Revue de presse du 11 au 17 février 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 33 min
Print Friendly, PDF & Email

En complément de la revue de presse écrite, retrouvez notre journal de la semaine en vidéo, diffusé le 19 février 2019 à 20h :

L’Assemblée veut mettre les drapeaux français et européen dans les classes

L’Assemblée nationale a provisoirement adopté un amendement rendant obligatoire la présence des drapeaux français, européen, ainsi que du refrain de la Marseillaise dans toutes les salles de classe, de la maternelle au lycée.

Source : Marianne (12 février)

La proposition consistant à mettre le drapeau européen dans les salles de classe est une violation patente de l’article 2 de la Constitution de la République française, qui stipule en effet que « l’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge ». L’emblème européen n’a aucune valeur sur le sol national, car il n’a jamais été reconnu juridiquement par la France. Cette propagande grossière ciblant des enfants rappelle les pires dérives des régimes totalitaires. C’est aussi une nouvelle marque de mépris pour le vote des Français et pour leur rejet en 2005 du projet de Constitution européenne, qui prévoyait notamment d’adopter le drapeau européen.

France – Gilets jaunes

Acte XIV : triste sort pour des drapeaux européens sur le parcours des Gilets jaunes à Paris

Remplacés par des drapeaux tricolores, plusieurs drapeaux étoilés de l’Union européenne n’ont pas résisté au passage du cortège des Gilets jaunes dans la capitale. Un acte qui reflète le discours de plusieurs manifestants interrogés par RT France.

Source : RT France (17 février)

De plus en plus de Gilets jaunes se rendent compte que soixante-deux ans de construction européenne ont mené la France au désastre qu’elle connaît actuellement. Que ce soit par le RIC, par référendum ou par l’arrivée de l’UPR au pouvoir, il y a urgence à sortir de l’UE pour pouvoir enfin relever le pays, comme sont en train de le faire nos amis britanniques.

Le témoignage de Fiorina Lignier, qui a perdu son œil lors de l’acte IV des Gilets jaunes

Fiorina Lignier, étudiante de 20 ans qui participait à l’acte IV des Gilets jaunes le 8 décembre à Paris, a perdu son œil gauche probablement à cause d’un tir de « grenade », selon elle. Elle livre son témoignage à RT France.

Source : RT France (13 février)

Au-delà des violences commises par les policiers, et que ces derniers sont souvent les premiers à regretter, ce sont les donneurs d’ordre qu’il faut condamner, à commencer par Macron l’éborgneur !

Fiorina Lignier.


Manifestations : questions sur le parcours d’un casseur filmé par la police

Les policiers ont filmé pendant plusieurs heures le parcours d’un casseur qui s’est déchaîné en marge de la manifestation des Gilets jaunes samedi 9 février à Paris.

Source : France info (12 février)

L’attitude de la préfecture de police nous interroge : pourquoi laisser agir ce casseur ? N’était-il pas possible de l’interpeller plus tôt afin de remplir la mission première de la police, à savoir assurer la sécurité des personnes et des biens ?

BHL estime que les Gilets jaunes sont un « fascisme nouveau », le Net lui rappelle la Libye

Souhaitant mettre les « points sur les i » sur le mouvement des Gilets jaunes, Bernard-Henri Lévy a estimé qu’ils avaient opté pour le « vecteur d’un fascisme nouveau ». Ces propos du « philosophe » ont poussé des utilisateurs de Twitter à lui rappeler la guerre en Libye et la mort de civils innocents, qui sont, pour eux, le véritable fascisme.

Source : Sputnik (11 février)

BHL utilise ici un faux dilemme pour calomnier les Gilets jaunes en bloc : le soutien au président  Macron est rebaptisé « amour de la République », et toutes les autres positions sont amalgamées en une « haine […] de la République ». La réaction des internautes qui lui rappellent son soutien à la désastreuse guerre en Libye est une bonne nouvelle : il existe des Français qui ont de la mémoire.

Interpellé pour avoir diffusé sur Facebook des manifestations de Gilets jaunes non déclarées

Les policiers de Tarbes ont interpellé un jeune homme de 20 ans domicilié à Pau. Il utilisait plusieurs profils sur les réseaux sociaux afin de diffuser des vidéos de manifestations non déclarées du mouvement des Gilets jaunes.

Source : la Dépêche (14 février)

Ne peut-on diffuser sur Facebook que des événements déclarés en préfecture ? Où est le droit d’informer ? Il serait intéressant de connaître le motif précis d’inculpation. La politique sécuritaire en France est de plus en plus inquiétante.

France – Politique

La France devient-elle fascisante ? L’analyse de François Asselineau

Dérive autoritaire, voire totalitaire, violence, surveillance des citoyens, contrôle des médias, intimidation de la presse, réduction au silence des opposants : on peut parler d’une inquiétante évolution de la République. Réagissons !

Source : UPR (15 février)

Grand débat : un député dénonce une « campagne électorale déguisée » et saisit la Commission des comptes

Le député européen LR Philippe Juvin demande d’intégrer dans les comptes de campagne des élections européennes de LREM les moyens alloués à une réunion publique de la ministre de la Santé, Mme Agnès Buzyn.

Source : France info (9 février)

Les propos d’Agnès Buzyn tenus lors d’une réunion publique à Trappes le 3 février 2019 sont effectivement ceux d’une candidate aux élections européennes.

Loi santé : les futurs hôpitaux de proximité inquiètent les élus locaux

Alors que le projet de loi doit être présenté mercredi en Conseil des ministres, les maires entendent influer sur ce qu’il sera possible de faire dans ces établissements. Il est prévu que ces hôpitaux de proximité gardent certains services de base, mais doivent renoncer à leurs plateaux techniques, c’est-à-dire leurs blocs chirurgicaux.

Source : le Monde (12 février)

Comme le dit l’expert cité par l’article, il s’agit de « fermer sans fermer ». Pour bientôt faire semblant de soigner ? Il s’agit là d’une réforme visant à rendre la santé économiquement          compétitive dans la droite ligne de l’article 106 du TFUE et des GOPÉ.

Alain Juppé accepte de siéger au Conseil constitutionnel, sur proposition de Richard Ferrand

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a annoncé mercredi qu’il avait accepté de siéger au Conseil constitutionnel sur proposition du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, et qu’il renonçait à se représenter aux municipales de 2020.

Source : France 24 (13 février)

Cette personne condamnée pour prise illégale d’intérêt est-elle légitime pour siéger au Conseil constitutionnel ? À l’évidence, non. De plus, la France ne manque pas de personnes compétentes pour assumer cette responsabilité.

France – Économie

Les créations d’emplois ont été divisées par trois en 2018

L’économie française n’a créé qu’un peu plus de 100 000 emplois salariés durant l’année 2018, une misère comparée aux 300 000 nouveaux postes qui avaient été créés en 2017.

Source : RTL (11 février)

Ce résultat montre un essoufflement de l’emploi en France, ce qui est confirmé par la baisse de l’emploi en intérim (– 3,6 %), un indicateur qui donne la tendance du marché du travail à moyen terme. Tant que la France continuera à avoir une monnaie trop chère par rapport à sa compétitivité, les chiffres du chômage ne risquent pas de s’améliorer.

Les auto-écoles en grève contre l’« ubérisation » du permis

Ces auto-écoles protestent notamment contre un rapport parlementaire qui pourrait favoriser les plateformes en ligne.

Source : l’Express (11 février)

Encore une déréglementation poussée par les GOPÉ : qui va récupérer la formation en ligne ? Probablement une grande plateforme américaine (comme cela a été le cas avec Uber et  Amazon).

