Un 18 août 2019 historique ! Londres vient de mettre fin à toute loi européenne au Royaume-Uni et lance concrètement le Brexit et la libération du peuple britannique.

Télécharger en PDF
Lecture : 5 min
Print Friendly, PDF & Email

Communiqué officiel du gouvernement britannique

Le Secrétaire d’État au Brexit vient de signer l’ordonnance de suppression de « l’Acte de Bruxelles » qui datait de 1972, ce qui met ainsi fin à toute loi européenne au Royaume-Uni.

Le gouvernement britannique a promulgué la loi abrogeant l’Acte du Parlement de 1972 qui ratifiait l’adhésion de la Grande-Bretagne à l’Union européenne (CEE) en 1972.

La loi de 1972 était le dispositif législatif qui permettait aux règlements d’entrer dans le droit britannique directement en provenance des organes législatifs européens à Bruxelles.

L’annonce de l’abrogation de cette loi marque une étape historique dans la restitution des pouvoirs législatifs de Bruxelles au Royaume-Uni. Nous reprenons le contrôle de nos lois, comme le public l’avait voté en 2016.

L’abrogation de la loi de 1972 sur les Communautés européennes (European Communities Act ou ECA) entrera en vigueur lorsque la Grande-Bretagne quittera officiellement l’UE le 31 octobre.

Après avoir signé la législation qui cristallisera dans la loi l’abrogation prochaine de cet ECA, le secrétaire d’État à la sortie de l’Union européenne, Steve Barclay, a déclaré :

« C’est un signal clair pour les habitants de notre pays qu’il n’y aura pas de retour en arrière, que nous quittons l’UE comme promis le 31 octobre, quelles que soient les circonstances, et cela conformément aux instructions qui nous ont été données en 2016. »

« Les suffrages de 17,4 millions d’électeurs qui ont décidé de quitter l’UE ont constitué le plus grand mandat démocratique jamais conféré à un gouvernement britannique. Les politiciens ne peuvent pas choisir quels votes du public ils souhaitent respecter. Le Parlement a déjà voté pour une sortie le 31 octobre. La loi que je viens de signer garantit que la loi sur le retrait de l’UE abrogera l’Acte de 1972 sur les Communautés européennes (ECA) le jour de la sortie. »


« L’Acte de 1972 sur les Communautés européennes (ECA) a permis à d’innombrables règlements européens d’entrer directement dans la législation britannique pendant des décennies, et tout gouvernement désirant sérieusement faire sortir le Royaume-Uni de l’UE le 31 octobre devait montrer son engagement à l’abroger. »

« C’est ce que nous faisons aujourd’hui en mettant en mouvement l’abrogation. C’est un moment charnière pour reprendre le contrôle de nos lois à Bruxelles. »


[Fin du Communiqué officiel]

COMMENTAIRES

Le 24 juillet 2019 avait été un jour historique avec l’accession de Boris Johnson au poste de Premier ministre britannique (cf. https://www.upr.fr/actualite/historique-24-juillet-2019-le-nouveau-premier-ministre-britannique-boris-johnson-annonce-quil-va-restaurer-la-confiance-dans-notre-democratie-et-sortir-de-lue-le-31-octobre-point-a-la-l/)

Ce 18 août 2019 est à son tour un jour historique puisque le gouvernement de Londres vient d’entamer concrètement la procédure de sortie de l’UE en abrogeant l’Acte sur les Communautés européennes de 1972 qui assujettissait le Royaume-Uni à la machinerie dictatoriale de Bruxelles.

✅ Malgré les attaques incessantes de ses adversaires et de l’oligarchie euro-atlantiste aux abois, Boris Johnson confirme l’analyse que je faisais dès sa nomination : IL TIENT BON.

✅ Le nouveau Premier ministre vient ainsi de mener à bien – en moins d’un mois ! – l’abrogation de ce décisif « Acte sur les Communautés européennes » de 1972, ce que n’avait pas su faire Theresa May en 3 ans !!

✅ Le gouvernement britannique adresse ainsi une formidable leçon de démocratie :
– en confirmant une nouvelle fois que le Brexit aura bien lieu le 31 octobre quoi qu’il arrive, conformément à la décision des Britanniques de juin 2016,
– et en lançant cette mise en garde féroce contre toutes les marionnettes de l’oligarchie : « LES POLITICIENS NE PEUVENT PAS CHOISIR QUELS VOTES DU PUBLIC ILS SOUHAITENT RESPECTER. »

L’UPR dénonce avec la plus grande fermeté la tentative de dernière heure – une manœuvre misérable et « collaborationniste » – de Jeremy Corbin et de la « gauche » aux mains de l’oligarchie qui tente de rallier des députés du parti conservateur pour faire tomber Boris Johnson, bafouer la démocratie et annuler le Brexit.

✅ Plus que jamais l’UPR soutient le gouvernement britannique dans sa volonté inébranlable de respecter la décision du peuple britannique de 2016.

François ASSELINEAU
18/08/2019


La traduction de ce Communiqué officiel a été effectuée par mes soins et est donc sujette aux précautions d’usage.


La version originale du Communiqué officiel est disponible sur le site du gouvernement britannique, à cette adresse : https://www.gov.uk/government/news/brexit-secretary-signs-order-to-scrap-1972-brussels-act-ending-all-eu-law-in-the-uk

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Aidez-nous ! Partagez :