Les Français commencent à se réveiller : devant le torrent de protestations, Mme Le Pen se dégonfle et France 2 annule son émission de propagande pour le « gang des 3 » (LR-PS-FN)

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min

Communiqué

Print Friendly, PDF & Email

dpda-marine-le-pen-plante-pujadas
L’annulation en catastrophe de l’émission de France 2 « Des paroles et des actes », où le service public se préparait à servir encore une fois de propagandiste au « gang des 3 » – LR-PS+FN – est un tournant dans ce début de campagne pour les élections régionales.

Telle une fille à papa outrée de rencontrer des gens qui ne sont pas à sa botte ni prêts à céder à tous ses caprices, Mme Le Pen a fait savoir qu’elle refusait d’être confrontée à ses concurrents du PS et de LR pour les élections régionales qui ont lieu dans un mois et demi. Na !

Quant à France 2, elle a dû piteusement annuler son émission de propagande qui avait eu le culot d’inviter Mme Le Pen pour la 5e fois. Un fait sans précédent alors que l’héritière de la SARL LE PEN ne représente au plus que 13% des électeurs inscrits, et donc que 87% des Français qui payent la redevance se refusent à voter pour elle.

Cette annulation de France 2 résulte certainement de l’intervention du CSA, qui a obéi au doigt et à l’œil du PS et de LR en moins de 24 heures, alors que cela fait plus d’un mois que l’UPR attend la réponse à sa propre saisine.

Mais l’annulation piteuse de l’émission de France 2 résulte aussi de l’avalanche de protestations expédiées par des Français, de plus en plus nombreux, révoltés par le parti pris du service public qui n’exerce plus du tout son rôle d’information démocratique.

Ce tournant témoigne que de plus en plus de Français sont en train de se réveiller, et qu’ils sont désormais prêts à protester de façon publique et de plus en plus énergique face à la dictature euro-atlantiste qu’on veut leur imposer avec le gang des 3.

L’UPR dénonce à ce propos le fait que, pour rendre la promotion du FN moins flagrante, le service public avait pour la énième fois proposé aux représentants de LRPS de venir faire semblant de débattre avec Mme Le Pen, en considérant ainsi pour des sous-citoyens, sans aucun droit, les millions de Français, en nombre croissant et largement majoritaires, qui se refusent, désormais à chaque élection, de voter pour le gang des 3.

Dans cette sordide affaire, la mobilisation des adhérents et sympathisants de l’UPR depuis la publication de notre communiqué de presse hier soir a été exemplaire. Cette mobilisation a surpris les observateurs, notamment sur la page Facebook de l’émission de France 2, mais aussi par des courriels et des appels téléphoniques sans nombre adressés à la direction de France 2.

Que cela plaise ou pas à ceux qui sont aux commandes, l’UPR vient ainsi de montrer qu’elle ne laissera pas la démocratie française se réduire à un simulacre.

Le nombre croissant d’adhérents et de sympathisants de l’UPR qui manifestent désormais publiquement leur désapprobation et exigent un respect de l’éthique journalistique est certainement la meilleure nouvelle dans ce lamentable fiasco.

Aidez-nous ! Partagez :