Invité de Laurent Ruquier, François Asselineau demande l’organisation sur France 2 d’un grand débat télévisé entre lui et Marine Le Pen

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min

Communiqué

Aidez-nous ! Partagez :

francois-asselineau-onpc-le-pen

Invité politique de Laurent Ruquier à « On n’est pas couché », François Asselineau a demandé publiquement l’organisation, sur France 2, d’un grand débat télévisé entre lui et Marine Le Pen.

Invité politique de l’émission « On n’est pas couché » samedi 20 septembre 2014, François Asselineau, Président de l’Union Populaire Républicaine (UPR), a demandé l’organisation d’un grand débat télévisé sur France 2 entre lui et la Présidente du Front national (FN), Marine Le Pen. 1,55 million de téléspectateurs en sont témoins.

Au cours de l’émission, François Asselineau a rappelé que le FN ne propose pas de sortir de l’Union européenne, ni même de l’euro, de façon unilatérale, c’est-à-dire de la seule façon possible, grâce à l’article 50 du Traité sur l’Union européenne (TUE). L’UPR a d’ailleurs publié un dossier circonstancié qui décortique LES 14 VERSIONS CONTRADICTOIRES DU PROGRAMME DU FN SUR L’UNION EUROPÉENNE ET SUR L’EURO.  (https://www.upr.fr/dossiers-de-fond/fn-propose-pas-reellement-faire-sortir-france-lunion-europeenne-meme-leuro).

Loin de combattre la prétendue « construction européenne », le FN en est, en réalité, la meilleure roue de secours. En associant dans l’esprit des Français la remise en cause de l’Union européenne à des dérapages odieux, typiques de l’extrême droite, et qui n’ont rien à voir avec la défense de la souveraineté et de l’indépendance nationales, le FN conforte l’oligarchie qui, depuis Bruxelles et Francfort, tient le peuple français sous sa férule.

L’absence, jusqu’à présent, de débat contradictoire public entre la Présidente du FN et le Président de l’UPR a pour conséquence de maintenir dans la confusion la question décisive de l’appartenance de la France à l’Union européenne et à l’euro.

La dégradation accélérée des conditions d’existence des Français, ainsi que l’ambiance délétère de la scène politique nationale rendent urgente la tenue d’un tel débat.

L’UPR renouvelle donc, solennellement, sa demande à France 2 d’organiser, devant les Français, un face-à-face entre François Asselineau et Marine Le Pen.