Manifestation de voitures d’auto-école le 29 février 2016 à Paris pour dénoncer la réforme de l’examen du Code de la route. (AFP – Joël Saget)


Guyane : la justice annule l’exploitation d’un projet de la société Montagne d’or

Cette annulation ne concerne pas le projet phare de Montagne d’or, c’est-à-dire le plus important projet français de mine d’or à ciel ouvert à l’étude.

Source : le Monde (12 février)

L’essentiel du projet Montagne d’or reste d’actualité. Et ce n’est pas le ministre de l’Écologie, M. de Rugy, qui lui était favorable, qui va faire contrepoids aux intérêts industriels.

Brexit

Brexit : énième rebuffade pour May au Parlement britannique

Les députés ont refusé jeudi soir de donner plus de temps à la Première ministre pour renégocier l’accord de divorce du Royaume-Uni. Les portes se ferment les unes après les autres pour Theresa May.

Source : les Échos (14 février)

Contrairement à ce qu’en disent les médias dominants, un Brexit sans accord est bien meilleur que le pseudo-accord de la Commission européenne qui maintient le Royaume-Uni sous domination ! Le Parlement britannique fait ainsi preuve d’une grande clairvoyance.

Jacob Rees-Mogg, qui a poussé ses collègues députés à refuser la demande d’un délai supplémentaire pour négocier le Brexit. (AFP)


Plus de 600 000 emplois menacés dans le monde en cas de Brexit dur

À moins de cinquante jours de la date à laquelle le Royaume-Uni est censé quitter l’Union européenne, un institut allemand estime qu’une absence d’accord menacerait des centaines de milliers d’emplois dans le monde. En France, 50 000 postes seraient concernés.

Source : le Figaro (12 février)

Ainsi, les médias avouent que ceux qui doivent se faire du souci pour leur économie ne sont pas forcément les Britanniques, mais plutôt les autres pays ! Au Royaume-Uni, le chômage est au plus bas depuis les années 1960, et les salaires augmentent. À quand la même chose en France ?

Point sur le Brexit, par François Asselineau

À l’approche de l’échéance de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les événements s’enchaînent à un rythme de plus en plus rapide. D’où la nécessité d’un point d’information régulier.

Source : UPR (17 février)

Union européenne

La Commission ferme les yeux face aux violences envers les manifestants en France

De nombreux eurodéputés ont dénoncé lundi au Parlement européen le nombre de blessés et la gravité des blessures lors des manifestations des Gilets jaunes en France. Le vice-président de la Commission européenne a quitté l’hémicycle juste avant le débat, et le commissaire à la Pêche, son représentant pour l’occasion, n’a pas répondu aux interpellations.

Source : Euractiv (12 février)

Que pourrait dire la Commission, elle qui impose précisément aux Français les politiques d’austérité que rejettent les Gilets jaunes ? On notera qu’elle était plus prompte à s’exprimer pour critiquer le coût budgétaire des mesurettes annoncées par Macron en janvier.

Viktor Orban supprime l’impôt à vie aux femmes ayant quatre enfants ou plus

Le Premier ministre hongrois a annoncé une batterie de mesures pour relancer la natalité en berne dans son pays, dont une spectaculaire exonération d’impôts à vie pour les mères de familles nombreuses.

Source : RT France (12 février)

Comme quoi, la baisse de la natalité n’est pas une fatalité quand on a la volonté politique d’y remédier.

Barack Obama s’est trouvé une nouvelle terre de mission : l’Europe

À travers la Fondation Obama, l’ex-président américain veut aider les jeunes acteurs européens de la « résistance au nationalisme ».

Source : le Monde (13 février)

Ceci est une ingérence manifeste de l’ancien président des États-Unis dans les affaires européennes. Que dirait-on si cela venait de la Russie ? Notons que l’auteur de cet article, Sylvie Kauffmann, fait partie de l’ECFR (Conseil européen pour les relations internationales), un club de réflexion qui soutient la construction européenne. Cela permet de relativiser sa neutralité quand elle aborde ce sujet. Et si l’on parlait un peu du nationalisme européen ?

Les États-Unis aimeraient renforcer leur présence militaire en Europe

Pour renforcer leur présence en Europe, les États-Unis entendent y déployer leurs véhicules blindés de transport de troupes Stryker, modernisés et équipés d’un important arsenal. Ce déploiement se ferait dans le but de contrer la Russie en Europe.

Source : Sputnik (13 février)

Ces véhicules s’ajouteraient à la présence déjà très significative des forces américaines en Europe, notamment dans les États baltes, tout proches de la frontière russe. Imaginons un instant la réaction américaine si Moscou déployait des blindés au Mexique pour « contrer l’influence américaine en Amérique latine ».

Organisée contre l’Iran, la conférence de Varsovie crée la division

La conférence co-organisée par la Pologne et les États-Unis sur la paix et la sécurité au Moyen-Orient avait été clairement présentée par le secrétaire d’État américain comme un rassemblement de forces pour contrer la menace iranienne. Une prise de position qui a créé la division, notamment parmi les pays européens, et qui a compliqué l’organisation de cette conférence. La France et l’Allemagne étaient présentes, mais pas leurs ministres des Affaires étrangères.

Source : RFI (13 février)

Cette conférence a été organisée quelques jours après la création par la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni d’un mécanisme, essentiellement symbolique, permettant de contourner les sanctions américaines contre l’Iran. C’est un moyen pour Washington de renforcer la pression sur les Européens en leur imposant leur ligne dure vis-à-vis de l’Iran, ce qui est facilité par l’éternelle division de l’Europe.

De gauche à droite, le vice-président américain Mike Pence, le président polonais Andrzej Duda et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, au château royal de Varsovie, le 13 février 2019. (Reuters – Kacper Pempel)


Une grève générale paralyse la Belgique

C’était jour de grève générale en Belgique. La grève nationale en front commun syndical CSC-FGTB-CGSLB n’épargne aucun secteur. Transports en commun, ports, collecte des déchets, entreprises, poste, hôpitaux, zonings ou centres commerciaux sont touchés par le mouvement social.

Source : la Voix du Nord (13 février)

En Belgique aussi, l’agitation sociale est à son comble : croissance molle, inégalités fiscales, attaques européennes contre les acquis sociaux, etc. Une jonction entre Gilets jaunes et grévistes aura-t-elle lieu ? Fera-t-elle école en France ?

Monde

Producteur de la BBC : le tournage à l’hôpital de Douma après l’attaque était une mise en scène

Le producteur de la BBC chargé de la Syrie Riam Dalati a déclaré que les images tournées dans un hôpital après l’attaque chimique à Douma étaient une mise en scène.

Source : Sputnik (14 février)

Cette information explosive mériterait d’être discutée dans les grands médias français : pourquoi aucune reprise ? Évidemment, cela risquerait de décrédibiliser le gouvernement, qui avait immédiatement accusé le régime syrien sans attendre les conclusions des enquêtes internationales, puis lancé des frappes en violation du droit international.

Gilets jaunes : des experts de l’ONU dénoncent des restrictions aux droits des manifestants

Selon des experts indépendants des droits de l’homme de l’ONU, « le droit de manifester en France a été restreint de manière disproportionnée lors des manifestations récentes des “gilets jaunes” ». Ils critiquent notamment l’« usage disproportionné » d’armes dites « non létales » lors des manifestations et le préoccupant projet de loi anti-casseurs.

Source : 20 Minutes (14 février)

La présidence Macron a réussi ce tour de force de mettre la France, patrie des droits de l’homme, sur le banc des accusés.

Vu du Burkina Faso : avec Macron, la France protège toujours les autocrates africains

Les avions de l’armée française ont bombardé des rebelles de l’opposition tchadienne « pour éviter un coup d’État », a confirmé, mardi 12 février, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. En volant au secours de l’autocrate Idriss Déby, Emmanuel Macron montre qu’il n’a pas rompu avec la Françafrique, dénonce un éditorialiste burkinabé.

Source : Courrier international (15 février)

Les spécialistes doutent fort de la capacité de la rébellion tchadienne à mener un coup d’État. Cette explication est celle d’un gouvernement qui ne sait pas comment justifier ces frappes, qui sortent du cadre antiterroriste de l’opération Barkhane et s’inscrivent en réalité dans la continuité du soutien militaire à des régimes autoritaires. Macron n’avait-il pas promis de rompre avec la Françafrique ?

Idriss Déby, président du Tchad, soutenu par la force militaire française Barkhane. Dessin de Glez, paru dans le Journal du jeudi (Ouagadougou).


Évasion fiscale : Washington contre l’inclusion de ses territoires dans une liste européenne

Le Trésor américain a vigoureusement rejeté mercredi le fait que l’Union européenne ait estampillé des territoires américains tels Porto Rico ou Guam comme posant des risques pour le blanchiment d’argent.

Source : le Figaro (13 février)

Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais : Washington veut bien poursuivre le blanchiment de l’argent sale des autres, mais se réserve le droit de le pratiquer chez soi.

Divers

Airbus pourrait mettre fin à la fabrication de l’A380, voici ce qui lui est reproché

Airbus a annoncé ce jeudi 14 février 2019 que l’entreprise allait arrêter la production de son gros porteur A380. Le dernier exemplaire de cet avion sera livré en 2021. Le nombre insuffisant de commandes de nouveaux appareils A380 a conduit à la fin de la production. Mais la hausse du nombre de passagers pourrait à terme assurer une viabilité économique aux appareils A380 existants sur les liaisons entre grands aéroports saturés.

Source : Business Insider (14 février)

Une intelligence artificielle crée des visages ultraréalistes de personnes qui n’existent pas

Créé par un ingénieur d’Uber, le site ThisPersonDoesNotExist (« cette personne n’existe pas ») crée de toutes pièces des photos de visages de personnes qui ne sont pas réelles. Le but de ce site est d’éduquer le grand public aux progrès de l’intelligence artificielle dans la manipulation des images, ou deep fake.

Source : le Figaro (15 février)

Le trucage numérique atteint un tel niveau de perfectionnement qu’il va devenir difficile de faire confiance à une image ou à une vidéo sans outil de vérification.

Ces visages, générés automatiquement, ne sont pas des vrais. (thispersondoesnotexist.com)


Intelligence artificielle : face à la Chine, Trump veut protéger l’avantage américain

Le président américain Donald Trump a lancé le lundi 11 février son American AI Initiative, un décret présidentiel exigeant que le gouvernement fédéral consacre plus d’investissements dans l’intelligence artificielle. Cette stratégie intervient dans un contexte de relations tendues avec la Chine, qui est devenue un puissant concurrent dans ce domaine.

Source : la Tribune (12 février)

Dans cette bataille de géants, où l’affrontement, plus que la coopération, est de mise, l’Europe, doublement dépendante des technologies américaines et des investissements chinois, est le dindon de la farce. Une vraie politique nationale de souveraineté numérique est nécessaire, de même qu’il faudrait que la France porte à l’ONU le combat pour une régulation éthique de l’intelligence artificielle.

Le déclin des insectes – Analyse de François Asselineau

Les insectes disparaissent à une vitesse folle en France et ailleurs dans le monde. En cause : un modèle d’ultraproductivisme agricole, imposé en France par l’Union européenne en vertu des traités (art. 39 du TFUE). La conséquence : un bouleversement de l’écosystème dont les conséquences peuvent être tragiques pour les générations futures.

Source : UPR (15 février)

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel, la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.


Télécharger le MP3

Aidez-nous ! Partagez :