François Asselineau analyse la polémique médiatique sur la chloroquine et pointe la curieuse absence d’investigation sur les autres médicaments (antirétroviraux) testés par décret.

Lecture : 1 min
Print Friendly, PDF & Email

Enregistré le 29 mars 2020

Le débat sur le traitement à l’hydroxychloroquine échauffe les esprits et divise les avis, au point d’occulter les autres molécules autorisées par décret en prescription sur le Covid-19.

François Asselineau fait ici un point étayé de la situation en apportant de nombreux éléments nouveaux.

Il souligne que le Pr Raoult – malgré ses mérites – n’est ni l’inventeur du recours à la chloroquine ni le seul médecin à le proposer.

Il attire l’attention sur les autres médicaments (antirétroviraux) testés officiellement par décret du gouvernement. Quoique leur efficacité semble nulle, que leur coût soit exorbitant et que leurs effets secondaires soient terrifiants, ils échappent pourtant à la polémique !

Télécharger le MP3

Aidez-nous ! Partagez :