Chypre : Photo-montage du journal satyrique espagnol El Jueves

Print Friendly, PDF & Email

merkel-chypre-asselineau

Elle nous vient du journal satyrique espagnol « El Jueves » et décrit sans paroles le sentiment de révolte et d’impuissance de la population chypriote devant le racket européen sur les comptes bancaires, et devant l’intransigeance particulièrement prêtée à l’Allemagne.

Ce dimanche 24 mars 2013, on a d’ailleurs appris que les deux plus grandes banques de Chypre, également les plus menacées de faillite imminente, ont décidé une nouvelle limitation des retraits d’espèces à leurs distributeurs. Alors que toutes les banques de Chypre sont fermées depuis le 16 mars et que les files d’attente s’allongent devant les distributeurs d’argent, les clients de la Bank of Cyprus, la première du pays, ne peuvent désormais plus retirer que 120 euros par jour, et ceux de la Popular Bank (« Laiki », en grec) 100 euros.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :