Revue de presse du 8 au 14 avril 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 34 min
Print Friendly, PDF & Email

(Rob Pinney – LNP – REX – Shutterstock – SIPA)

Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, a été arrêté par la police britannique

Le fondateur de Wikileaks a été reconnu coupable, jeudi dernier, par le tribunal de Westminster d’avoir violé les conditions de sa liberté provisoire.

Source : le Monde (11 avril)

Les pressions des États-Unis sur l’Équateur auront eu raison de la volonté d’indépendance de ce pays d’Amérique latine. Rappelons que Julian Assange vivait depuis sept ans dans l’ambassade de l’Équateur à Londres. L’UPR a par le passé demandé l’attribution du prix Nobel de la paix à Julian Assange et demande aujourd’hui à la France de lui accorder l’asile politique.

France – Gilets jaunes

Un commandant de la gendarmerie reconnaît des violences policières contre les Gilets jaunes

Face au matraquage d’un Gilet jaune à Besançon, le ministre de l’Intérieur a évoqué des gestes qui « peuvent se produire ». Commentant une autre scène, plus ancienne, un commandant de la gendarmerie livre une vision différente.

Source : RT France (8 avril)

Ce commandant de gendarmerie sauve l’honneur en admettant ce qui est clair au vu des images : certains gradés ordonnent à leurs subordonnés de commettre des brutalités injustifiées.

« Exaspération fiscale », « exigence démocratique », « urgence climatique »… Ce qu’il faut retenir de la synthèse du grand débat national d’Édouard Philippe

Le Premier ministre a notamment évoqué la nécessité de baisser rapidement les impôts. Il a également évoqué les services de proximité, la santé et l’écologie.

Source : France info (8 avril)

Cette allocution du Premier ministre a été perturbée par une personne ayant crié : « monsieur Macron doit être poursuivi pour haute trahison. » L’impolitesse de cette interruption ne doit pas masquer la justesse du propos : M. Macron est effectivement coupable de haute trahison, comme l’a montré l’UPR depuis plusieurs mois, avec un dossier d’accusation listant treize violations de la Constitution.


(Philippe Lopez – AFP)


Une rencontre au Sénat avec des Gilets jaunes, dont Drouet, annulée in extremis

Des Gilets jaunes ont dénoncé mardi les pressions du gouvernement après l’annulation d’une rencontre entre des sénateurs et une délégation de représentants du mouvement social, dont Éric Drouet, pour évoquer la privatisation controversée d’Aéroports de Paris.

Source : Orange (9 avril)

Il semble que cette annulation soit due à une pression gouvernementale. Si c’est le cas, cela montre que le gouvernement est fermement décidé à empêcher tout débouché politique au mouvement des Gilets jaunes.

Pour Ségolène Royal, ceux qui manifestent encore « ne sont plus des Gilets jaunes »

Invitée sur l’antenne de BFM TV, Ségolène Royal s’est dite en faveur des interdictions de manifester prononcées ce samedi pour le 22e week-end de mobilisation des Gilets jaunes.

Source : BFM TV (12 avril)

Il semblerait donc que ce soit Ségolène Royal qui décrète qui est Gilet jaune et qui ne l’est pas. Heureusement que le ridicule ne tue pas. Rappelons que cette personne a fustigé l’organisation du référendum sur le Brexit et qu’elle a affirmé son refus d’un référendum sur le Frexit en lui préférant un vote où les Français pourraient exprimer leur choix d’une « autre Europe » qui n’adviendra jamais, comme l’explique l’UPR depuis des années. De l’enfumage politicard de bonne facture.

France – Politique

« Tout le monde est rincé » : entre ennuis judiciaires et départs, la garde rapprochée d’Emmanuel Macron montre des signes de fragilité

Certains conseillers du chef de l’État sont visés par des enquêtes, d’autres ont quitté le navire. Emmanuel Macron se retrouve de plus en plus isolé.

Source : France info (10 avril)

La Macronie est déjà dans une ambiance de fin de règne, alors que la moitié du mandat présidentiel n’est pas encore atteinte ; c’est la conséquence logique d’un parti d’arrivistes formé à la va-vite pour soutenir une ambition personnelle, celle d’Emmanuel Macron.


(Ludovic Marin – Pool)


LREM prépare déjà le financement de la campagne présidentielle de Macron en 2022

Cotisation des parlementaires, achat d’un siège, augmentation des dons… La République en marche a défini une stratégie de long terme pour diversifier les sources de revenus du parti présidentiel.

Source : le Monde (9 avril)

Malheureusement, M. Macron a visiblement l’ambition de se succéder à lui-même.

Jean-Luc Mélenchon vote la loi Pacte « par erreur »

Adoptée par l’Assemblée nationale avec 147 votes pour, la loi Pacte a reçu le soutien inattendu du chef de file de La France insoumise. Son entourage a précisé qu’il s’agissait d’une « erreur technique ». Tout le reste du groupe LFI a voté contre.

Source : Ouest-France (11 avril)

Jean-Luc Mélenchon est coutumier du vote par erreur, comme le précise cet article. Est-ce une véritable erreur ou un moyen commode de ne pas assumer publiquement son vote ?

France

Suicides de policiers. Un syndicat tire la sonnette d’alarme après deux nouveaux décès ce week-end.

Vingt-cinq policiers ont mis fin à leurs jours depuis le début de l’année, soit un tous les quatre jours, s’est alarmé dimanche 7 avril le syndicat Alternative Police-CFDT, qui appelle à « des actes concrets » pour endiguer ce « fléau ».

Source : Ouest-France (8 avril)

La police est un service public indispensable à la vie en société ; il est anormal de se satisfaire d’une situation où le taux de suicide chez les policiers est de 34 % supérieur à celui du reste de la population.


(Philippe Renaud – Ouest-France)


Coup de théâtre : l’opposition amorce un référendum contre la privatisation d’Aéroports de Paris

Pour la première fois, les parlementaires de l’opposition ont réuni le nombre de signatures nécessaire pour démarrer une procédure d’organisation d’un référendum d’initiative partagée. Les 248 élus comptent s’opposer par ce biais à la privatisation d’ADP.

Source : le Figaro (9 avril)

Pourquoi les barrages hydroélectriques et la Française des jeux, dont la privatisation est prévue pour bientôt, n’ont-ils pas été inclus dans cette demande de référendum ? Cette omission laisse penser qu’il s’agit plus d’une posture que d’une volonté réelle de s’opposer à la vague de privatisations décidées par le gouvernement.

Fusion de l’agglo à Cergy-Pontoise : les Verts jettent un pavé dans la mare

À moins d’un an des municipales, les Verts de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) dévoilent un avant-programme dont l’idée-force est la fusion des 13 communes en une seule et même commune.

Source : actu.fr (10 avril)

Au fil des ans, le vrai objectif des soi-disant « verts » se dévoile avec clarté : transformer les structures traditionnelles de la France pour la faire disparaître dans un ensemble continental européen découpé en régions. Pour en savoir plus, voir la conférence sur les euro-régions ou télécharger celles figurant sur ces pages : http://www.upr.world/Destruction/Detruire-la-France.html et http://www.upr.world/Regionalisme/Regionalisme.html.

L’OCDE invite le gouvernement à poursuivre ses réformes

Dans son rapport bisannuel sur l’économie française, l’organisation souligne que « la poursuite des réformes favorables à la croissance, dans la lignée de celles prises sur la période récente, est primordiale pour réduire davantage le chômage ».

Source : Orange (9 avril)

L’OCDE incite le gouvernement français à poursuivre ses réformes de casse sociale impulsées par la Commission européenne.

Seine-et-Marne : une députée et quatre sénateurs au chevet de deux ponts fermés

Une mission de parlementaires du palais du Luxembourg est venue inspecter ces deux ouvrages d’art enjambant le Grand Morin qui, trop vétustes, sont fermés à la circulation depuis 2014. Pour les reconstruire, il faudrait 2 millions d’euros.

Source : le Parisien (8 avril)

La dégradation des infrastructures routières publiques est une réalité en France, faute de moyens financiers pour les entretenir. Ceci alors que la participation de la France à l’Union européenne coûte au minimum 9 milliards d’euros chaque année. Le Frexit redonnera à la France les moyens d’entretenir ses infrastructures routières.

Brexit

Accord sur un report pouvant aller jusqu’au 31 octobre

Les dirigeants européens et Theresa May sont tombés d’accord dans la nuit de mercredi à jeudi pour un report du Brexit pouvant aller jusqu’au 31 octobre, écartant provisoirement le spectre d’une séparation brutale, à l’issue d’un sommet tendu à Bruxelles.

Source : l’Alsace (11 avril)

Cet accord conclu au milieu de la nuit ne fait que donner plus de temps pour continuer un dialogue de sourds : d’un côté, les vingt-sept qui refusent de changer l’accord négocié avec Theresa May, de l’autre Theresa May qui projette de présenter à nouveau à la Chambre des communes l’accord que cette chambre a déjà rejeté trois fois. On comprend mal l’intérêt de donner plus de temps, sauf à mettre davantage de pression sur les parlementaires britanniques afin qu’ils ratifient ce mauvais accord au mépris du vote du peuple britannique.


Theresa May lors de sa conférence de presse au Conseil européen,
dans la nuit de mercredi à jeudi derniers. (Philippe Huguen – AFP)


Le Royaume-Uni fixe au 23 mai la date des élections européennes

Mais le pays espère ne pas avoir à les organiser. Il veut quitter l’Union européenne avant le 22 et, de facto, annuler ces élections.

Source : France info (8 avril)

Si ces élections européennes ont lieu au Royaume-Uni, elles pourraient être l’occasion d’un retour de Nigel Farage, grand artisan du Brexit, à la tête de sa nouvelle formation, le Brexit Party.

Élections européennes

L’Europe sociale selon Nathalie Loiseau

Dans une interview accordée au Parisien ce mercredi 10 avril, la tête de liste LREM aux élections européennes précise sa définition du SMIC européen proposé par Emmanuel Macron. Pour Nathalie Loiseau, un « revenu décent », c’est 50 % du revenu médian, soit le seuil de pauvreté. Même en Bulgarie, un tel niveau serait un retour en arrière…

Source : Marianne (10 avril)

L’incompétence de Mme Loiseau sur ce sujet est spectaculaire. Comment peut-on voter pour un tel responsable politique ?


Nathalie Loiseau lors d’un débat organisé par RFI et France 24 le 9 avril 2019
(Kenzo Tribouillard – AFP)

Fake news et désinformation : l’UE en état d’alerte avant les élections

Les élections européennes vont être un défi majeur pour les journalistes qui traquent les fake news, poussant des médias à unir leurs forces pour mener ce combat dont l’efficacité continue à faire débat. Car la désinformation est particulièrement redoutée à la veille des européennes. Et le Kremlin est montré du doigt.

Source : Ouest-France (7 avril)

Cet article verse dans l’hystérie antirusse en ne désignant qu’un seul pays étranger pouvant s’ingérer dans les affaires intérieures françaises : la Russie. Cela n’est évidemment pas le cas : un ex-directeur de la CIA a affirmé publiquement que son agence intervient dans des élections étrangères « pour le bien de la démocratie ». On peut penser également à l’influence de la French-American Foundation en France, et à son programme Young Leader  dont sont lauréats Emmanuel Macron et Édouard Philippe.

Carles Puigdemont annonce sa candidature aux élections européennes

L’ex-président séparatiste de la Catalogne Carles Puigdemont, installé en Belgique depuis sa destitution, a annoncé mercredi sa candidature aux élections européennes lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

Source : le Soir (10 avril)

Sachant que M. Puigdemont a ouvertement milité pour que la Catalogne quitte l’Espagne, violant ainsi la Constitution espagnole, est-il normal qu’il puisse se présenter à une élection en Espagne, fût-elle une élection européenne ? On voit ici le niveau de dinguerie auquel conduit la « construction européenne ».

