Élections européennes : Appel solennel de François Asselineau, Président de l’UPR

Télécharger en PDF
Lecture : 6 min

Françaises, Français,

Alors que la campagne pour les élections européennes touche à sa fin, en ce vendredi 23 mai 2014 au soir, je tiens à présenter mes remerciements les plus vifs à toutes celles et à tous ceux d’entre vous qui ont rendu cette campagne possible.

Je pense tout d’abord aux plus de 3100 personnes qui ont répondu à l’appel que j’ai lancé, le 23 mars dernier, pour nous aider à financer cette opération très lourde. Par cette mobilisation sans précédent dans l’histoire de notre jeune mouvement, ces Français de toutes les origines et de toutes les conditions – et aussi quelques étrangers – nous ont versé plus de 288 000 € à ce jour, soit en adhérant ou en réadhérant à l’UPR, soit en nous faisant parvenir un don.

Même si le total des sommes recueillies ne nous a permis de financer des professions de foi que pour la moitié des électeurs français, elles nous ont néanmoins permis de financer les 47 millions de bulletins de votes qui seront présents dans tous les bureaux de vote de métropole et d’outre-mer, les 24,5 millions de professions de foi qui ont été envoyées à la moitié des Français, 160 000 affiches et 1 million de tracts. De nombreuses affiches et de nombreux tracts, conçus pour pouvoir être utilisés après ces élections, nous permettront en outre de disposer d’un important matériel militant pour les mois qui viennent.

Je pense aussi à tous les militants de l’UPR et à tous les citoyens qui, sans être adhérents, se sont mobilisés sans compter ni leurs efforts, ni leur temps, ni leur argent. Sentant combien c’est la survie de la France même qui est en cause, ils se sont pris en charge eux-mêmes par milliers, pour coller des affiches, distribuer des tracts, tenir des tables d’information, organiser des réunions, participer à des débats, répondre à des journalistes, informer leurs parents, leurs amis et leurs collègues de travail sur l’existence de notre mouvement, sur nos analyses à nulles autres pareilles, et sur nos propositions qui sont les seules capables de sauver la France.

Par ces milliers d’actes individuels, dont je sais que la plupart d’entre eux resteront à jamais inconnus, les adhérents et sympathisants de l’UPR ont fait preuve d’une présence militante sur le terrain admirable, qui est certainement la plus efficace et la plus dynamique de tous les partis politiques français.

À toutes et à tous, nous devons une immense gratitude.

Quel que soit le résultat que nous obtiendrons dimanche soir, la participation de l’UPR à ces élections européennes de 2014 apparaît d’ores et déjà comme une réussite.

Le nombre de nos adhérents a bondi de plus de 1500 depuis le 1er janvier 2014, ce qui représente une hausse vertigineuse de +40 % par rapport au nombre total d’adhérents comptabilisés au 31 décembre 2013. Le rythme des nouvelles adhésions vole désormais de records en records, avec des pointes journalières supérieures à 35, à 40 et même à 45 adhérents.

Cette évolution prodigieuse résulte de l’augmentation de la notoriété que nous ont procuré la participation à ces élections et la mobilisation sans précédent de nos adhérents et sympathisants que j’évoquais à l’instant. Elle résulte également du début d’ouverture de quelques médias de grande diffusion. Cette ouverture, tardive et parcimonieuse, laisse encore à tous beaucoup de rancœur, du fait de l’injustice extrême avec laquelle notre mouvement est traité si on le compare à d’autres. Cependant, la saisine du Conseil supérieur de l’Audiovisuel n’est pas resté vaine et cette haute Autorité nous a permis d’avoir accès pour la première fois à certains des plus grands médias audiovisuels français : RMC, RTL, LCI, France Culture,… Incontestablement, plusieurs verrous essentiels ont sauté.

À partir de ce soir minuit nous ne pourrons plus communiquer ni diffuser publiquement le moindre élément et la moindre information jusqu’à dimanche 20h00, et cela afin de nous conformer au Code électoral. La journée de samedi doit donc être consacrée par chacune et chacun d’entre vous à convaincre encore et toujours son entourage de l’importance que revêt le vote de dimanche.

Pour la toute première fois dans notre histoire, les Français vont avoir la possibilité de voter enfin pour un parti politique de rassemblement national, aux valeurs parfaitement républicaines, classé par le ministère de l’intérieur lui-même comme au-delà du clivage droite-gauche, un parti honnête et fiable qui leur propose sans aucune ambiguïté, ni arrière-pensée, ni manipulation, de faire sortir la France de l’union européenne, de l’euro, et de l’OTAN.

Une telle occasion ne doit pas être manquée. Devant une offre politique aussi nouvelle et libératrice, l’heure n’est plus aux hésitations ou à une abstention qui ne servirait que les intérêts des partis médiatisés, UMP, PS et Front National en tête.

En ma qualité de président de l’UPR, et en notre nom collectif, je demande donc de la façon la plus solennelle à tous nos adhérents et sympathisants de se mobiliser pour que l’UPR obtienne les meilleurs résultats possibles, et que nous puissions ainsi briser définitivement le mur du silence médiatique qui nous est opposé.

Songez à vos parents et à vos grands-parents. Songez à toutes les générations qui nous ont précédées et qui se sont battues pour que nous puissions avoir une France libre et souveraine, aimée du reste du monde, avec un niveau de vie digne, une justice sociale légitime, un patrimoine collectif protecteur, et tous les acquis éducatifs et sociaux l’on peut attendre de notre grande nation.

Songez au contraire à la dictature euro-atlantiste qui avance de façon de plus en plus arrogante, qui veut nous soumettre à de nouvelles féodalités économiques et financières impitoyables, qui nous plonge dans l’appauvrissement généralisé pour le plus grand profit de quelques-uns, et qui nous entraîne inéluctablement vers un « choc des civilisations » criminel si nous n’y mettons pas au plus vite le holà.

L’heure est venue de la mobilisation générale : dimanche, toutes celles et tous ceux qui veulent rendre à la France son vrai visage et sa vraie destinée doivent voter pour l’UPR.

Vive la République !

Vive la France !

François ASSELINEAU

Si vous avez trouvé une erreur dans ce contenu, vous pouvez nous la signaler en la sélectionnant et en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + Entrée.

Union Populaire Républicaine. La France doit sortir de l’union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Aidez-nous ! Partagez :