Revue de presse du 16 au 22 décembre 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 31 min

Le Congrès américain adopte des sanctions contre le gazoduc russe Nord Stream 2

La loi d’autorisation de la Défense nationale (NDAA), qui établit chaque année le budget du département de la Défense, a été adoptée par le Congrès américain ce 17 décembre. Ce document de plusieurs milliers de pages comprend notamment une résolution visant à « protéger la sécurité énergétique de l’Europe » qui sanctionne les entreprises participant à la construction du gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne.

Source : RT France (17 décembre)

Sur ce dossier comme sur tant d’autres, il n’y a pas de solidarité européenne. En effet, la Pologne encourage les sanctions américaines contre les intérêts allemands.

France Retraites

Démission de Jean-Paul Delevoye : les syndicats saluent un « homme de dialogue », l’opposition applaudit

Le « Monsieur retraites » du gouvernement a quitté son poste de haut-commissaire aux retraites, lundi, après une semaine de révélations sur ses activités et mandats non déclarés.

Source : le Monde (16 décembre)

L’affaire Delevoye tourne au scandale d’État : François Asselineau demande la démission immédiate d’Édouard Philippe

D’après le journal le Monde, les services du Premier ministre connaissaient les multiples casquettes de M. Delevoye. Le Premier ministre peut donc être tenu responsable de la situation présente.

Source : UPR (17 décembre)

Laurent Pietraszewski, député du Nord, nouveau « Monsieur retraites », a touché 71 000 euros d’Auchan en septembre 2019

Le nouveau « Monsieur retraites » du gouvernement a déclaré une somme importante à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) et a oublié en partie de déclarer ses salaires des années précédant son mandat.

Source : France 3 (18 décembre)

« Écoutez ce que je dis, ne regardez pas ce que je fais » : les élites pensent-elles se faire respecter des Français avec de tels principes ? 

Réforme des retraites : « Les professions libérales n’ont pas été entendues sur l’essentiel », déplore l’Union nationale des professions libérales

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) se positionne contre plusieurs points de la réforme des retraites.

Source : Previssima (17 décembre)

Apparemment, les professions libérales ne seront pas épargnées par cette réforme des retraites.

Conflit d’intérêts : le député Olivier Marleix saisit la HATVP sur la réforme des retraites

Le député LR souhaite faire la lumière sur la nature des liens entre le fonds de pension américain BlackRock et la réforme des retraites.

Source : le Figaro (15 décembre)

Les liens entre le fonds de pension américain BlackRock et la réforme des retraites pourraient expliquer les modalités de cette dernière. Rappelons que cette réforme est imposée par les « grandes orientations des politiques économiques » (GOPÉ) : l’UE nous entraîne de plus en plus vers une société ultralibérale, individualiste et brutale.

Une fraude d’envergure ? Des retraites françaises seraient versées à des morts au Maghreb

Ce qui est impossible en France serait courant en Afrique du Nord : à leur retour au pays, des veuves « oublient » de déclarer la mort de leur mari décédé, continuant ainsi de percevoir leur pension française, écrit Capital en se référant à une enquête.

Source : Sputnik (16 décembre)

S’il faut veiller à ce que les pensions de retraite permettent un niveau de vie décent, il faut également lutter contre les fraudes, quel que soit le pays de résidence des pensionnés.

France Politique

Municipales 2020 : quand LREM conseille à ses candidats de ne pas afficher le logo du parti

France 2 révèle que, pour ses premières élections municipales, La République en marche a distribué aux candidats, dont beaucoup sont des novices en politique, un « guide » qui conseille notamment de ne pas afficher son appartenance au parti présidentiel dans les communes où il « sous-performe ».

Source : Orange (19 décembre)

LREM conseille à ses candidats de se présenter incognito. L’étiquette LREM, qui avait fait élire de nombreux novices en politique à la députation en 2017, est donc déjà démonétisée à la suite de l’exercice du pouvoir de M. Macron.

Transparence : la Haute autorité demande à Muriel Pénicaud de renoncer à son poste d’administratrice du Forum de Davos

La fonction était bénévole, mais le risque de conflit d’intérêts est trop important.

Source : 20 Minutes (20 décembre)

Être administrateur d’une organisation impose de la représenter, même à titre bénévole. Le ministre du Travail ne peut donc pas prétendre représenter à la fois ce groupe et l’ensemble des travailleurs français. D’autant plus que le Forum de Davos est perçu par une partie de la population comme un club permettant aux puissants de ce monde de renforcer leur domination.

Les propos de Gérald Darmanin dans Match déclenchent une polémique

Gérald Darmanin explique pourquoi, selon lui, Emmanuel Macron est en difficulté sur le terrain social. « Il manque sans doute autour de lui des personnes qui parlent à la France populaire, des gens qui boivent de la bière et mangent avec les doigts. Il manque sans doute un Borloo à Emmanuel Macron », confie-t-il.

Source : Paris match (20 décembre)

Maladresse ou préjugé de classe ? M. Gérald Darmanin semble en tout cas être déconnecté des classes populaires, comme l’illustrent ses précédents propos sur les restaurants parisiens à 200 euros.

Gérald Darmanin à l’Élysée le 11 décembre. (Ludovic Marin/AFP)

France Économie

Fusion Fiat-PSA : pourquoi les Peugeot craignent de perdre le contrôle

Résumé : alors que l’annonce des termes de la fusion entre les deux groupes automobiles est imminente, des actionnaires français s’interrogent sur la répartition du contrôle de la nouvelle entité. Avec 6 % seulement du capital, les Peugeot pèseront plus de deux fois moins que la famille Elkann (14 %). Les analystes, eux, jugent l’accord déséquilibré et estiment que les actionnaires de PSA paient trop cher pour la fusion avec FCA.

Source : la Tribune (17 décembre)

La France va-t-elle encore perdre un de ses grands champions industriels ainsi que tout son savoir-faire ?

Bloomberg sanctionnée par l’AMF pour la diffusion de fausses informations

La Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé lundi à l’agence de presse Bloomberg une amende de 5 millions d’euros pour avoir diffusé en 2016 des informations financières au sujet du groupe Vinci « qu’elle aurait dû savoir fausses ».

Source : Boursorama (16 décembre)

Toutes les fausses informations ne proviennent pas de sites Internet marginaux.

La pénurie de main-d’œuvre atteint des sommets

La proportion d’entreprises ayant des difficultés de recrutement a doublé en trois ans selon les derniers chiffres de l’INSEE, passant de 10 % en 2016 à 20 % à la fin de l’année 2019. Et, pendant ce temps-là, au total des catégories A, B, C, D et E de Pôle emploi, il y a plus de 6 millions de personnes à la recherche d’un emploi !

Source : la Tribune (17 décembre)

Curieux paradoxe : cela serait-il dû à un système scolaire inadapté, à la fuite des cerveaux, aux conditions de travail peu attractives ou à ces trois facteurs ? 

« En moyenne, une baisse d’un point de pourcentage du taux de chômage s’accompagne d’une hausse de 5 points de la proportion d’entreprises signalant des pénuries de main-d’œuvre », explique l’INSEE. (Crédits : Reuters)

France Divers

Gilets jaunes : première condamnation d’un policier pour « violences volontaires »

Le CRS qui avait lancé un pavé lors d’une manifestation de Gilets jaunes le 1er mai a été condamné à deux mois avec sursis, ce 19 décembre. Trois mois avec sursis avaient été requis pour « violences volontaires » contre ce policier.

Source : RT France (19 décembre)

Le « deux poids, deux mesures » est patent.

« L’hôpital public se meurt », disent 660 médecins, menaçant de démissionner

Ils demandent « de réelles négociations pour desserrer la contrainte imposée à l’hôpital », car « la rigueur est devenue austérité, puis l’austérité, pénurie ».

Source : le Monde (15 décembre)

La destruction des services publics parvient à son terme : l’hôpital meurt, les soignants quittent la fonction publique et tout sera bientôt prêt pour proposer une miraculeuse « relève » par les intérêts privés.

Des internes de l’hôpital se rassemblent pour une marche lors d’une grève de masse à Marseille, dans le sud de la France, le mardi 10 décembre 2019. (AP photo/Daniel Cole)

Airbnb n’est pas un agent immobilier, selon la Cour de justice européenne

Airbnb est-elle un agent immobilier ou pas ? À cette question, la Cour de justice de l’Union européenne a répondu par la négative. Selon un arrêt publié ce jeudi, « la France ne peut exiger qu’Airbnb soit soumise aux règles de la profession d’agent immobilier » qui sont inscrites dans la loi Hoguet.

Source : immobilier.lefigaro.fr (19 décembre)

Après les chauffeurs de taxi face à l’entreprise Uber, après les plateformes d’achat en ligne face aux supermarchés, c’est au tour des agents immobiliers de faire face aux entreprises comme Airbnb qui, grâce aux nouveaux services proposés, parviennent à contourner les lois existantes. Les failles juridiques favorisant ces nouvelles entreprises ne risquent-elles pas de tirer, à l’avenir, les réglementations vers le bas ?

France télécom et ses trois anciens dirigeants reconnus coupables de harcèlement moral institutionnel

L’entreprise a été condamnée à une amende de 75 000 euros, la peine maximale. La justice a reconnu qu’un harcèlement moral institutionnel s’était propagé du sommet à l’ensemble de l’entreprise en 2007-2008, une période marquée par plusieurs suicides de salariés.

Source : le Monde (20 décembre)

La course à la productivité et aux privatisations à tout prix peut conduire à ce genre de gestion inhumaine et destructrice.

Brexit

Point sur le Brexit après le discours de la reine (20 décembre 2019) – par François Asselineau

François Asselineau fait le point sur le discours de la reine et sur les premières décisions de Boris Johnson après le premier vote historique de la nouvelle Chambre des communes le 20 décembre : 358 députés ont voté pour l’accord du Brexit, et 234 contre.

Source : UPR (21 décembre)

Brexit : les Européens ne veulent pas d’un concurrent déloyal à leur porte

Au lendemain des élections au Royaume-Uni, les responsables européens ont jeté les bases de la relation qu’ils souhaitent tisser avec les Britanniques. Ils craignent un dumping fiscal et social outre-Manche.

Source : l’agefi (16 décembre)

Les mauvais perdants montrent-ils les crocs ?

En chiffres : pourquoi le Royaume-Uni sortira gagnant du Brexit

La livre sterling a certes perdu de sa valeur à la suite du référendum et de la victoire du Brexit. Le 23 juin 2016, on était à 1 euro = 0,76 livre. Aujourd’hui, vendredi 13 décembre 2019, on échange 1 euro contre 0,83 livre. Cela représente une dépréciation de 9 %. Cela n’a rien d’insurmontable : rappelons que l’euro entre avril 2014 et mars 2017 s’est déprécié de 25 % sans que personne ne hurle à l’apocalypse.

Source : Valeurs actuelles (17 décembre)

Au contraire, la baisse de la livre sterling a favorisé la production sur le territoire britannique. Entre mars 2016 et mars 2017, la production manufacturière a augmenté de 2,7 %, et la production industrielle de 3,2 %. Un tel rebond n’avait pas été observé depuis 2010.

Trois ans après le référendum sur le Brexit, on attend toujours au Royaume-Uni la récession promise par les remainers !

Union européenne

Les indépendantistes catalans remportent une victoire à la Cour de justice de l’UE

La justice considère que les membres du Parlement européen sont reconnus élus européens « dès la proclamation des résultats » des élections et bénéficient, à ce titre, des immunités attachées à ce mandat. Y compris « de l’immunité de trajet » leur permettant « de se rendre (…) à la session constitutive de la nouvelle législature du Parlement ».

Source : le Figaro (18 décembre)

Quelle surprise ! L’UPR ne cesse de critiquer la promotion par l’UE des euro-régions qui, sous couvert de rapprocher la vie démocratique de l’échelon local, vise en réalité à détruire les États-nations et la résistance que ceux-ci seraient susceptibles d’opposer aux intérêts mondialisés. 

Oriol Junqueras, le 20 mai 2019. (Susana Vera/Reuters)

L’UE prolonge de six mois ses sanctions contre la Russie

Le Conseil européen a annoncé jeudi la reconduction pour six mois des sanctions infligées à la Russie après l’annexion de la Crimée, en mars 2014.

Source : la Tribune (19 décembre)

Éloigner commercialement les pays d’Europe de la Russie ne sert que les intérêts des États-Unis. La servilité des institutions européennes pousse les États membres à pratiquer une politique masochiste pour eux et humiliante pour les Russes.

Une nouvelle loi restreignant l’indépendance de la justice se profile en Pologne

Selon le projet de loi actuellement discuté au Parlement, et qui a toutes les chances d’être adopté, les juges ne pourront plus critiquer la nomination de leurs collègues ou les réformes de la justice, au risque d’être démis de leurs fonctions.

Source : Libération (21 décembre) 

Quel que soit l’avis que l’on porte sur cette nouvelle loi, force est de constater que la Pologne n’est pas souveraine pour la mettre en œuvre. Le gouvernement polonais est déjà sous la surveillance de Bruxelles en application de l’article 7 du traité sur l’Union européenne. Voilà qui devrait doucher les ardeurs des électeurs français qui souhaitent « désobéir aux traités ».

Coup de tonnerre : 47 % des Polonais seraient favorables au « Polexit », contre 45 % qui souhaiteraient rester dans l’UE

La presse polonaise met en avant le dernier sondage réalisé par Eurobaromètre qui révèle qu’il y aurait désormais une majorité relative de 47 % des Polonais qui souhaitent que leur pays sorte de l’Union européenne (le « Polexit »).

Source : UPR (17 décembre)

Toulouse. Vache folle : l’inquiétude des chercheurs toulousains

L’Europe envisage de commercialiser à nouveau des farines animales dans l’alimentation du bétail. Des chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et de l’École nationale vétérinaire de Toulouse alertent sur le risque d’un retour de la maladie.

Source : la Dépêche (18 décembre)

L’Union européenne favorise le commerce contre le bon sens et surtout contre la santé du bétail et des consommateurs.

La CDU de Merkel infiltrée par des néo-nazis

Certains membres de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), le parti de la chancelière allemande Angela Merkel, sont décrits comme appartenant à un réseau militaire occulte ayant des liens néo-nazis.

Source : EUobserver (19 décembre) – en anglais

Quel bilan pour celle qu’on cite volontiers en exemple ! Angela Merkel est responsable des progrès de l’extrême droite en Allemagne et s’accommode du retour des néo-nazis dans les pays baltes et en Ukraine.

International

L’OTAN se prépare à un « conflit militaire de grande ampleur », s’inquiète Moscou

L’augmentation en intensité des exercices de l’OTAN à la frontière russe est le signe que l’Alliance atlantique se prépare à un conflit militaire de grande envergure, d’après l’état-major russe, qui appelle l’OTAN à une reprise de la collaboration.

Source : RT France (18 décembre)

Nulle preuve n’a été donnée des ingérences russes supposées dans les affaires intérieures des pays d’Europe. La France, qui a rejoint le commandement intégré de l’OTAN en 2007, risque d’être entraînée dans un conflit qui n’est pas dans son intérêt.

La Chine a mis en service actif son deuxième porte-avions, le premier 100 % chinois

La Chine a intégré en service actif, dans sa flotte militaire, son deuxième porte-avions, le premier de conception entièrement chinoise. Il s’ajoute au bâtiment Liaoning, construit par l’ex-URSS, racheté à l’Ukraine puis rénové. À propulsion classique, il reste, technologiquement parlant, en retrait par rapport aux porte-avions américains.

Source : BFM TV (21 décembre)

L’armée chinoise progresse régulièrement en qualité et en quantité. La Chine a déjà le deuxième budget militaire au monde.

Le porte-avions chinois baptisé « Shandong », alors nommé « Type-001A », a été mis à l’eau à Dalian (nord de la Chine), en avril 2017. (STR-AFP)

Gros coup de frein sur la croissance au Chili, secoué par une crise hors normes

Le PIB chilien ne devrait progresser l’an prochain que de 0,8 %, contre 3,2 % prévus voici encore quelques mois. En cause notamment la vaste crise sociale qui dure depuis deux mois et vaut aux autorités d’être épinglées par l’ONU pour violences policières.

Source : les Échos (18 décembre)

La chute de la croissance n’est que la conséquence de la grave crise politique que traverse le pays. Après cinquante ans de néolibéralisme, et malgré la récente élection du président Piñera, les Chiliens se sont engagés dans de vastes protestations que les timides avancées constitutionnelles promises sont bien loin de calmer.

Barack Obama : « les femmes sont de meilleurs leaders que les hommes »

Si les femmes dirigeaient tous les pays du monde, il y aurait une amélioration générale du niveau de vie, a déclaré l’ancien président américain Barack Obama.

Source : BBC (16 décembre)

Trois des cinq principales entreprises d’armement états-uniennes sont dirigées par des femmes : Lockheed Martin, Northrop Grumman, General Dynamics. Une consolation pour les femmes qui reçoivent des bombes sur la tête.


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau
Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.