Union européenne

Juncker manque de toucher Kagame avec une torche enflammée lors d’une cérémonie au Rwanda

L’incident diplomatique n’était pas loin. Lors des commémorations au mémorial du génocide rwandais à Kigali, Jean-Claude Juncker a mal maîtrisé la trajectoire de son flambeau, qui a failli toucher la main du président Paul Kagame.

Source : RT France (9 avril)

Si Trump ou Poutine avaient fait la même chose, l’information serait passée au journal de 20 heures. Pour M. Juncker, cela n’a pas été le cas. Pourquoi une telle indulgence envers celui qui n’en finit pas de multiplier les bourdes ? D’autant que cela vient après des vidéos le montrant tituber, officiellement pour cause de sciatique, ce qui ne trompe personne.


Paul Kagame, Moussa Faki et Jean-Claude Juncker allumant la flamme du souvenir à Kigali au Rwanda le 7 avril.

Enquête sur les logiciels de Microsoft utilisés par l’UE

Le Contrôleur européen de la protection des données a annoncé lundi avoir ouvert une enquête afin de déterminer si les produits et services fournis par Microsoft aux institutions de l’UE respectaient les nouvelles règles en matière de protection de la vie privée.

Source : la Tribune (8 avril)

Les institutions européennes, comme c’est hélas aussi le cas pour la France, sont totalement dépendantes des logiciels de Microsoft, et donc contraintes d’en accepter les règles. Le Frexit permettra de lancer une vraie stratégie de souveraineté numérique pour protéger les données de tous.

Washington menace l’UE pour ses aides à Airbus

Les États-Unis sont prêts à augmenter les droits de douane sur des produits européens en représailles aux aides publiques de l’UE.

Source : Tribune de Genève (9 avril)

Les États-Unis sont mal placés pour dénoncer les aides reçues par Airbus quand on sait la façon dont l’US Air Force subventionne les avionneurs américains par l’intermédiaire de ses commandes d’appareils (on a vu le peu de cas que font les Américains de la concurrence libre et non faussée dans l’affaire des avions ravitailleurs de l’USAF, où Airbus a été exclu du marché après avoir remporté l’appel d’offres).

Commerce : Paris s’oppose à un accord Europe – États-Unis

Les Européens devraient donner, lundi, leur feu vert aux deux mandats de négociations que leur a soumis la Commission européenne pour discuter d’un accord commercial avec les États-Unis. La France, isolée, votera contre l’ouverture des discussions entre les deux blocs.

Source : les Échos (11 avril)

L’opposition du gouvernement français à l’ouverture de ces négociations commerciales avec les États-Unis sera sans effet : ces négociations démarreront quand même. Un exemple de plus de l’impuissance politique dans laquelle l’Union européenne enferme la France, qui en est réduite à de molles protestations symboliques. Avec le Frexit que propose l’UPR, la France retrouvera son siège à l’OMC et, indépendante, sera capable de mieux défendre ses intérêts commerciaux.

L’UE condamne General Electric à 52 millions d’euros d’amende

La Commission européenne a infligé lundi une amende de 52 millions d’euros au conglomérat industriel américain General Electric pour lui avoir fourni des informations « inexactes ou dénaturées » en 2017 lors du rachat du danois LM Wind Power.

Source : Challenges (8 avril)

Cette décision ne remet pas en cause le rachat par GE de LM Wind Power, ni d’ailleurs ses autres acquisitions, comme la branche énergie d’Alstom, entreprise hautement stratégique bradée sur les recommandations d’Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint à l’Élysée. Les amendes européennes sont inadaptées à la véritable guerre économique que se livrent les États, guerre qui nécessiterait une stratégie nationale industrielle et commerciale.

Monde

Les Saoudiens menacent d’utiliser « l’option nucléaire » pour tuer le pétrodollar

L’Arabie saoudite a menacé d’utiliser « l’option nucléaire » consistant à saper le pétrodollar si les États-Unis adoptent la loi NOPEC (No Oil Producing and Exporting Cartels Act, c’est-à-dire « loi anti-cartels de production et d’exportation de pétrole »).

Source : oilprice.com (7 avril)

Le dollar, qui a fait la force de l’économie américaine, est devenu une vulnérabilité. Sa valeur artificiellement élevée dépend du rachat de bons du Trésor américain, notamment par la Chine, et du monopole du dollar sur le marché du pétrole, accordé entre autres par l’Arabie saoudite, premier producteur d’or noir. L’évocation d’une sortie du pétrodollar et le fait que beaucoup d’États, dont la Russie et la Chine, cherchent ouvertement à contourner la monnaie américaine sont autant de signaux fiables du déclin des États-Unis.

Brésil : Lula, un an en prison et un avenir assombri

Depuis son incarcération, le 7 avril 2018, Lula n’est sorti de prison que deux fois, l’une d’elles au début de mars pour assister aux obsèques de son petit-fils, un coup dur supplémentaire durant cette première année derrière les barreaux qui a vu l’élection de son antithèse politique Jair Bolsonaro.

Source : l’Obs (6 avril)

L’ex-président Lula da Silva a été condamné suite à un procès discutable. Son juge (Sergio Moro) est désormais ministre de la Justice.


L’ex-président brésilien Lula da Silva arrive sous les acclamations de ses partisans aux obsèques de son petit-fils, le 2 mars 2018, au cimetière de Sao Bernardo do Campo, près de Sao Paulo. (AFP)


Abdelkader Bensalah nommé président par intérim de l’Algérie

Selon la télévision algérienne, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a été nommé ce 9 avril président par intérim pour quatre-vingt-dix jours, lors d’une réunion du Parlement algérien.

Source : RT France (9 avril)

La présidence Bouteflika – commencée en 1999 – se termine, et une période d’incertitude s’ouvre pour l’Algérie. Le clan Bouteflika aura du mal à conserver le contrôle de la transition, au vu de la détermination des Algériens, qui continuent de sortir en masse dans la rue. Le temps est-il à une large démocratisation ou à la reprise en main du pouvoir par les cercles sécuritaires ?

L’aide publique à l’Afrique a baissé de 4 % en 2018

La contribution bilatérale de la France à destination du continent est également en recul de 1 %, selon les chiffres de l’OCDE. Moins d’aide va aux pays les moins avancés et aux pays africains, où elle est le plus nécessaire.

Source : le Monde (10 avril)

Ces chiffres montrent que Macron est loin d’avoir tenu ses promesses de campagne sur l’augmentation de l’aide pour les pays africains. Ils montrent aussi l’erreur stratégique des bailleurs de fonds, essentiellement occidentaux, qui devraient apporter un soutien renforcé au continent dont la croissance démographique est la plus forte, qui sera source d’instabilité si le pari du développement est manqué. Notons que, pendant ce temps, la France, via l’Union européenne, verse des centaines de millions d’euros par an à… la Pologne.

Un ex-conseiller d’Obama inculpé dans le sillage de l’enquête russe

Un ex-conseiller de Barack Obama à la Maison-Blanche a été inculpé pour ses activités de lobbying en faveur de l’Ukraine, devenant le premier démocrate épinglé dans le sillage de l’enquête russe du procureur spécial Mueller.

Source : le Figaro (11 avril)

Lancée pour trouver d’éventuels liens illégaux entre l’équipe de campagne de Donald Trump et les services russes, l’enquête du procureur spécial Mueller a épinglé cette personne ayant appartenu au camp démocrate. Ce n’est pas la moindre ironie de ce rapport, que l’on aurait aimé voir reprise par les médias de masse avec autant d’entrain que les habituels refrains anti-Trump.

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel, la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :