Revue de presse du 1er au 7 avril 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 38 min
Print Friendly, PDF & Email

L’aire d’accouchement d’urgence inaugurée à Corbançon, près du Blanc, au bord de la D925. (Radio France – Jérôme Collin)


Une aire d’accouchement d’urgence inaugurée après la fermeture de la maternité du Blanc

Depuis la fermeture de la maternité du Blanc, dans l’Indre, les habitants et les élus se mobilisent pour faire entendre leur colère. Dernière action en date : l’inauguration d’une aire d’accouchement d’urgence le 1er avril. À mi-chemin entre le poisson d’avril et une initiative très sérieuse.

Source : France bleu (1er avril)

Les coupes dans le budget de la santé entraînent des fermetures de lits d’hôpitaux par milliers, et, comme ici, des fermetures de maternités de proximité dans les zones rurales. C’est la conséquence directe des GOPÉ, qui imposent à la France une politique d’austérité. Au-delà de l’image amusante, c’est une mobilisation de la population pour faire ouvrir les yeux sur les drames qui découlent de ces fermetures, et le fait que l’on joue avec la vie des bébés à naître pour les accouchements à risque. Les européistes, en soutenant mordicus le maintien dans l’UE, ont à porter sur leur conscience la mortalité infantile qu’il génère.

France

Richard Ferrand plaide pour une « loi Macron » des territoires

Le président de l’Assemblée nationale plaide pour une « loi Macron » des territoires afin de « déverrouiller et lever les freins », estimant qu’il faut redonner aux préfets « une vraie dimension de responsables territoriaux ». Il ajoute : « Si des communes veulent s’associer, elles doivent pouvoir le faire sans contrainte ni limite. Si des départements veulent fusionner avec leur Région, il faut qu’ils puissent le faire. »

Source : le Point (2 avril)

Ferrand, comme son chef à l’Élysée, veut accélérer sur la voie de la transformation des strates administratives telle que voulue par la Commission européenne. Il s’agit de détruire les communes historiques pour les fondre dans de grosses intercommunalités. Il s’agit de faire disparaître les départements dans de grosses euro-régions qui s’en remettront directement à l’UE plutôt qu’à la France, vouée à s’effacer sur le long terme. Revoir à ce sujet la conférence sur les euro-régions.

Le Parlement veut remettre de l’ordre dans l’ouverture en soirée des commerces alimentaires

Examinée au Sénat, la loi Pacte pourrait permettre aux enseignes de distribution alimentaire d’employer du personnel après 21 heures, sans avoir à recourir au travail de nuit.

Source : le Monde (1er avril)

La tendance est encore et toujours à l’accroissement de la flexibilité du travail, alors que les salaires stagnent ou évoluent peu. Les lois Travail successives découlent à chaque fois des GOPÉ, édictant des réformes qui vont dans un sens exactement contraire aux revendications des Gilets jaunes, qui sont nombreux à ne plus arriver à joindre les deux bouts alors qu’ils triment.

Les parents réclament les organes de leurs enfants tués dans l’attentat de Nice

Les parents des victimes de l’attentat de Nice du 14 juillet 2016 réclament les organes qui avaient été prélevés de leurs enfants avant leur enterrement, selon les médias français. Une mère espère, par le biais de son histoire, apporter des modifications à la législation française en matière d’autopsie.

Source : Sputnik (4 avril)

Une actualité sordide… Espérons que les parents auront gain de cause.

Vers la vente de médicaments en grandes surfaces ?

L’Autorité de la concurrence a rendu, ce jeudi, un avis favorable à la vente des médicaments par la grande distribution. Le ministère de la Santé reste prudent sur ce sujet. Priorité pour l’instant au développement de la vente en ligne.

Source : le Parisien (4 avril)

Conformément à la dérégulation des professions réglementées exigée par la Commission européenne (demandée explicitement par les GOPÉ de 2015, voir recommandation 4), les pharmaciens vont progressivement cesser d’être une profession libérale pour devenir des salariés des grandes surfaces. Nous allons vers toujours plus de profit (art. 169 du TFUE), en particulier pour la grande distribution. Qu’adviendra-t-il de la qualité des soins ?


(LP – Olivier Arandel)

Nicolas Sarkozy entre au conseil d’administration des casinos Barrière

Déjà membre du conseil d’administration du groupe Accorhotels, l’ancien président va siéger à celui du groupe contrôlant le Fouquet’s, 17 hôtels de luxe et 33 casinos.

Source : MSN (5 avril)

Tout travail mérite salaire, dit le dicton. On s’interroge toutefois sur les « compétences » dont M. Sarkozy dispose et qui font défaut au groupe Barrière au point de conduire à son recrutement. Tout comme on s’interroge sur ce qui justifie les montants exorbitants de rémunération pour les conférences que M. Sarkozy et d’autres anciens dirigeants donnent après la fin de leurs mandats.

France – Services publics en péril

Paris : de nouveaux Transiliens interdits à la circulation à cause de nouvelles normes européennes

De nouveaux trains de banlieue commandés par la Région Île-de-France et attendus cet été pourraient être interdits à la circulation. En cause, une nouvelle norme européenne.

Source : BFM TV (2 avril)

Un milliard d’euros dépensés pour des trains qui ne sont pas utilisables à cause des directives européennes : le contribuable français a de quoi être EU-reux… En plus des contributions directes, l’UE nous coûte des milliards en réglementations tatillonnes.

ADP va investir 6 milliards d’euros juste avant sa privatisation

La société qui exploite les aéroports de Paris a annoncé son intention d’investir 6 milliards d’euros entre 2021 et 2025 pour agrandir les aéroports parisiens et répondre à une croissance attendue du trafic de 2,6 %.

Source : RT France (4 avril)

Investissement sur deniers publics, et privatisation des bénéfices : le modèle continue à faire recette pour les investisseurs qui s’acoquinent avec les traîtres au pouvoir.


Des Gilets jaunes manifestent contre la privatisation d’ADP à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le 9 mars 2019. (AFP)


Accident de Brétigny : près de 1 000 agents de maintenance manquaient

Des documents internes de la SNCF dévoilent que le réseau ferré d’Île-de-France en particulier manquait de près de 1 000 agents de maintenance pour couvrir les besoins, selon les informations du Parisien. Or le déraillement qui a fait sept morts à Brétigny est dû à une absence d’entretien des voies.

Source : Europe 1 (2 avril)

Dès 2013, l’UPR attirait l’attention sur le sous-investissement chronique dans les infrastructures clés, et particulièrement le réseau ferré en passe d’être privatisé sur injonction de l’UE. Disons-le clairement : l’austérité européenne tue et les dirigeants qui l’imposent portent une lourde responsabilité.

Le taux de suicide dans les prisons françaises est le plus élevé d’Europe

Les personnes sont davantage enclines à se suicider durant une incarcération en France que dans n’importe quel autre pays européen, d’après un rapport publié le mardi 2 avril par l’Observatoire des droits de l’homme du Conseil de l’Europe.

Source : EUobserver (2 avril) – en anglais

Encore et toujours un sous-investissement chronique qui crée des conditions de détention indignes. Pourtant, nos services publics pourraient remplir leurs fonctions si la France se libérait de l’UE : en effet, ce sont 9 milliards de contributions directes par an qui rentreraient dans les caisses de l’État, plus 4 milliards de sanctions et cofinancements obligatoires. Il faudrait y ajouter les dizaines de milliards de coûts indirects pour les entreprises résultant des directives européennes, et les dizaines de milliards récupérés sur l’évasion fiscale, qu’il est interdit de contrôler aujourd’hui à cause de la libre circulation des capitaux (art. 63 du TFUE).

France – Européennes

François Asselineau au sujet du débat de jeudi sur les élections européennes : « Le Frexit va être le cœur de la campagne pour les élections européennes »

François Asselineau se réjouit qu’un débat pluraliste se soit tenu ce jeudi 4 avril sur France 2 et sur France inter. De l’avis même des organisateurs, la présence du président de l’UPR, qui avait été controversée, a permis de rendre le débat franchement vivant, intéressant et contradictoire. Il est primordial, ne serait-ce que pour des raisons de démocratie et de pluralisme, que les Français puissent entendre un son de cloche radicalement nouveau et différent de celui des européistes, également lors des prochains débats.

Source : UPR (5 avril)


François Asselineau joue du violon pendant le débat pendant que Nicolas Dupont-Aignan promet de renégocier tous les traités avec les partenaires européens.


Macron prié de ne pas venir au premier meeting de campagne de LREM samedi

Le président souhaitait faire une apparition au premier grand meeting de la majorité présidentielle avant le premier tour des élections européennes. On le lui a déconseillé.

Source : le Parisien (31 mars)

Macron est-il devenu si impopulaire qu’on ne veut pas de lui jusque dans les meetings de La République en marche ?

France – Gilets jaunes et grand débat

Loi anti-casseurs et Gilets jaunes : le Conseil constitutionnel inflige un camouflet au gouvernement

Les préfets ne pourront pas interdire à des Gilets jaunes de manifester. Le Conseil constitutionnel a considéré ce jeudi 4 avril que la mesure prévue dans la loi anti-casseurs portait « au droit d’expression collective des idées et des opinions une atteinte qui n’est pas adaptée, nécessaire et proportionnée ».

Source : Marianne (4 avril)

Le Conseil constitutionnel a supprimé une dérive autoritaire du régime de Macron : le fait de remettre à une autorité administrative le droit d’interdire à une personne de manifester. Ce droit restera entre les mains du pouvoir judiciaire.

Gilets jaunes : Facebook dit ne pas avoir trouvé de signe d’ingérence étrangère

Les autorités françaises s’inquiétaient du rôle éventuel d’une puissance étrangère qui aurait pu, en sous-main, instrumentaliser la contestation.

Source : le Monde (5 avril)

Après avoir découvert que les méchants Russes n’étaient pas intervenus dans l’élection américaine en collusion avec Donald Trump, les Français apprennent aujourd’hui qu’ils ne sont pas non plus à l’origine du mouvement des Gilets jaunes. Les médias vont-ils enfin reconnaître leurs erreurs ?

Face aux Gilets jaunes, échec total du rassemblement des « foulards rouges » à Paris

Une cinquantaine à peine de participants se sont rassemblés place de la Bastille ce dimanche, à l’appel des « foulards rouges ». Un échec pour le mouvement construit en opposition aux Gilets jaunes.

Source : France 3 (7 avril)

La comparaison entre la mobilisation des « foulards rouges » et celle des Gilets jaunes est cruelle : on voit clairement que le soutien populaire à Emmanuel Macron est infime.


Grande manifestation des « foulards rouges » sur la place de la Bastille à Paris.
(V. Delahautemaison – France 3 Paris IDF)


6 % des Français pensent que le grand débat national est un succès

Un sondage de l’institut Elabe révèle que le soutien aux Gilets jaunes, loin de s’essouffler, reste important parmi la population française. À l’inverse, le grand débat national appelé de ses vœux par l’exécutif peine à convaincre.

Source : RT France (3 avril)

La défiance des Français envers ce gouvernement est massive : 63 % d’entre eux estiment en effet qu’« Emmanuel Macron et l’exécutif en général ne tiendront pas compte des différents points de vue que ce grand débat aura permis d’exprimer ». Une opinion tout à fait fondée quand on voit la destination que M. Macron a réservée à la consultation menée par Jean-Louis Borloo sur les banlieues : la poubelle.

Le grand débat a coûté 12 millions d’euros

Le grand débat national, dont la première restitution est attendue lundi, a coûté environ 12 millions d’euros, a annoncé ce jeudi Sébastien Lecornu, l’un des ministres coordonnateurs de ce grand débat, lors d’une audition devant les sénateurs.

Source : le Dauphiné (5 avril)

Ce coût très important ne serait pas un scandale si ce grand débat avait été une réelle consultation populaire. Malheureusement, ce grand débat n’est qu’une énorme opération de relations publiques au bénéfice du gouvernement LREM, comme l’a expliqué Chantal Jouanno.

France – La République en mensonges

Un député LREM trouve normal de « ne pas dire la vérité » pour « donner de l’espérance aux Français »

Lors d’un débat sur Cnews portant sur les propos polémiques tenus dans le passé par la nouvelle porte-parole du gouvernement, un député LREM a estimé que les dirigeants ne devaient « pas dire la vérité », car la population avait besoin d’« espérance ».

Source : RT France (2 avril)

Ne pas dire la vérité aux Français « pour leur bien », c’est les traiter comme des enfants. La démocratie se nourrit de la vérité, et le succès grandissant de l’UPR le prouve.

Loi contre les fake news : Twitter bloque une campagne du gouvernement

Une campagne du ministère de l’Intérieur incitant à voter aux élections européennes a été refusée par Twitter, qui avance le risque d’enfreindre la nouvelle loi française contre les fausses nouvelles (fake news), a-t-on appris mardi auprès du gouvernement.

Source : le Point (2 avril)

Tel est pris qui croyait prendre !

SDF : Blanche Gardin refuse d’être décorée, accusant Macron de ne pas tenir ses promesses

L’humoriste Blanche Gardin refuse d’être nommée à l’ordre des Arts et des Lettres, dans une lettre adressée mercredi à Emmanuel Macron, où elle explique ne pas vouloir être honorée par un gouvernement qui ne tient pas ses promesses vis-à-vis des SDF.

Source : Libération (3 avril)

On peut être humoriste et avoir la tête sur les épaules. Il est en effet de salubrité publique de mettre M. Macron face à ses responsabilités : sa promesse de loger tous les SDF n’a pas été suivie d’effet et il est bon de le rappeler.


L’humoriste Blanche Gardin.


Portraits de Macron décrochés et reporters convoqués par la police : est-on encore libre d’informer ?

Dans la Sarthe, deux journalistes qui avaient couvert les décrochages de portraits du président ont été convoqués par la police. L’un d’eux est soupçonné d’avoir « commis ou tenté de commettre l’infraction de vol en réunion ». Le début de la censure ?

Source : RT France (3 avril)

La liberté de la presse française, déjà menacée, s’amoindrit encore sous la Macronie…  

« L’euro est un vrai succès populaire », s’extasie le gouverneur de la Banque de France

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a présenté ce mardi 2 avril sa « Lettre au président de la République », dans laquelle il revient cette année sur les vingt ans de la monnaie unique européenne.

Source : Marianne (2 avril)

De par sa position, ne connaît-il pas ce qu’évoque l’UPR dans ses conférences sur l’euro et en particulier la problématique de la divergence des soldes Target2 ? En outre, que pensent les Français et les Gilets jaunes de l’incidence de l’euro sur leur pouvoir d’achat ?

Brexit

L’ex-gouverneur de la Banque d’Angleterre préfère un no deal

À la suite du troisième rejet par la Chambre des communes de l’accord sur le Brexit, l’économiste Mervyn King, qui a été gouverneur de la Banque d’Angleterre de 2003 à 2013, a estimé que la solution d’un no deal, autrement dit d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord, serait la meilleure solution.

Source : le Figaro (29 mars)

Face aux tergiversations à n’en plus finir d’une classe politique britannique majoritairement anti-Brexit, qui refuse d’accepter le vote des Britanniques, l’idée d’une sortie sans accord est en train de s’imposer et est d’ailleurs massivement relayée par les manifestants Brexiteurs. Contrairement à ce que l’on voudrait faire croire, ça n’est pas et ne sera pas une catastrophe.

Corbyn promet d’empêcher un Brexit sans accord : « Il en va de ma responsabilité »

Le leader du parti d’opposition travailliste a accepté de rencontrer Theresa May pour parler du Brexit et « éviter une sortie catastrophique sans accord ».

Source : Express.co.uk (3 avril) – en anglais

Traduisons : il va de la responsabilité du leader du parti travailliste de faire en sorte que le Brexit soit mou, et que les Britanniques se retrouvent donc encore longtemps pieds et poings liés au Marché unique et aux règles de l’UE. Il va donc de sa responsabilité de piétiner le résultat du référendum britannique. Que May donne à Corbyn toute latitude pour agir relève ainsi de la haute trahison.


Jeremy Corbyn, fossoyeur de la démocratie britannique. (AFP)


May demande un report au 30 juin, Tusk suggère jusqu’à un an

La Première ministre britannique Theresa May a demandé vendredi un report du Brexit jusqu’au 30 juin pour tenter de surmonter la crise politique au Royaume-Uni, le président du Conseil européen Donald Tusk suggérant de son côté un report « flexible » d’un an maximum.

Source : le Point (6 avril)

De reports en « votes de la dernière chance », le Brexit – ou plutôt le refus de mettre en œuvre le Brexit – confine au ridicule. Ces reports laissent présager que les Britanniques doivent en dernière minute participer aux élections européennes, ouvrant la porte – pourquoi pas ? – à cinq ans de plus de présence du Royaume-Uni dans l’UE. De part et d’autre de la Manche, la démocratie est maltraitée : que Français Frexiteurs et Britanniques Brexiteurs se soient promis un mutuel soutien le 29 mars dernier est dans ce cadre d’une première importance.

Union européenne

L’Europe ne fait plus rêver les Français, seuls 29 % y voient « une source d’espoir »

Une enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour France info et le Figaro révèle que l’Europe est jugée inefficace dans les domaines de l’immigration, de l’emploi, de la lutte contre le terrorisme ou encore de l’environnement.

Source : France info (4 avril)

Confrontés à une vie quotidienne de plus en plus difficile, et même s’ils ne savent pas toujours exactement pourquoi, les Français, et tout particulièrement les Gilets jaunes, commencent à faire le lien entre la recrudescence de leurs problèmes et la ligne politique dictée par l’Union européenne.

L’actu en capitales : le pape estime que Tsipras mérite le prix Nobel

Le pape François estime qu’Alexis Tsipras mérite le prix Nobel de la paix pour sa position dans la crise des réfugiés. « J’ai parlé un jour à un homme politique, un homme que je respecte et je dirai son nom : Alexis Tsipras […]. Il m’a parlé du fond du cœur et m’a dit cette phrase : “Les droits de l’homme passeront avant les accords.” Cette phrase mérite le prix Nobel », a-t-il déclaré.

Source : Euractiv (2 avril)

Alexis Tsipras, en dépit de ses déclarations faussement courageuses, a capitulé en rase campagne devant la Troïka de l’Union européenne. Il a trahi l’espoir de tous les démocrates dans le monde et de tout un peuple qui souffre toujours plus de l’austérité bruxelloise. Avec ces déclarations « humanistes », il ne cherche qu’à redorer son image. Que la hiérarchie catholique soutienne (depuis longtemps) la construction européenne est une chose, mais il ne faudrait prendre ni les citoyens ni les croyants pour des imbéciles.


Le pape François en compagnie d’Alexis Tsipras en 2016. (AFP – Louisa Gouliamaki)


Israël

En Israël, arrêter des enfants est devenu normal

Des soldats israéliens pénètrent sans autorisation dans une école palestinienne de la ville de Khalil (Hébron), en territoire occupé, et arrêtent un enfant de 7 ans pour « avoir jeté des pierres sur des colons ».

Source : CNN (1er avril)

La minorité pénale est à 12 ans, mais qu’à cela ne tienne. Le quotidien des Palestiniens est rendu infernal par ces scènes quotidiennes d’un colonialisme israélien tout à fait illégal par rapport aux résolutions de l’ONU.

Des fake news pro-Netanyahou diffusées en masse sur les réseaux sociaux

Une étude mentionne la multiplication de contenus mensongers sur Twitter et Facebook, concernant les opposants au Premier ministre israélien. Les élections législatives auront lieu le 9 avril prochain.

Source : BFM TV (1er avril)

Israël a la deuxième armée du monde pour la cyberguerre, juste derrière les États-Unis (mais en étroite collaboration avec eux). Julian Assange et Edward Snowden ont révélé l’ampleur de ces activités. Que le gouvernement Netanyahou profite de ces « mauvaises habitudes » pour tenter de se faire réélire n’est pas vraiment surprenant. Voilà un exemple supplémentaire de démocratie malade dans le monde occidental.


Affiche de Benyamin Netanyahou. (Jack Guez – AFP)


Divers

Nouveau Levothyrox : une étude donne raison aux patients

Deux ans après les premiers signalements d’effets indésirables attribués à la nouvelle formule du Levothyrox, un médicament contre les troubles de la thyroïde, une étude publiée aujourd’hui donne raison aux plaintes déclarées par des dizaines de milliers de patients.

Source : Paris match (4 avril)

Les pratiques utilisées au niveau de l’Union européenne en ce qui concerne les produits pharmaceutiques (objectifs de rentabilité plutôt que la protection du consommateur, art. 169 du TFUE) déteignent peu à peu en France.

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel, la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :