Revue de presse du 21 au 27 octobre 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 30 min
Print Friendly, PDF & Email

Ursula von der Leyen à Bruxelles, le 18 octobre. (Olivier Matthys – AFP)


Commission européenne : Ursula von der Leyen veut des Allemands partout

La présidente de la Commission n’a toujours pas constitué son cabinet, refusant tout conseil de l’équipe en place et ne faisant nullement confiance aux non-Allemands.

Source : Libération (21 octobre)

Menacée par le Brexit, les budgets austéritaires, l’euro défaillant, la corruption et les dérives autoritaires, l’Union européenne est en pleine nécrose. Sur le départ, Angela Merkel, la véritable patronne, a demandé à Ursula von der Leyen de faire en sorte que l’Allemagne soit aux commandes dans tous les secteurs, pour essayer de maintenir le malade en vie. Un acharnement thérapeutique que même Jean Quatremer perçoit désormais.

France – Politique

La scandaleuse décision du conseil Constitutionnel. Réaction de François Asselineau

L’UPR a saisi le Conseil constitutionnel pour lui demander de se prononcer sur la constitutionnalité du seuil de 5 % aux élections européennes. La réponse du Conseil constitutionnel est commentée par François Asselineau.

Source : UPR (26 octobre)

Philippe répond « Venezuela » à une députée insoumise qui l’attaque sur la pauvreté

« J’ai bien entendu votre question pleine de nuances et de précisions : je voulais vous confirmer qu’en effet vous et nous étions déterminés à ce que la France ne devienne jamais le Venezuela. » 

Source : Huffington Post (22 octobre)

Technique politicienne habituelle : cette réponse hors-sujet du Premier ministre lui permet de ne pas répondre à la question légitime que pose cette députée sur la pauvreté.

Le conseiller d’Édouard Philippe, Sandro Gozi, démissionne de Matignon

L’ancien secrétaire d’État italien devenu conseiller d’Édouard Philippe, Sandro Gozi, a annoncé mercredi 23 octobre sa démission, après avoir été soupçonné d’avoir travaillé avec le gouvernement maltais tout en étant à Matignon.

Source : l’Express (23 octobre)

La déontologie à géométrie variable d’un éphémère conseiller de la Macronie.

Sandro Gozi le 25 septembre 2017. (Picture-Alliance – AFP)


SNCF : Facebook restreint les comptes des syndicats SUD Rail et CGT Cheminots

Depuis le 18 octobre, premier jour d’arrêt de travail surprise des conducteurs de la SNCF, le réseau social Facebook a restreint et même bloqué certains comptes de SUD Rail et de la CGT Cheminots.

Source : le Parisien (22 octobre)

Où l’on constate que Facebook n’est pas neutre politiquement, et permet au gouvernement de mener une politique liberticide.

Pire que Sylvie Goulard : Thierry Breton ! Réaction de François Asselineau

Thierry Breton est le candidat pour le poste de commissaire européen français, après l’échec de la candidature de Sylvie Goulard. François Asselineau revient sur le personnage.

Source : UPR (27 octobre)

France – Économie

General Electric : les salariés votent pour le plan de sauvegarde de l’emploi de la direction

Les salariés de General Electric venus participer à l’assemblée générale organisée par la CFE-CGC et Sud à Belfort ont voté massivement pour le plan de sauvegarde de l’emploi présenté par la direction jeudi dernier. 307 emplois seront épargnés et 12 millions d’euros d’économie devront être réalisés.

Source : France 3 (21 octobre)

Tant mieux pour les emplois sauvés. Cela ne doit pas faire oublier la trahison de la vente d’Alstom à General Electric permise par un certain Macron.

« L’agribashing est devenu l’arbre qui cache les vrais problèmes des agriculteurs » 

Lassés de la dégradation de leur image, des agriculteurs sont redescendus dans la rue ce mardi 22 octobre à l’appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs. Mais deux autres syndicats agricoles regrettent l’importance donnée à « l’agribashing », au détriment selon eux des problèmes concrets rencontrés par la profession.

Source : Marianne (23 octobre)

Les agriculteurs français sont pris en étau. Entre la population qui attend une agriculture de qualité et les traités européens qui leur imposent une productivité toujours plus grande. Ceci est fait en les mettant en concurrence frontale avec des pays à bas coûts de production et avec des exigences de qualité moindres.

SNCF : les inquiétantes leçons d’un accident « exceptionnel » de TER en 2015

Après un premier accident en 2015, ce modèle de TER avait fait l’objet d’améliorations techniques. Ce qui n’a pas empêché un nouveau grave problème de sécurité à Saint-Pierre-sur-Vence (Ardennes) la semaine dernière.

Source : le Parisien (23 octobre)

Alors que certains usagers mis en avant par les médias critiquaient le mouvement des cheminots, il est intéressant de creuser les raisons profondes de cet accident. L’arrêt « sauvage » est dû à des défauts connus et non résolus sur ce type de matériel qui, à terme, pourraient mettre en danger des centaines de passagers. Les cheminots français sont attachés à assurer la sécurité des passagers qu’ils transportent, c’est-à-dire majoritairement leurs concitoyens.

Serqueux (Seine-Maritime), le 20 octobre 2015. Il y a 4 ans, ce train avait percuté deux vaches avant de devenir incontrôlable. (DR)


Droits voisins : la presse française porte plainte contre Google

L’Alliance de la presse d’information générale, en conflit avec Google sur l’application du droit voisin, a annoncé ce jeudi un dépôt de plainte devant l’Autorité de la concurrence. Le droit voisin, instauré par une directive européenne adoptée en début d’année, doit permettre aux éditeurs de presse de négocier avec les géants du numérique une rémunération, en contrepartie de la réutilisation de leurs contenus sur Internet.

Source : 20 Minutes (24 octobre)

Remarquons pour une fois une bonne directive européenne, qui vise à redistribuer une partie des bénéfices énormes des GAFAM vers la presse locale.

France – Divers

Macron à Mayotte : les pompiers n’assureront pas la sécurité de l’avion présidentiel

En solidarité avec leurs collègues « victimes de jets et bombes lacrymogènes » lors de la mobilisation à Paris le 15 octobre dernier, les sapeurs-pompiers n’ont pas assuré la sécurité lors de atterrissage d’Emmanuel Macron en déplacement à Mayotte.

Source : le Dauphiné (21 octobre)

On peut saluer la détermination de ces pompiers qui sont décidés à ne pas laisser passer les consignes violentes données par le gouvernement à leur endroit, lors de leur manifestation à Paris.

Une université annule une conférence de Sylviane Agacinski sur la GPA en raison de « menaces »

La philosophe déplore « une forme de terreur intellectuelle qui affecte gravement l’état du débat public ».

Source : le Figaro (24 octobre)

Est-il encore possible de débattre publiquement du bien-fondé des réformes voulues par le gouvernement ? L’université ne s’honore pas d’avoir cédé à une poignée d’individus violents. La République ne doit pas être en proie au chantage du premier groupe de pression venu.

La philosophe Sylviane Agacinski. (François Nascimbeni – AFP)


Travail de nuit : le gouvernement réfléchit à un assouplissement des règles

Le gouvernement souhaite permettre aux enseignes de supermarchés d’ouvrir leurs portes jusqu’à minuit. La CGT dénonce une nouvelle précarisation de l’emploi.

Source : France info (24 octobre)

En marche vers le XIXe siècle.

Gilets jaunes

Macron est accueilli par une grève générale à La Réunion, fief des Gilets jaunes en outre-mer

Une grève générale pour accueillir le chef de l’État. Pour la première visite d’Emmanuel Macron en tant que président à La Réunion, l’ensemble des syndicats de la péninsule [sic] ont lancé un appel à la mobilisation.

Source : BFM TV (23 octobre)

Les Français ont la mémoire longue, surtout ceux de l’Outre-mer. Les Réunionnais ont bien compris que le gouvernement Macron répondait à leur souffrance par de la com’ et du maquillage. Gageons que leur colère froide se traduira dans les urnes lors des prochaines élections.

[NB: l’UPR invite BFM TV à vérifier que la Réunion est bien une île et non une péninsule.]

Des Gilets jaunes à La Réunion, le 24 novembre 2018. (Richard Bouhet – AFP)


Budget de la Sécu 2020 : les députés votent la non-compensation des mesures Gilets jaunes

L’État ne compensera pas pour la Sécurité sociale, acté par 89 voix contre 42, les mesures décidées en décembre dernier durant la crise des Gilets jaunes.

Source : le Parisien (23 octobre)

« D’une certaine façon, vous faites payer aux Gilets jaunes ce que vous leur avez donné il y a quelques mois. Cela me fait penser à cette citation d’Alphonse Allais, “il faut prendre l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire, chez les pauvres” », a ainsi déclaré l’élu Les Républicains, Philippe Gosselin.

Un élu chilien justifie l’usage de la force en prenant pour exemple Macron avec les Gilets jaunes

La façon dont Emmanuel Macron a géré la crise des Gilets jaunes semble considérée comme exemplaire pour un sénateur membre de la majorité du président Sebastian Pinera, qui a comparé la situation chilienne avec celle de la France.

Source : RT France (23 octobre)

La France, modèle mondial de répression dictatoriale. Triste renversement de l’histoire…

Royaume-Uni

Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, accusé d’espionnage par Washington et menacé d’extradition vers les États-Unis, a semblé désorienté lors de sa première apparition en public depuis six mois, bredouillant lors d’une audience à Londres.

Source : l’Express (21 octobre)

Julian Assange a été victime, pendant sa détention, de mauvais traitements physiques et psychologiques assimilables à de la torture. Le but est de l’empêcher d’assurer sa défense et de salir son image aux yeux de l’opinion publique. L’UPR renouvelle au gouvernement français sa demande de lui assurer l’asile politique.

Des manifestants devant le tribunal de Westminster demandent la libération de Julian Assange, le 21 octobre 2019 à Londres (afp.com – Isabel Infantes)


Brexit : malgré l’incertitude, les entreprises françaises prennent pied outre-Manche

Après une période d’attentisme, les entreprises françaises regardent les opportunités de rachat ou d’investissement outre-Manche. La baisse de la livre sterling, le repli des Britanniques sur leur marché domestique et l’incertitude du Brexit les motivent. Exemples avec Winncare, id verde ou Opteven, qui ont fait main basse sur des cibles britanniques.

Source : les Échos (22 octobre)

Le Brexit est un problème politique (pour les européistes), et une opportunité économique (pour les Britanniques).

Brexit : le speaker de la Chambre des Communes prive Johnson d’un nouveau vote

Le président de la Chambre, John Bercow, a refusé que le gouvernement puisse soumettre aux députés l’accord de Brexit conclu le jeudi précédent avec Bruxelles. Un nouveau revers pour Boris Johnson.

Source : les Échos (21 octobre)

Les députés britanniques ont adopté en deuxième lecture l’accord de Brexit. Mais la sortie de l’UE le 31 octobre n’est pas garantie

Approuvé à 329 pour (299 contre), le premier vote représente un soutien crucial pour à l’accord, mais le rejet de l’emploi du temps proposé par le gouvernement à 322 voix contre (308 pour) est une sérieuse épine dans le pied de Boris Johnson, puisqu’il compromet les chances d’une sortie de l’Union européenne avec accord le 31 octobre.

Source : l’Obs (22 octobre)

La situation sur le Brexit évolue rapidement chaque jour. À la suite de cela, Boris Johnson s’est résigné à devoir demander à l’UE un court délai pour permettre l’étude de l’accord, et a demandé des élections anticipées pour le 12 décembre. Un nouveau report du Brexit serait un affront de plus à la démocratie britannique, et un risque pour la stabilité du pays.

Brexit : Tusk recommande aux Vingt-Sept d’accepter un nouveau report pour éviter un « no deal » 

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déclaré mardi qu’il allait préconiser aux Vingt-Sept d’accepter un nouveau report du Brexit pour éviter le risque d’un « no deal ».

Source : la Tribune (22 octobre)

En vertu de la règle de l’unanimité, si un seul pays membre vote contre le report, Boris Johnson aura le droit de faire sortir le Royaume-Uni de l’UE sans accord. On comprend la « recommandation » fébrile de Donald Tusk.

Union européenne

« Un message à la Russie » : les États-Unis déplacent des troupes et des chars en Lituanie

Des dizaines de chars Abrams et de blindés Bradley ainsi que 500 soldats sont arrivés, dans le cadre d’une opération dissuasive adressée à la Russie.

Source : l’Express (21 octobre)

Les États-Unis deviennent de plus en plus agressifs envers la Russie, et tristement l’UE applaudit… 

L’armée américaine décharge du matériel de combat lourd près de la base militaire de Pabrade, en Lituanie, le 21 octobre. (AFP)


La Lituanie veut acquérir six hélicoptères UH-60M Black Hawk auprès des États-Unis

Le choix en faveur du Black Hawk a été influencé par la composante terrestre de la Garde nationale de Pennsylvanie, qui est liée par un partenariat avec les forces lituaniennes depuis 26 ans.

Source : Opex 360 (21 octobre)

Après la Lettonie, la République tchèque, la Slovaquie, la Grèce, la Croatie et la Pologne, voici que la Lituanie va commander des hélicoptères militaires américains, plutôt que de jouer le jeu très théorique de la solidarité européenne.

Retraite : l’Allemagne songe à repousser l’âge de départ à plus de 69 ans

Après avoir acté le relèvement de l’âge de départ à 67 ans, l’Allemagne devrait le repousser à 69 ans et quatre mois pour faire face au déclin démographique selon les calculs de la Banque centrale allemande.

Source : BFM TV (21 octobre)

Si les élites allemandes profitent de l’UE pour s’enrichir et étendre leur influence économique et géopolitique, les premières victimes de cette politique sont les travailleurs allemands eux-mêmes, toujours davantage mis à contribution et paupérisés. Les récents succès électoraux de l’extrême droite traduisent ce malaise, dans un pays dont la démographie est en crise profonde.

Le Parlement européen a-t-il « réécrit l’histoire » de la Seconde Guerre mondiale ?

Le Parlement européen est accusé de « réécriture de l’histoire » depuis l’adoption, le 19 septembre, d’une résolution sur « l’importance de la mémoire européenne pour l’avenir de l’Europe ». « Déshonneur », « révisionnisme historique », « manipulation »… Ce texte, qui évoque principalement les crimes commis sous les régimes nazi et soviétique, a été vivement critiqué ces dernières semaines.

Source : le Monde (19 octobre)

Voici le texte réel. On y lit en particulier (art. 14) « qu’en adhérant à l’Union européenne et à l’OTAN, les pays d’Europe centrale et orientale ont […] pu retourner dans le giron de l’Europe libre et démocratique ». Quand l’on dit que l’Europe est libre et démocratique, alors effectivement cela veut dire que l’on est prêt à toutes les contre-vérités !

Budget 2020 : l’UE demande des clarifications à la France et l’Italie

La France ne ferait rien pour améliorer l’état de ses finances et de sa dette publique. C’est ce que dénonce l’Union européenne, qui demande des clarifications.

Source : le Point (22 octobre)

La France a beau tenter de « rassurer » Bruxelles, les Français savent à quoi s’en tenir : toujours plus d’austérité en perspective. Bruno Lemaire et Pierre Moscovici jouent au duo éculé du bon et du mauvais flic, mais leur mauvais film n’intéresse plus personne.

Monde

Syrie : la Turquie met fin à son offensive, un accord conclu avec la Russie pour contrôler la frontière

Les forces kurdes s’étant retirées des zones frontalières, la Turquie a annoncé qu’elle ne reprendrait pas son offensive militaire. Un accord a été conclu entre Erdogan et Poutine pour le contrôle par les deux pays d’une majeure partie de la frontière turco-syrienne.

Source : BFM TV (23 octobre)

La Russie veille à faire respecter le principe de la souveraineté pleine et entière de la Syrie sur l’intégralité de son territoire. Elle s’est également engagée à autoriser la Turquie à assurer la sécurité de sa frontière. Une attitude constructive et équilibrée qui renforce la réputation de sa diplomatie dans la région et le monde entier.

Poutine a réuni toute l’Afrique dans la ville russe de Sotchi

Le premier sommet Russie-Afrique est considéré comme un événement de politique internationale grandiose. Il a réuni pratiquement tous les leaders de l’un des plus grands continents du monde.

Source : Sputnik (23 octobre)

Fort des succès récents de sa diplomatie, Poutine offre aux différents responsables africains des partenariats en matière de sécurité, certes, mais aussi de commerce et d’éducation. Ces alliances alternatives à celles qui les lient aux pays du G7 et à la Chine ne peut que bénéficier aux pays concernés, en renforçant leur indépendance. 

(Sputnik)


Israël : Netanyahou renonce à former un gouvernement

Le Premier ministre israélien, chef du parti nationaliste Likoud, rapporte avoir échoué à former un nouveau gouvernement et y renonce. Son rival, le militaire centriste Benny Gantz, dispose de 28 jours pour ce faire.

Source : RT France (21 octobre)

Netanyahou aura été le Premier ministre ayant le plus longtemps exercé le pouvoir. Il a vidé de sa substance le processus de paix d’Oslo, a renforcé dans la société israélienne les orientations néolibérales, religieuses et sécuritaires et paie peut-être le prix de son aventurisme géopolitique (notamment son obsession anti-iranienne). Benny Gantz saura-t-il présenter une alternative crédible ?

Bolivie : Evo Morales officiellement réélu président dès le premier tour, mais la contestation continue

Il est déclaré vainqueur par le Tribunal suprême électoral, alors que des soupçons de fraude pèsent sur le dépouillement des bulletins.

Source : le Monde (25 octobre)

L’opposition néolibérale et pro-américaine, qui ronge son frein depuis tant d’années, n’accepte pas sa défaite. Elle envisage des moyens non électoraux pour retirer du pouvoir un gouvernement qui pratique une politique d’inclusion sociale et d’indépendance nationale.


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :