Réaction de Moscou à la décision de Hollande de ne pas livrer les Mistral : « La France a capitulé. Heureusement que de Gaulle ne voit pas ce déshonneur »

Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

PREMIÈRE RÉACTION DE MOSCOU À LA DÉCISION DE HOLLANDE DE NE PAS LIVRER LES MISTRAL : « LA FRANCE A CAPITULÉ. HEUREUSEMENT QUE DE GAULLE NE VOIT PAS CE DÉSHONNEUR. »

Moscou vient de produire une première réaction à la décision prise par la marionnette de l’Élysée de ne pas honorer le contrat de fourniture des deux navires Mistral à la Russie, dûment payés et construits.

Cette réaction n’émane pour l’instant que d’un fonctionnaire de rang relativement modeste, mais habilité à s’exprimer officiellement puisqu’il s’agit de la porte-parole adjointe du ministère russe des affaires étrangères.

Notons que cette modestie du niveau de la réponse est d’ailleurs peut-être voulue par les dirigeants russes. Ce pourrait être une façon, très méprisante, de montrer que cette décision prise par Hollande n’est au fond pas très importante, Moscou ayant déjà fait savoir depuis longtemps que son industrie avait parfaitement les moyens de fabriquer elle-même ce type de navires.

Quoi qu’il en soit, la réaction de la porte-parole adjointe du ministère russe des affaires étrangères est la suivante :

« Malgré les nombreuses déclarations publiques au sujet de la primauté des engagements financiers, économiques et contractuels sur les divergences politiques, l’Élysée a aujourd’hui annoncé que le contrat portant sur les Mistral ne serait pas honoré.

La réputation de la France en tant que partenaire fiable et remplissant ses obligations contractuelles a été jetée dans le feu des ambitions politiques américaines. Où est l’époque où Paris ne cédait pas à la pression des USA, par exemple sur l’Irak ?

La France a capitulé. Heureusement que de Gaulle ne voit pas ce déshonneur… »

http://fr.ria.ru/world/20140904/202336147.html

Comment ne pas ressentir un pincement au cœur en lisant ces quelques phrases lapidaires, terriblement cruelles car terriblement justes ?

François Asselineau

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :