Revue de presse du 25 novembre au 1er décembre 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 31 min
Print Friendly, PDF & Email

Un nouveau pont s’effondre en Italie, l’autoroute A6 vers Turin est coupée

Les images sont impressionnantes, mais aucun blessé n’est heureusement à déplorer. C’est un tronçon du viaduc situé près de Savone en Italie qui a disparu, emporté par un glissement de terrain. L’autoroute A6 vers Turin est coupée.

Source : Ouest-France (24 novembre)

Comme en France, l’Italie souffre d’une cure d’austérité prolongée du fait de l’UE, qui entraîne entre autres le délabrement des routes. Triste symbole de la ruine que nous apporte la construction européenne – ou ne devrait-on pas plutôt parler de destruction européenne ?

France – Sécurité

La préfecture de l’Essonne confirme l’usage du LBD à Massy lors d’une manifestation lycéenne

Les policiers ont été appelés pour intervenir les 25 et 26 novembre aux abords d’un lycée à Massy en Île-de-France et ont fait usage de gaz lacrymogène et du LBD 40 pour disperser des manifestants qui avaient incendié des poubelles et des pneus.

Source : RT France (27 novembre)

Le LBD 40 maintenant utilisé… contre nos enfants. Le régime Macron a-t-il le moindre tabou ?

Deux PME françaises remportent le marché des nouveaux lanceurs LBD pour les forces de l’ordre

Le ministère de l’Intérieur va dépenser 2 365 800 euros pour réassortir son stock de lanceurs de balles monocoups et multicoups qui viendront équiper la police et la gendarmerie. Le fabricant suisse B&T n’a pas remporté l’appel d’offres.

Source : BFM TV (28 novembre)

S’agit-il de représailles du gouvernement français face au constructeur suisse qui avait communiqué sur le fait que le LBD ne devait pas servir à la répression ? Maigre consolation : les nouveaux fournisseurs sont français. Mais une consolation bien plus grande serait la chute de ce régime de terreur.

(Kenzo Tribouillard – AFP)

Défense : des députés sonnent l’alarme sur la vente d’actifs stratégiques à l’étranger

Dans une lettre adressée au Premier ministre, 17 députés de tous bords s’inquiètent des conséquences pour la défense française de la vente de deux entreprises qu’ils jugent sensibles : Latécoère et Photonis. Les vendeurs nient le caractère stratégique de ces entreprises.

Source : les Échos (27 novembre)

Le gouvernement refuse d’utiliser le caractère stratégique de ces entreprises pour les défendre, comme l’autorisent les traités européens dans ce cas précis. En réalité, la France est aux mains de collabos qui ne cherchent qu’à la dépecer.

France – Insécurité

La France reste peu préparée face aux risques industriels

Vingt ans après la catastrophe AZF à Toulouse, où en sommes-nous en France ? Nous avons récemment connu l’incendie de l’usine chimique Lubrizol à Rouen et, selon le Bureau des risques et pollutions industriels, le nombre d’accidents sur les sites industriels a augmenté de 34 % en deux ans.

Source : Futura-Sciences (27 novembre)

L’État se compromet avec des intérêts privés en diminuant les normes de sécurité, comme nous l’avons appris dans le drame de Lubrizol.

Saintes : le toit de la médiathèque François-Mitterrand s’est effondré

Fragilisé après des infiltrations d’eau, à la suite des intempéries de ces dernières semaines, notamment, le toit de la médiathèque de Saintes s’est finalement écroulé dans la nuit de mercredi à jeudi. Les dégâts sont importants.

Source : France 3 (28 novembre)

Faute de moyens, lesquels nous sont volés par l’UE, c’est littéralement notre culture qui s’effondre.

(Pascal Foucaud – France télévisions)

Les derniers chiffres sur les bénéficiaires des minima sociaux

Pourtant stabilisé en 2017 après une baisse l’année précédente, le nombre d’allocataires des minima sociaux a légèrement augmenté de 0,6 % en 2018. Avec les conjoints et les enfants à charge, 7 millions de personnes sont couvertes par ces aides, soit 11 % de la population.

Source : Capital (22 novembre)

La pauvreté de la population augmente… comme d’ailleurs chez notre voisin d’outre-Rhin, où la précarité s’est fortement développée.

France – Pognon de dingue

La facture XXL des voyages officiels d’Emmanuel Macron à bord de l’A330 présidentiel

Le président et les services de l’Élysée auraient ainsi passé un peu plus de huit cents heures à bord des aéronefs de la flotte gouvernementale en 2018, soit une moyenne de soixante-sept heures de vol par mois.

Source : Capital (25 novembre)

Tout ça pour quoi ? Où est le bilan flamboyant de la diplomatie macronienne ?

A330 présidentiel.

L’électricité plus chère faute d’accès au nucléaire

Ce jeudi, les concurrents d’EDF ont déposé leurs demandes d’électricité nucléaire au tarif régulé de l’ARENH. Elles devraient excéder le plafond prévu dans la loi, ce qui se traduira automatiquement par une hausse des prix.

Source : les Échos (22 novembre)

Conséquence d’une directive européenne adoptée et mise en œuvre sous Sarkozy, il fallait ouvrir le marché à la concurrence et diminuer le nucléaire, ce qui augmente le coût de l’électricité. Hollande a continué et Macron accentue le mouvement en augmentant les énergies dites « renouvelables ». Conséquence : 120 milliards vont être versés aux Allemands et aux Chinois dans le cadre de cette politique puisque ce sont eux qui maîtrisent les technologies correspondantes.

Inquiétude sur le budget de la SNCF

L’État ne tient pas sa promesse d’investir 3 milliards d’euros pour rénover le réseau ferré public.

Source : le Monde (23 novembre)

Faudra-t-il là aussi attendre un accident pour que le scandale du sous-investissement des infrastructures éclate au grand jour ?

Le scandale des « préfets fantômes » 

Être payé 6 000 euros par mois pour rester chez soi sans travailler. Cela peut être une réalité dans le corps préfectoral. Dans une enquête baptisée République : les derniers privilèges, BFM TV s’intéresse aux dysfonctionnements au sommet de l’État.

Source : Paris Match (25 novembre)

La mise au placard, que ce soit dans le public comme dans le privé, n’est pas une méthode nouvelle. Cependant, dans une période de fortes restrictions budgétaires imposées par l’UE, ainsi que de diminution drastique du nombre de fonctionnaires dans la plupart des institutions (10 500 postes de fonctionnaire supprimés prévus sur le quinquennat), la mauvaise gestion des ressources et ce deux poids, deux mesures démontrent que nous sommes gouvernés par des incapables qui mènent la France à la ruine.

France – En perdition

La France perd sa prestigieuse maison d’édition scientifique EDP Sciences, vendue à 100 % à l’Académie des sciences de Chine

Par sabotage conscient ou inconscient, nos « dirigeants » acceptent passivement de voir la France saignée à blanc – par l’intermédiaire de nos versements nets de 9 000 millions d’euros par an à l’UE. Dans le même moment, nos « dirigeants » imposent à la France des coupes budgétaires drastiques pour se plier aux injonctions de la Commission européenne. Ils n’ont donc pas estimé avoir les 12 millions d’euros nécessaires pour conserver EDP Sciences. Et comme toutes les restrictions aux mouvements de capitaux sont interdites entre la France et la Chine (art. 63 du TFUE), nos « dirigeants » n’ont pas non plus les moyens juridiques pour interdire la prise de contrôle d’une maison d’édition française par des capitaux étrangers. En bref, nos « dirigeants » ne dirigent plus rien et laissent la France s’anéantir jour après jour et dans tous les domaines, au nom de leur docilité servile à la secte européiste.

Source : UPR (29 novembre)

« On ne sert à rien », « on s’ennuie » : à mi-mandat, certains députés ont le blues

Certains épinglent un Parlement purement « décoratif ». D’autres affirment qu’ils ne servent à rien, qu’ils s’ennuient. Ils se disent « nostalgiques des coups politiques » des précédentes législatures, se sentent obligés d’attaquer au bazooka ou d’organiser des « happenings » pour se faire entendre au sein de l’hémicycle. Paroles entendues à l’Assemblée nationale à mi-mandat.

Source : Ouest-France (24 novembre)

Ce Parlement n’est qu’une chambre d’enregistrement : de la partition du gouvernement Macron-Philippe, mais surtout des GOPÉ décidées à Bruxelles, Berlin et Francfort. Doublement inutile, donc. Pas étonnant que certains députés finissent par s’en émouvoir. 

Marion Lenne, députée de Haute-Savoie. (Maxppp)

La députée de Haute-Savoie Marion Lenne quitte La République en marche

La députée parle d’un « désaccord sur le fonctionnement » du parti. La députée de la 5e circonscription de Haute-Savoie dit aussi être « encore en réflexion » sur son avenir dans le groupe LREM à l’Assemblée.

Source : France bleu (28 novembre)

LREM se délite depuis plusieurs mois, les gens se rendant compte de la supercherie. La fin du régime s’annonce-t-elle pour bientôt ?

Un conseil de déontologie journalistique sera créé en décembre

La création d’une telle instance fait débat depuis des années. Un de ses objectifs est notamment de répondre à l’énorme défiance envers les médias.

Source : le Monde (25 novembre)

Pour répondre à l’énorme défiance envers les médias, le plus simple serait d’empêcher leur concentration dans les mains d’une dizaine de milliardaires et d’en assurer l’indépendance, notamment en faisant appliquer la Charte de Munich de novembre 1971. L’information serait assurément à nouveau au service des citoyens.

France – Manifestations

Dans la Nièvre, 2 000 personnes manifestent pour sauver la clinique de Cosne-Cours-sur-Loire

La clinique du Nohain a été placée en redressement judiciaire. Son propriétaire, le groupe Kapa Santé, est impliqué dans une enquête pour abus de biens sociaux.

Source : le Monde (23 novembre)

(Morgane Jacob)

Paris : des pompiers veulent occuper la place de la République pendant une semaine

Le syndicat Sud-SDIS appelle à l’installation d’un « village » sur la place parisienne du 2 au 6 décembre. Une initiative inédite que l’intersyndicale ne compte pas suivre.

Source : le Parisien (29 novembre)

Pour rappel, les pompiers ont été gazés par la police du régime de Macron à la mi-octobre, alors qu’ils ne faisaient que demander des moyens.

Union européenne

40 000 agriculteurs bloquent les rues de Berlin

Des milliers d’agriculteurs sont descendus dans les rues de Berlin pour manifester contre la politique agricole. Ils s’opposent au durcissement des exigences environnementales et à la baisse des prix de vente, deux éléments qui pénalisent leurs revenus.

Source : Euractiv (28 novembre)

Les orientations productivistes des traités européens entrent en contradiction avec le renforcement des nouvelles normes environnementales. Les agriculteurs, en Allemagne comme ailleurs, se retrouvent pris entre le marteau et l’enclume.

Berlin veut mieux contrôler les investissements non européens

Le gouvernement allemand compte renforcer son contrôle sur les investissements non européens et mieux protéger certaines technologies au moment où la Chine montre un appétit croissant pour les fleurons de la première économie européenne.

Source : le Figaro (28 novembre)

La liberté des mouvements de capitaux est garantie par les traités européens (art. 63 du TFUE). Si les Allemands veulent les modifier, ils devront obtenir l’unanimité des votes des États membres (et de leur Parlement), en vertu de l’article 48 du TUE. Peu probable donc lorsque certaines économies comme celle du Luxembourg dépendent des bénéfices que leur apporte l’article 63.

Le Bénin expulse l’ambassadeur de l’Union européenne

L’ambassadeur de l’Union européenne au Bénin, l’Allemand Oliver Nette, sommé de quitter le Bénin avant le 1er décembre 2019 pour « ingérence et activités subversives ».

Source : RFI (28 novembre)

Ce diplomate a-t-il fait l’objet d’un règlement de comptes ? Ou bien a-t-il effectivement eu l’arrogance de s’ingérer dans les affaires intérieures du Bénin ? Toujours est-il que les leçons de morale européistes sur la « bonne gouvernance » de l’Afrique sont déplacées. 

Golfe : un poste de surveillance maritime européen sera basé à Abu Dhabi

Le poste de commandement européen pour la surveillance maritime dans le Golfe, où les tensions se sont accrues avec l’Iran, sera installé au sein de la base navale française d’Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, a annoncé dimanche la ministre française des Armées.

Source : le Point (24 novembre)

Une diplomatie au service de l’OTAN, donc des États-Unis, à contre-courant des intérêts français dans la région, qui devraient être d’apaiser les tensions avec l’Iran et de se distancier des pays qui financent le terrorisme islamiste.

OTAN : le président turc Erdogan s’en prend à Macron, « en état de mort cérébrale »

L’ambiance diplomatique entre la France et la Turquie est sérieusement refroidie. Après avoir accusé jeudi Emmanuel Macron de « parrainer le terrorisme », le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le président français était « en état de mort cérébrale », allusion à ses propos sur l’OTAN.

Source : Ouest-France (29 novembre)

Macron avait dit que l’OTAN était en état de « mort cérébrale », propos criants de vérité et qui avaient été analysés alors par François Asselineau. Angela Merkel avait alors réagi en défendant l’OTAN, mais Macron avait persisté et signé. Erdogan retourne aujourd’hui frontalement les propos du président français, créant une crise diplomatique entre les deux pays. En fin de compte, avec qui Macron est-il encore en bonnes relations ?

Erdogan et Macron à l’Élysée le 5 janvier 2018. (Reuters – Ludovic Marin – Pool)

Syrie

Le Parlement européen appelle les États membres à rapatrier les enfants de djihadistes

Le 26 novembre, les eurodéputés ont adopté, à une large majorité, une résolution non législative demandant aux États membres de l’Union européenne de « rapatrier tous les enfants européens » de Syrie.

Source : RT France (26 novembre)

Ankara, dans l’attente d’un soutien sur la Syrie, bloque les plans de l’OTAN

La Turquie refuse de soutenir des plans de défense préparés par l’OTAN pour les États baltes et la Pologne tant que l’alliance ne lui apportera pas un soutien politique plus marqué dans le combat qu’elle a engagé contre les combattants kurdes dans le nord de la Syrie.

Source : Boursorama (26 novembre)

Les intérêts de la Turquie divergent de plus en plus de ceux de l’OTAN. Le sommet de l’alliance, le 3 décembre à Londres, parviendra-t-il à ranimer une institution « en état de mort cérébrale » ?

Monde

La Chine se dote du plus grand réseau diplomatique au monde

Le géant asiatique, deuxième puissance économique mondiale, est désormais le pays qui détient le plus d’ambassades et de consulats, devant les États-Unis, constate le groupe de réflexion australien Lowi Institute. Une présence croissante qui traduit les ambitions mondiales de la Chine, mais aussi la stratégie d’isolement de Taïwan.

Source : les Échos (27 novembre)

Pendant ce temps, la France réduit toujours davantage son propre réseau diplomatique et sa politique de coopération (linguistique, scientifique, culturelle) au nom du respect de la sacro-sainte austérité.

Uruguay : une élection présidentielle trop serrée

Les résultats du scrutin électoral uruguayen ne seront annoncés qu’en fin de semaine. Un nouveau décompte doit être effectué, selon le tribunal électoral.

Source : le Point (25 novembre)

L’Uruguay va-t-il changer de majorité et passer d’une gauche sociale et nationale à une droite plus libérale et pro-américaine, comme au Chili ? Si les résultats sont disputés, risque-t-il de basculer dans le même type de troubles qu’en Bolivie ? 

Des vaches équipées de casque à réalité virtuelle pour produire plus de lait

La réalité virtuelle trouve des applications surprenantes. En Russie, une ferme a décidé d’équiper ses vaches laitières de casques VR, avec l’objectif de réduire leur niveau d’anxiété.

Source : CNews (28 novembre)

Il s’agit là d’une approche tout à fait innovante pour produire toujours plus. Encore plus innovant : pourquoi ne pas laisser les vaches brouter en plein air ?

Les vaches visionnent des images de prés verdoyants. (Ministry of Agriculture and Food of the Moscow Region)

Et pour finir…

Entretien d’actualité numéro 85 avec François Asselineau

Le président de l’UPR revient sur un ensemble d’actualités qu’il décrypte : Mali – Bénin – Chine – Ponts – Moscovici – Grèves – ADP – LREM.

Source : UPR (29 novembre)


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :