PAS D’APOCALYPSE EN CAS DE BREXIT NO-DEAL ! Le journal Le Monde commence un formidable rétropédalage et prend date pour l’avenir en se dissociant de sa propre propagande.

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

Après avoir assuré à ses lecteurs, depuis plus de 3 ans et demi, que le Brexit provoquerait une catastrophe économique et – pire encore – qu’un Brexit sans accord plongerait le Royaume-Uni dans « l’Apocalypse », le journal Le Monde vient de publier une « chronique » pour révéler que tout cela… est faux.

Certes, le virage à 180° ne faisant que commencer, l’auteur y met encore quelques formes pour éviter que les lecteurs ne se rendent compte trop vite à quel point on les a pris pour des billes.

Ainsi, l’article persiste à affirmer que le référendum aurait eu des effets néfastes sur l’économie britannique. Mais cette affirmation n’est nullement étayée par une comparaison convaincante avec la situation économique en France, en Allemagne et dans d’autres pays de l’UE.

Mais nécessité fait loi : au-delà de ces génuflexions imposées devant le dogme européiste, la chronique du Monde aligne des phrases qui auraient valu procès en sorcellerie et excommunication médiatique à son auteur, il y a encore une quinzaine de jours.
Par exemple :

✅ « Au Royaume-Uni, les opposants au Brexit sont en train de faire la même erreur que pendant la campagne du référendum, il y a trois ans. À force de hurler au loup, et d’annoncer une catastrophe économique en cas de sortie de l’Union européenne (UE) sans accord, ils exagèrent tellement leurs arguments qu’ils ne convainquent plus qu’eux-mêmes. »

✅ En cas de Brexit sans accord, « de là à parler de pénuries généralisées de médicaments et de nourriture ? D’imaginer les Britanniques faisant face à la famine et aux épidémies ? Évidemment pas. »

✅ « Même les experts pro-européens le reconnaissent. C’est le cas de Sam Lowe, un spécialiste des relations commerciales au Centre for European Reform, un groupe de réflexion (ou think tank). « En cas de “no deal”, les opposants au Brexit vont subir un contrecoup. Ce ne sera pas l’apocalypse. On trouvera à manger. »

CONCLUSION : Le Monde ne veut pas insulter l’avenir.

Le Monde vient de prendre date.

Si le Royaume-Uni sort de l’UE sans accord le 31 octobre prochain, les faits vont s’imposer d’eux-mêmes.

Et si les faits, dans les semaines, les mois et les années ultérieurs, venaient à révéler que le Royaume-Uni se porte de mieux en mieux, le journal Le Monde pourrait dire à ses lecteurs : « Preuve que nous sommes un journal de qualité, nous l’avions prévu dans une chronique parue le 24 septembre 2019, dès avant la date du Brexit… »

FA
24/09/2019

Source : https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/09/24/no-deal-l-apocalypse-n-aura-pas-lieu_6012772_3232.html

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :