Revue de presse du 26 août au 1 septembre 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 27 min
Print Friendly, PDF & Email
Emmanuel Macron et Donald Trump ont tenu une conférence de presse commune pour annoncer un « très bon accord »… qui n’en est pas un. (Pool New)

Taxe GAFA : la France n’a pas gagné grand-chose dans « l’accord » Macron-Trump

Emmanuel Macron a affirmé à l’issue du G7 avoir trouvé « un très bon accord » avec Donald Trump au sujet de la taxation du numérique. En réalité, le président américain a arraché une concession à la France sur sa taxe GAFA, et Emmanuel Macron n’a pas réussi à faire lever officiellement les menaces américaines sur le vin français.

Source : la Tribune (27 août)

Tout est dit, nous sommes gouvernés par un mégalomane naïf.

France – Politique

Environnement, référendum… Ce que la nouvelle réforme de la Constitution va changer

Présentée ce mercredi en Conseil des ministres, la nouvelle version de la révision constitutionnelle consacre l’environnement dans l’article 1er de la Constitution. Elle facilite aussi le recours au référendum et au référendum d’initiative partagée (RIP) tout en restreignant le champ d’application de ce dernier.

Source : le Figaro (28 août)

Avec la réforme sur le RIP, la collecte de signatures sur le RIP relatif à Aéroports de Paris deviendrait inutile. En effet, le RIP ne pourra plus s’appliquer à « une disposition datant de moins de trois ans ».

Critique à l’égard de la police, Sebastian Roché évincé de l’école des commissaires

Spécialiste des rapports entre police et population, le sociologue avait notamment remis en cause la stratégie des forces de l’ordre durant la crise des Gilets jaunes.

Source : l’Express (28 août)

Macron Ier ne tolère pas la moindre dissidence au sein de sa dictature.

Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS. (Jérôme Chatin)

Sylvie Goulard proposée par la France pour être commissaire européenne

Membre du premier gouvernement d’Édouard Philippe en juin 2017, elle avait démissionné après l’ouverture d’une enquête préliminaire pour abus de confiance visant son parti, le MoDem.

Source : le Monde (28 août)

Même si elle a été blanchie des accusations d’emplois fictifs, Sylvie Goulard reste suspecte de conflit d’intérêts du fait des financements généreux qu’elle a reçus entre 2013 et 2016 de la part d’un club de réflexion américain très mondialiste.

Quand Sciences-Po Paris ouvre un cours intitulé « Macron »

Sa vie, son œuvre, ses chances de réélection… Les étudiants de la prestigieuse école parisienne pourront tout savoir sur le président de la République.

Source : le Point (29 août)

Si cela se déroulait en Corée du Nord, nos éditocrates crieraient au scandale.

France – Économie

Bruno Le Maire annonce la privatisation de la FDJ « dans les prochains mois »

Le ministre de l’Économie et des Finances a confirmé devant l’université d’été du Medef que la privatisation de la Française des jeux devrait se faire d’ici à la fin de l’année. Mais la somme que l’État devrait en retirer reste la grande inconnue.

Source : RT France (29 août)

Tout ce qui rapporte au Trésor public doit être vendu (souvent bradé) à des intérêts privés qui sont souvent étrangers : la France dans l’UE, c’est la France à la découpe.

General Electric : on fait le point sur Belfort

Alors que Bercy annonce la création d’un comité de suivi au début de septembre, les salariés belfortains craignent toujours pour leur emploi. Du côté de GE, on se veut rassurant mais ferme tout en ouvrant la porte à des discussions avec les partenaires sociaux.

Source : France 3 (28 août)

Faire oublier que ce désastre industriel est la conséquence logique des traités européens semble être le moteur de l’action syndicale.

Le nombre d’emplois à pourvoir atteint des records

Le taux d’emplois vacants, c’est-à-dire de postes à pourvoir, dans les entreprises de plus de dix salariés augmente trimestre après trimestre, de manière corrélée avec la baisse du taux de chômage. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cet indicateur ne dit rien en revanche des difficultés de recrutement.

Source : les Échos (26 août)

Prenons un peu de recul : nous restons sur des niveaux de chômage inquiétants. Espérons que la tendance baissière se poursuivra et s’accentuera, mais n’est-ce pas une chimère quand l’euro nuit si gravement à la compétitivité de notre économie ?

Dordogne : la dernière usine de tabac en France baisse le rideau

L’usine, qui a employé jusqu’à 250 personnes, était sur le déclin depuis plusieurs années et a déjà connu trois plans sociaux en dix ans. En cause : la concurrence mondiale, l’arrêt de subventions européennes et la baisse de la production qui frappent l’ensemble de la filière depuis plusieurs années.

Source : Boursorama (29 août)

La France ne peut pas négocier ses tarifs douaniers pour protéger son industrie, car c’est du ressort de l’UE. Elle ne peut pas non plus empêcher les délocalisations à cause de l’article 63 du TFUE.

L’usine de tabac de Sarlat, le 2 novembre 2010. (AFP – Pierre Andrieu)

Brexit

Boris Johnson décide de reporter au 14 octobre la rentrée parlementaire

L’opposition européiste, qui voulait profiter des semaines à venir pour empêcher le Brexit et le reporter aux calendes grecques comme elle le fait depuis trois ans, crie évidemment au scandale. Elle ose affirmer que sortir de l’UE reviendrait à placer le Royaume-Uni sous la dépendance complète des États-Unis, comme si les pays de l’Union européenne n’étaient pas déjà totalement vassalisés par Washington !

Source : UPR (28 août)

Nigel Farage propose à Boris Johnson un pacte de non-agression

Le chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a de son côté affirmé qu’il ferait tout son possible pour empêcher un Brexit sans accord.

Source : le Figaro (27 août)

La scène politique britannique se clive suivant le critère qui a le plus d’importance aujourd’hui dans l’UE : faut-il rester ou non dans cette construction absurde et suicidaire ?

Johnson retranchera à la facture du Brexit en cas de « no deal »

Boris Johnson va prévenir les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne que la Grande-Bretagne déduira 30 milliards de livres sterling (33 milliards d’euros environ) de la facture du Brexit si les Vingt-Sept n’acceptent pas de revoir l’accord de divorce.

Source : le Figaro (25 août)

Le Royaume-Uni est en position de force, et, contrairement à Theresa May, il utilise les moyens de pression en sa possession pour défendre les intérêts du peuple britannique.

Bruxelles admet n’avoir aucun moyen légal de forcer le Royaume-Uni à payer 39 milliards de livres en cas de Brexit sans accord

Les dirigeants de l’Union européenne ont concédé n’avoir aucun moyen légal pour récupérer la facture de 39 milliards de livres dans le cas d’une sortie sans accord.

Source : Express.co.uk (27 août) – en anglais

Cette confidence vient de Günther Oettinger, l’actuel commissaire européen chargé du Budget. Autant dire qu’elle doit être prise au sérieux. M. Oettinger tient quand même à affirmer que le Royaume-Uni a malgré tout intérêt à régler cette facture en cas de Brexit sans accord, de façon à garder de bonnes relations avec les pays de l’UE.

Günther Oettinger, commissaire européen au Budget. (Getty)

Londres devra payer sa facture de sortie, accord ou pas, prévient Pierre Moscovici

Le gouvernement britannique estime qu’il ne doit pas payer sa contribution au budget de l’Union européenne. Mais il s’agit pourtant d’une obligation juridique, rappelle le commissaire européen Pierre Moscovici ce mardi sur Europe 1.

Source : Ouest-France (27 août)

M. Moscovici est-il au courant des propos tenus par M. Oettinger, commissaire européen au Budget, rapportés dans l’article précédent ? 

Bloomberg et une centaine de multinationales basées à Londres déménagent aux Pays-Bas

L’agence chargée d’attirer les investissements aux Pays-Bas affirme qu’elle est devenue une destination de choix pour les entreprises internationales qui veulent quitter le Royaume-Uni pour cause de Brexit.

Source : RT France (26 août)

Attendons de voir si les chiffres annoncés par cette agence d’investissement aux Pays-Bas se traduisent par des actes concrets.

Allemagne

Le groupe chinois CRRC rachète Vossloh Locomotives

Cette fois, c’est pour de bon : les Chinois débarquent réellement en Europe. CRRC rachète les activités « véhicules ferroviaires » de Vossloh, une société allemande connue pour avoir notamment développé les locomotives diesel G2000, G1206, G6, DE18 et tant d’autres.

Source : Mediarail (29 août)

Europe du rail, Europe heureuse ? Les Allemands font aussi les frais d’une Europe qui ne protège que dans les discours. Voir aussi l’article ci-dessus sur la réaction de Le Maire.

L’Allemagne pourrait louper son objectif de limiter sa dette à 60 % du PIB

À cause d’un renversement de son économie, l’Allemagne pourrait échouer à respecter le seuil de dette publique à 60 % de son PIB. Pourtant, elle a récemment encore fait la leçon à d’autres pays comme l’Italie.

Source : EUobserver (29 août) – en anglais

Si l’UE est tellement performante que même son pays phare est en difficulté, quelles conclusions en tirer ?

Allemagne : forte percée de l’extrême droite dans deux scrutins régionaux

Le parti AfD arrive en deuxième position et est en forte progression dans les deux régions orientales qui votaient dimanche, selon les premières estimations. 

Source : le Monde (1er septembre)

Les Allemands ont-ils été échaudés par l’immigration massive voulue par Mme Merkel pour son pays ? L’UE continue de bouillir politiquement.

Europe

Italie : le Mouvement 5 étoiles s’allie avec la gauche pour contrer Salvini

Une coalition est en vue entre le Mouvement 5 étoiles et les démocrates italiens. Matteo Salvini devrait être sorti du jeu alors que le M5S basculerait à gauche.

Source : France info (29 août)

Les européistes jubilent, mais pour combien de temps, et à quel prix (démocratique) ? 

Le retournement de veste du M5S n’est pas sans rappeler les trahisons de Syriza en Grèce.

Suisse : un référendum en vue contre l’accord avec le Mercosur

Les négociations entre l’AELE et les quatre pays d’Amérique du Sud en vue d’un accord ont été conclues en fin de semaine dernière. Insatisfaits, partis politiques et société civile suisses se préparent à aller au front.

Source : le Temps (26 août)

La Suisse a la chance de disposer du RIC comme arme de contre-pouvoir aux mains du peuple.

Pour Bruxelles, la Serbie devra choisir entre l’UE et la Russie

Bruxelles a averti la Serbie qu’elle devrait annuler l’accord de libre-échange prévu avec l’Union économique eurasiatique pour pouvoir prétendre rejoindre l’Union européenne.

Source : Euronews (30 août) – en anglais

Ingérence dans les affaires intérieures. Intimidation. Jalousie exclusive (ou moi, ou la Russie). Pas de doute : l’Union européenne est très saine et attrayante.

Tomislav Nikolic, serrant la main à Vladimir Poutine, à Sotchi le 24 mai 2013. (Reuters – Misha Japaridze)

Monde

Le Brésil rejette l’aide du G7 pour combattre les incendies en Amazonie

Le chef de cabinet de Jair Bolsonaro a conseillé au président français, Emmanuel Macron, de s’occuper « de sa maison et de ses colonies ». Ce dernier a annoncé une aide de 20 millions de dollars du G7 aux pays d’Amazonie.

Source : le Temps (27 août)

Le Brésil a finalement accepté l’aide du G7. Bolsonaro souhaite éviter les ingérences étrangères et l’internationalisation de l’Amazonie et critique à bon droit l’hypocrisie de Macron (qui détruit la forêt en Guyane). Reste que, en favorisant exclusivement le lobby de l’agro-industrie, le président brésilien a bel et bien provoqué un désastre environnemental au détriment de ses soutiens populaires.

Afrique subsaharienne : ses forêts brûlent aussi

Comme celles d’Amazonie, les forêts africaines sont victimes d’importants incendies. De quoi illustrer le fait que la bataille contre les gaz à effet de serre, loin d’être gagnée, est peut-être en train d’être perdue.

Source : le Point (27 août)

L’attention médiatique exclusive portée sur l’Amazonie, encouragée par le pouvoir français, est suspecte. Macron cherche à verdir son quinquennat à peu de frais.

Parmi les forêts menacées du deuxième poumon de la terre, celle du Mayombe, au Congo. (Michel Gunther – Biosphoto)

Hongkong : des leaders de la contestation disparaissent avant un week-end de mobilisation interdit par la police

Où sont passés les leaders du mouvement pro-démocratie à Hongkong ? Selon leur parti, plusieurs figures de la protestation hongkongaise et trois parlementaires pro-démocratie ont été arrêtés ce vendredi, alors que la ville se prépare à un nouveau week-end de manifestations, pourtant interdites par la police.

Source : 20 Minutes (30 août)

Le sujet est complexe. D’une part, les intérêts occidentaux mettent le feu à Hongkong avec un mouvement ressemblant à s’y méprendre aux révolutions de couleur. D’autre part, la Chine, non démocratique, réprime.

D’anciens chefs des FARC annoncent la reprise de la lutte armée en Colombie

Dans une vidéo publiée sur YouTube, Ivan Marquez, l’ancien numéro deux des FARC, a dénoncé la « trahison » par l’État du pacte historique signé en 2016 entre le gouvernement et les groupes paramilitaires. Le gouvernement s’est dit préoccupé, mais pas surpris par ce retour aux armes.

Source : le Figaro (29 août)

L’accord de paix de 2016, qui mettait fin à la guerre civile, assurait la vie sauve et la liberté aux anciens guérilleros des FARC. Mais, depuis la signature, pas un jour ne se passe sans que l’un d’eux soit assassiné. Le gouvernement de droite d’Ivan Duque, dauphin du très revanchard Alvaro Uribe, en est largement responsable.


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.
Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.
Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.


Coordination de la revue de presse : David Pauchet
Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet
Relecture : équipe de relecture
Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :