des revirements fréquents de position de la part des États-Unis. Cela avait déjà été observé pour la Russie, et pourrait aussi avoir un lien avec les aléas actuels nord-coréens.

 

Des frappes américaines touchent des positions de l’armée syrienne

Les frappes aériennes ont visé deux positions proches de la ligne de front avec Daesh qui en a profité pour attaquer. La coalition dirigée par les États-Unis a mené au cours des derniers mois plusieurs frappes meurtrières contre les forces gouvernementales syriennes et leurs combattants alliés.

Source : Romandie (24 mai)

La coalition occidentale dirigée par les États-Unis prétend lutter contre Daesh, mais son acharnement contre le régime syrien revient à aider l’organisation terroriste.

 

Amériques

Venezuela : Maduro expulse pour conspiration le chargé d’affaires américain

Fraîchement réélu, le président vénézuélien Nicolas Maduro a donné 48 heures au haut fonctionnaire américain Todd Robinson pour quitter le pays, en réaction à de nouvelles sanctions imposées par Washington, qui conteste la « légitimité » de l‘élection.

Source : Sud-Ouest (22 mai)

La pression nord-américaine se fait toujours plus forte sur cet État que Washington considère comme une menace pour sa sécurité. Parce qu’il possède les premières réserves de pétrole du monde ? Ou parce qu’il a créé sa propre crypto-monnaie pour éviter de commercer en dollars?

Nicolas Maduro prêtant serment lors de sa réélection en tant que président du Venezuela le 22 mai.

 

La Colombie va officiellement devenir un « partenaire mondial » de l’OTAN

À quelques jours de l’acquisition de ce statut, qui est une première en Amérique latine, le président Juan Manuel Santos s’est réjoui, estimant que cela permettra à la Colombie de jouer un rôle plus grand sur la scène internationale. La Colombie doit aussi rejoindre l’OCDE à la fin du mois.

Source : Opex360 (26 mai)

Les États-Unis avancent leurs pions en Amérique du Sud. Ceci arrive alors que l’élection présidentielle en cours pourrait rebattre les cartes dans le pays, avec la qualification pour le second tour d’un candidat de la gauche indépendante.

 

Après l’acier et l’aluminium, Trump s’attaque aux automobiles
À quelques jours de la fin du délai exonérant l’Europe de taxes punitives sur l’acier et l’aluminium, Donald Trump a de nouveau frappé fort mercredi, envisageant d’imposer de nouvelles taxes douanières sur les importations de véhicules aux États-Unis.

Source : la Presse (23 mai)

À l’opposé de la doctrine ultralibérale usuellement édictée par l’oligarchie (FMI, Banque Mondiale, UE…), Trump continue de donner le contre-exemple, c’est-à-dire que la défense d’intérêts nationaux passe par un minimum de protectionnisme.

 

Divers

François Asselineau répondait ce mercredi 23 mai aux questions des internautes en direct sur Youtube.
Source : UPR (23/05)

 

L’Affaire Philip Cross

Craig Murray met en évidence les liens entre Wikipédia, généralement réputée pour être une encyclopédie libre et participative (et donc une référence dans le domaine de l’information), et la manière dont elle est utilisée à des fins (géo)politiques.

Source : Soverain (23 mai)

Cet article de Craig Murray est particulièrement intéressant. On notera qu’après avoir été longtemps censurée par Wikipedia, la page de François Asselineau est toujours négativement et fallacieusement orientée. Le noyautage de Wikipedia est un vrai problème de démocratie.

Agenda de Philip Cross, éditeur compulsif de Wikipedia, sept jours sur sept.

 

 

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel : la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.


Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Alexis Comte, Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, David Pauchet

Relecture : équipes de relecture

Validation finale : François Asselineau

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :