Revue de presse du 25 février au 3 mars 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 36 min
Print Friendly, PDF & Email
Capsules de bouteilles de Coca-Cola aux couleurs de l’Union européenne. (Foodwatch)


Coca-Cola sponsorise la présidence de l’UE, Foodwatch dénonce une « collusion »

L’ONG Foodwatch dénonce le « partenariat » de Coca-Cola avec la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, un conflit d’intérêts potentiel selon elle.

Source : l’Obs (26 février)

L’Union européenne serait au service des multinationales et des lobbys plutôt que des peuples ? Ça alors ! Étonnant, non ?

France – Services publics

La Banque postale veut alléger ses effectifs

La filiale de La Poste veut faire « plusieurs centaines de millions d’euros d’économies » au cours des prochaines années. Elle entend remplacer « le moins possible » les départs à la retraite.

Source : les Échos (26 février)

Noam Chomsky, dans La Fabrique du consentement, explique comment faire accepter la privatisation d’un service public. Il suffit de baisser lourdement son financement : à la suite de cela, il commence à dysfonctionner, ce qui permet de faire passer l’idée que ce sera mieux dans le privé ! La privatisation des services publics, ça découle de l’article 106 du TFUE.

L’étrange obstination à vouloir privatiser Aéroports de Paris

Le processus de privatisation doit débuter la semaine prochaine avec l’adoption définitive de la loi PACTE à l’Assemblée nationale. Et il comporte encore de nombreuses zones d’ombre et pose de nombreuses questions.

Source : France culture (28 février)

Il apparaît clairement que l’argumentation du gouvernement pour justifier la privatisation d’Aéroports de Paris ne tient pas debout : il s’agit de priver l’État d’une source pérenne de dividendes pour investir le produit de la vente dans des participations boursières risquées : c’est le contraire d’une gestion en bon père de famille. L’austérité jusqu’au-boutiste et la vente des bijoux de famille de notre pays, qui en résulte, sont les conséquences des GOPÉ dictées par Bruxelles.

Macron à Versailles, Larcher à Rambouillet… Les gardes statiques font craquer les policiers

Les syndicats de police dénoncent une situation pesante pour leurs collègues obligés de garder la résidence secondaire du président de la République chaque week-end.

Source : le Parisien (1er mars)

La police a obtenu quelques augmentations à la marge grâce à la mobilisation des Gilets jaunes, mais les conditions de travail restent toujours aussi problématiques, que ce soit au sujet des moyens financiers ou du manque de considération pour les femmes et les hommes qui ont besoin de repos de temps à autre. Pour commencer, cela aiderait si Macron, plutôt que de considérer la police comme son jouet, la traitait comme l’institution censée faire régner l’ordre et la justice dans la République.

Versailles. Six policiers sont mobilisés à l’extérieur de La Lanterne chaque fois que le président de la République s’y rend. (LP – Thomas Samson)

Contrôle des chômeurs : les agences Pôle emploi sous tension

Les intrusions d’usagers mécontents dans les agences Pôle emploi se multiplient et génèrent de la casse.

Source : Boursorama (25 février)

Ces événements sont un signe que l’exaspération des demandeurs d’emploi augmente dans notre pays. La meilleure façon de faire baisser le chômage n’est pas de durcir les contrôles sur les chômeurs, mais de quitter l’euro, qui tue l’industrie française. C’est ce pour quoi l’UPR milite depuis des années.

Débordés, les agents des CAF sommés de traiter les dossiers de primes d’activité… au détriment des minima sociaux

Dans toute la France, les caisses d’allocations familiales se disent dans l’incapacité de traiter toutes les demandes. En cause, l’afflux sept à quinze fois supérieur provoqué par la hausse de la prime d’activité décidée par Emmanuel Macron. Pour limiter les dégâts, certaines agences décident de fermer leur boîte mail, voire leur accueil.

Source : Marianne (1er mars)

L’impression que cela donne est que le prince a décidé l’augmentation de cette prime d’activité sans aucunement considérer sa faisabilité technique. Ce n’est évidemment pas avec des services publics sabrés (conséquence de notre appartenance à l’UE) que l’on peut traiter une telle augmentation de demandes de la part des usagers.

France – Emplois privés

Bruno Le Maire : « Il faut se battre pour chaque emploi industriel menacé »

Interpellé sur le sort de l’usine Ascoval, le ministre de l’Économie défend son bilan en matière de préservation des emplois industriels. Bruno Le Maire veut aller « plus loin » dans la baisse des « impôts de production ». Et il défend un plan ambitieux pour construire une Europe des batteries.

Source : les Échos (26 février)

Manifestement, n’est pas d’Artagnan qui veut : Bruno Le Maire veut se faire passer pour le défenseur de l’industrie française, mais son épée est en mousse ! Tant que la France sera ligotée par les traités européens qui empêchent tout contrôle des mouvements de capitaux (art. 63 du TFUE), les ministres ne pourront rien contre les fermetures d’usines et les délocalisations.

Les pharmaciens bientôt autorisés à prescrire certains médicaments

Un nouvel amendement devrait autoriser les pharmaciens à délivrer certains médicaments pour de petites urgences et en cas d’indisponibilité du médecin traitant. Avec ces règles plus strictes, le texte devrait cette fois passer l’épreuve des syndicats de médecins et des députés.

Source : l’Alsace (28 février)

Ainsi, l’industrie pharmaceutique engrangera davantage de bénéfices au détriment du malade, qui pourra avoir accès à des médicaments qu’un médecin aurait pu juger trop dangereux (avec la connaissance du dossier médical du patient), et au détriment du métier de médecin. La santé inscrite dans le grand marché européen, c’est l’article 169 du TFUE.

Safran : l’histoire incroyable d’un industriel français qui veut créer deux usines en France mais n’y parvient pas

Le groupe aéronautique français veut ouvrir deux usines dans l’Hexagone mais ne parvient pas à trouver de lieux favorables en raison notamment de difficultés administratives. Son directeur général, Philippe Petitcolin, se demande même s’il n’y a pas plus d’appétit pour attirer les entreprises étrangères que françaises.

Source : la Tribune (1er mars)

Premièrement, les coupes de fonctionnaires dans le service public ne sont pas pour améliorer la situation. Les Français ne sont malheureusement que trop au fait de ce que sont les services publics en sous-investissement ou dématérialisés. Deuxièmement, le cumul handicapant des échelons administratifs provient de notre appartenance à l’UE (revoir à ce sujet la conférence sur les euro-régions).

(Benoit Tessier)

La France voit dans l’entrée des Pays-Bas au capital d’Air France-KLM une opération « inamicale »

L’incursion « inattendue » de l’État néerlandais au sein du capital du groupe aérien Air France-KLM a provoqué la stupéfaction en France : Emmanuel Macron a réclamé à La Haye des clarifications sur cette décision considérée comme « inamicale » à Paris.

Source : RT France (27 février)

Cette affaire est un exemple de la survivance de l’intérêt national : les Pays-Bas pensent que la plate-forme d’Amsterdam-Schiphol est menacée au sein d’Air France-KLM et décident donc d’augmenter leur participation dans la société pour avoir un droit de vote. Même si la construction européenne nie l’intérêt national (tout comme la construction du socialisme niait l’intérêt privé), celui-ci constitue bien la réalité des choses : chaque peuple défend ses intérêts propres.

France – Dictature

François Asselineau appelle à la mobilisation générale contre la censure du service public de l’audiovisuel à l’encontre de l’UPR

Toutes les sollicitations effectuées auprès de France Télévisions depuis vingt-deux mois étant restées lettre morte, l’UPR a adressé une lettre officielle de protestation à Mme Delphine Ernotte, P.-D.G. de France télévisions, pour dénoncer la censure totale – et complètement illégale – que l’ensemble des chaînes de télévision du service public imposent à notre mouvement politique depuis le 21 avril 2017.

Source : UPR (1er mars)

Des micros dans les rues de Saint-Étienne pour assurer la sécurité des habitants

La ville de la Loire va installer cinquante micros dans un quartier difficile. Ces capteurs alerteront la police municipale sur tout bruit suspect. L’expérimentation, qui doit durer six mois, est une première en France.

Source : le Parisien (1er mars)

Comme le montre ce reportage, il s’agit de recycler une technologie militaire venue d’outre-Atlantique. Cela constitue un bénéfice financier supplémentaire pour le complexe militaro-industriel américain, qui a aussi accès à des données privées de citoyens français. Par ailleurs, l’efficacité des caméras et micros pour lutter contre les agressions est discutable : par contre, c’est un pas avéré de plus en direction d’une société sous la coupe de Big Brother.

Parly veut des sanctions contre le colonel Legrier, qui a critiqué la stratégie occidentale en Syrie

La ministre des Armées a rappelé à l’ordre un colonel qui a critiqué l’action de Paris dans la coalition menée par Washington en Syrie. Évoquant la bataille d’Hajin, il avait dénoncé une victoire « poussive […] au prix de nombreuses destructions ». Il a encore dit : « Si la réduction du dernier bastion de l’État islamique ne vaut pas la peine d’engager des troupes conventionnelles, quelle cause sera assez importante pour le faire ? »

Source : RT France (28 février)

L’opération qui a été critiquée par ce colonel était une opération sous commandement américain, avec des méthodes américaines (bombardements massifs avec de lourds dégâts collatéraux). Voilà la guerre qu’est obligée de mener la France en s’alignant sur Washington et en persistant dans son refus de coopérer avec l’État syrien.

Le colonel Legrier (à gauche) et Florence Parly le 9 février 2019 dans la province d’Anbar en Irak, non loin de la zone syrienne de Deir ez-Zor. (Daphné Benoit – AFP)


Macron défend l’usage du LBD malgré les critiques de l’Europe et de l’ONU

Le chef de l’État a estimé mercredi que la meilleure manière d’éviter l’utilisation du LBD « est d’éviter d’avoir des gens qui considèrent que le samedi après-midi est fait pour casser des vitrines, des institutions ou attaquer les forces de l’ordre ». M. Macron explique : « Je ne laisserai pas les forces de l’ordre sans aucun moyen ni d’assurer l’ordre public ni de se défendre face à des gens qui arrivent aujourd’hui armés et avec les pires intentions. »

Source : l’Express (27 février)

Faut-il en conclure que les personnes blessées par des LBD menaçaient l’ordre public ou bien étaient armées avec les « pires intentions » ? On sait bien que ce n’est pas le cas : de simples manifestants pacifiques sont handicapés à vie du fait de l’utilisation de ces armes. M. Macron nous gratifie d’un amalgame grossier qui vise à discréditer les Gilets jaunes et à légitimer l’usage disproportionné des LBD.

Les forces françaises fourniront 10 % des unités exigées par l’initiative 4×30 de l’OTAN

Lors du dernier sommet de l’OTAN, organisé à Bruxelles en juillet 2018, les alliés ont adopté une initiative, proposée par les États-Unis, qui vise à renforcer les capacités de « réaction rapide de l’Alliance contre une éventuelle opération militaire de la Russie, dont les activités et les politiques récentes […] ont fragilisé la stabilité et la sécurité, accru l’imprévisibilité et modifié l’environnement de sécurité ».

Source : Opex 360 (28 février)

L’OTAN prétend défendre les pays européens, alors que c’est elle qui a une attitude agressive vis-à-vis de la Russie (l’extension de la zone contrôlée par l’OTAN durant les vingt dernières années le prouve bien puisqu’elle est partie de l’Allemagne pour arriver désormais à la frontière russe). L’intérêt de la France est d’avoir de bonnes relations avec la Russie, non pas de la provoquer en amassant des forces dans les pays baltes. La sortie de l’OTAN que propose l’UPR est plus que jamais d’actualité.

Europe 1 a fiché ses auditeurs pendant quinze ans

Entre 2002 et 2017, Europe 1 a emmagasiné des données sur ses auditeurs, utilisant pour les qualifier des précisions relevant de leur orientation sexuelle, de leur origine, voire parfois des propos insultants, a révélé Mediapart dimanche 24 février.

Source : Huffington Post (25 février)

On voit que les médias qui s’affichent volontiers en donneurs de leçons ne sont pas toujours irréprochables. Après l’épisode de la Ligue du LOL, va-t-on arriver à avoir des médias qui assument leurs erreurs et en tirent les conséquences ? Vu le rôle qu’ils jouent dans la vie démocratique, cela est hautement désirable.

France – Européennes et UE

Européennes : quand les partis cherchent des prêts bancaires désespérément

De plus en plus de formations politiques, même celles qui pèsent le plus dans les sondages, connaissent des difficultés à obtenir un prêt. Le secteur bancaire reconnaît qu’il y a un sujet.

Source : le Parisien (23 février)

Il y a un autre mode de financement qui existe d’ailleurs en dehors du monde politique : le financement participatif. Et il existe un parti politique qui arrive à financer ses campagnes électorales de cette façon : il s’agit de l’Union populaire républicaine, qui n’a absolument aucune dette et est donc absolument libre de ses propos. À quand un article sur ce sujet dans un grand média français ?

Le siège de LR a été vendu mercredi 46 millions d’euros

L’opération immobilière permet au parti de baisser considérablement sa dette avant les prochaines élections.

Source : le Figaro (28 février)

En vendant le siège de LR pour que ce parti en devienne locataire, ses dirigeants entendent donner un exemple de gestion saine, ce qui qualifierait LR pour diriger la France. On peut y voir aussi une préfiguration de ce que LR, parti 100 % européiste, produirait si cette formation était au pouvoir : la vente des actifs français jusqu’à ce que les Français deviennent locataires dans leur propre pays (revoir ce qu’en dit François Asselineau dans une allocution récente).

LR continuera d’occuper le siège de la rue de Vaugirard, dans le XVe à Paris, en tant que locataire. (Bertrand Riotord – le Figaro)


« On sent qu’il se passe quelque chose » : comment François Asselineau est devenu « très populaire » parmi les Gilets jaunes

Son nom ressort régulièrement dans les fils de discussion sur les réseaux sociaux ou sur les ronds-points : François Asselineau, fondateur de l’Union populaire républicaine et militant d’un Frexit, suscite l’intérêt grandissant des Gilets jaunes.

Source : France info (1er mars)

De plus en plus de Gilets jaunes font en effet le lien entre leurs revendications (qu’il s’agisse du RIC, du pouvoir d’achat ou des services publics) et l’état actuel de l’Union européenne. On voit même désormais fréquemment des manifestants qui s’emparent des drapeaux européens qu’ils trouvent sur leur passage, voire les brûlent. La conscientisation politique de la population française avance à grands pas, malgré la censure des grands médias.

GAFA : Le Maire admet qu’il n’y aura pas d’accord européen en mars

« Il n’y aura pas d’accord […] sur le projet de directive européenne » de taxation des géants du numérique sur leur chiffre d’affaires lors de la prochaine réunion de l’Eurogroupe du mardi 12 mars. C’est ce qu’a reconnu le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, ce jeudi matin sur Public Sénat.

Source : le Figaro (28 février)

La parfaite hélice : il brasse encore du vent, notre héros au petit pied… Mâchoire serrée, menton volontaire, allure décidée, verbe comminatoire et résultats nuls, car l’UE est en situation d’autoblocage entre 28 intérêts nationaux divergents. Les Français en ont assez de ce mauvais film de cape et d’épée.

La proposition a minima de budget de la zone euro fait débat

La France et l’Allemagne ont émis une proposition commune pour la création d’un « nouvel instrument budgétaire pour la zone euro ». Objectif : soutenir les réformes et les investissements nationaux. C’est plus un embryon de résultat qu’un véritable budget de la zone euro souhaité par la France. Mais c’est le seul dénominateur commun qui ait été trouvé entre la France et l’Allemagne.

Source : Euractiv (27 février)

Il s’agit, comme le dit l’article, d’un embryon de résultat malgré tout décrié par les Pays-Bas. L’UE est un bateau ivre, à l’image du président de sa Commission.

Union européenne

Les Allemands et les Néerlandais sont ceux qui ont le plus bénéficié de l’euro

Au point de vue de la richesse par habitant, les Allemands et les Néerlandais sont ceux qui ont le plus bénéficié de vingt années de monnaie européenne. Les Français et les Italiens, le plus perdu. Pour chaque Français, cela représente une perte de capital de 56 000 euros. Ce sont les calculs d’un centre de recherche libéral allemand.

Source : BFM Business (26 février)

L’euro est une monnaie mal faite, car il marie sous une contrainte unique des économies aux caractéristiques très différentes. Il est surévalué par rapport à la productivité des pays du sud de l’Europe (y compris la France), et sous-évalué par rapport à celle des pays du Nord. De là le déficit commercial structurel de la France et les gigantesques excédents commerciaux de l’Allemagne. Ceux qui quitteront les premiers cette monnaie piège sont ceux qui s’en sortiront le mieux… c’est entre autres Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, qui le dit.

Airbus remodèle des avions sans pièce allemande

Airbus, frustré par la décision de l’Allemagne de geler les exportations d’armes à l’Arabie saoudite, a décidé de revoir la conception de son avion de transport militaire C295 assemblé en Espagne afin d’en enlever les composants allemands.

Source : les Échos (27 février)

La fameuse solidarité européenne une nouvelle fois à l’œuvre.

La Commission européenne s’inquiète de l’endettement français

Les experts de la Commission estiment que le ralentissement de la croissance devrait se poursuivre cette année en France, avec une croissance attendue à 1,3 % en 2019.

Source : le Figaro (27 février)

Les experts de la Commission « s’inquiète[nt] encore de la faiblesse de la compétitivité française ». La faible croissance et la faible compétitivité sont toutes deux des conséquences de l’imposition de l’euro à l’économie française. L’endettement s’aggrave aussi en raison du schéma d’austérité générale imposé depuis pas mal d’années maintenant, par le biais des GOPÉ.

Pour contrôler le monde de la finance, l’Autorité bancaire européenne nomme à sa tête… un lobbyiste bancaire

José Manuel Campa, chargé du lobbying de la banque Santander depuis 2014, a été nommé le 19 février à la tête de l’Autorité bancaire européenne, chargée du respect des règles bancaires au sein de l’Union européenne. Ou comment mélanger totalement les genres…

Source : Marianne (26 février)

Il apparaît clairement que cette institution financière européenne n’est pas au service des peuples d’Europe mais des féodalités financières qui ont mis le continent sous coupe réglée.

Le banquier José Manuel Campa va prendre la tête de l’Autorité bancaire européenne. (Dominique Faget – AFP)


Vente d’armes, le double jeu allemand dévoilé : armes et technologies allemandes utilisées au Yémen

Les armes et la technologie allemandes jouent un rôle beaucoup plus important dans la guerre au Yémen que les officiels outre-Rhin ne veulent bien le dire, révèle une équipe de journalistes allemands.

Source : Bruxelles2 (26 février)

Berlin cherche à imposer à la France de réduire ses ventes d’armes, afin d’affaiblir un concurrent industriel. Pendant ce temps, elle vend sa technologie au service de la guerre.

Monde

Les Cubains ratifient massivement leur nouvelle Constitution

Les Cubains ont ratifié dimanche, à plus de 86 %, une nouvelle Constitution. Si celle-ci préserve le système de parti unique, elle reconnaît l’existence du secteur privé, qui a fleuri au cours des dernières années, consacre l’importance des investissements étrangers, des petites entreprises, d’Internet, ouvre la voie au mariage homosexuel en supprimant la définition du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme.

Source : la Tribune (25 février)

Pendant que certains célèbrent dans le carnaval une inversion des rapports sociaux qui ne dure qu’une semaine, Cuba consolide sa révolution dans le temps (soixante ans). Perpétuellement menacée par un voisin coutumier des ingérences et des sanctions, l’île reste cependant rétive au pluripartisme démocratique.

Base américaine à Okinawa : Shinzo Abe persiste malgré le non massif au référendum

Le Premier ministre conservateur japonais s’est montré inflexible lundi, réaffirmant la nécessité de construire une nouvelle base militaire américaine dans la région subtropicale d’Okinawa, un projet pourtant massivement rejeté dimanche par les électeurs de la région concernée.

Source : Orange (25 février)

Au Japon également, l’alignement des dirigeants sur la politique étrangère américaine suscite de plus en plus l’opposition des peuples.

Base militaire américaine actuelle à Okinawa. (Keystone – AP – Kyodo News – Kazuhiko Yamashita)


Divers

Des scientifiques révèlent un lien entre fast-food et maladies mentales

Des scientifiques américains de l’université de Loma Linda ont établi un lien entre la  malbouffe et les maladies mentales, apprend-on par les résultats d’une étude publiée dans la revue International Journal of Food Sciences and Nutrition.

Source : Sputnik (26 février)

Cette étude au résultat surprenant a été réalisée par une université et publiée dans une revue scientifique : il y a donc lieu de la considérer avec sérieux. Même si l’étude ne conclut pas à un lien définitif entre malbouffe et maladies mentales, c’est un argument supplémentaire en faveur d’une alimentation plus saine et équilibrée.

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel, la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :