Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Hollande de plus en plus dépassé par les événements, fait de nouveau volte-face sur la livraison des Mistral !

Télécharger en PDF
Lecture : 2 min
Print Friendly, PDF & Email

Est-ce l’effet ravageur des révélations diffusées par la presse, extraites du livre de Valérie Trieweiler, d’où il ressort de nouveaux éclairages sordides sur la vraie personnalité de François Hollande ?

Est-ce le tollé provoqué, notamment chez les syndicats, par sa décision à l’emporte-pièces d’hier de ne pas livrer les Mistral à la Russie ?

Sont-ce les mises en garde discrètes, mais sans doute très fermes, prodiguées par des militaires et des industriels français de haut rang ? (le président de Total, Christophe de Margerie, a réaffirmé publiquement aujourd’hui que « les sanctions contre la Russie sont une voie sans issue » : http://www.romandie.com/news/Pour-Total-les-sanctions-contre-la-Russie-sont-une-voie-sans/514222.rom )

Est-ce la crainte soudaine de perdre des contrats d’armement dans d’autres pays, et notamment en Inde ?

Est-ce la découverte du coût prohibitif des pénalités financières qu’un tel non-respect du contrat aurait provoqué pour les finances publiques déjà en pleine débandade ?

Quoi qu’il en soit, 24 heures après l’annonce désastreuse d’hier, Hollande a fait de nouveau volte-face en annonçant ce 4 septembre après-midi, à Newport (Royaume-Uni), que « la France livrera un navire de guerre Mistral à la Russie à condition qu’un cessez-le-feu soit instauré dans l’est de l’Ukraine et qu’un règlement politique soit trouvé à la crise ».

La présidence de la République et le Quai d’Orsay essayent maintenant de faire croire que rien n’a changé par rapport à la déclaration d’hier mais ce rétropédalage est pathétique à voir : comme si cette déclaration n’avait pas pu être faite hier !

En attendant, le mal est fait : non seulement Hollande a achevé de se discréditer aux yeux des Russes et d’une très grande partie de l’opinion publique française, mais son nouveau revirement le déconsidère maintenant aux yeux des Américains !

Quel nouveau message Tweeter Zbigniew Brzezinski va-t-il envoyer maintenant, lui qui avait posté « Vive la France » hier au soir ?

Quelle va être la réaction de la Maison Blanche, qui s’était fendue d’un « bon point » en déclarant hier que la non-livraison des Mistral était « une sage décision » ?

Non seulement François Hollande est un homme qui « ment tout le temps » (dixit Arnaud Montebourg), qui est servile avec les puissants et méprisants avec les pauvres (dixit Valérie Trierweiler), mais c’est en plus un personnage d’une inconsistance, d’une incompétence, d’une impulsivité et d’une inconstance qui le disqualifient définitivement pour la fonction qu’il exerce, et qu’il n’a d’ailleurs obtenu d’exercer qu’après avoir fait une campagne électorale totalement mensongère en 2012.

Avec une présidence aussi complètement décrédibilisée, dans tous les domaines, au bout de deux ans, on se demande vraiment comment François Hollande pourra se maintenir à l’Élysée jusqu’en 2017.

François Asselineau

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :